RÉCAP DE LA SEMAINE #7 – Déplacements chez des équipes de play-offs

Suite du road trip de 5 matchs qui attendait OKC, entamé par une belle victoire dans le Minnesota le week-end dernier. 3 rencontres au programme de cette semaine, toutes contre des équipes calibre play-offs.

Retour sur la semaine :

  • Hawks 114 – 121 Thunder
  • Grizzlies 123 – 102 Thunder
  • Cavaliers 110 – 102 Thunder

Pour débuter, le Thunder se déplaçait en Géorgie pour affronter les Hawks de Trae Young et Dejounte Murray, aka le chambreur d’enfants, mais sans Hunter et Collins. Mark Daigneault décide d’ailleurs de changer son 5 majeur peu de temps avant le match, en mettant Jalen Williams chez les starters en lieu et place d’Aleksej Pokusevski, ce dernier qui sortira une de ses pires prestations de la saison.

La première mi-temps fut moyenne. Dejounte Murray fait le show et Bogdanovic est trop souvent laissé ouvert par la défense. Du côté offensif, Shai a du déchet, avec 5 pertes de balle, et ne provoque aucun lancer, inhabituel de la part de notre franchise player. Malgré cela, OKC rentre aux vestiaires avec seulement 5 points de retard, notamment grâce à un excellent Ousmane Dieng. Puis le 3ème quart-temps commence très mal, avec une sale panne offensive. OKC mettra quasiment 5 minutes pour marquer son premier panier de la seconde mi-temps, pendant que les Hawks prennent 14 points d’avance.

Cependant, il ne faut jamais enterrer cette équipe. Le comeback est en marche, sous la houlette d’un Shai Gilgeous-Alexander retrouvé, bien épaulé par le banc. Joe est à 3/4 de loin, Wiggins prend la relève de Kenny Hustle, absent, et Dieng continue sa grande soirée en battant son record en carrière (15 points). Puis le début du dernier quart-temps est encore mieux. Shai n’est pas là ? Pas de problème. Dort, maladroit offensivement, continue de faire passer une sale soirée à Young (qui finira à 6/19 au tir), tandis que Giddey prend les choses en main. L’australien envoie même un shoot du logo : lorsque Shai revient sur le parquet, c’est pour clore le match. 35 points pour le canadien ; le Thunder glane sa 3ème victoire consécutive !

Le second déplacement se fait dans le Tennessee, face aux Grizzlies qui nous font encore avoir des sueurs froides. Cette fois, Poku retrouve le starting five, alors que J-Dub y reste pour remplacer Dort. Cette rencontre-ci sera plus compliquée. Notre attaque aura tenu pendant 3 quart-temps grâce à notre réussite de loin (36.8% au final), tandis que la défense aura été appliquée en première mi-temps, avant d’exploser dans le 3ème quart-temps (37 points encaissés).

Les assauts de Dillon Brooks et Ja Morant, combinés à l’excellente défensive de Jaren Jackson Jr. auront été trop durs à encaisser avec la maladresse de Shai (qui arrive tout de même à produire en allant chercher des points sur la ligne) et au match plus difficile de Giddey. Le Thunder passe toute la rencontre en chasse-patate, avec moins de 10 points de retard sur Memphis. Mais le 29-15 concédé dans le dernier quart-temps fait mal et OKC doit s’incliner à la suite de quelques minutes de garbage time. On peut regretter le 20/54 à 2 points et les 19 ballons perdus qui sont trop durs à surmonter face à une équipe du calibre des Grizzlies.

Pour finir, OKC passait le week-end dans l’Ohio pour affronter les Cavs de Garland et Mobley. Pas de Mitchell ni de Love en face, mais tout de même la meilleure défense de NBA, un sacré challenge pour Shai et sa bande. Retour de Dort dans le starting five, J-Dub reprend sa place sur le banc, mais le Thunder galère offensivement. 46 points scorés en première mi-temps, la raquette est verrouillée par l’excellent duo Mobley-Allen, ce qui n’empêche pas SGA de gratter des lancers. La réussite à 3 points n’est pas au rendez-vous, JRE se fait maltraiter défensivement par Allen, tandis que LeVert est bouillant : OKC prend vite sa quinzaine de points de retard et on se demande comment la rencontre pourrait tourner.

