RÉCAP DE LA SEMAINE #6 – Des fins de match plutôt bien gérées

La semaine dernière était décevante, celle-ci est a contrario vraiment satisfaisante. 3 rencontres à jouer contre des équipes de l’Ouest qui nous auront tenu en haleine avec du money time dans tous les sens : OKC s’est bien débrouillé dans le domaine.

Retour sur la semaine :

  • Pelicans 105 – 101 Thunder
  • Thunder 119 – 111 Spurs
  • Timberwolves 128 – 135 Thunder

Trois petits matchs pour le Thunder cette semaine qui ont résulté sur un bilan positif : 2 victoires et une défaite !

La semaine a débuté mardi par un voyage en Louisiane pour jouer des Pelicans en pleine bourre qui restaient sur 5 victoires sur 7 matchs ces 2 dernières semaines.

Le Thunder, après des prestations défensives désastreuses, se devait de redresser la barre en défense et de tenir tête à des Pels privés de McCollum et d’Ingram. Et si le Thunder s’inclinera 105-101 avec un clutch mal géré, on peut dire que la défense a été présente, pour la première fois depuis un moment. Certes, Zion a fini avec 23 points à 61% au tir, mais JRE, qui était en mission principale sur lui, n’a pas semblé ridicule et a donné du fil à retordre au buffle des Bayous.

Autre symbole de cette défense retrouvée : les pourcentages globaux de New Orleans. 45% au shoot, dont 28% à 3 points, c’est très bien et c’est une victoire en soit. Rajoutez à cela seulement 20 lancers tentés des Sudistes, on a une prestation convaincante. Mais il y a tout de même un autre côté du terrain, et c’était plus difficile pour le Thunder. 37% au tir et 32% à 3 points, ça pique ! Et Shai Gilgeous-Alexander a bien illustré cette difficulté. 31 points pour notre prodige mais un pourcentage au tir de 33% et 2 pertes de balles dans le clutch. La longueur de Murphy et surtout de Herb Jones ont grandement embêté le Canadien, qui a dû provoquer des fautes et jouer un jeu peu agréable à voir sauf si on est fan de James Harden.

Le reste des starters a été correct : 14 points à 46% au tir et 40% pour Dort qui semble à nouveau avoir confiance en son shoot (voir les Tops de la semaine), 10 points pour JRE et 11 pour Poku avec des pourcentages honorables. Le banc, par contre, a péché : 28 points seulement avec des joueurs qui ont eu du mal à s’illustrer, en attendant le prochain match…

Ce prochain match était contre les terrifiants Spurs de San Antonio qui restaient sur 8 défaites d’affilée… Un match qui ne semblait pas gagné d’avance de par notre inconstance, et surtout, l’absence de Shai Gilgeous-Alexander. Le futur All-Star, blessé à la hanche, a pris un match off et a laissé ses copains jouer et engranger la win. Mais mon dieu ce n’était pas facile et ça a semblé mal embarqué !

Une première mi-temps cauchemardesque où on se sera pris 77 points (pour 60 marqués) et où tout San Antonio aura été en feu. Quand Devin Vassell est Steph Curry, Tre Jones est Chris Paul et Keldon Johnson Prime Lebron, vous savez que vous avez un problème. Au-delà de l’absence de SGA, notre défense était calamiteuse et tout donnait envie de vomir. Daigneault a d’ailleurs distribué les punitions en benchant Poku et Joe, totalement dépassés en défense.

Le salut est arrivé en deuxième mi-temps avec un Bazley qui a donné le ton défensivement pour renverser le match. Les Spurs ont tout de suite été plus gênés par les Dort, Dieng, K. et J. Williams qui ont été plus que motivés pendant les 24 dernières minutes. Ce dernier J-Dub a d’ailleurs rendu son meilleur match de sa jeune carrière (voir Performance de la semaine) avec 27 points à 73% au tir, 6 rebonds et 2 assists. Si vous aviez l’impression de quand même voir SGA sur le terrain, c’est grâce à lui et à la facilité qu’il avait. L’ancien de Santa Clara a bien été épaulé par Dort (23 points) et Giddey avec un gros double-double (14 points, 14 rebonds et aussi 5 passes).

