Timberwolves 138 – 101 Thunder – Match #63

Après une très belle victoire plutôt inattendue face aux Nuggets, le Thunder affronte cette fois-ci une équipe des Wolves qui est sur une belle série avec notamment deux victoires sur les deux derniers matchs face à deux sacrés candidats. Pour ce match, le Thunder accueille les Wolves sur son terrain city edition, dans un Paycom Center plutôt vide.

Comme pour le match précédent, OKC devra faire avec les nombreuses absences comme Dort, Giddey, JRE, Wiggins, Jerome, Muscala…qui sont absents pour ce match. C’est donc avec un cinq majeur identique à celui du match précédent que le Thunder débute le match : Shai – Mann – Poku – Bazley – Roby. En face, on retrouve Beverley – Russell – McDaniels – Vanderbilt – Towns pour entamer le match du côté de Minnesota.

Fil du match

Le match démarre plutôt bien avec beaucoup de séquences spectaculaires : Roby en attaque qui parvient à chercher un and-one très compliqué ou à servir Poku pour le alley-oop, mais aussi trois contres quasiment à la suite de Bazley et Poku, qui viennent donner le ton aux joueurs des Wolves qui tentent de venir finir tranquillement au cercle.

Les joueurs du Thunder montrent beaucoup d’envie sur le terrain et parviennent à aller chercher beaucoup de fautes et donc beaucoup de lancers-francs. Malheureusement, la très grosse défense intérieure n’aura pas tenu longtemps et se perd au fil du quart-temps, laissant notamment KAT et McDaniels en profiter pour punir près du cercle. On peut tout de même compter sur un certain Shai qui est, une nouvelle fois, en mission en attaque (13/3/4 en 12 minutes) et un plus inattendu Roby qui apporte son énergie débordante pour mener les offensives du Thunder.
Fin du 1er QT : 32-34 OKC.

Dès le début du second quart-temps, les limites offensives et les nombreuses absences se font ressentir, les Wolves continuent de scorer face à une défense du Thunder totalement perdue. On peut tout de même compter sur Mann pour scorer les premiers points d’OKC, assez tardivement, sur ce deuxième quart-temps avec deux très gros 3pts pour relancer son équipe. Les joueurs font de nombreuses erreurs et beaucoup de fautes bêtes qui entraînent un gros nombre de pertes de balle et donc de points faciles pour les Wolves qui n’en demandaient pas tant. La défense prend totalement l’eau sur les tirs extérieurs et les Wolves en profitent pour enchaîner les 3pts et creuser l’écart. Ce deuxième quart est très compliqué défensivement et la réussite adverse n’a pas arrangé l’inefficacité de la défense du Thunder sur les tirs extérieurs. OKC peut s’en vouloir d’avoir scoré 60 points à la mi-temps mais de tout de même être menés de 17 points, la réussite insolente des Wolves n’excuse pas tout et la défense du Thunder va devoir être plus sérieuse pour pouvoir faire des stops et revenir au score en deuxième mi-temps.
Fin du 2ème QT : 77-60 Wolves.

Shai démarre la deuxième mi-temps sur les mêmes bases qu’en première période : des drives inarrêtables, des and-one totalement improbables et aussi un gros impact à la création pour les autres grâce à ses pénétrations qui attirent une grosse partie de la défense adverse et laissent libres ses coéquipiers…il fait la totale à la défense des Wolves et semble impossible à stopper.

Un très bon début de deuxième mi-temps, notamment en défense où il y’a du mieux, permet à OKC de rapidement revenir sous la barre des 10 points. Comme lors du 1er QT, l’agressivité et l’envie en attaque font faire beaucoup de fautes au Wolves et OKC se retrouve rapidement dans le bonus. Mais KAT et ses copains reprennent vite le contrôle du match et s’installent dans ce fauteuil confortable du ~15 points d’écart avec une équipe du Thunder totalement incapable de faire des stops pour revenir au score. Même les membres du personnel d’entretien s’y mettent et empêchent les Wolves de conclure une contre-attaque qui aurait dû finir sur un lay-up en toute tranquillité.
Fin du 3ème QT : 108-87 Wolves

Dans le dernier quart, les attaques sont totalement brouillonnes et les joueurs tentent énormément de tirs extérieurs alors que la réussite n’est plus la même qu’en première mi-temps. Le manque d’inspiration et de création se fait ressentir sur la fin de match et on assiste à des séquences offensives où les joueurs se passent la balle chacun leur tour en espérant que l’autre tente quelque chose. Les attaques sont stéréotypées et chaque circulation de balle se conclut sur un drive d’un joueur qui n’ose pas finir au cercle et préfère finalement ressortir pour un coéquipier libre à 3pts. De l’autre côté du terrain, la défense n’est toujours pas capable de monter sur les tirs ouverts adverses et se fait sanctionner par des joueurs en pleine réussite sur la soirée et qui n’ont pas eu beaucoup de tirs efficacement contestés. Le match est plié.
Défaite du Thunder : 138-101.

MVP

Pour ne rien changer aux autres matchs depuis son retour, Shai Gilgeous-Alexander est une nouvelle fois MVP de ce match. Il a été le meilleur joueur du Thunder sur le terrain et n’a pu compter que sur Roby et quelques très bonnes séquences de Mann et Poku pour l’aider offensivement et tenter de tenir tête aux Wolves. Il termine le match sur un très sérieux 33/5/7 avec une très bonne réussite au tir : 14/21, ce match est dans la continuité des matchs excellents qu’il propose depuis son retour.

Débrief

Une défense aux abois…

Depuis le All-Star Break, la défense d’OKC est en grande difficulté. Et quand on sait à quel point les matchs du Thunder dépendent de cet aspect pour espérer voir une victoire, cela devient assez problématique. Le match de ce soir n’a pas coupé à la règle et la défense du Thunder, malgré une grosse intensité en début de match et beaucoup de contestations sous le cercle, n’a pas du tout su gérer la réussite insolente des Wolves sur les tirs extérieurs (22/47 à 3pts) et a laissé beaucoup trop de tirs ouverts pour pouvoir espérer mettre en difficulté l’équipe adverse.

On peut aussi constater le fameux problème d’une défense en difficulté, lorsque le Thunder est mené, qui empêche OKC de revenir au score. Car malgré tout le scoring possible d’un côté du terrain, si la défense ne suit pas de l’autre côté et n’est pas capable de faire des stops, l’écart ne peut pas être réduit.

Un trop grand nombre de ballons perdus…

Avec 23 ballons perdus, OKC ne pouvait pas espérer grand chose de ce match. Il y a eu un trop grand nombre d’actions gâchées par des pertes de balle totalement évitables et faites à cause d’erreurs d’inattentions ou de manque d’inspiration.

Le manque de créativité sur le terrain est le principal facteur de ce nombre de pertes de balle. Quand toutes les attaques se ressemblent, il est plus facile pour la défense d’anticiper les passes et c’est ce qu’il s’est passé ce soir. Les séquences offensives se terminaient trop souvent sur une passe compliquée et facilement interceptable pour le défenseur.

En bref

Highlights

Défaite plutôt logique quand on connaît le nombre de joueurs de la rotation absents, après une superbe victoire sur la match précédent. Les joueurs vont devoir rapidement se reprendre pour proposer une meilleure prestation à domicile, ce lundi à 2h face au Jazz.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s