Paul George Jazz

Top 20 Performances Individuelles – 13 : Paul George vs Jazz le 22/12/2018

Même si le Thunder reste une jeune franchise, elle a déjà connu un certain nombre de performances impressionnantes en seulement 12 années d’existence. Nous avons donc décidé de réunir ces performances et d’en faire un classement. Pendant 20 jours, découvrez ou redécouvrez une performance qui aura marqué l’histoire du Thunder voire l’histoire de la NBA pour certaines d’entre elles. Aujourd’hui, à la 13ème place, retour sur le match de Paul George pour son retour à Utah après les playoffs 2018.

Malgré avoir passé seulement deux saisons dans l’Oklahoma, Paul George aura marqué l’histoire du Thunder. Déjà, de par son arrivée, quasiment à la surprise générale, dans cette équipe d’OKC. Ce transfert a eu lieu en Juin 2017, soit quasiment un an après le départ de KD. Le Thunder venait à nouveau de récupérer un ailier all-star pour aider Russell Westbrook dans sa quête de faire d’OKC à nouveau un sérieux contender à l’Ouest.

Après l’autre arrivée majeure de l’été, celle de Carmelo Anthony, le Thunder va vivre une saison 2017-2018 compliquée, notamment à cause d’un problème d’alchimie sur le terrain entre les trois superstars. Le Thunder se fera même sortir au premier tour des playoffs par le Jazz. La faute à un Donovan Mitchell injouable, un Joe Ingles fatigant et à une série plus que moyenne de la part de Paul George. En effet, malgré un très bon Game 1 et 2, le numéro 13 va sombrer petit à petit dans cette série, ne pas à défendre Mitchell, se laissant dominer mentalement par Ingles et n’ayant pas assez d’impact offensivement. Et quand je parle d’impact en attaque, je parle d’impact positif, parce que PG a eu de l’impact en attaque mais négativement. Notamment lors du Game 6 où, après avoir miraculeusement remporté le Game 5 à la Chesapeake, le Thunder va s’incliner avec une performance indigne de la part de celui qui s’est autoproclamé Playoff P : 8 points à 2/16 au tir dont un 0/8 à 3 points. Nombreux sont ceux qui ont critiqué Russell Westbrook pour cette élimination, mais Paul George ainsi que Billy Donovan sont les deux vrais fautifs de cette défaite au premier tour, malgré la blessure à l’épaule de PG qui peut justifier un peu ses mauvaises performances lors de la série.

Après ce fiasco monumental, on pensait que Paul George, free agent, allait quitter l’Oklahoma et partir rejoindre une franchise de Los Angeles, les Lakers. Mais dans les premières heures de la Free Agency la nouvelle tombe : Paul George prolonge pour minimum 3 ans avec le Thunder ! Nouvelle inespérée pour les fans d’OKC qui peuvent souffler un peu niveau départ à la free agency. Paul George est bel et bien décidé à rester et à se rattraper de cette fin de saison complètement manquée. C’est ce qu’il va faire.

Après une quinzaine de matchs où PG aura des problèmes au niveau de son tir, l’ailier all-star va commencer à trouver son rythme offensivement et va rentrer dans un coup de chaud qui va durer jusqu’à sa blessure en Mars. Ce changement dans le jeu offensif de PG a eu lieu lors du match face aux Nets où il va inscrire 47 points accompagnés de 15 rebonds et du game winner, match dont nous aurons l’occasion de parler plus tard dans ce top. A partir de ce moment, PG va devenir létal en attaque à quasiment chaque match du Thunder. Et lors de cette saison, rien n’est peut-être plus impressionnant que son mois de Décembre. Lors de ce dernier mois de l’année civile, PG va enchaîner les grosses performances en scorant 31(x2), 32, 33, 36, 37 (x2), 43 (x2) et 47 points en moins de 31 jours. Avec pour culminer, cette performance hallucinante face au Jazz.

