RÉCAP DE LA SEMAINE #3 – Une attaque en feu

Troisième recap de cette saison 2022-23 pour un Thunder qui traversait un coup de mou avec 2 défaites d’affilée. Cette semaine, nous avons eu 4 matchs bien différents, de la frustration du premier, l’émotion en double overtime du deuxième et un basket champagne très agréable pour les 2 derniers matchs ! Une grosse semaine mais une semaine qui s’est très bien finie pour SGA et compagnie !

Retour sur la semaine :

  • Pistons 112 – 103 Thunder
  • Thunder 132 – 136 (2OT) Bucks
  • Thunder 132 – 113 Raptors
  • Knicks 135 – 145 Thunder

4 matchs cette semaine pour le Thunder qui revenait d’une semaine mi-figue mi-raisin avec une victoire et 2 défaites d’affilée. Quoi de mieux pour se relancer que de jouer contre une autre équipe en reconstruction, alias les Detroit Pistons. Si sur le papier, OKC semblait au-dessus, le résultat a été différent. Une défaite 112-103 très frustrante pour les joueurs et la fanbase qui a alimenté les mauvaises rumeurs au sujet d’un agacement d’un certain numéro 2 Canadien. Dans le jeu, en effet, le Thunder s’est totalement fait dominer par Cade et compagnie : +12 rebonds pour eux, 2x plus de lancers provoqués et surtout un gros manque d’agressivité et de discipline. Et cette faiblesse s’est encore plus fait remarquée en 2ème mi-temps : 64-40 pour les joueurs du Michigan qui ont scoré facilement face à nous et notre attaque inoffensive. Seul Shai, comme à son habitude, a su surnager avec 33 points à 57%, 7 rebonds, 5 passes et 4 contres. Derrière ? Muscala et Kenrich à 11 points et c’est tout ! Notre Franchise Player était totalement esseulé et les rumeurs n’ont pas attendu, prétendant une envie d’ailleurs de SGA.

Le prochain match était la revanche contre les Bucks, toujours sans Giannis (et Middleton) mais cette fois également sans Jrue Holiday. Ces mêmes Bucks venaient de perdre leur premier match de la saison et avaient donc le couteau entre les dents malgré un effectif réduit.

Et disons que ce postulat s’est vite avéré correct. Pas de Big Three chez Milwaukee ? Pas de problème quand on a Jevon Michael Jordan Carter. 36 points à 56%, 5 3-points et 12 passes pour le meneur « remplaçant » des Bucks. Pour accompagner l’ancienne légende de Phoenix, Brook Lopez s’est amusé dans notre raquette avec 24 points, 13 rebonds et 5 blocks et surtout un panier très important en fin de match (on y revient dans quelques lignes).

Chez nous, l’attaque était à nouveau présente après 3 matchs compliqués. Shai Gilgeous-Alexander continuait sur sa lancée d’All-Star de All-NBA First Team avec 39 points (!) 4 rebonds et 4 passes mais a été cette fois-ci accompagné par ses coéquipiers : Giddey avec 18 points, 15 rebonds et 6 passes, Poku en double-double avec 17 points et Tre Mann, enfin adroit, avec 21 points en sortie de banc. L’attaque était donc au rendez-vous avec 45% au tir dont 40% à 3 points. Mais contre des Bucks en 47% au tir et à distance, le match a été très serré. Tellement serré que le match est parti en prolongations après un 16-5 infligé à Milwaukee sur les 4 dernières minutes ! En overtime, le match est resté autant disputé jusqu’aux dernières secondes et un step-back three presque létal de SGA à 0.6 secondes de la fin. Presque létal car Brook Lopez, sur une ultime action et une faute bête de Dort, a envoyé les 2 équipes en Double OT avec un lancer sur deux. La 2ème OT a été moins passionnante, les Bucks contrôlant la période grâce à leur expérience. Score final : 136-132 et donc une 4ème défaite d’affilée…

3ème match de la semaine et enfin des nouvelles réjouissantes avec la réception de Toronto sans leur meilleur joueur, Pascal Siakam. Le match a été très engagé et a été marqué par de nombreuses pertes de balle (19 chez nous, 16 pour les Raptors) et beaucoup de lancers-francs pour les Dinos (36 lancers tentés !) Heureusement, le Thunder a été à nouveau (très) adroit avec 56% au tir et 42% à longue distance ! On a su mener ce match de bout en bout avec notamment de bons deuxième et troisième (une habitude) quart-temps.

