Thunder 103 – 113 Kings – Match #52

Après une nouvelle victoire dans ce road-trip la nuit dernière face à Portland, le Thunder se déplaçait cette nuit un peu plus au sud de la côte Ouest, du côté de la Californie plus précisément, pour rendre visite à des Kings sur une pente toujours aussi irrégulière. L’occasion pour cette équipe d’OKC de confirmer la bonne dynamique récente.

Niveau blessures, la liste ne fait que s’allonger pour le Thunder. Après Roby, Shai, JRE et Wiggins, c’est au tour de Luguentz Dort de se retrouver out pour le match de cette nuit. En effet, ce dernier a subi un contact au visage lors du précédent match face à Portland, autrement dit il est trop fort récemment, et Daigneault a préféré le laisser tranquillement se reposer. Si on ajoute à cela l’habituelle absence de Muscala lors des back-to-back, on se retrouve avec une rotation très fine pour OKC. Avec l’absence de Dort, c’est donc Jerome qui prend sa place de starter, avec toujours Giddey, Mann, Bazley et Diakité à ses côtés. Côté Kings, l’incertitude planait surtout sur la présence ou non de De’Aaron Fox. Finalement, le renard a été listé out et Sacramento poursuit de titulariser Davion Mitchell aux côtés de Tyrese Haliburton. Autrement dit, les deux back-courts sont composés de trois rookies et un sophomore.

Fil du match

Le début de match est totalement l’inverse du premier quart que l’on a pu voir face aux Blazers 24h plus tôt, notamment défensivement. Après une belle performance collective, le Thunder va cette fois-ci très mal débuter, notamment avec un Josh Giddey qui va très vite se retrouver ciblé par un Harrison Barnes bien décidé à faire payer le rookie australien. Mais au-delà de ça, c’est surtout au tir extérieur que les Kings sont particulièrement adroits. La nuit dernière le Thunder n’avait encaissé que 6 tirs à 3 points sur l’intégralité du match, cette nuit ce fût 6 3 points encaissés après seulement 12 minutes de jeu. Trop d’hésitations et d’errances dans la défense, et des Kings qui sanctionnent. Offensivement on aura vu des choses intéressantes, notamment un joli mouvement de ballon avec 7 assists, et surtout un Darius Bazley qui a très vite su se mettre en jambes offensivement avec 8 points. Malheureusement, l’arrivée du banc signifie une défense vraiment pas folle et les Kings mènent de 6, 36 à 30.

Le second quart-temps va lancer le ton pour le restant du match. En effet, les Kings parviennent très rapidement à prendre un lead assez conséquent, quasiment une dizaine de points, avant que le Thunder parvienne à grignoter son retard. Beaucoup de bonnes choses offensivement, notamment via du Poku, du Giddey et un peu du Mann, mais encore une fois les problèmes défensifs sont trop importants pour pouvoir réellement permettre à OKC de recoller dans le match. Sacramento poursuit son adresse de loin (3/5 sur ce QT) et Tyrese Haliburton se régale, avec des assists de partout. Et après Harrison Barnes, c’est au tour d’un autre ailier de nous mettre la misère : Mo Harkless. Et malgré un rapproché de Tre Mann en fin de quart-temps, l’écart à la mi-temps est sensiblement la même qu’à la fin du premier quart-temps : +7 Sacramento.

Le retour des vestiaires est en revanche extrêmement positif. Alors que les Kings pourraient faire l’écart, c’est finalement tout l’inverse qui se produit avec une défense du Thunder qui se resserre et des intérieurs bien trouvés. C’est finalement un 3 en transition de Giddey qui permet aux hommes de Mark Daigneault de prendre l’avantage dans ce match (66-65). Après le temps-mort, OKC va malheureusement subir un 9-2, la faute à une maladresse de loin assez flagrante (malgré plusieurs bons tirs) et des turnovers par paquets. Et c’est à ce moment que le match va tourner complètement. Alvin Gentry décide de faire rentrer Metu et Jones pour un lineup très grand, pendant que Daigneault décide de faire jouer Diakité et Favors ensemble. Forcément, les Kings en profitent pour prendre complètement le large cette fois-ci et faire passer l’écart à +10 avec 12 minutes à jouer. Dommage, tant le Thunder aurait largement pu quelque chose de mieux sur ce quart-temps.

Le début du quatrième quart ne fait que confirmer les difficultés offensives d’OKC. Pendant près de 3 minutes pas un seul point ne sera inscrit, avec une copie offensive absolument horrible et qui équivaut au moment où Josh Giddey n’était pas sur le parquet. Et pendant ce temps, le lead grandit et grandit encore, pour finalement arriver à +18. Comme d’habitude, Giddey, Poku et compagnie vont réussir à revenir. Ils auraient même pu complètement relancer le match si Tre Mann, encore en hangover de ses 21 ans, n’avait pas manqué un 3 grand ouvert pour revenir à -5 avec 6 minutes à jouer. Le genre d’occasions qui ne doit pas se louper, et qui est payée cash si elle est manquée. Résultat, les Kings vont reprendre 12 points d’avance, toujours en s’appuyant sur leurs ailes et leur rotation intérieure. 113-103 score final, le Thunder ne sera jamais réellement parvenu à faire jeu égal avec les Kings, quasi systématiquement derrière au score et ne passant devant que trop rapidement.

