reseason-Chicago Bulls at Oklahoma City Thunder

Bulls 105 – 103 Thunder / Présaison #3

Dernier match de présaison pour OKC avant d’aller à Houston pour l’ouverture de la saison. Le Thunder avait une revanche à prendre sur les Bulls, qui les ont largement battu il y a 2 jours.

Hill – Gilgeous-Alexander – Dort – Bazley – Horford sont annoncés pour débuter ce match : cela ressemble grandement au futur 5 majeur de Daigneault ! Nous avons donc le droit à une répétition générale avant la saison, répétition qui se fera sans Théo Maledon, laissé au repos.

Fil du match

Le match débute sur un rythme très élevé, au moins en attaque. Les Bulls sont adroits, notamment Markannen qui artille de loin, mais le Thunder répond avec un Al Horford très efficace, la grosse activité de Bazley et les passes de SGA. Après un peu moins de 5 minutes, le score est déjà de 12 à 14.

Horford continue alors son orgie offensive avec deux nouveaux 3pts, mais la défense n’est pas au rendez-vous pour l’instant. Zach Lavine se chauffe, avec 9pts, et il y a du déchet en attaque (plusieurs pertes de balle et tirs ouverts loupés).

A 22-24, Daigneault commence à ouvrir son banc, avec 3 changements sur le front court via les entrées d’Hamidou Diallo, de Justin Jackson et de Mike Muscala. Ils sont très vite rejoints par Frank Jackson et Aleksej Pokusevski, qui complète le premier all bench lineup.

Les deux équipes deviennent de plus en plus brouillonnes et l’adresse diminue des deux côtés. C’est Frank Jackson qui conclut le premier QT avec un gros 3pts pour donner l’avantage à OKC, 29-27.

Dans le milieu du deuxième QT, le banc, contrairement au dernier match, va se montrer performant. Diallo est agressif et va chercher des fautes, mais c’est surtout Pokusevski qui fait un très bon passage. Agressif et adroit, il montre encore une fois des flashs plus qu’intéressants, et finit la mi-temps avec 9pts et 5 rebonds.

Le banc fait donc un petit écart, qui va continuer de se creuser avec le retour des titulaires. Bazley met le dunk de la soirée, Horford continue son chantier, bien aidé par George Hill et SGA sur Pick&Roll. Défensivement, c’est de mieux en mieux et les Bulls perdent leur rythme. Résultat : 64 à 49 à la mi-temps pour OKC, qui a largement dominé ce deuxième QT.

Le début de deuxième mi-temps est presque parfait côté Thunder. La balle tourne bien, les extra-passes sont bien recherchés et des tirs à 3pts ouverts sont créés, le tout orchestré par le duo Hill-SGA. Bazley et Dort sanctionnent de loin, les Bulls ne peuvent pas suivre et l’écart se rapproche des 20 points.

Mais avec l’entrée de certains joueurs du banc, un petit relâchement se fait sentir au milieu de 3ème QT, et les Bulls passent un 7 à 0 pour revenir à 77-64. L’adresse diminue et Shai notamment a du mal à scorer.

Mark Daigneault continue néanmoins d’ouvrir son banc et propose un nouveau 5 all bench, avec Diallo en meneur et les premières minutes de Kenrich Williams. Cela semble risqué mais cela fonctionne sur la fin de QT. Diallo apporte de l’énergie des deux côtés du terrain, et s’il ne peut créer pour les autres, il se créé des situations de drives. Néanmoins, c’est Muscala qui réalise le meilleur passage, en enchaînant les tirs extérieurs et les contres (13pts et 4 contres pour lui). 90 à 71 après 36 minutes.

Le match semble plié, mais le dernier quart-temps ne va pas vraiment se passer comme prévu. On ne reverra plus les titulaires et, alors qu’ils tiennent l’équipe à bout de bras, Daigneault fait sortir Diallo et Muscala pour Frank Jackson et Isaiah Roby. A +15, c’est le début de l’enfer.

Le 5 Jackson – Williams – Jackson – Pokusevski – Roby est incapable de scorer et est dépassé en défense. Les Bulls reviennent peu à peu dans le match, à coup de and one. Le bout du banc de Chicago semble plus structuré et compétent. L’entrée de TJ Leaf ne change rien au problème et les Bulls passent devant à deux minutes de la fin, malgré un gros 3pts de Pokusevski.

La fin de match va être très mal négociée par le Thunder et notamment par Frank Jackson, qui loupe les deux derniers tirs dont celui de la gagne, après un bon système dessiné par Daigneault.

Ce match encourageant aura donc été gâché par un dernier QT très mal négocié par les joueurs de fin de roster, qui n’ont définitivement pas marqué de points hier.

MVP

Si Al Horford continue de jouer comme cela, les fans des Sixers pourront s’en mordre les doigts. Utilisé dans un rôle qui lui convient, Horford est parfait depuis 2 matchs pour le Thunder. Il était déjà notre MVP il y a 2 jours et il a été encore plus précieux dans ce deuxième match. Le pivot a d’abord mis le Thunder sur de bons rails en début de match, avec les 5 premiers points. Puis il a montré sa panoplie offensive et notamment ses capacités en Pick&Pop. Bien servi par Hill et SGA, avec qui il semble avoir une vraie connexion, Horford a artillé de loin, pour finir à 4 sur 5 à 3pts. Il change clairement le jeu de l’équipe en attaque quand il est sur le terrain, tant il libère des espaces sans être négatif en défense. En effet, Horford a aussi montré hier qu’il pouvait être efficace aux rebonds et sur les box outs, pour permettre à Bazley ou Shai de prendre des rebonds facile et de relancer le jeu. Le vétéran parfait pour l’instant.

