Kings 131 – 110 Thunder – Match #61

En sortie d’une belle victoire en prolongations dans l’Indiana, OKC reçoit une équipe de Sacramento en plein doute. En effet, les Kings restent sur 4 défaites de rang malgré une trade deadline durant laquelle ils se sont montrés actifs et déterminés à se renforcer pour accrocher le play-in. Les Californiens viennent donc dans l’Oklahoma pour se relancer et se rapprocher du trio Blazers – Spurs – Pelicans dans la course à la 10ème place.

L’effectif du Thunder est toujours amputé de pas mal de joueurs. Giddey, Jerome, Dort, Kenrich, JRE & Muscala sont tous absents et Mark Daigneault aligne un 5 de départ SGA – Mann – Wiggins – Bazley – Roby. Les Kings ont eux plus de forces en présence (Davis & Holmes sont les seuls absents) et Gentry décide de débuter la partie avec Fox – Holiday – Barnes – Lyles – Sabonis.

Fil du match

Mann ouvre le bal en scorant près du cercle mais le Thunder rate son entame de match. Les Kings scorent trop facilement grâce à un Sabonis ultra-collectif qui sert des shooteurs efficaces tout en maltraitant notre raquette. Au bout de 3 minutes, OKC a déjà encaissé 14 points et voit Sarr remplacer Roby, déjà à 3 fautes. Par la suite, le Thunder se remet tout de même à l’endroit. Bazley et Wiggins de loin, Shai via un step-back à 3pts et un panier dans le corner, OKC va clairement mieux offensivement sous la houlette de son franchise player canadien. Shai est déjà à 14pts et 6 passes et régale, le Thunder recolle malgré des difficultés pour défendre la raquette. Waters envoie 2 air-ball de loin mais Poku postérise Lyles, bien servi par SGA. Les Kings mènent tout de même de 3pts à la fin du 1er quart-temps grâce à un Davion Mitchell efficace et un De’Aaron Fox qui provoque 8 lancers.

Le début du second quart-temps est synonyme de deux choses. Déjà, du retour de Sabonis sur le parquet qui continue de faire le point center, mais cette fois avec beaucoup moins de réussite. OKC est beaucoup plus agressif sur lui en le doublant quasi-systématiquement pour le couper du jeu, ce qui marche plutôt bien (5 pertes de balle à la mi-temps). Le second point est la sortie de Shai, donc les minutes les plus redoutées par tout fan du Thunder qui se respecte en l’absence de Giddey ce soir. Et là encore, les hommes de Mark Daigneault nous réservent une bonne surprise, avec un Theo Maledon qui prend le lead pendant que Shai se fait un smoothie framboise sur le banc.

Pull-up à 3pts, puis interception sur Sabonis, puis passe décisive dans le bon timing pour Krejci en transition, le français envoie une grosse séquence dès son arrivée sur le parquet. Quelques minutes plus tard, il va dunker fort sur un bon drive et plus globalement, Theo fait une excellente entrée. Bien accompagné par le hustle (8 rebonds dont 4 offensifs à la pause) et l’impact défensif de Poku, ainsi que de Sarr qui envoie 2 hooks et provoque la 3ème faute de Sabonis, il participe au bon passage d’OKC sans son meilleur joueur malgré les bonnes performances de DiVincenzo et Jones. Le Thunder est au contact mais malheureusement, Wiggins va se tordre la cheville droite et sortir du terrain. Inquiétude dans l’Oklahoma autour du rookie, déjà blessé à cette même cheville il y a quelques semaines. En face, Barnes porte les Kings, mais OKC ne se débine pas. 2 passes pour des dunks de Sarr et Poku, puis un pull-up à 3pts, Shai est revenu sur le terrain et continue de dominer des Kings friables défensivement. Bazley met un gros contre à Barnes et Poku continue de mettre une énorme intensité sur le terrain malgré son 1/8 au tir. Au final, Thunder et Kings rentrent aux vestiaires sur un score de parité, 59-59.

Pour débuter la seconde période, Krejci est introduit dans le 5 en l’absence de Wiggins. Shai prend rapidement sa 4ème faute mais Tre Mann part fort. Un step-back à 3pts dévastateur puis un lay-up avec le contact pour donner 5pts d’avance à son équipe. Ensuite, SGA va repartir sur les bases de sa première mi-temps.