Sur ce match, on a enfin eu un Shai plus discret avec « seulement » 20 points mais à 57% au tir, 4 passes, 3 rebonds et 3 interceptions. Discrétion car nos autres joueurs sont sortis de leur boîte avec des évidences (Giddey en 15/9/5 et Mann avec 13 points) mais aussi des petites surprises : Poku avec un bon match (14 points et 4 blocks) et un Wiggins all-around et très juste dans ses décisions (17/5/7). Mais les plus grandes surprises viennent d’Omoruyi et de Jalen Williams. Le premier, véritable energizer, a fait parler son hustle et sa défense comme à l’accoutumée, mais a surtout été quasi parfait en attaque : 22 points à 8 sur 10 au tir et 5 sur 6 à 3 points, le MVP du match. Le second, J-Dub, a joué le rôle du Maestro pour l’équipe avec 10 points et surtout 11 passes décisives ! Le choix 12 de la dernière draft a montré à la fanbase une autre facette de son jeu, pour notre plus grand plaisir. Au final, une victoire 132-113, la plus large de la saison et sûrement notre match le plus abouti !

Dernier match de la semaine ce dimanche dans la Mecque du Basketball, le Madison Square Garden des New York Knicks ! Un lieu emblématique mais qui nous a plutôt bien réussi l’année dernière lors de la Saint-Valentin avec une victoire référence gagnée par nos ex-rookies Giddey et Mann, qui avaient glané respectivement un 28/11/12 (son 3ème triple-double) et un match à 30 points.

Le grand absent de l’année passée, Shai Gilgeous-Alexander a tenu à montrer qui était le patron. Sur un match où défendre était une ineptie totale et où les 2 équipes étaient en feu, SGA a montré à tous qu’il était un joueur d’exception ! 37 points à 59%, 5 rebonds, 8 passes 3 steals et 2 contres, le Canadien était simplement irrésistible. Que ce soit en pénétration, avec des step-backs threes qui rentrent enfin ou avec ses midranges létaux, Shai leur a fait la totale. Pour l’épauler, le nouveau prince du Madison Square Garden, Troy Bolton Josh Giddey. Soucieux de faire autant bien que sa première au MSG quitte à statpadder un peu, l’Australien a été quasi parfait : 24 points, 10 rebonds et 12 assists !

En dehors de nos deux arrières, nos autres joueurs ont répondu présent en attaque (Dort à 24 points, JRE presque parfait avec 17 points et Poku : 12 points) pour nous faire marquer 145 points !!! Un total que nous n’avons pas atteint dans le temps réglementaire depuis janvier 2018 !

Ainsi, malgré une défense aux abonnés absents surtout lors du premier quart (les Knicks font le quart-temps le plus prolifique de leur histoire avec 48 points !), notre équipe, en feu total, a su prendre la mesure de New York a heure européenne pour le plus grand plaisir des fans français et du reste du Vieux Continent.

MVP de la semaine :

Jamais 2 sans 3 ! Après deux titres de MVP de la semaine, Shai Gilgeous-Alexander ne veut décidément pas léguer ce trophée à ses coéquipiers tant ses performances et ses statistiques sont exceptionnelles.

SGA a commencé la semaine en se jouant de la défense des Pistons avec un 33-7-5 + 4 blocks, ce qui n’a pas suffi pour l’emporter car Shai était bien trop seul ce soir-là. Une autre grosse perf dans une défaite ? Celle face à Milwaukee où SGA va envoyer 39 points à 52% avec un presque buzzer beater à 3 points pour l’emporter. Un match qui va malheureusement se terminer en défaite frustrante après 2 OT. Face aux Raptors, SGA ne va marquer « que » 20 points pour partager le scoring avec ses coéquipiers dans une magnifique victoire de 19 points. Enfin, au Madison Square Garden, à heure européenne, notre franchise player va livrer une masterclass à 37 points dans la victoire face aux Knicks(voir ci-dessous).