Mais cette victoire n’est pas venue uniquement des starters. Le banc a aussi apporté, en témoigne un Mann enfin impactant avec 16 points et de bons pourcentages. Idem pour Dieng qui semble plus en confiance et qui a compilé 10 points à 5/6 et 7 rebonds. Une victoire collective, qui a fait du bien et qui en a appelé une deuxième…

Dernier match de la semaine dimanche chez les Minnesota Timberwolves et le retour de notre très cher Shai Gilgeous-Alexander. Si les 2 premiers matchs contre les Wolves ont été perdus, nous avons enfin pu tenir notre revanche en l’absence de Towns et avec la bêtise de Gobert.

Un match très collectif et surtout très physique où chaque panier était difficile et créait un momentum chez l’une des équipes. Ces momentums, le Thunder a notamment pu les avoir grâce aux très nombreuses techniques que les Wolves ont ramassées, 6 au total ! Les arbitres ont été très actifs et ont puni le comportement belliqueux des joueurs du Minnesota, principalement Gobert, qui, à la suite d’un panier pris dans la peinture par Kenrich et une chute des deux joueurs, a fait un croche-pattes à l’homme-mulet et l’a empoigné. Un geste bête qui lui a valu l’expulsion.

Au-delà de ça, ce match était l’occasion de revoir le 4ème meilleur scoreur de la ligue qui nous a régalé avec 33 points à 59% au shoot, 12 sur 12 aux lancers, 6 assists et 3 steals, une performance complète ! Et la cerise sur le gâteau ? On a enfin notre match référence de l’association Shai-Giddey. En effet, ce dernier a compilé 21 points, à 50% au shoot 3 sur 6 de loin (!!!) , 12 rebonds et 7 assists. Les deux joueurs semblaient se trouver facilement et ont pu être décisifs l’un pour l’autre (en témoignent les 3 threes en Catch&Shoot de Giddey).

Le reste de l’équipe a aussi été impactant : Dort, toujours adroit avec 18 points, JRE et Poku en bons soldats avec 14 et 12 points et les deux Williams qui ont été très précieux. Si le premier, Kenrich, a donné tout son hustle et a notamment expulsé Gobert, il a aussi été très adroit avec un 6 sur 7 au tir. Le second, J-Dub a été très discret pendant 3 quart-temps mais a pris le match en main dans le 4ème avec de la défense et surtout 8 points très importants pour faire passer le Thunder devant. +18 pour le Rookie du mois d’octobre/novembre, le meilleur +/- du match qui montre qu’il est un élément central de l’équipe d’Oklahoma City.

Au final, le Thunder met 44 points et un +11 dans le dernier quart pour sceller sa victoire et finir la semaine sur 2 victoires de rang, en espérant que cette série grandisse encore…

MVP de la semaine :

D’habitude, SGA squatte cette rubrique avec ses matchs à 30 points de moyenne mais pas cette semaine. En effet, notre franchise player canadien n’a joué que 2 des 3 rencontres du Thunder et laisse sa place au Rookie du mois de la conférence Ouest, j’ai nommé Jalen Williams.

L’ancien joueur de Santa Clara a débuté la semaine par une performance correcte à New Orleans, 8 points et 6 rebonds en 24 minutes. Puis a sorti le meilleur match de sa jeune carrière au Paycom Center face aux Spurs (voir ci-dessous). Enfin dans le Minnesota, après 3 premiers quart-temps discrets, il s’est illustré en sortant un énorme dernier quart-temps à 11 points et 3 passes à 4/4 au tir, se rendant fondamental pour aller chercher la 10ème victoire de la saison. Déterminant des deux côtés du terrain, J-Dub a brillé et s’affirme de plus en plus comme un joueur indispensable de la rotation de Mark Daigneault.