MVP

Pas besoin de chercher longtemps pour trouver le MVP de la partie qui n’est autre que Josh Giddey. Après un match que l’on pourrait qualifier de moyen+ face aux Blazers, il a pleinement profité de l’absence de Dort pour nous sortir son career-high à 24 points. Très belle performance de sa part, lui qui a quand même dû attaquer avec un Davion Mitchell sur lui, chose qui n’est jamais très aisée. Encore assez maladroit de loin (1/5), il aura en revanche pleinement montré son talent près du cercle, avec de jolies finitions, notamment sur les runes où il semble grandement s’améliorer par rapport au début de saison, mais aussi sur le jeu à mi-distance. Giddey n’est pour l’instant pas un shooter fiable de loin, mais il semble déjà plus à l’aise avec ce petit jumper à 2 points, et plus efficace aussi, le tout dans un registre qui n’est que trop peu vu au Thunder. Trop de pertes de balles malheureusement, comme c’est le cas récemment, avec parfois des choix questionnaires offensivement mais qui sont le propre de pas mal de rookies. Il a eu de la chance cette nuit, ses coéquipiers ont plutôt été adroits après ses passes, terminant ainsi avec 8 assists. Même s’il est peu probable de le revoir dans ce cas de figure (sans Dort, sans Shai, face à une équipe qui ne défend pas très bien) il est intéressant de voir que Josh est capable, quand il le faut et sans même être adroit de loin, de scorer de manière efficace et prolifique sans pour autant négliger la création pour les autres. En tout cas, il ne semble pas (encore) connaître le rookie wall, et c’est tant mieux.

Débrief

Une défense pas au mieux

Après une excellent performance défensive face à Portland, OKC a cette nuit connu toutes les peines du monde pour arrêter l’attaque des Kings. En première mi-temps, c’est Barnes et Harkless qui se sont régalés à l’extérieur, notamment parce que la défense du Thunder n’était absolument pas en place et leur laissait beaucoup de tirs, même à Buddy Hield. En seconde mi-temps, le rapport de force s’est quelque peu inversé, les Kings mettaient moins dedans de loin et pourtant les difficultés ont été les mêmes. Cette fois-ci, c’est le secteur intérieur qui s’est régalé. Un Metu a eu l’occasion d’aller sur la ligne ou de punir un Favors ou un Diakité qui n’était vraiment pas dans le coup, quand un Barnes a lui changé son mode d’attaque pour venir près du cercle, là aussi avec la même réussite que durant la première mi-temps. Bref, difficile pour le Thunder de remporter ce match en étant aussi court dans la rotation et aussi pauvre défensivement. On parle beaucoup du manque de rotation à l’intérieur mais je le répète, le vrai problème se trouve à l’aile. Le Thunder connaît son meilleur stretch cette nuit (offensivement et défensivement) avec Bazley en 5. En revanche, il est anormal de se faire autant manger à l’aile. Giddey n’y est pas innocent certes, mais c’est quasiment le seul qui a le physique pour défendre sur des 3-4. Problème qu’il faudra régler évidement au mois de Juin prochain.

Les revenants de la Draft 2020

Avec un Dort absent et un Muscala qui ne joue pas les back-to-back, la rotation du Thunder a laissé la place aux revenants, ces rejetons de la Draft 2020 qu’on préfère ne pas faire jouer plutôt que de subir leur piètre niveau de jeu, j’ai nommé : Aleksej Pokusevski et Théo Maledon. Et bien force est de constater que les deux ont été plutôt très bons cette nuit, comparé à ce qu’ils nous proposent habituellement. Poku déjà n’avait pas joué avec le Thunder depuis une éternité (12 matchs consécutifs sans jouer) et a su très vite se mettre dans le rythme offensivement. Alors en revanche défensivement ça n’a pas été ça, notamment au niveau de la communication avec les copains, et offensivement il reste toujours un énorme tunnel, mais… cette nuit il a mis dedans. Et comme il a été actif au rebond (9), il s’est retrouvé avec le plus de minutes pour un joueur issu du banc. De son côté, Maledon nous a livré une performance assez propre, rien d’exceptionnel non plus (9 points à 4/5) mais il a semblé plus à l’aise qu’un Jerome qui semblait carbo et qu’un Mann qui a quand même pas mal vendangé. Défensivement il a même dû défendre au poste sans être complètement ridicule. Bref, deux performances plutôt intéressantes pour des joueurs que l’on enterre chez pas mal de fans. Malgré tout, leur performance est à relativiser par le fait qu’elle est dans un match face aux Kings avec une rotation où il manque 4 starters. Mais oui, ils ont été bons.

En bref

Highlights

Box-score

Fin de série pour le Thunder qui connaît sa première défaite en 4 matchs, dans un back-to-back où une rotation amoindrie et une défense moins impactante auront eu raison de cette équipe. Road-trip de 3 matchs donc assez positif, avec 2 victoires et des bonnes perfs de la part des rookies et des jeunes. Malgré tout, attention à la suite du calendrier qui s’annonce d’un tout autre calibre, et ça commence par la réception de Steph et de Klay au Paycom Center mardi à 2H.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s