4 matchs une nouvelle fois niveau all-star offensivement, mais aussi de l’autre côté du terrain avec 1.8 steals, 2.3 blocks de moyenne et une activité défensive qui continue de pousser l’équipe vers le haut (voir son interview avec nous !).

Performance de la semaine :

Certains préfèrent sa performance de 39 points face aux Bucks, ici, on favorise les performances qui mènent à la victoire, c’est pourquoi on a choisi la mixtape de Shai Gilgeous-Alexander face aux Knicks. 37 points, 13/22 au tir, 2/3 de loin, 5 rebonds, 8 passes, 2 interceptions, 2 contres. C’est avec ces statistiques que le Canadien est reparti du Madison Square Garden après un match à 12h (18h en France) pour mener le Thunder à la victoire. SGA a profité de l’horaire européen pour montrer à tout le monde comment il savait faire danser RJ Barret et Derrick Rose. Avec un 3e quart-temps de MVP avec 21 points inscrits, Shai a été une nouvelle fois absolument inarrêtable en alternant mid-range, 3 points, points en transition, et tout cela avec une efficacité toujours aussi fascinante. S’il continue ainsi, va-t-il dépasser les 40 points et/ou aller chercher son career high sur les prochains matchs ?

Action de la semaine :

Cette semaine, on n’a pas su choisir qu’une seule action pour marquer la semaine. Le quasi Buzzer Beater de Shai contre les Bucks aurait pu être une évidence, mais celui-ci a été suivi d’une défaite. Contre les Raptors et les Knicks, il y a eu de nombreuses actions de grande qualité mais aucune qui se démarque des autres. Par conséquent, cette semaine, ce ne sera pas une, mais 6 actions de la semaine ! Une mini-complilation présentant SGA par 2 fois avec des Step-Back Threes, Jalen Williams avec un gros poster sur 3 joueurs, Poku et ses coups de génie et Giddey en feu contre les Knicks !

Top / Flops :

  • Jalen Williams

Notre meilleur rookie de la saison (en l’absence du grand fin qui contre tout le monde) fait son entrée dans cette rubrique après avoir produit une belle semaine. Après avoir été starter contre Detroit et avoir produit une prestation quelconque, J-Dub a apporté une vraie plus-value défensive contre les Bucks, avant de faire son meilleur match en carrière dans la large victoire contre les Raptors. 10 points mais surtout 11 passes pour l’ancien de Santa Clara, qui a tenu le ballon et drivé le banc d’une main de maître. Pour finir, son entrée a été déterminante pour apporter un semblant de défense à OKC dans le match au Madison Square Garden tout en scorant 8 points. Il lui manque encore la réussite de loin (1/8 cette semaine, 19% sur la saison) mais Jalen Williams mérite d’être mis en valeur pour ce qu’il apporte dans tous les aspects du jeu.

  • Aleksej Pokusevski

La Pokumania est en pleine bourre avec une 2ème semaine chez les satisfactions d’OKC pour le serbe. Pourtant, Poku était absent du match à Detroit pour une blessure à l’épaule, et on a d’ailleurs ressenti ce manque. Mais son retour fut tonitruant. 17 points & 10 rebonds à 4/7 de loin contre les Bucks, 14 points & 4 contres à 6/10 au tir contre Toronto, puis 12 points à 5/8 dont 2/4 de loin en seulement 18 minutes le soir dernier à New York. Poku s’éclate, tourne à 54% de loin sur ces 3 matchs et a fait une série de 5 matchs consécutifs avec au moins 2 contres avant que celle-ci ne s’arrête contre les Knicks. Ses progrès sont réels, son positionnement au poste 5 lui correspond mieux et en prime il gagne en régularité. Rien à redire sur le début de saison de Pokumon qui régale tout simplement.