La réponse tient en un mot : Serbie. Poku, discret jusqu’alors, nous fait une seconde mi-temps fantastique. Protection de cercle, justesse en attaque, tir, tout y est et ça fait du bien pour lui qui galérait depuis 5-6 matchs. Il finit la rencontre avec un gros double-double (16 points, 14 rebonds), auquel on ajoute 5 passes, 3 contres et un joli 3/3 de loin. Josh Giddey en 17-13-6 est pas mal non plus, et le Thunder revient même à égalité grâce à un Isaiah Joe qui plante du parking. Bazley éteint Garland et LeVert, J-Dub donne de bonnes minutes, mais les Cavaliers vont refaire un run qui nous sera fatal. La dizaine de points d’écart ne sera jamais comblée, Shai va sortir pour 6 fautes, dont quelques-unes que nous qualifierons de discutables pour rester polis, et OKC doit s’incliner à Cleveland non sans s’être battus.

OKC s’en sort finalement avec un bilan de 1 victoire pour 2 défaites qui reflète plutôt bien son niveau face à ce type d’adversaires. Le Thunder est moins fort et moins expérimenté, mais ne doit pas être pris de haut car capable de renverser des matchs, Atlanta en a fait les frais.

MVP de la semaine :

Un énième trophée de MVP de la semaine pour notre franchise player, et pourtant, on ne peut pas dire que SGA ait fait sa meilleure série de matchs depuis le début de la saison. Il reste le meilleur joueur parmi ses coéquipiers qui n’ont pas mis la barre assez haute pour le dépasser. Le Canadien est tout de même à 28 points de moyenne sur la semaine, mais les pourcentages sont nettement plus faible qu’habituellement avec 43% au tir et un vilain 11% à 3 points. Mais malgré cette petite chute d’adresse et ses nombreuses balles perdues (4.3), Shai s’est comme à son habitude montré impactant notamment pour guider l’attaque, souvent en galère sans lui. Face aux Hawks, il sort une nouvelle masterclass à 35 points (voir perf de la semaine) qui nous permet de l’emporter. Au FedEx Center, même si il était bien défendu (28%), il a provoqué des lancers et on se demande à quoi aurait ressembler notre attaque sans lui. Et enfin, contre les tours jumelles de Cleveland, il a été très efficace, mais a moins scoré que d’habitude (23 points), la faute à l’une des meilleurs défenses de la ligue.

Performance de la semaine :

Un trophée de MVP ne va jamais sans sa perf de la semaine pour Shai-Gilgeous Alexander. Face au Hawks de Trae Young, 3e meilleur joueur de sa draft, SGA va montrer qu’il est bel et bien devant lui en envoyant une performance une nouvelle fois exceptionnelle. 35 points à 45%, 6 rebonds et 5 passes, une très belle ligne statistique, mais ce qui compte le plus sur ce match, c’est que Shai s’est montré très clutch et a porté l’équipe pour prendre la victoire, ce qui embellit sa performance. En effet, après avoir lancé un come-back dans le 3e quart-temps (11 points), il va assurer la victoire dans le 4e quart-temps. Punition à chaque passage sur la ligne (15/15 sur le match), défense de plomb, 2 rebonds décisifs dans le money-time avec un dunk en contre-attaque pour sceller le match. On peut une nouvelle fois dire merci au numéro 2 !

Action de la semaine :

Giddey qui marque un 3 points, c’est quelque chose dont on se contente tant c’est un phénomène assez rare. Mais alors, un shoot de Giddey du logo, c’est aussi rare que de trouver un Mewtwo dans les hautes herbes. Avec un peu moins de 7 minutes à jouer dans le match face à Altanta, le match est serré et OKC a le momentum pour faire un petit écart. L’Australien va donc poser ses talons sur le faucon pour dégainer ce tir au buzzer des 24 secondes, et ainsi remotiver les troupes pour l’emporter.