Performance de la semaine :

Comme dit précédemment, J-Dub a particulièrement impressionné pour la dernière rencontre du mois de novembre d’OKC, en sortant un superbe match face aux Spurs de Devin Vassell. Titulaire en l’absence de Shai Gilgeous-Alexander, Jalen Williams a parfaitement assuré l’intérim avec 27 points, 6 rebonds et 2 passes à un clinique 11/15 au tir dont 2/3 de loin. Impeccable en attaque, il a su être impactant on-ball comme off-ball et a aussi participé au verrou défensif installé par le Thunder en seconde mi-temps. Ajoutez à cela le tear-drop de la gagne, vous avez une prestation XXL de J-Dub pour seulement son 18ème match en carrière.

Action de la semaine :

Encore face à ces Spurs, OKC s’est aussi permis d’être spectaculaire. En galère défensivement, le Thunder a imposé une pression étouffante en seconde mi-temps, avec l’entrée d’un homme qui a tout changé : Darius Bazley. Pas dans la rotation de base, Baze a eu droit à sa chance en seconde partie de rencontre et l’a saisie à pleines mains, en traumatisant Keldon Johnson sur chaque possession. En témoigne cet énorme contre sur ce dernier, qui se termine par un panier de Jalen Williams en transition.

Top / Flops :

  • Luguentz Dort

Lu Dort est en pleine forme ! Déjà dans cette rubrique la semaine dernière, le Canadien est de plus en plus efficace offensivement. 18.3 points à 47% au tir dont 50% de loin et 4 passes de moyenne sur la semaine ! Elle parait loin l’époque ou Dort se prenait pour un All-Star et mettait tout à côté. Ses matchs d’un point de vue de l’attaque face aux Spurs (23 points à 46%) ou face aux Wolves (18 points à 50%) sont parfaits avec des bons tirs qui aident au maximum l’équipe. Si Dort continue dans cette lancée avec ce rôle, ce n’est pas demain la veille qu’il perdra sa place de titulaire. Défensivement, c’est top niveau mais on peut rester sur notre faim quand on connaît les capacités de la bête. Sa défense en première mi-temps face aux Spurs (personne n’a défendu) ou son duel face à Anthony Edwards laissent à désirer.

  • Kenrich Williams

Alors que l’Homme au Mulet a fêté ses 28 ans vendredi, il a également fêté sa première nomination à nos Tops de la semaine. Une grande performance expliquée par de bonnes stats : 9 points à 61% au tir, 50% à 3 points, 3.7 rebonds et 1 passe, et tout cela en seulement 20 minutes de jeu. Mais le plus important avec Kenrich ne se trouve pas dans les stats. En effet, notre vétéran (28 ans tout de même) redonne de l’énergie à toute l’équipe grâce à son hustle défensif ou ses rebonds offensifs, il peut également sortir les adversaires de leur match (cf Rudy Gobert et son expulsion bien méritée). En bref, Kenrich a été très important pour nous et a sûrement signé sa meilleure semaine de l’année !

  • Ousmane Dieng

Ousmane est de retour dans la rotation d’OKC après un passage en G-League, et nous l’avions laissé le week-end dernier avec une performance difficile à Houston (comme toute l’équipe). Cette semaine ? Ça va beaucoup mieux pour le français. Ses 11 minutes à New Orleans ont été bonnes des 2 côtés du terrain, avec 6 points à 2/3 derrière l’arc et surtout 1 interception et 2 contres. Face aux Spurs, il a même eu droit à 22 minutes pour son premier match à 10 points en carrière (!) à 5/6 au tir. Prestation plus discrète dans le Minnesota mais Dieng a été propre et impactant sur les derniers matchs, de bonne augure pour la suite.

  • Aleksej Pokusevski

Alors qu’il squattait depuis plusieurs recap la rubrique des Tops, Poku se retrouve dans celle des Flops après une semaine en deçà de ce dont il nous avait habitué lors des semaines précédentes. Certes, ses 3 derniers matchs n’étaient pas catastrophiques, mais c’était moins bon. Sur ces 3 matchs, on a eu des pourcentages en baisse (9.3 pts à 38% au tir, 30% à 3 pts) et une diminution de son impact défensif. En effet, sa protection de cercle était plus fébrile en témoigne son nombre de contres sur les 3 rencontres qui ne s’élève qu’à 1. Le serbe a d’ailleurs été sanctionné au niveau du temps de jeu notamment face aux Spurs et aux Wolves. En pleine bourre avant cette semaine, Poku a un petit coup de moins bien, mais cela reste correct et on est persuadé qu’il va se reprendre et continuer de nous surprendre.

