Thunder 85 – 90 Magic – Match #71

Le Thunder vient d’enchaîner une huitième défaite consécutive. De plus, l’adversaire du soir, même s’il est dernier de la conférence est, reste sur 4 victoires en 10 matchs. Le Orlando Magic est donc « en forme » et ça ne sera pas une mince affaire de s’imposer pour la première rencontre de la saison entre les deux équipes.

De plus, OKC ne pourra pas compter sur son franchise player Shai Gilgeous-Alexander et devra trouver d’autres solutions en attaque. C’est donc avec un cinq majeur composé de Mann – Wiggins – Poku – Bazley – Roby. En face, on retrouve un cinq majeur Anthony – Hampton – Wagner – Carter jr – Bamba.

Fil du match

Le match commence dans une ambiance très calme et silencieuse. Le Thunder se montre agressif en attaque ce qui permet de se trouver souvent sur la ligne des lancers. S’appuyant sur un bon Darius Bazley, OKC prend donc les devants dans cette rencontre. Le Magic perd beaucoup de ballons, OKC en profite. La réussite à 3 points est elle aussi présente tandis que les premiers remplaçants font leur entrée. Le Magic possède du répondant, Carter jr nous faisant mal à l’intérieur. À tel point que le Magic reprend les devants dans cette rencontre. L’apport du banc est très faible pour le moment. Le run de 14-0 d’Orlando permet aux floridiens de mener 31-25.

Le début de second quart temps est meilleur, le Thunder enchaînant les stops défensifs et les paniers de Watters et Krejci. Mais maledon perd beaucoup de ballons lors d’une entrée plus que mitigée. Cependant, le Magic n’y arrive plus du tout en attaque ce qui permet à OKC de reprendre les devants grâce à un panier de Sarr. Mais après un lancer raté de Théo, le Magic score 5 points très rapidement pour repasser devant. Les titulaires sont de retour accompagnés de Maledon. Bazley relance quant à lui son match avec un dunk à deux mains. La fin de la première mi-temps est sifflée, le Thunder est mené 45-43. C’est donc un match très serré auquel on assiste. Prestation particulièrement médiocres des deux côtés, mais seulement 2 points d’écart.

La deuxième mi-temps débute par un coast to coast de Pokusevski. Mais s’en suit une purge offensive de la part des deux équipes. Roby se bat bien au rebond et permet de marquer des points cruciaux dans ce match où l’attaque fait défaut. Le score est serré dans un match où aucune des deux équipes ne brille. Bazley va cependant chercher plusieurs lancers mais n’en converti qu’un sur quatre. Wendell Carter jr est le seul à trouver la solution en attaque dans ce match ce qui permet au Magic de prendre une avance de 6 points. Pokusevski délivre un délice de passe à Maledon.

Ce dernier enchaîne avec un autre panier pour ramener les siens à 1 point. Le Thunder aura retrouvé quelques couleurs en cette fin de quart temps, repassant même devant, 64-62.

Le dernier quart débute et on espère qu’un miracle se produise pour que des paniers rentre. Et c’est peut être le cas avec Waters qui enchaîne deux paniers primés pour donner 6 points d’avance aux siens. Dans ce match où personne ne doit gagner en vue de la lottery, le Magic semble pour l’instant se débrouiller mieux que nous en vue de la défaite. Mais Wendell Carter fait son retour puis redonne l’avantage à son équipe. Le score est très serré et il est difficile de savoir qui repartira avec la victoire. Mais Orlando prend 6 points d’avance à 30 secondes de la fin. Le Thunder ne reviendra pas et s’incline 90-85.

MVP

Pour la première fois cette saison, notre MVP pour ce match est Lindy Waters III. Alors on ne va pas se mentir, la performance du rookie d’OKC n’est pas exceptionnelle mais il a été l’un des meilleurs, de son équipe lors de ce match. Concentré et appliqué en défense, Waters aura su montrer ses aptitudes de shooter, très précieuse à son équipe. Avec toutes ces absences, le Thunder a eu beaucoup de mal en attaque alors que l’adversaire du soir n’était pourtant pas meilleur. C’est dans ce contexte que Lindy termine avec 12 points, 6 rebonds, 1 assist et une interception, avec un très bon 4/6 de loin. Loin d’être une performance qui restera dans les annales, c’est tout de même un bon match de la part d’un rookie en sortie de banc, lui qui s’affirme de plus en plus dans cette rotation.

Débrief

Un match chaotique, personne ne voulait gagner.

On ne va pas se mentir, ce match sera vite oublié. Principalement car aucune des deux équipes ne souhaitais véritablement la victoire. Face à un Orlando Magic pourtant au quasi complet, l’équipe C du Thunder a bien failli remporter ce match. Les deux équipes n’ont rien montré de concluant en attaque hormis un Bazley en début de rencontre, Waters de loin et Wendell Carter pour Orlando. En dehors de ça, une attaque totalement à la ramasse malgré des défense pas spécialement agressives. Les deux équipes luttent pour obtenir le meilleur tour de draft possible. La défaite était donc sûrement le meilleur des résultats ce qui explique l’écart faible tout au long du match.

Certains joueurs ont su se montrer, mais c’est encore insuffisant.

Lorsqu’une équipe possède autant de blessés, on attend des joueurs présents qu’ils révèlent au grand jour tout le talent et le potentiel qu’ils possèdent. Mais la NBA reste une ligue au niveau extrêmement relevé, avec une adversité qu’on ne retrouve nulle part ailleurs dans le monde du basket. C’est pour cette raison qu’un Tre Mann ne s’est montré que très peu efficace en attaque, ou encore tout le déchet de Poku malgré quelques éclairs de génie. Cependant, certains joueurs comme Roby ou Waters ont répondu présents avec un impact supérieur à leur rendement habituel.

En bref

Highlights

Neuvième défaite de rang pour les hommes de Mark Daigneault. Clairement pas la plus belle, mais si on est pragmatiques, c’est une défaite qui risque de compter en vue de la future lottery. Une bonne défaite donc tout du moins du point de vue comptable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s