Kevin Durant

Top 20 Performances Individuelles – 2 : Kevin Durant vs Raptors le 21/03/2014

Même si le Thunder reste une jeune franchise, elle a déjà connu un certain nombre de performances impressionnantes en seulement 12 années d’existence. Nous avons donc décidé de réunir ces performances et d’en faire un classement. Pendant 20 jours, découvrez ou redécouvrez une performance qui aura marqué l’histoire du Thunder voire l’histoire de la NBA pour certaines d’entre elles. Aujourd’hui, à la 2ème place, retour sur les 51 points + le game-winner de KD face aux Raptors en Mars 2014.

Après avoir déjà rédigé 18 articles en 18 jours, il est difficile de ne pas se répéter. Quand on a écrit plus de 18 000 mots en même pas trois semaines il est compliqué de trouver un nouvel angle à aborder, un nouvel adjectif à utiliser pour qualifier une ligne de stat. Pourtant, alors que le classement arrive vers sa fin, il nous reste deux performances à évoquer, deux performances qui sont pour moi les deux plus grandes de l’histoire du Thunder. Si personne n’osera remettre en cause la 1ère place de la performance que j’évoquerai demain, certains pourraient contester la deuxième place du classement à ce match de Kevin Durant. Pourtant, lorsque j’ai dit il y a quelques jours que le match à 54 points face aux Warriors n’était pas le MVP moment de KD, je le pensais. Pourquoi ? Parce que ce match face aux Raptors est aux yeux de tous le moment où le numéro 35 a clos le débat sur le MVP, le moment qui restera dans la tête des votants au moment de faire leur choix.

Si le match face aux Warriors est une performance remarquable en tout point, que ce soit au niveau de l’efficacité qu’au niveau statistique, il lui manque le moment qui restera gravé dans les mémoires. En effet, ce match ne s’est pas joué dans les dernières secondes avec un tir ultra-clutch de KD pour la gagne, ce qui ne rend pas la performance inoubliable et ne lui permet pas de se détacher face à LeBron. Par exemple, le 12 Février de cette année 2014, LeBron frappe un grand coup dans la course au MVP en terminant les Warriors grâce à un 3 points au quasi buzzer pour remporter le match et ponctuer une performance en 36 points, 13 rebonds et 9 passes. LeBron le sait, au-delà des statistiques et du bilan collectif, ce qui marque le plus les votants, ce sont les moments, les actions qui viennent en premier dans l’esprit des journalistes quand il s’agit de se décider à marquer un nom. KD doit donc répondre à son grand rival et lui aussi avoir ce MVP moment, ce match serré qui se joue dans les dernières secondes et qui se termine par un game-winner. Ce moment, il va avoir lieu le 24 Mars 2014.

Cette date marque le déplacement du Thunder au Air Canada Centre de Toronto pour y affronter les Raptors. L’équipe du Thunder est légèrement différente de celle qu’elle était lors du match face aux Warriors. En effet, Russell Westbrook est revenu depuis quelques matchs, même s’il reste ménagé au niveau du temps de jeu et ne joue pas tous les matchs. Au niveau du bilan, le Thunder est dans une période plus compliqué puisque les hommes de Scott Brooks viennent de perdre plusieurs matchs suite au retour du Brodie, et voient la première place de l’Ouest s’échapper au profit des Spurs de San Antonio, auteurs eux aussi une très belle saison. De plus, ce déplacement canadien s’annonce difficile puisque les Raptors sont une belle équipe de l’Est, difficiles à battre dans leur salle. Avec tous ces éléments, il est plus que compliqué de définir un favori et de penser que ce match ne se jouera pas dans les dernières minutes.

La première mi-temps confirme le fait que les deux équipes se valent et que la victoire ne sera pas facile pour le Thunder. En effet, personne n’arrive à prendre un écart conséquent durant tout le match, les équipes se rendant quasiment coup pour coup, l’écart maximal étant seulement de 8 points en faveur des Raptors. Preuve ultime du caractère indécis de cette rencontre, il y aura eu 23 changements de leader ainsi que 12 égalités. Sur les 24 premières minutes, on retrouve un Kevin Durant plutôt discret, l’ailier du Thunder n’ayant inscrit que 13 points avec un vilain 3/12 au tir et 4 pertes de balle, mais force est de constater qu’il va très vite se rattraper.

