Thunder 101 – 113 Suns – Match #31

Nouveau match pour le Thunder et pas des moindres puisque OKC affronte le leader de la NBA. Le Thunder est sur sa meilleure forme de la saison avec trois victoires consécutives mais c’est aussi le cas des coéquipiers de Chris Paul qui restent sur 6 victoires lors des 7 derniers matchs. CP3 qui pourra donc retrouver certains de anciens coéquipiers. OKC tentera de tenir la dragée haute à la meilleure équipe de la NBA jusqu’à présent.

Pour ce back-to-back à la veille du réveillon, Mark Daigneault décide donc de se passer des services de Derrick Favors mais pourra compter sur Muscala en sortie de banc. C’est donc un cinq majeur différent que celui face à Denver avec Shai – Giddey – Dort – Wiggins – JRE. En face on retrouve CP3 – Booker – Crowder – Bridges – Ayton

Fil du match

Le match débute avec deux pertes de balles rapide de la part d’OKC. Les Suns en profitent et prennent rapidement 5 points d’avance. La défense est bonne dans ce début de match et cela pour les deux équipes. Cependant, OKC n’arrive pas à scorer et Ayton enchaîne contre et paniers dans la raquette. La défense des Suns est vraiment oppressante et seul Shai trouve la faille sur un lay-up. Seulement 3 petits points sont inscrits par le Thunder dans les 5 premières minutes… Ce qui pousse Daigneault à prendre un premier temps-mort et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il était nécessaire. Ayton fait ce qu’il veut en attaque et OKC ne se crée aucun tir facile et la raquette est verrouillée par ce même Ayton. Le retour de temps-mort n’est pas mieux car Dort prend déjà sa deuxième faute et on loupe des lay-up plus qu’évident. Giddey est en difficulté en ce début de match avec un 1/7 qui ne favorise pas l’équipe. Les premiers remplaçants font leur apparition et on espère qu’ils vont réussir à insuffler un souffle nouveau. Mais ce n’est malheureusement pas le cas puisque les Suns prennent 14 points d’avance et que le Thunder peine énormément à inscrire un panier. La fin de quart-temps est un temps soit peu meilleure, le Thunder étant encore mené de 12 points, mais les dernières possessions furent mieux gérées avec de bonnes entrées de Bazley et Muscala.

Le deuxième quart-temps va commencer et le Thunder n’est qu’à 12 points de Phoenix ce qui est un exploit au vu de la prestation de nos joueurs. Le début de quart-temps est encore laborieux en attaque mais la défense et les mains actives de Bazley font beaucoup de bien. En plus de ça, il ajoute un tir de loin et le Thunder n’est plus qu’à 10 points. Côté Suns, Cam Johnson envoie bombes sur bombes de loin et Cameron Payne est lui bien meilleur que quand il portait notre maillot. Mais la domination défensive de Bazley se poursuit avec notamment un joli contre. JRE enchaîne deux possessions avec deux rebonds offensifs et les titulaires reviennent alors que la dynamique semble meilleure. Le retour de Dort est important avec 5 points immédiats. Le come-back se poursuit avec une bonne défense et surtout une attaque retrouvée quand on attaque le cercle. Le jeu de passe de Wiggins est admirable et permet au Thunder de concrétiser son come-back avec un retour à égalité au score ! Le Thunder prend même le lead sur un tir de Muscala. C’est donc une équipe bipolaire à laquelle on a eu le droit en première période, avec un premier quart désastreux mais un deuxième d’excellente facture ce qui permet au Thunder de mener 48-45. Espérons donc qu’on poursuive sur la lignée du deuxième.

Le second acte débute bien, avec un panier de Giddey. La défense de Phoenix semble s’être resserré à nouveau et les premiers tirs ne rentrent plus. Mais Wiggins continue sur la lignée de son deuxième quart-temps avec un bon passage défensif qui mène inévitablement à une attaque de bonne qualité. Wiggins n’est d’ailleurs pas le seul à se donner en défense et chaque tir pris par les Suns est difficile ce qui permet au Thunder de prendre 6 points d’avance. La meilleure équipe de la ligue se réveille alors avec un gros passage initié par leur défense et c’est désormais eux qui font la course en tête. OKC n’arrive plus à inscrire de panier mais Shai est intelligent et va chercher des points sur la ligne des lancers. Le momentum semble avoir changé de côté et le Thunder est désormais mené de 5 points après ce run de 18-4 en faveur de Phoenix. Mais l’hémorragie ne s’arrête plus, l’attaque des Suns marque à chaque action ou presque, l’attaque est un véritable calvaire et tout cela en l’espace de 3-4 minutes. La dernière minute est meilleure même si Booker est toujours aussi létal avec un tir au buzzer et Phoenix mène 82-69. Initier un second retour dans le match paraît compliqué tant cette équipe de Phoenix est forte mais l’intérêt de ce dernier quart sera surtout de ne pas sombrer et continuer à espérer.