Top / Flops :

  • Josh Giddey

Il était en balance avec SGA pour être le MVP de la semaine. Josh Giddey va mieux et vient de proposer une belle production cette semaine. 14.7 points, 9.3 rebonds et 4.7 passes (pour seulement 2.0 turnovers) de moyenne, les stats sont éloquentes. L’australien a retrouvé de l’impact à la création, en se rendant même indispensable dans le comeback à Atlanta. On peut aussi mettre à son crédit ses 2 double-doubles points-rebonds lors des 2 dernières rencontres, dont une superbe prestation à Cleveland en 17-13-6. Il tourne même à 5/11 de loin (45% !), ce qui symbolise bien sa progression au tir que l’on entrevoit cette année. Certes, il n’a shooté qu’à 39% au tir global, le 4/13 contre Memphis n’aidant pas, mais on peut s’estimer satisfaits de la semaine de Giddey qui recommence à s’affirmer comme un des joueurs majeurs de l’effectif.

  • Isaiah Joe

Très bonne semaine pour l’ancien Sixer qui s’est montré régulier sur ces 3 matchs. Avec 9.7 points à 52% au tir dont 53% de loin de moyenne sur la semaine, Joe a planté les tirs qu’ont lui a donné avec les minutes qu’ont lui a donné, et c’est tout ce qu’on lui demande. Son adresse à 3 points a fait beaucoup de bien notamment face aux Hawks et aux Cavs, où il a marqué des tirs de loin cruciaux lors des runs infligés à l’adversaire pour revenir au score. Défensivement, il a moins été une plaie sur ces 3 matchs comme il avait pu l’être sur d’autres grâce à du hustle et des ballons piqués (1.7 interceptions en 16 minutes).

  • Darius Bazley

Un seul match pour Darius Bazley mais quel match ! Blessé puis négligé par son coach ces derniers matchs alors que sa présence aurait pu être très précieuse contre Atlanta ou Memphis, Darius a montré qu’il était un formidable défenseur et un très bon energizer en sortie de banc. Seulement 8 points pour lui contre Cleveland mais 2 sur 3 à 3 points pour notre nouveau Stretch 5 ce ne sera bientôt plus une blague et surtout une défense étouffante sur Caris Levert. Ce dernier était en feu tout le match et quand un plus grand Bazley a commencé à défendre sur lui, l’ancien de brooklyn s’est très vite éteint avec un 1/7 au tir. On espère le revoir sur les terrains cette semaine avec à nouveau 20 à 25 minutes, de la défense et pourquoi pas du shoot.

  • Luguentz Dort

Le canadien revenait en forme récemment mais la semaine écoulée a été plus compliquée. Absent contre Memphis, Dort a vendangé au tir dans les deux autres rencontres, se montrant peu utile offensivement. 4/16 à Atlanta, puis 3/10 à Cleveland, à chaque fois à 1/6 à 3pts, cette semaine à 27% au tir dont 17% de loin est à oublier pour Lu. Tout de même utile en défense sur Trae Young, il a manqué d’impact défensif à Cleveland, match dans lequel il a été benché par Daigneault (seulement 22 minutes alors qu’il a débuté le match). Pas d’inquiétude tout de même pour Dort, que l’on espère voir retrouver la mire dès le prochain match.