Le canadien maltraite la raquette des Kings de manière déconcertante mais malgré sa supériorité et un beau contre de Bazley, le Thunder ne prend pas d’avance, la faute à une défense intérieure à la rue. 8/8 au tir pour le duo Sabonis – Lyles qui sanctionnent les errements défensifs des coéquipiers de Bazley, seul joueur à essayer de défendre son cercle. Shai prend sa 5ème faute mais reste encore sur le terrain, gros pari de Daigneault qui s’avèrera payant vu que SGA ne sera pas fouled out. Cependant, après un bon service de Poku pour Krejci, l’arbitrage s’en mèle en sifflant à tort et à travers. Le spectacle était plaisant, voilà que le match devient haché et le rythme intéressant du Thunder est cassé. Fox se réveille et agresse le cercle, Mitchell contribue aussi offensivement malgré la sauce qu’il prend face à Shai de l’autre côté du terrain et OKC est à côté de ses pompes. 3 balles perdues qui donnent des paniers faciles, Maledon stoppera le run via un tir de loin mais l’écart est fait. -9 à l’entame du dernier quart, le Thunder a lâché sa fin de quart-temps sur des erreurs évitables (40 points encaissés dans ce 3ème quart).

OKC aligne un 5 Maledon – Waters – Pokusevski – Bazley – Sarr pour entamer les 12 dernières minutes de la partie. Sarr score son 1er tir à 3 points en carrière, mais les Kings accroissent leur avance avec la mobylette Fox et le sniper DiVincenzo. Poku enchaîne 3pts et contre, Waters sanctionne de loin, mais Maledon est moins en réussite et la défense ne suit pas. Sacramento est en train de tenir sa victoire et la buse Roby rate un lay-up seul en transition puis mange un and-one de Trey Lyles, le facepalm est autorisé. Le seul espoir provient de SGA qui va chercher ses points sur la ligne comme un grand (5/6 dans le dernier QT), mais Fox finit le travail proprement. 11 points dans le dernier quart pour le renard qui ne tergiverse pas, au contraire d’un Isaiah Roby sûrement bourré à la Leffe Ruby tant il est calamiteux. A 1min30 de la fin de la rencontre, SGA sort, signe que le match est définitivement plié, et OKC s’incline sur un score sévère de 110-131.

MVP

Cette nuit, Shai Gilgeous-Alexander a clairement été le meilleur joueur de la rencontre. 37 points, 7 rebonds, 10 passes, 3 interceptions, à 12/16 au tir dont 3/3 de loin et 10/14 aux lancers, l’ancien de Kentucky a écrasé la défense des Kings à coups de drives et de finitions au cercle d’un niveau élite. La raquette de Sacramento a été son terrain de jeu mais il s’est aussi montré adroit de loin et a assumé ce rôle de créateur numéro 1 en l’absence de Josh Giddey. Depuis son retour de blessure, c’est la 3ème fois qu’il score plus de 30 points en … 3 matchs, comme quoi le rythme NBA a vite été repris par le canadien. En bref, SGA a livré une prestation de patron.

Débrief

Le Thunder s’incline face à une équipe concurrente pour la lottery dans un match plus serré que le score ne le laisse présager. Du fait de toutes les absences, OKC a livré une prestation honorable quoique entachée par une défense inhabituellement dépassée.

Un plan efficace pour défendre Sabonis …

Au vu du manque de solutions dans le secteur intérieur, on anticipait Domantas Sabonis comme problème numéro 1 à régler dans cette opposition. Surtout que lorsqu’il était encore à Indianapolis, le lituanien avait fait un chantier face à OKC (24 points, 18 rebonds, 10 passes). Il y avait donc de quoi s’inquiéter à l’approche de la rencontre mais pourtant, le Thunder a plutôt bien réussi à limiter l’impact du double All-Star fraichement arrivé en Californie, malgré ses 16 rebonds.

Tout d’abord, il fallait l’empêcher de scorer à outrance. 87% au tir pour Sabonis mais au final 14 points avec seulement 8 tirs tentés et aucun lancer provoqué (!), étonnant alors qu’il a provoqué 3 fautes de Roby dès les 3 premières minutes de la partie. Sabonis n’a eu que peu d’occasions de sanctionner près du cercle.

Mais le plus marquant a été la manière avec laquelle il a été isolé du reste de ses partenaires. Systématiquement doublé, avec d’ailleurs une belle agressivité, le lituanien n’a pas pu pallier son manque de scoring par une domination en tant que point center. Il a eu beaucoup de déchet dans son jeu de passes (7 passes pour 8 ballons perdus), ce qui a en plus donné de bonnes situations en transition pour le Thunder. Le staff d’OKC a eu une très bonne approche de la situation malgré le manque évident de joueurs à lui opposer (Sarr tout de même correct).