  • Tre Mann

Déjà dans cette rubrique la semaine dernière, où nous l’avions lynché en place publique, Mann vit décidément une saison compliquée. 10.3 points à 40.6% au tir dont 26.7% de loin, les tirs ne rentrent pas pour Tre qui n’arrive pas à trouver de rythme. D’abord énervant à NOLA, avec un joli 3/3 à 2pts mais un affreux 1/7 à 3pts, ses choix ont tout de même été meilleurs sur les deux rencontres suivantes. Un bon match face aux Spurs, enfin, avec 16 points à 7/13 dont 2/5 de loin, durant lequel on a retrouvé le Tre Mann qu’on attendait. C’était plus compliqué dans le Minnesota, avec 6 points à 2/9 au tir dont 1/3 de loin, mais plus par manque de réussite qu’à cause de choix discutables. Ce n’est toujours pas ça mais je préfère une semaine comme celle-ci dans laquelle Mann varie beaucoup plus son jeu offensif, plutôt que les semaines précédentes durant lesquelles il arrosait bêtement de loin. À noter qu’il montre bien plus d’implication défensivement, le mindset de Mann est meilleur cette semaine. En espérant qu’il continue dans cette voie et qu’il soit récompensé par des tirs qui tombent dedans.

Le Daigneault show :

Que nous a réservé notre coach lors de ces 3 matchs ? Avec 2 victoires et une défaite dans le clutch, on peut dire que Mark ne s’est pas mal débrouillé.

Face aux Pelicans et leur raquette de mammouth composée de Zion et Valanciunas, Daigneault a comme souvent, face aux gros intérieurs, décider de répondre avec une raquette Poku-JRE. Alors que tout le monde attendait de voir Poku face à son antagoniste physique Zion Williamson, c’est finalement JRE qui a été envoyé sur le freak. Un bon choix car JRE a su prendre son gros temps de jeu pour donner du fil à retordre à Zion en défense, être présent au rebond (13) et être efficace en attaque. Cependant, OKC a pris beaucoup de points dans la raquette et un peu plus de Bazley (seulement 5 minutes jouées) n’aurait pas fait de mal en protection de cercle.

En fin de match, alors que le Thunder était à -2, à 8 secondes de la fin avec la balle en mains, Daigneault a été critiqué pour ne pas avoir pris temps-mort, laissant SGA remonter la balle et jouer son 1c1 face à un Herbert Jones étouffant, qui provoquera une faute offensive. Un pari pris par Daigneault qui n’a pas fonctionné et qui était tout de même risqué tant Shai a été embêté par Jones toute la rencontre. Cependant, avec le niveau actuel du Canadien, on peut comprendre l’idée de Daigneault de laisser la magie s’opérer sans prendre de temps-mort, un choix qui aurait surement été encensé s’il s’était concrétisé par un panier marqué.

Lors du match face aux Spurs, le rookie J-Dub a été envoyé dans le 5 à la place de SGA (blessé) et Daigneault va ainsi lui donner énormément de minutes et de responsabilités. Et il a eu raison ! Grosse performance de Williams (voir rubrique perf de la semaine) avec des line-up où il est le premier ball-handler et play-maker, ce qui lui a permis de s’exprimer pleinement.

Alors que le Thunder nous a offert une première mi-temps défensive honteuse, Daigneault se décide enfin à donner du temps de jeu à Darius Bazley en deuxième mi-temps, choix qui va changer le cours du match. Dissuasion, verticalité et agressivité, Baze apporte tout ce qu’il manquait à la défense du Thunder qui se transforme et permet de l’emporter. À noter dans ce match les très bonnes minutes données à Dieng.