Fast-forward jusqu’au quatrième quart-temps, moment que choisi le Thunder pour prendre 6 petits points d’avance à 4 minutes 30 de la fin du match suite à un 3 points de KD, qui aura réussi à corriger son problème d’adresse de la première mi-temps. On se dit alors que la franchise de l’Oklahoma est en contrôle du match et qu’elle va réussir à bien gérer cette fin de partie pour s’imposer relativement tranquillement. Grossière erreur. 90 secondes plus tard, ce sont les Raptors qui reprennent le lead. S’en suit un échange de paniers entre les deux équipes. Si un nouveau tir primé de Durant à 58 secondes de la fin du match permet au Thunder de mener de 3 points, cela ne sera pas suffisant pour empêcher les Raptors d’égaliser dans les dernières secondes et d’envoyer le match en prolongation, la faute à un rebond défensif mal assuré par le Thunder qui permettra à Amir Johnson d’égaliser à 96 partout.

Cette overtime ne va pas dénoter du reste du match puisque c’est une prolongation où aucune des deux équipes n’arrivera à prendre le large. Pourtant, 4 lancers francs consécutifs de Reggie Jackson, qui remplace Westbrook, sur le banc depuis la fin du 3ème quart-temps, redonne un avantage de 3 points au Thunder alors qu’il le chrono indique 11 secondes à jouer. Mais là encore, les dinos vont prouver qu’ils ont des ressources. En effet, cette fois-ci c’est au tour de Kyle Lowry de rentrer un gros tir primé pour porter le score à 107 partout. Le Thunder et Durant n’arriveront pas à profiter de l’ultime possession pour gagner le match. Résultat ? Tout ce petit monde part en deuxième prolongation.

Cette deuxième prolongation semble virer à l’avantage des Raptors quand, alors qu’il ne reste que 49 secondes, les canadiens prennent 8 points d’avance, plus gros écart du match. Mais c’est au tour du Thunder de répondre, c’est au moment de Kevin Durant de briller. En sortie de temps-mort, le numéro 35 rentre un 3 points qui réduit l’écart à 5 points. Après une perte de balle des Raptors sur la possession suivante, c’est au tour de Derek Fisher de rentrer un 3, 116-118 Toronto. Les Raptors semblent alors totalement craquer quand, à peine 5 secondes après le panier de Fisher, les hommes de Dwane Casey perdent une nouvelle fois la balle, donnant alors une opportunité pour KD d’égaliser, occasion manquée. Les Raptors récupèrent alors le rebond et John Salmons, un joueur à 80 % en carrière aux lancers, se retrouvent sur la ligne pour éventuellement donner deux possessions d’avance aux canadiens. Mais malheureusement pour eux, l’arrière va rater ses deux lancers. Rebond pour le Thunder qui prend temps-mort. Avec 9 secondes restantes, KD se retrouve à nouveau en position d’égaliser ou de faire gagner son équipe. Il récupère une balle qu’il était à deux doigts de perdre, se place à 45 degrés et envoie un pull-up derrière la ligne à 3 points pour la gagne, dedans. 1 seconde et 7 dixièmes à jouer, les Raptors ne s’en relèveront pas.

Victoire en double overtime du Thunder 119 à 118, avec une nouvelle performance XXL de la part de Kevin Durant : 51 points (15/32 au tir, 7/13 à 3 points, 14/19 aux lancers), accompagnés de 12 rebonds et de 7 assists. Mais ce qui compte surtout, c’est ce tir dans les ultimes secondes pour faire gagner son équipe, ce tir qui ponctue une saison offensivement proche de la perfection. Ce match face à Toronto, c’est le moment qui aura permis à KD de remporter ce titre de MVP, le moment où les votants ne pouvaient plus faire autrement que de constater que Durant était bien le Most Valuable Player de cette saison 2013-2014, même devant LeBron.

Kevin Durant remportera donc ce trophée de MVP quelques semaines plus tard, la récompense individuelle ultime. Et même s’il ne concrétisera pas ce trophée par un titre de champion avec le Thunder, il ne faut tout de même pas oublier que KD reste un joueur monstrueux, et qu’il aura certainement fait ses plus belles saisons statistiques et individuelles en portant un maillot du Thunder.

C’est tout pour aujourd’hui et pour cette 2ème place de notre top 20, on se retrouve demain pour la fin de ce top et la révélation de la performance qui se trouve à la 1ère place. A demain !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s