Nous sommes le 22 Décembre 2018 et le Thunder avec un bilan de 20 victoires pour 10 défaites se rend à Vivint Smart Home Arena pour y affronter le Jazz. Les deux équipes s’étaient déjà affrontées quelques semaines plus tôt à OKC avec une large victoire du Thunder, mais le match de ce soir est encore plus spécial puisqu’il est le premier match joué à Utah entre les deux équipes depuis ce fameux Game 6 qui avait eu lieu en Avril dernier. Paul George revient donc dans la salle où il aura réalisé une performance qui lui aura valu beaucoup de critiques et de moqueries de la part des médias, il a l’occasion de se venger sur cette équipe de Utah dans une ambience électrique, surtout qu’il sort de 43 points face aux Kings 3 jours plus tôt.

La 1ère mi-temps se déroule mal pour les joueurs du Thunder puisqu’ils se retrouvent menés de 12 points à la moitié du 2ème quart-temps, avec un Westbrook qui est dans un de ses pires jours, symbole aussi d’une saison où lui aura éprouvé beaucoup de difficultés avec son tir. Malgré tout, cette équipe d’OKC réussit à revenir avant la mi-temps grâce à un Paul George qui commence à préchauffer, à base de jumper à mi-distance et de gros 3 en iso, toujours avec ce style de jeu aussi magnifique à regarder. Score à la mi-temps : 61 à 58 pour Utah.

Mais c’est surtout lors du 3ème quart-temps que PG va avoir un très gros coup de chaud, comme il avait souvent pendant cette période : pendant une période qui peut aller de 2 à 10 minutes, PG devient tout simplement injouable et rentre tous ses tirs et ce quelque soit le niveau de difficulté du tir. La seule chose que peuvent faire les adversaires, c’est d’applaudir, et pour nous les fans, de s’assoir et de profiter. C’est donc au retour des vestiaires que Paul George a ce gros coup de chaud, puisqu’en 12 minutes il va inscrire 22 points avec 5 rebonds et 2 passes, le tout à 7/9 au tir et un magnifique 4/6 à 3 points. Absolument tout y passe et le Jazz ne peut rien faire. Même Joe Ingles, qui avait fait plus qu’embêter PG lors des playoffs, est ce soir-là impuissant tant PG évolue sur une autre planète en attaque.

Malgré ce coup de chaud du numéro 13, le match reste très serré et Utah s’accroche dans le 4ème quart, faisant un run sous l’impulsion de Rudy Gobert de de Donovan Mitchell pour recoller à deux points à moins de 40 secondes de la fin du match. C’est alors que Russell Westbrook va, comme trop souvent, essayer de jouer au hero-ball en prenant un 3 bien trop compliqué qu’il va manquer, donnant donc une occasion pour Utah de remporter le match avec 7 secondes restantes sur le chrono. Mais là encore, Russell Westbrook va prouver qu’il reste, malgré des coups de folie, un joueur intelligent.

Alors que Donovan Mitchell, après s’être débarrassé de Paul George, part au dunk qui semble être facile pour égaliser et envoyer le match en prolongation, le Brodie se sacrifie en allant au contre sur Mitchell, donnant ainsi deux lancers à l’arrière du Jazz mais en empêchant le panier de l’égalisation. Donovan Mitchell va manquer son premier lancer, rendant impossible une égalisation et une overtime. Malgré son 3/17 et 6 turnovers, Russell Westbrook vient de réaliser l’action qui fait gagner le match à son équipe. Mais alors que dire de la performance de mammouth de Paul George ? 43 points, 14 rebonds, 6 passes et 5 steals, le tout à 15/25 au tir, 5/10 à 3 points et 8/10 aux lancers. Pour son premier match à Utah depuis son 2/16. Et la victoire en prime.

Avec cette grosse performance, Paul George venait de faire taire toutes les critiques qui lui avaient été faites depuis Avril dernier, se vengeant par la même occasion du Jazz et entretenant toujours un peu plus la rivalité entre les deux équipes. Paul George retrouvera le Jazz quelques mois plus tard, cette fois à OKC, pour une performance encore plus historique dont nous parlerons d’ici quelques jours.

C’est tout pour aujourd’hui et pour cette 13ème place de notre top 20, on se retrouve demain pour une nouvelle performance. A demain !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s