… avec pourtant une défense intérieure catastrophique

Cependant, malgré le bon match défensif sur Sabonis, OKC a encaissé plus de 130 points en un match pour la 3ème fois seulement cette saison, et ce malgré une réussite extérieure des Kings plutôt moyenne (10/31 à 3pts) – seul Donte DiVincenzo a sanctionné de loin. Cela est donc dû à une apathie défensive dans la raquette, dans laquelle Bazley semblait être le seul concerné.

Certes l’arbitrage y a mis du sein dans le 3ème quart-temps avec certaines fautes sifflées de manière incompréhensible, mais OKC a globalement concédé beaucoup trop de lancers. 30 pour être précis, dus à 26 fautes effectuées dans le match, dont 5 pour SGA (en foul trouble dès le 3ème quart-temps), 4 pour Sarr et Krejci et surtout 6 pour Roby, exclu après une prestation défensive cataclysmique. Barnes et Fox ont notamment tenté 25 lancers à eux deux en profitant de ces erreurs.

Sacramento a aussi pu capitaliser sur des boulevards pour scorer à 70% à 2pts (39/56). Que ce soit via de l’attentisme sur demi-terrain lorsque Trey Lyles attaquait le cercle (9/10 à 2pts), mais aussi à cause des 16 pertes de balle qui ont accordé trop de points en transition à un De’Aaron Fox qui n’en demandait pas tant (9/15 à 2pts), le Thunder a perdu son match à cause de son manque d’implication dans la protection de son cercle.

Une bonne prestation offensive

Tout de même, OKC a plutôt bien attaqué sur cette rencontre alors que l’équipe est dernier de NBA dans le domaine. La prestation de Shai Gilgeous-Alexander est évidemment centrale dans le domaine, mais le Thunder s’est globalement bien comporté malgré une réussite à 3pts pas folle (31%, 11/35), en trouvant des paniers faciles et en provoquant 27 lancers via de la présence dans la raquette adverse.

OKC a bien fait circuler le ballon pour finir avec 28 passes décisives sur 40 tirs réussis, un très bon total qui montre l’approche collective prônée par les hommes de Daigneault. SGA finit à 10 passes mais Poku, Maledon ou Mann ne sont pas en reste.

OKC a limité la casse sans Shai

L’absence de Giddey était aussi un point important à prendre en compte car facteur d’une autre inquiétude avant la rencontre : les minutes sans Shai. En effet, avec en plus l’absence de Dort depuis quelque temps, les 3 premières options offensives de l’équipe sont hors du terrain lorsque SGA doit souffler. La question était donc de savoir si des joueurs allaient réussir à prendre la relève, notamment à la création, pour ne pas qu’OKC sombre sans son franchise player.

La réponse est oui avec un plus/minus honorable de -4 en l’absence de Shai. Et si Sarr et Krejci ont été intéressants, je mettrais plutôt l’accent sur les performances de Poku et Maledon, qui ont apporté ces fameuses solutions à la création qui ont débloqué le reste. 9 points, 4 passes et 3 interceptions pour Theo qui a notamment fait une superbe entrée en 1ère mi-temps pour maintenir le Thunder au contact. Scoring, circulation de balle et défense, le français s’est montré satisfaisant dans tous les compartiments du jeu. Poku a quant à lui eu des galères au tir (4/12), mais a été précieux pour tout le reste. 5 passes pour contribuer à créer des opportunités pour ses coéquipiers, mais surtout beaucoup de hustle (8 rebonds, dont 4 offensifs) et de présence défensive (2 interceptions, 2 contres). Le serbe est dans la continuité de ses belles prestations depuis 1 mois et son retour de G-League.

En bref

Highlights

Box-score

OKC s’incline logiquement face aux Kings, ce qui ne nous déplaît pas dans la course à la lottery. Shai est en forme, Poku et Maledon sont de mieux en mieux et des joueurs comme Krejci ou Sarr ont pu profiter d’un temps de jeu inhabituellement haut pour s’exprimer. Si la fin de saison ne comporte pas d’enjeu sportif, il serait bon de revoir bientôt un effectif plus complet. On se donne rendez-vous jeudi à 3h pour un déplacement à Denver.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s