Le dernier quart débute et c’est un Thunder avec 13 points de retard qui doit affronter le leader de la ligue. Poku n’y arrive toujours pas et n’a rien montré de bon dans ce match. Cam Johnson nous fait mal avec ses drives et son jeu à mi-distance tandis que notre attaque se débrouille un peu mieux en étant agressive envers le cercle. Muscala réalise un bon passage avec de la bonne défense et un tir de loin. Mais c’est bien le seul avec JRE puisque la réussite de loin est vraiment catastrophique ce soir et on conseille au public des Suns de se munir de casques. Les titulaires font leur retour pour les 6 dernières minutes de ce match et le Thunder n’est plus mené que de 9 points. Mais les derniers finalistes NBA possèdent Chris Paul et ce dernier fait parler son expérience en sortie de temps mort avec 7 points clutch. Mais les deux rookies JRE et Giddey rentrent deux tirs de loin pour garde espoir. L’équipe se bat pour revenir et refuse de capituler. Mais à l’image de Booker et Paul, les Suns semblent trop fort et expérimentés. Cependant, un trois point de Shai laisse OKC en vie. Mais pour revenir, il faut des stops défensifs et les seuls sont rares et proviennent de passages en force provoqués par Lu Dort. Malgré une dernière minute de bonne facture, l’écart était trop grand et le Thunder s’incline 113-101.

MVP

Le MVP de ce match est bien entendu Shai Gilgeous-Alexander. Le Canadien aura pesé sur la défense de Phoenix à la sortie de son triple double face à Denver. Il termine la soirée avec une feuille de stats bien remplie. 29 points, 5 rebonds, 7 assists. 10/20 au tir, 2/6 de loin et la perfection au lancers avec ce 7/7. La perfection ou presque sur ses drives également, il paraît tout bonnement injouable tant il possède un toucher lui permettant de scorer sur chacune de ses pénétrations. Le seul bémol concerne le run de Phoenix où on aurait pu espérer que notre franchise player nous sorte de l’impasse. Mais ce ne fût malheureusement pas le cas et cela n’enlève en rien la grosse performance de ce soir. Son money time fût également intéressant avec 8 points dans le dernier quart-temps. Il nous aura encore fait vibrer ce soir malgré la défaite.

Débrief

Si le Thunder a perdu, le Thunder n’a pas totalement démérité. Capable de faire déjouer la meilleure équipe de la ligue par moments, le talent et l’expérience auront malheureusement fait la différence.

Une première mi-temps à deux vitesses

Le début de match du Thunder fût une catastrophe, dire l’inverse serait mentir. Rien n’allait dans le bon sens du côté d’OKC et on imaginait déjà un blowout des familles entre deux équipes à l’opposé en terme de résultats. Les tirs ne rentrent pas, Deandre Ayton s’amuse dans notre raquette et la défense prend très vite l’eau. Naturellement l’écart se creuse rapidement et on se demande bien comment on va résister à Booker et aux siens. Mais dans le deuxième quart-temps, la réaction a été quasi immédiate. Et cela passe d’abord par le banc et la défense, qui initient ce retour articulés autour d’un Darius Bazley encore une fois très bon. Ses performances depuis qu’il ne débute plus les matchs sont toujours bonnes et nous font relativiser quant à son début de saison en demi-teinte. Et cette bonne défense va évidemment se répercuter sur l’attaque et sur le score. Le retour des titulaires sera dans la lignée des remplaçants et le Thunder va même mener à la mi-temps. Des mains actives en défense, un effectif concentré et une agressivité au cercle, les éléments semblent réunis pour passer une bonne soirée.

Un gros passage à vide qui fut fatal

Cette seconde mi-temps avait pourtant bien débuté avec OKC qui conserve son léger avantage au score. Mais la défense des Suns va se resserrer et le Thunder va encaisser un run de 25-4 au total, sous la houlette d’un Devin Booker absolument injouable. Malgré la supériorité évidente de Phoenix, on peut constater certaines failles qui font tâches tant le deuxième quart était bon. Je vais ici surtout parler de l’attaque. Parce que si la défense a pris l’eau, c’est surtout à cause du talent incroyable des joueurs que l’on affronte. Mais en attaque, les joueurs on commencé à perdre énormément de ballons, à tenter beaucoup de tirs longue distance alors que l’on dominait la raquette malgré la présence de Ayton. Les drives sont s’en doute la principale force offensive du Thunder et c’est dommage de ne pas s’appuyer dessus quand les tirs ne rentrent pas. Cela permet également d’aller chercher des lancers francs ce qui aurait permis de réduire quelque peu l’écart. Malheureusement, le manque d’expérience et le talent auront creusé un écart impossible à combler.

Une fin de match de haute volée

Le dernier quart a été plus que bon et très agréable à regarder. Si les Suns ont proposé ce qu’ils savent faire de mieux, le Thunder n’a pas à rougir de sa performance. En effet, nos joueurs auront su faire face à l’adversité, se seront battus jusqu’au dernier moment. Si cela n’a pas suffit à revenir dans le match, nos joueurs ont su répondre efficacement aux offensives incessantes des CP3, Booker et Cam Johnson. Mais la réussite au tir de loin de nos big mens, un Giddey discret mais toujours aussi efficace et un Shai toujours aussi clutch auront permis de s’en mettre plein la vue avec ce dernier quart. Malheureusement, l’écart était déjà trop grand pour espérer revenir mais réussir à relever la tête après un troisième quart-temps décevant et une preuve de la force mentale dont est capable cette équipe. Les Suns étaient tout simplement plus fort ce soir, mais nos joueurs n’ont pas à avoir honte de ce qu’ils ont proposé, mis à part Poku…

En bref

Highlights

Défaite donc pour le Thunder. Mais les hommes de Mark Daigneault n’auront pas totalement démérité. Malgré un début de match chaotique ils seront revenus dans le match et auront pris un run de la meilleure équipe NBA. Rien de honteux donc et même quelques espoirs qui continuent de croître dans l’Oklahoma. Une victoire aurait été bonne a prendre pour le réveillon mais ce ne fût pas le cas et cela ne nous empêche pas de vous dire de profiter des vôtres pendant ces prochains jours sans matchs !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s