  • Tre Mann

Le sophomore a littéralement emménagé dans la rubrique « Flops ». On sait que c’est aussi lié à nos attentes, mais Tre Mann n’est même pas un minimum au niveau. Et ce ne sont pas ses 12 points dans la défaite de 21 points face à Memphis qui vont changer la donne. Ses deux autres matchs à 2 points et 4 points sont catastrophiques, et Daigneault le montre en lui réduisant drastiquement son temps de jeu (16 minutes face aux Hawks et 8 face aux Cavs). Avec 6 points à 39% au tir et 28% à 3 points de moyenne sur la semaine (pas besoin de citer les autres catégories statistiques car il n’apporte rien), Mann continue de s’enfoncer dans le trou noir à l’intérieur duquel il a plongé depuis le début de saison. Il a toujours cette obsession du step-back à 3 points alors que ses drives, trop rares, sont ceux qui le mettent le plus en confiance. Et enfin, les efforts défensifs sont de moins en moins présents. Allez Tre, un rookie-wall (en retard) peut arriver à tout le monde, on ne va pas te laisser maintenant sur le bord de la route, alors ressaisis-toi !

Le Daigneault show :

Bienvenue dans le Daigneault Show, la rubrique où on parle des choix tactiques de notre coach. Et cette semaine, on a pas mal de choses à dire et à relever (en bien mais et en mal) !

Lors du premier match contre les Hawks et pour notre seule victoire de la semaine, Coach Mark aura surtout brillé de par ses rotations et ses choix de joueurs à responsabiliser. Alors que le Thunder comptait 13 points de retard à 5 minutes de la fin du 3ème quart-temps et avait déjà encaissé 80 points, avec un Giddey trop laxiste en défense et un Poku à côté de ses pompes, Mark Daigneault a décidé d’injecter du sang neuf pour tenter de renverser la tendance.

Et ça a fonctionné ! Sur les 17 dernières minutes, le Thunder a marqué 20 points de plus que son adversaire pour un 54-34. Les raisons de ce gros run ? L’entrée de role-players efficaces et motivés comme Joe, Muscala, Dieng et Wiggins. Les trois premiers auront brillé principalement de par leur adresse, 11 sur 18 en cumulé dont un beau 7 sur 10 derrière l’arc. Notre Frenchie Dieng s’est même illustré en défense et à la passe, en semblant toujours être dans le bon timing. Il a d’ailleurs signé sa meilleure performance de sa jeune carrière. Pour Wiggins, c’était plus difficile pour le tir mais sa défense et son hustle ont été plus que précieux dans notre comeback. Au final, bencher Poku et Giddey dans une moindre mesure, pour des morts de faim aura été un coaching gagnant !

Deuxième match de la semaine, toujours en déplacement, contre les terrifiants Grizzlies. Quasiment un an après l’incroyable -73, et sans notre meilleur défenseur Lu Dort, cela s’annonçait très mal embarqué. Mais ce match aura été très serré jusqu’à la fin du 3ème quart-temps avec seulement 7 points d’écart. Sur ce match, Le Thunder aura beaucoup souffert à l’intérieur de par les pénétrations de Ja et les présences de Jackson Jr et de Clarke. JRE et surtout Poku n’auront pas su stopper les Monstars du Tennessee. Daigneault aura tenté J-Dub en poste 4, mais l’essai a été très difficile. Omoruyi aura aussi eu ses 25 minutes, et si en attaque il aura été très intéressant avec 11 points, son manque de taille l’a empêché de défendre le cercle efficacement. Notre coach aurait pu tenter de faire jouer notre joueur le plus vertical, Darius Bazley, mais cela ne semblait pas rentrer dans ses plans. Au final, le Thunder a fini par s’avouer vaincu, que ce soit à l’intérieur ou sur des kick-out à 3 points pour Konchar, Brooks ou Aldama. Le match aura été frustrant, tout comme les rotations de Daigneault.

Pour ce dernier match, place aux Cavaliers de Darius Garland. Dans ce match, Dort n’aura pas eu besoin de jouer le Mitchell-Stopper étant donné que ce dernier était absent. Le Canadien ne s’est cependant pas reposé car il avait la lourde tâche d’embêter Darius Garland. Cela a bien fonctionné en le limitant à 13 points et 8 passes. Ces 8 passes ont été offertes aux intérieurs des Cavs et étant donné que le Thunder ne possède pas de Joueur de plus de 2 mètres – Stopper, la raquette des Cavs a été très efficace. Nos titulaires Poku et JRE n’auront à nouveau pas su verrouiller les Bigs adverses et, Mobley et Allen se seront régalés avec respectivement 21 points et 12 rebonds et 21 points et 11 rebonds.

