Coup d’arrêt pour Poku

6 à 8 semaines. Ce sera le temps d’absence de Poku après sa blessure lors du dernier match contre les Spurs. Si cela aurait pu être pire, cette absence va encore affaiblir le secteur intérieur du Thunder.

Une première partie de saison encourageante

Poku était très attendu cette saison. Drafté en 2020, et bien que l’on savait que le développement du Serbe allait être long, l’impatience grandissait. Pour cause, des progrès pas toujours visibles et une inconstance aussi élevée que son potentiel. Une impatience encore plus développée avec la blessure de Chet.

Et Poku a plutôt bien répondu aux attentes. Après des premiers matchs très compliqués, nous avons d’abord pu constater que le rôle de Pokumon avait évolué : désormais, il a pour mission de tenir le poste 5 et de défendre à l’intérieur.

L’adaptation à ce nouveau rôle n’a pas du tout été facile pour le Serbe. Il a semblé hors rythme en attaque, étant particulièrement inefficace au tir, et n’impactait pas vraiment la défense.

Puis, à la suite d’une petite blessure à la cheville début novembre qui le laisse sur le côté quelques matchs, Poku revient changer.

L’adresse extérieure est là, il semble d’un coup beaucoup moins hésitant en attaque, limitant de plus en plus les erreurs assez bêtes qui le caractérisaient auparavant. 11pts et 5reb de moyenne sur Novembre, avec un inimaginable 45.7% de loin.

Mais la révélation est surtout venue de l’autre côté du terrain, en défense. Poku est d’abord excellent au contre, se servant bien de sa longueur et d’un bon timing. Il limite la casse sur un poste intérieur déserté, et signe même l’une de ses meilleurs performances en carrière, des deux côtés du terrain, face à Boston et Al Horford. Si son physique le limite encore face à l’impact des gros intérieurs, Pokumon a montré de réels progrès sur cette période, son train de la hype se remplissant à nouveau.

Toutefois, on le sait avec le Serbe, le problème majeur reste la constance. Sur le mois de Décembre, notamment en milieu de mois, on a pu voir un Poku plus en difficulté, moins adroit et décisif des deux côtés du terrain. Et on a surtout pu voir un Poku parfois sanctionné par Daigneault, qui le laisse sur le banc après des mauvais passages.

L’intérieur n’aura au final pas eu l’occasion de confirmer son regain de forme aperçu lors du match perdu contre les Pelicans (17pts, 6reb, 3ast, 4stls, 1 blk), et de verrouiller sa place de titulaire.

Une première partie de saison encourageante

Daigneault va avoir du boulot. En effet, les blessures sur les postes intérieurs se multiplient pour OKC. D’abord, il y a eu Chet. Ensuite, Ousmane Dieng. Et puis, JRE, qui est blessé à la cheville depuis mi-décembre, et qui ne semble pas proche d’un retour selon les dires du staff. Et enfin Poku.

Qui peut alors assurer l’intérim ? D’abord, les choix évidents : Mike Muscala et Darius Bazley. Moose est de retour en forme depuis quelques matchs, et a signé une excellente performance contre les Spurs pour pallier la blessure de Poku. Bazley aussi a eu plus de temps de jeu lors de ce match, lui qui n’a pas un rôle important pour l’équipe cette année et qui reste bien (trop) souvent sur le banc et enchaîne parfois les DNP. Baze va avoir une nouvelle chance de se montrer, et d’aller chercher de l’argent cet été…

On peut aussi ajouter à l’équation Jaylin Williams, qui vient de signer un gros triple-double en G-League, et qui devrait avoir ses premières vraies grosses minutes en NBA.

Mais il est aussi fort possible que Daigneault fasse un choix différent, mais que l’on voit déjà souvent : jouer small-ball. Sur plusieurs matchs, on a pu voir Omoruyi utiliser au poste 5, voir Kenrich Williams. Cela permet d’amener un plus grand dynamisme et une plus grande polyvalence des deux côtés du terrain, bien que cela ne soit pas forcément viable face aux gros intérieurs.

Dans tous les cas, le temps de jeu de chacun sera probablement conditionné par l’adversaire. Face à Embiid, difficile d’imaginer de jouer très petit…

C’est donc un gros coup d’arrêt pour Poku, mais aussi pour OKC, qui va devoir trouver des solutions pour le remplacer. Mais ce groupe a montré d’excellentes ressources et une profondeur de roster intéressante. De quoi rester un petit peu optimiste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s