Thunder 87 – 100 76ers – Match #55

Le Thunder se retrouve face à l’équipe qui était au centre de la trade deadline puisque Philadelphie a récupéré James Harden contre Simmons, Curry et Drummond. Mais pas d’Harden ce soir et c’est donc une équipe qui se reposera sur un Joel Embiid qui évolue à un niveau MVP ces derniers temps.

Pour ce match, le Thunder ne peut toujours pas compter sur SGA ni sur JRE. C’est donc avec un cinq majeur assez habituel ces derniers temps qu’OKC commence ce match : Giddey – Mann – Dort – Bazley – Favors. En face, Maxey – Thybulle – Korkmaz – Harris – Embiid commencent la rencontre.

Fil du match

C’est un début de match serré auquel on assiste dans lequel les défenses ne sont pas encore en place, l’accès aux cercles étant facile pour les deux équipes. Les prises à deux sur Embiid se multiplient mais ce dernier obtient beaucoup de fautes. Les deux équipes sont aux coudes à coudes lorsque les premiers remplaçants font leur entrée. Mais plus personne ne met un tir et c’est avant tout un jeu de lancers. Beaucoup de rebonds laissés dans ce premier quart temps mais les deux équipes terminent à égalité 24 partout.

La créativité fait grandement défaut en ce début de deuxième QT. Les deux équipes proposent un basket brouillon en l’absence des titulaires. Seulement 6 points en 6 minutes, cette statistique résume bien l’attaque du Thunder qui tir très mal. Cependant, Philly n’est pas plus en réussite ce qui permet d’avoir un score très serré. Les titulaires font petit à petit leur retour. Les prises à deux sur Embiid se montrent de plus en plus efficace lui qui rate pas mal de tirs. Les deux dernières possession permettent aux sixers de rentrer aux vestiaires avec un avantage de 5 points, 46-41.

La seconde période débute mal et les 76ers prennent rapidement 10 points d’avance. OKC continue de shooter à 3 points mais sans aucune réussite. La défense est de plus en plus perméable laissant des drives faciles à l’adversaire. De plus, Maxey commence à chauffer. Seul Favors apporte un plus en attaque grâce à de précieux rebonds offensifs. L’écart se stabilise autour des 12 points mais la prestation offensive d’OKC est vraiment affreuse à regarder. Les Sixers profitent des lancers pour accroître leur avantage. 77-61 à la fin d’un quart très délicat pour le Thunder.

Le dernier QT commence et on se dit que les 12 prochaines minutes seront forcément meilleures que les précédentes. Pourtant l’écart continue de se creuser et les remplaçants n’apportent pas grand chose en dehors de Poku. Le Thunder resserre un peu la défense et trouve des solutions en attaque ce qui permet de revenir à 10 points. Le Thunder se prend à rêver d’un comeback en revenant à 6 points mais les Sixers appuient immédiatement sur l’accélérateur et reprennent 11 points d’écart. Malgré un dernier effort, le Thunder s’incline 100-87.

MVP

Le MVP de ce match est Darius Bazley. Auteur de 14 points, 15 rebonds et shootant à 50% au tir et de loin il est l’un des seuls joueurs du Thunder à avoir su faire preuve de régularité ce soir. Toujours aussi précieux en défense et auteur d’un contre et d’une interception, Bazley comprends de mieux en mieux le jeu. Il est plus réfléchi dans ses choix, récupère beaucoup de rebonds grâce à ses qualités athlétiques et apporte une énergie qui permet souvent de relancer les siens.

Débrief

Nouvelle défaite pour le Thunder lors d’une soirée ou marquer des points fût une tâche ardue. Malgré une première mi-temps serrée, la différence de niveau s’est faite sentir en seconde période.

Une bonne première mi-temps

Si l’attaque du Thunder n’a pas été en réussite tout au long du match c’est le moins que l’on puisse dire, la défense fut bonne en première mi-temps. Les prises à deux sur Joel Embiid se sont montrés efficaces, l’obligeant souvent à lâcher le ballon ou obtenant des entrés deux m. Si les Sixers ont mal shooter en première période, c’est aussi à cause de nos extérieur bien présent pour contester le moindre tir.

Une attaque affreuse

Le Thunder a été exécrable en attaque, avec une prestation au tir capable de construire la nouvelle salle des Clippers en un rien de temps. Plus sérieusement, avec un 6/35 de loin il était quasiment impossible de remporter ce match. Sans vouloir enlever le mérite qui revient à la défense de Philadelphie, nos joueurs ont été mauvais. Mis à part les bonnes performances de Favors qui a su se démarquer en attaque malgré la présence de Jojo dans la raquette, et de Poku qui enchaîne un deuxième bon match en sortie de banc, les autres joueurs ont juste artillé dans le vide, ne trouvant pas d’autres solutions. C’est ce qui nous coûtera la victoire quand les Sixers vont accélérer en attaque.

En bref

Highlights

Malgré une attaque affreuse, le Thunder a su profiter de sa défense pour ne pas se faire humilier. Il faudra cependant montrer autre chose dès ce soir face à Chicago.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s