Comment stopper les Twin Towers ? En faisant du Small Ball bien évidemment ! En alignant une raquette composée de Jalen Williams et de Bazley, le choix de Daigneault aurait pu sembler ridicule mais ça n’a pas trop mal fonctionné.

Cependant, c’était l’association entre Poku et Bazley qui aura été le plus impressionnant. En 9 minutes à cheval entre le 3ème et le 4ème, ces deux-là auront été très précieux pour nous faire revenir dans le match, égaliser et effacer un retard de 14 points. Bazley aura dégoûté tous ses matchups, que ce soit Mobley et Allen ou Caris Levert, qui était en feu tout le match mais n’a shooté qu’à 15% contre Bazley.

Cela n’aura pas empêché la victoire de Cleveland, trop solide, mais on aura vu du positif en défense, avec beaucoup de combattivité, de Poku, Wiggins, (surtout) Bazley, Williams et même Giddey pour une fois qu’il n’est pas scandaleux défensivement.

Essayons de capitaliser sur cette défense retrouvée et prions pour que Daigneault continue de responsabiliser ses energizers défensifs que sont Bazley et Wiggins. A suivre cette semaine…

Mais aussi…

  • Dimanche contre les Cavaliers, Josh Giddey a passé la barre des 1000 points en carrière (1012 actuellement). Quelques jours après les 1000 points de Poku, nos jeunes montrent qu’ils ont le talent pour la NBA. En attendant de les voir franchir d’autres paliers et d’aller dans d’autres sphères.
  • À cause d’un problème à la cheville, Kenrich Williams n’a pas joué de la semaine et ne jouera pas face aux Mavs. On attend grandement son retour, lui qui restait sur une grosse performance face aux Wolves.
  • Plus aucun joueur d’OKC ne peut jouer les 82 matchs de la saison. Dort était le dernier à n’avoir raté aucune rencontre depuis le début de la saison régulière, ce n’est plus le cas avec son absence à Memphis.
  • Dieng a fait son record en carrière avec 15 points à Atlanta, dont un 6/8 au tir et un 3/4 de loin.
  • Le Français a d’ailleurs été envoyé en G-League après ce match et s’est fait plaisir avec 22 points à 60% et 11 rebonds de moyenne en 2 matchs.
  • Bazley n’a joué qu’une seule rencontre cette semaine, à Cleveland, pour 2 DNP. Le doute subsiste quant à sa présence dans le projet long terme d’OKC.
  • Charles Barkley ne s’arrête plus de flatter Shai Gilgeous-Alexander. Il a une nouvelle fois déclaré cette semaine que le Canadien était l’un des 2 meilleurs guards de la ligue depuis le début de saison. Le premier à lancé la propagande SGA all-star, We Hope !
  • Les role players sont très importants ! Sur ces 3 matchs, les 4 seuls joueurs à avoir un +/- positif sont Isaiah Joe (+5.3), Mike Muscala (+3), Aaron Wiggins (+1.7) et Darius Bazley. Nos 2 premiers artilleurs ont été très efficaces derrière l’arc pendant que les 2 derniers ont été très précieux de par leur défense et leur hustle. A Daigneault de continuer à les utiliser à bon escient pour créer des runs mais ne pas perturber la progression de nos jeunes.

Pour la semaine prochaine…

OKC a donc actuellement un bilan honnête de 11 victoires pour 15 défaites et va aborder la semaine qui arrive avec un calendrier chargé. 4 rencontres sont au programme, avec tout d’abord la fin du road trip à Dallas. Ensuite, OKC entamera une série de 7 matchs à domicile, dont 3 dans la semaine, en accueillant le Heat, puis en affrontant encore les Timberwolves (pour la 4ème fois cette saison) et les Grizzlies (pour la 3ème fois).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s