  • Aaron Wiggins

Lui aussi fait un beau début de saison malgré un coach qui ne cherche pas vraiment à le mettre en avant. DNP contre Detroit, puis seulement 6 minutes contre les Bucks, Aaron a dû ronger son frein avant d’être finalement récompensé avec 33 minutes de jeu contre les Raptors : 17 points, 5 rebonds, 7 passes à 6/12 au tir pour l’ancien de Maryland, qui saisit chaque opportunité qui lui est donnée. On peut aussi parler de son entrée contre les Knicks (avec J-Dub cité plus haut) qui a fait se ressaisir un minimum le Thunder défensivement. Randle n’avait pas d’opposition physique fiable malgré sa nonchalance : Wiggins a réussi à le gêner. On peut même jeter un regard plus global sur sa saison. Wiggins joue au moins 20 minutes ? 5 victoires pour 1 défaite. Wiggins est starter ? Le Thunder est imbattable (4-0). Ces stats ne sont pas des vérités en soi, mais elles ne mentent pas sur l’impact positif qu’a Aaron Wiggins chaque soir.

  • Jeremiah Robinson-Earl

C’est le seul qui a connu une semaine vraiment compliquée. Pourtant, lorsqu’on regarde la ligne de stats, JRE tourne à 45% à 3pts. Pourquoi Robinson-Earl est-il donc chez les flops du Thunder ? Pour l’impact défensif principalement. JRE se fait marcher dessus depuis quelques temps de ce côté du terrain, en étant mis dans des conditions très difficiles par son coach. Il est positionné comme intérieur titulaire tous les soirs, mais n’a pas de partenaire protecteur de cercle pour l’aider, ce qui permet aux attaquants adverses de se régaler en pilonnant le cercle et en dominant physiquement. Preuve de ses galères, JRE starte les 2 premiers matchs de la semaine pour ne jouer que 15 et 12 minutes au final. Pire, il ne joue même pas contre Toronto, dans ce qui est le meilleur match de la saison d’OKC. S’il sort tout de même une belle performance contre les Knicks avec 17 points et 7 rebonds à 3/4 de loin en 30 minutes, il va falloir que JRE redevienne le bon défenseur collectif qu’il est capable d’être, sous peine de devoir passer après des Pokusevski, Muscala, Bazley dans la hiérarchie.

  • Mike Muscala

Constat similaire pour Moose, que je considère comme moins bon cette semaine malgré son tir retrouvé (44% à 3pts pour plus de 5 tentatives par match). C’est vrai, Mike Muscala remet dedans de loin, et j’ai hésité avant de le placer dans cette rubrique. Mais déjà il ne score pas dans la raquette, ça d’accord. Plus que ça, il a produit un peu dans le vide selon moi. 3/7 de loin à Detroit ? Oui, mais en aucun cas il n’a aidé à contenir les drives de Bey, Diallo ni à rivaliser avec l’impact physique mis par Stewart et Duren. Contre les Bucks ? 0/3 à 2pts et peu de présence défensive encore une fois. Contre Toronto ? Il ne joue pas, et l’équipe s’en sort tout de même très bien. Si je ne doute pas de la capacité de Muscala à se rendre utile dans le collectif, cette semaine n’est cependant pas la meilleure de sa part malgré les biens meilleurs pourcentages.

Le Daigneault show :

Côté coaching, il y a eu au cours de ces 4 matchs des erreurs de coaching assez flagrantes qui ont eu des répercussions sur les résultats. Par exemple, aligner un line-up avec Ousmane Dieng dans le clutch d’un match serré face à Detroit est un choix qui ne va pas de soi. Prendre un temps mort face aux Bucks à 119-119 avec 17 secondes pour shooter, alors que SGA avait la balle en main en iso est un choix lui aussi critiquable. Surtout qu’après le temps mort, l’action se termine en un air-ball à 3 points de Poku. Daigneault continue d’expérimenter des choses en faisant des paris qui sont parfois perdants mais parfois gagnants ! Cela a été le cas pour l’entrée d’Eugène Omoruyi face aux Raptors avec ses 22 points à 8/10 au tir, dont 5/6 de loin ainsi que sa défense de plomb qui ont permis au Thunder de s’imposer.

