Thunder 102 – 107 Cavaliers – Match #42

Le Thunder est de retour au Paycom Center pour ce qui constitue le match de la mi-saison. Après sa victoire face à Brooklyn, OKC fait face à de valeureux Cavaliers qui restent sur trois succès consécutifs face à trois équipes de la conférence Ouest.

Il s’agit donc d’un match compliqué sur le papier pour le Thunder qui peut tout de même compter sur tout ses joueurs excepté Kendrich Williams pour faire face à la surprise de la Conférence Est. C’est donc un cinq majeur SGA – Giddey – Dort – JRE – Favors qui se présente sur le parquet pour débuter le match. Côté Cleveland, on retrouve Garland – Stevens – Markkanen – Mobley – Allen.

Fil du match

Comme lors de ses deux derniers matchs, OKC débute bien le match. A travers une bonne agressivité, c’est un début de match serré auquel on assiste, dans lequel le Thunder tient la dragée haute à une équipe qui est en back-to-back. Le Thunder se bat bien au rebond face à une équipe qui ne manque pourtant pas de taille et Favors n’y est pas étranger lui qui compile déjà 6 points et 5 rebonds en six petites minutes. La réussite est en faveur d’OKC qui s’appuie notamment sur la rentrée d’un Ty Jerome apparemment très en forme et auteur de 7 points, pour prendre le lead et mener 32-24 au terme de ces 12 premières minutes.

Le Thunder continue sur la lancée de son premier quart temps avec une bonne défense du cercle et de bonnes décisions en attaque. Le banc fait du très bon travail, porté par Bazley et Jerome qui font fructifier leurs minutes à merveille. La défense fait bonne figure, avec une excellente présence au rebond et un accès à la peinture très compliqué pour les joueurs de l’Ohio. Les starters font leur retour dans une line-up small ball avec Bazley au poste de pivot pour plus de spacing, ce qui s’avère être efficace et permet à Dort de rentrer deux trois points dès son retour. Le cinq de départ termine cette mi-temps et conserve l’avantage de 10 points acquis un peu plus tôt, 56-46.

La seconde mi-temps commence sur les chapeaux de roues avec beaucoup de points pour les deux équipes. Mais le Thunder prend le dessus sur son adversaire et possède désormais 18 points d’avance grâce à sa défense rugueuse et une bonne entrée de Muscala toujours aussi adroit de loin. Mais la suite du quart temps est catastrophique. Face à une défense de Cleveland qui se resserre, OKC perd totalement ses moyens, enchaîne les pertes de balles et laisse son adversaire revenir dans le match. Seuls Shai et Bazley trouvent le chemin du cercle au cœur de cette attaque qui patine. Un Garland des grands soirs, une adresse retrouvée et beaucoup de lancers permettent à Cleveland de terminer le QT avec seulement 2 points de retard.

Le Thunder va donc devoir batailler pour espérer remporter ce match qui semblait pourtant acquis. Le banc parvient à stopper l’hémorragie grâce à sa défense et la sortie de Garland. Les deux équipes sont au coude-à-coude pour attaquer le money time. Cleveland possède cinq points d’avance au moment où SGA fait son retour. Mais ce dernier prend immédiatement les choses en main et le Thunder recolle à deux points. Bazley sert bien Giddey et tout le monde est à égalité à moins de deux minutes de la fin. Mais le Thunder gâche totalement sa fin de match en laissant Garland distribuer des caviars à ses copains. Muscala permet au Thunder de revenir à un point mais Markkanen redonne deux possessions d’écart au cavs. La dernière possession ne donne rien et Jarret Allen viens conclure ce match au lancers, 107-102 en faveur de Cleveland.

MVP

Le MVP de ce match pour OKC est le 6eme homme du Thunder, Darius Bazley. Auteur d’une feuille de stats honorable avec 17 points, 7 rebonds et 3 assists, c’est avant tout dans l’impact que le 23 ème choix de la draft 2019 s’est illustré. Vrai dynamiteur depuis qu’il évolue en sortie de banc, ses choix sont de plus en plus précis. Si Lu Dort ou SGA ont fait un match correct, Darius aura su jouer juste dès qu’il était sur le parquet et termine avec 55,6% de réussite au tir et un 6/6 sur la ligne des lancers. En défense, sa capacité à défendre le cercle progresse de jour en jour et on assiste à une véritable renaissance pour un joueur qui a vécu un début de saison compliqué dans un rôle de starter qui semble moins lui convenir. Bazley prend confiance au fil des matchs et nous sommes ravis de l’honorer avec ce titre de MVP du match.

Débrief

Frustrant ! Frustrant est le mot qui vient à l’esprit au moment d’évoquer le résultat de ce match qui avait pourtant si bien débuté. Le Thunder a raté l’occasion de battre une équipe qui réalise une saison de haut rang et peut s’en mordre les doigts.

Un début parfait !

Tout avait pourtant si bien commencé. On a souvent pointé du doigt les débuts de match du Thunder cette saison mais les joueurs et le staff semblent avoir trouvé la solution depuis trois matchs. Beaucoup d’énergie d’entrée de jeu et une énergie qui se retrouve en défense et au rebond où OKC a totalement dominé son adversaire du soir pourtant réputé pour ses grands joueurs. Au terme d’une mi temps ou le Thunder a su se montrer patient en attaque, profiter des nombreuses failles laissés par Cleveland, tout semblait bien parti pour obtenir la quinzième victoire de la saison face à une très belle équipe. Et la seconde mi-temps partait sur les mêmes bases avec un avantage de +18 à la moitié du troisième quart.

Une fin de match gâchée !

6 minutes. C’est tout ce qu’il aura fallu pour que Cleveland revienne dans le match. Au milieu du troisième quart, les Cavs se sont mis à mieux défendre et Garland a commencé à prendre sérieusement le match à son compte. Le probable futur All Star a fait la misère à nos jeunes pousses et termine le match avec 27 points et 18 passes décisives. Mais outre la performance de Cleveland qui n’a rien lâché, OKC a totalement déjoué, enchaînant les pertes de balles et les fautes inutiles. Sûrement la faute à l’inexpérience, cette saute de concentration aura été fatale à l’équipe. Si le dernier quart fut serré, l’avantage psychologique était clairement du côté des Cavs et le money time raté en est le résultat.

En bref

Highlights

Cette défaite laisse un goût amer en bouche. Dans un match qui semblait plié, le Thunder a laissé Cleveland revenir et s’imposer. Cela servira de leçon à nos joueurs qui, on l’espère, seront encore plus déterminés face aux Mavericks ce lundi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s