Débrief

Tout n’est pas à jeter dans le match d’hier, loin de là. Avant les rotations du 4ème QT et le retour des Bulls, le Thunder avait montré bien plus d’énergie que Chicago, et réalisé 3 premiers quart-temps plutôt cohérents.

Des vétérans précieux et deux leaders qui s’affirment

On le sait, dans un processus de reconstruction, la présence de vétérans capables de mentorer les jeunes prospects est souvent indispensable pour leurs bons développements. Avec Hill et Horford, le Thunder semble avoir obtenu deux mentors de choix.

Hill, très discret mais particulièrement efficace, a été un second ball-handler parfait à côté de SGA, tant il est efficace sans ballon. Sur ce match, il a su créer sur Pick&Roll quand cela a été nécessaire, sans tirer la couverture à lui. Son expérience et sa gestion compense aussi la fougue d’un Bazley par exemple, et il a été capable de sanctionner la défense adverse d’un panier facile quand l’équipe perdait un peu pied.

De son côté, Horford a joué à un très haut niveau, et pourrait être le lieutenant de SGA au scoring et sa cible prioritaire tout au long de la saison. Il a été particulièrement bien trouvé hier, notamment sur les P&R et Pick&Pop où il s’est montré létal comme on l’a indiqué précédemment.

Mais deux leaders semblaient s’affirmer hier : Shai et Bazley. Les deux plus gros prospects de l’effectif ont beaucoup de ballons, portent la balle, drivent et créent pour les autres.

SGA a été excellent d’abord dans l’investissement défensif, et a su compensé son manque d’adresse en montrant déjà des progrès à la création. Sans faire un grand match, il finit à 14pts et 5 passes décisives en 24 minutes. De très bons standards.

Bazley réalise quant à lui son meilleur match de la présaison, avec une grosse activité et agressivité offensive. Il a été précieux au rebond et a tout de suite chercher à relancer le jeu en prenant son dribble. Avec un peu plus d’efficacité et de rigueur en défense, on était pas loin du match parfait pour lui hier.

La petite déception vient de Lu Dort, hors de forme sur la présaison et bien en deçà de ce que l’on pouvait attendre. Il a été en grande difficulté en défense face à Lavine et ne montre pour l’instant aucun progrès en attaque.

Des passages encourageants des deux côtés du terrain

Après avoir été complétement dépassé lors du dernier match, la défense était de retour hier. Si les Bulls ont commencé le match sur de grosses bases d’adresse, les titulaires, notamment SGA, se sont mis dans le rythme en défense et on montrait de bien meilleures choses.

Des stops défensifs, des ballons gagnés… Des éléments essentiels pour permettre à l’équipe de courir et de mettre de rythme en transition. On peut aussi mettre en valeur l’énergie d’Hamidou Diallo, encore très brut mais toujours dans l’intensité en défense, et les mains actives de Muscala.

L’empreinte de Daigneault commence ensuite à se ressentir offensivement, avec une vraie envie de courir et de partager la balle. Chaque rebond ou stop défensif a été suivi par une relance rapide, qui apporte toujours des situations favorables. Les drive&kick sont bien utilisés pour trouver les shooteurs et les extra-passes ou renversements sont plus fréquents.

Si le Thunder ne gagnera peut-être pas beaucoup de matchs, le jeu développé pourrait être agréable à regarder.

Des rotations cauchemardesques

Si le 5 majeur s’est montré globalement convaincant, ce n’est pas vraiement le cas des dernières rotations. Hormis Muscala, Diallo et Pokusevski, les joueurs de fond de banc ont semblé complétement dépassé hier, et ont coûté le match au Thunder hier.

Kenrich Williams, bien qu’il soit plutôt intéressant en défense, est très brut en attaque. Justin Jackson, qui est/était un motif d’espoir cette saison, n’a pas confirmé et ne retrouve pas son adresse. Enfin, Isaiah Roby semble être l’arme ultime pour le tanking.

Les rotations ont aussi été moins profitables pour Frank Jackson. Intéressant au scoring sur les deux premiers matchs, il a été plus en difficulté quand il a été utilisé en meneur avec le bout du banc.

Ce sont d’ailleurs aussi ces rotations qui n’ont pas permis aux joueurs de s’exprimer. Daigneault a abusé du all bench lineup et n’a laissé presque aucun joueur compétent sur le terrain dans le 4ème QT. Ce n’était pas profitable non plus à Pokusevski, qui avait un rôle trop grand pour lui en fin de match, du moins pour l’instant.

En bref

Highlights

Trois quart-temps encourageants puis plus rien. Après une première réussie à San Antonio, le Thunder n’a pas confirmé par au moins une victoire lors des deux matchs aux Bulls. Il reste maintenant quelques jours pour finir la préparation de la saison et annoncer le roster définitif !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s