Les tests de Daigneault continuent et c’est ainsi toujours la même rengaine concernant les rotations : on teste tout le monde et on se cherche encore. Des joueurs peuvent toujours se retrouver avec de bonnes minutes un match et avec un DNP le suivant même s’il a été bon. Par exemple, Aaron Wiggins n’a pas joué face aux Pistons, a joué 6 minutes face aux Bucks, a été dans le 5 majeur avec 33 minutes face aux Raptors et 20 face aux Knicks. JRE s’est retrouvé lui aussi sans voir le parquet face aux Raptors alors qu’il avait un temps de jeu stable dans le 5 majeur jusqu’ici.

Concernant le 5 majeur, il a lui aussi varié avec des changements sur les postes 4-5, les postes 1-2-3  étant bouchés. Daigneault continue les essais dans la raquette avec 3 trios différents pour starter, J-Dub – JRE face aux Pistons, Poku – JRE face aux Bucks et Knicks, Wiggins – Poku face aux Raptors. Les très bonnes performances défensives de Poku au poste 5 ont séduit Daigneault et il devrait continuer de faire starter le serbe dans ce rôle-là.

Mais aussi…

  • 145 points marqués face aux Knicks, c’est tout bonnement le deuxième meilleur total de points sur un match sans prolongations de l’histoire de la franchise et le meilleur total de la ligue cette saison. Le comble pour une équipe encore 27ème offensive rating avant les deux derniers matchs.
  • Niveau record offensif, nous n’étions pas en reste face aux Knicks. L’adresse au tir (62.5%) représente le troisième meilleur pourcentage au tir sur un match de l’histoire de la franchise. Le cercle était une piscine. 
  • Pour continuer d’appuyer sur l’orgie offensive proposée par le Thunder, sachez qu’OKC n’avait pas scoré 130 points dans un match NBA sans prolongation depuis plus de 2 ans. On a scoré 132 et 145 points sur nos 2 derniers matchs.
  • Avec 2 triple-doubles lors de ses deux premiers matchs au Madison Square Garden, Josh Giddey a rejoint Wilt Chamberlain en devenant le deuxième joueur de l’histoire à réaliser cette prouesse. Bien entouré l’Australien.
  • Eugene Omoruyi n’a joué qu’une seule rencontre cette semaine, contre les Raptors : 22 points à 8/10 dont 5/6 de loin. Le match d’une vie pour notre two-way contract.
  • Ça va mieux pour Luguentz Dort après une entame de saison catastrophique offensivement. 14 points de moyenne sur les 4 matchs de cette semaine, avec un joli 38% à 3pts pour 5 tentatives par match.
  • 2 matchs de G-League d’OKC Blue cette semaine qui ont permis à Dieng et J-Will de se faire plaisir et de prendre confiance. 17.5-8-4 à 69% de moyenne pour le premier et 13-8-7 à 56.5% pour le deuxième.
  • Côté blessures, Bazley est sorti à cause d’une entorse à la cheville face aux Bucks et n’a pas rejoué depuis. Tre Mann est lui sorti au bout de 3 minutes face aux Knicks à cause d’un mal de dos. Les deux sont en Game Time Decision pour le match face aux Celtics. En espérant qu’ils reviennent en forme…
  • Pour finir, on va vous hyper un coup. Chet Holmgren s’est échauffé au shootaround sans sa botte de protection lors du déplacement au Madison Square Garden. On est pas médecins, on donne juste nos observations.

Pour la semaine prochaine…

2 défaites pour commencer la semaine et 2 grosses victoires pour la terminer. Oklahoma City est presque à l’équilibre (6-7) et peut aborder la semaine avec confiance. Mais celle-ci s’annonce ardue avec un voyage au TD Garden de Tatum mardi à 1h30, dans la capitale jeudi à 1h chez Beal et Porzingis et enfin un déplacement chez les Grizzlies de Morant samedi à 2h ! Un petit roadtrip, qui, on l’espère, résultera en plusieurs victoires pour retrouver un bilan équilibré !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s