Russ Magic

Top 20 Performances Individuelles – 3 : Russell Westbrook vs Magic le 29/03/2017

Même si le Thunder reste une jeune franchise, elle a déjà connu un certain nombre de performances impressionnantes en seulement 12 années d’existence. Nous avons donc décidé de réunir ces performances et d’en faire un classement. Pendant 20 jours, découvrez ou redécouvrez une performance qui aura marqué l’histoire du Thunder voire l’histoire de la NBA pour certaines d’entre elles. Aujourd’hui, à la 3ème place, retour sur le triple-double avec 57 points de Westbrook face au Magic en Mars 2017.

Lorsque l’on revient sur une saison MVP, on se dit toujours qu’il y a un moment, une match, une action, une ligne de stat qui aura su faire la différence dans les débats pour la course au MVP. On appelle ça le MVP moment. Beaucoup des joueurs élus MVP ont eu ce moment, ce petit plus qui leur a permis de se démarquer dans la course : pour Curry en 2016 c’était le shoot contre OKC, pour Harden en 2018 c’était son crossover sur Wesley Johnson, et pour Russell Westbrook, il y a eu deux MVP moment lors de sa saison 2016-2017, excusez du peu. Le premier, celui qui lui a permis de prendre la tête du classement, est celui que nous allons évoquer aujourd’hui, le deuxième étant bien évidemment son match face à Denver et qui, évidemment, fait partie des deux performances encore à dévoiler.

Lors de la saison 2016-2017, Westbrook aura fait plus que réécrire l’histoire, il sera parvenu à la casser. Si on écoute beaucoup de légendes avant cette saison de Russ, il était quasiment de l’avis de tous qu’une saison en triple-double de moyenne, que seul Oscar Robertson avait réussi à faire, serait de nous jours impossible à faire, que ça ne se reproduira plus. Trop difficile à tenir sur toute une saison avec l’enchaînement des matchs, l’adversité toujours plus forte et les temps de jeu réduits. Pourtant, dès le départ de KD, certains commençaient déjà à annoncer la saison en triple-double de moyenne de Russell Westbrook, surtout dans un but comique, puisque même eux ne pensaient pas que le Brodie était capable d’une telle performance. Pourtant, il l’a fait.

Forcément, en réalisant une saison en triple-double tout en portant son équipe dans le top 6 de l’Ouest, Russell Westbrook s’est vite retrouvé dans la conversation pour le titre de MVP. Face à lui, son ancien coéquipier : James Harden. Les deux hommes vont se livrer un duel absolument incroyable tout au long de la saison, et ce débat sur le MVP sera ce qui rythmera toute la saison régulière. A quelques semaines de la fin de la saison régulière, alors qu’il reste moins d’une dizaine de matchs à jouer, le favori est toujours incertain. D’un côté on a ceux qui défendent Harden et son meilleur bilan collectif, de l’autre côté on a ceux qui défendent Westbrook, qui possède un bilan collectif plus faible mais qui lui, est en triple-double de moyenne.

C’est donc dans ce contexte que Russell Westbrook et ses coéquipiers se rendent à l’Amway Center d’Orlando pour y affronter le Magic. Nous sommes le 29 Mars 2017 et le Thunder avec un bilan de 42 victoires pour 31 défaites affronte donc ce Magic qui n’a plus rien à jouer dans cette fin de saison. Pourtant, les hommes de Frank Vogel ne sont pas décidés à se laisser marcher sur les pieds dans leur salle, surtout que ce match marque le premier retour de Victor Oladipo depuis son trade lors de la Draft de l’année précédente. La première mi-temps est équilibrée, les deux équipes se rendent coup pour coup et personne n’arrive à vraiment prendre un gros avantage sur son adversaire, le score étant de 49 à 44 pour les joueurs d’Orlando après 24 minutes jouées. Au niveau des stats, Russell Westbrook est à 21 points, 4 rebonds et 4 assists, ce qui est déjà une très bonne première mi-temps pour Russ. Mais au retour des vestiaires, les choses ne vont pas se passer comme prévu.

Dès le début du 3ème quart, le Magic va accélérer et commencer à être beaucoup plus adroit en attaque tout en stoppant le Thunder en défense. Résultat : c’est un 23 à 7 qu’inflige les hommes de Frank Vogel à ceux de Billy Donovan en 7 minutes, portant ainsi l’avance de la franchise floridienne à 21 points, 72 à 51. Seulement voilà, mener de 21 points face à ce Thunder n’est pas suffisant, et croire que la franchise de l’Oklahoma va baisser les bras et accepter la défaite revient à commettre une grave erreur. En effet, alors qu’il ne reste que 6 minutes dans le match et que le Magic possède 14 points d’avance, on se dit que le match est quand même bien dans les mains d’Orlando, mais encore une fois, il ne faut pas sous-estimer la capacité de Westbrook à être clutch, ainsi que celle du Thunder à pouvoir rester sa défense lors des dernières minutes.

A 17 secondes de la fin du match, un layup de Westbrook réduit l’écart à 2 points, 99 à 101. Le Thunder va donc faire faute sur Nikola Vucevic, en espérant qu’il manque au moins un lancer pour donner une chance au Thunder d’égaliser avec un trois points. Le pivot va rater son deuxième lancer. C’est alors que Russell Westbrook s’empare du rebond défensif, traverse le terrain, se place à 9 mètres 50 et envoie un Ave Maria qui finit par rentrer pour porter le score à 102 partout. Déjà l’année précédente, le Brodie avait réussi un tir improbable pour égaliser, il vient encore d’en réussir une cette année. La dernière action du Magic ne donnera rien, le match part en overtime.

Cette overtime sera à un sens unique, le Magic ne se remettant jamais vraiment du tir que venait de planter Russ pour égaliser. Résultat, une overtime facilement gérée par les hommes de Billy Donovan qui remportent le match 114 à 106 dans un match qui aura été plus que difficile à remporter. Mais au-delà de cette victoire, la 43ème de la saison, c’est bel et bien la performance de Russell Westbrook qui marque les esprits.

Les stats de Russ sur ce match ? 57 points (21/40 au tir, 6/15 à 3 points, 9/11 aux lancers) avec 13 rebonds et 11 assists, le tout en jouant seulement 42 minutes. Si on rajoute à ça 26 points dans le quatrième quart + l’overtime et le shoot qui permet au Thunder d’égaliser à quasi 10 mètres, on obtient une performance qui aura cassé Twitter ainsi que le débat sur le MVP. La performance est encore plus grande quand on sait qu’avec ce match, Russ venait de réaliser son 38ème triple-double de la saison mais surtout, qu’il venait de réaliser le triple-double avec le plus grand nombre de points marqués, un record qu’il chipe à James Harden qui l’avait réalisé quelques mois plus tôt, et qui le reprendra l’année suivante.

Avec cette performance, Russell Westbrook venait d’écrire une nouvelle page dans l’histoire du livre des records NBA, en profitant aussi au passage pour montrer à tout le monde qui est le vrai MVP de cette saison 2016-2017. Ce match, ce tir à son 9 mètres, c’est le premier MVP moment de la saison de Russ, celui qui aura fait basculer les votants de son côté. Le deuxième, celui qui va clore le débat, arrivera moins de 2 semaines plus tard…

C’est tout pour aujourd’hui et pour cette 3ème place de notre top 20, on se retrouve demain pour une nouvelle performance. A demain !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s