Toujours avec une raquette Poku-JRE, Daigneault a été cohérent dans ses rotations face aux Wolves de Rudy Gobert. Un Poku en galère sur ce match en défense à l’intérieur, le serbe trouve le banc au profit de Bazley, Kenrich et JRE qui apportent dans ce secteur. Malgré un début de match compliqué pour J-Dub, Daigneault le relance au profit de Mann trop maladroit et le rookie fait ainsi une fin de match sensationnelle. Giddey est en rythme, il est récompensé avec un gros temps de jeu, tout en cohérence avec les matchs où il est benché car trop mauvais.

Sur ces 3 matchs, il est important de noter ce déséquilibre toujours persistant et agaçant concernant les matchs et minutes joués pour certains joueurs. Seulement un match à moins de 10 minutes pour Joe et Wiggins cette semaine.

Mais aussi…

  • Si on prend les 3 derniers matchs de toutes les équipes NBA, OKC a le 6ème defensive rating. Une défense retrouvée qui explique en bonne partie notre bilan positif de la semaine.
  • Josh Giddey est monté crescendo cette semaine. D’abord en difficulté chez les Pelicans (7 points à 3/9), il s’est repris contre les Spurs avec un beau double-double (14 points, 14 rebonds) avant de sortir une de ses meilleures prestations de la saison chez les Wolves, pas si loin du triple-double (21 points, 12 rebonds, 7 passes) et avec un joli 3/7 de loin.
  • SGA a déclaré en interview après le match face aux Wolves qu’il n’aimait pas le fait que les projecteurs soient toujours braqués sur lui. Il a rappelé qu’il y avait 4 autres joueurs avec lui sur le terrain et qu’ils avaient tous bien joué. En plus d’être monstrueux, il est humble.
  • La connexion SGA – Giddey a d’ailleurs bien fonctionné lors de ce dernier match. Une synergie a-t-elle enfin été trouvée entre les deux ?
  • Mark Daigneault a resserré les rotations : seulement 10 joueurs ont foulé les parquets avec un vrai temps de jeu (+ des miettes pour Joe et Wiggins)
  • Absent des parquets depuis un peu moins de 15 jours à cause d’une blessure au doigt, Mike Muscala était sur la feuille de match face aux Wolves et devrait jouer à nouveau lors des prochains matchs.
  • Alors qu’il avait le pire Net Rating de l’équipe malgré des performances intéressantes, Jalen Williams, a, cette semaine, eu de loin le meilleur Rating pour le Thunder : +18 ! L’attaque tourne très bien quand il est sur le terrain (et il prend souvent le match en main) et Daigneault n’hésite pas à le mettre sur la deuxième option adverse (et quelques fois la 1ère option) et tout ceci avec réussite ! Encore un autre symbole des bonnes performances de J-Dub !
  • La semaine a été un peu atypique dans deux aspects : les lancers provoqués et les pertes de balles. Là où le Thunder ne provoque que très peu de fautes (23ème sur la saison), cette semaine ça a été l’inverse : 9ème sur la ligue avec 26.3 lancers tentés par match (soit 4 lancers de plus que sur l’année). Marquer potentiellement 4 points de plus ça aide ! Surtout dans des matchs clutchs. De l’autre côté, le Thunder qui ne perdait que 14 ballons par match (8ème en NBA) en a perdu des valises cette semaine avec le nombre de 17.3. Des pertes de balle évitables (surtout contre Minnesota) mais qui s’expliquent par notre grande Pace et la jeunesse de notre équipe.

Pour la semaine prochaine…

Bilan positif pour le Thunder avec 2 victoires probantes sur ces 3 matchs. Le road trip continue avec 3 rencontres à l’extérieur qui s’annoncent difficiles. Tout d’abord, il faudra aller chez les Hawks de Ice Trae et de Dejounte le gars qui ne trashtalke que les moins de 23 ans. Ensuite, OKC sera en visite dans le Tennessee face à Ja Morant et sa clique, avant de passer le week-end dans l’Ohio chez les Cavaliers.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s