Thunder 130 – 109 Nets – Match #41

OKC continue son mini voyage à l’Est. Après un petit tour dans la capitale, c’est à New-York face aux Nets que la plus jeune équipe de la ligue tentera de renouer avec la victoire. Après 5 défaites de suite, il serait temps. Petit motif d’espoir : la dernière victoire de l’équipe a été décrochée face à l’autre équipe de New-York. Allez on y croit !

Autre vrai motif d’espoir, les Nets sont nombreux à être au repos. Pas de Durant, Mills, Harris ou encore Aldridge en plus de l’absence régulière d’Irving. Steve Nash aligne donc un 5 qu’on ne verra pas tous les soirs à New-York : Harden – Brown – Edwards – Sharpe – Bembry – En revanche, Mark Daigneault ne fait pas dans la dentelle. Pas de surprise au niveau des titulaires puisque Giddey – Gilgeous-Alexander – Dort – Wiggins – Robinson-Earl débutent la rencontre.

Fil du match

En dehors de deux pertes de balles sur les deux premières possessions, le Thunder, bien emmené par Lu Dort puis par SGA, débute très bien la rencontre offensivement. C’est de l’autre côté du terrain qu’OKC a plus de difficultés. Harden continue de se rapprocher petit à petit de son meilleur niveau. D’ailleurs, même si Lu Dort est motivé à bien faire son travail, il n’empêche pas l’ancien MVP de dominer offensivement. Le Thunder profitera du manque de personnel chez les Nets et d’une défense collective qui se resserre pour dominer la deuxième partie du QT. Ajoutons à cela un trio SGA/Dort/Muscala des grands soirs (34 points sur 38 à eux trois) et on se retrouve avec un score de 38-26 à la fin du 1er QT.

C’est avec pas mal de déchets que la second unit du Thunder démarre ce deuxième acte. Les présences de Giddey et de Dort sur le parquet ne suffisent pas pour que l’équipe joue au même niveau que dans le 1er QT. Les manques d’agressivité en attaque et aux rebonds en défense forcent l’écart à se réduire. C’était sans compter sur un Dort qui s’énerve de voir les Nets revenir et qui prend les choses en main pour scorer. Quelques instants plus tard, SGA, de retour sur le terrain, reviendra avec les mêmes intentions que dans le début de match et ça paye puisqu’OKC retournera aux vestiaires avec un avantage de nouveau conséquent. Juste avant la mi-temps, Giddey s’est même permis de lancer enfin son match pour creuser encore plus l’écart. 70-51 Thunder.

Au retour des vestiaires, tout se passe comme dans la 1ère mi-temps de manière encore plus exagéré. Le rythme est encore plus élevé, les contre-attaques sont incessantes et le Thunder domine toujours une bien triste équipe des Nets. Cependant, au vu du rythme auquel les deux équipes évoluent, on se dit que tout peut aller très vite dans ce match. Et on ne s’y trompe pas, au contraire, puisqu’en milieu de QT, les Nets obligent Daigneault à prendre TM après être revenu à 10 petits points d’OKC. TM qui aura servi puisque les jeunes du Thunder ont su resserrer la défense tout en performant en attaque sur demi terrain. Les quelques passages en zone de Brooklyn ne les ont pas dérangé. Finalement, moins de rythme, plus de patience, ça marche aussi. Un buzzer de Bazley permet même à l’équipe de reprendre 17 points d’avance et d’atteindre la barre des 100 avant même le début du dernier QT ! 100-83 Thunder.

Pour démarrer ce dernier quart, Harden n’est pas décidé à laisser la win à OKC. Le barbu enchaine à 3 points et performe à la création. En réaction, le Thunder se crispe à l’image de Baze qui force de loin, pourtant auteur d’un très bon match jusqu’à présent dans son nouveau rôle en sortie de banc. Une nouvelle fois, Daigneault est contraint de prendre TM et une nouvelle fois, les jeunes du Thunder réagissent bien. Les tirs de loin de Jerome, de Dort et de Giddey permettent à OKC de reprendre le momentum et 15 points d’avance avant le retour des 5 au complet. SGA est donc de retour et il en profite pour inscrire 5 points de suite, histoire de bien miner le moral des Nets. Ils ne s’en relèveront jamais. OKC terminera tranquillement la rencontre en préservant un large avantage à coups de 3 points, de contre-attaques et d’isolations. Victoire du Thunder ! 130-109.

MVP

Si nombreux sont les joueurs du Thunder a avoir fait un excellent match, un seul d’entre eux peut rentrer chez lui avec le trophée de MVP du match décerné par WeAreThunder dont le joueur n’en a pas la connaissance. Cette nuit, malgré les excellentes performances de Dort, Bazley, Muscala voire même de Giddey et Mann, c’est bien notre franchise player adoré qui remporte notre trophée honorifique. Avec 33 points, 10 rebonds, 9 passes, 1 interception, 2 contres et un très joli 11/18 au tir dont 2/5 de loin, Shai Gilgeous-Alexander passe à un tir à trois points de Ty Jerome ou de Josh Giddey en fin de match du triple-double. « Forcer » son triple-double en fin de match est d’ailleurs la seule chose qu’on peut reprocher à la star canadienne. Auteur d’un début de match de très haut niveau, il a mis l’équipe sur le chemin de la victoire dès les premiers instants de la rencontre. A chaque fois où il a dû s’asseoir sur le banc, SGA est revenu avec autant d’envie en scorant dès son retour. Son dernier QT en est l’illustration parfaite puisqu’après s’être assis sur le banc, SGA est venu clôturer la rencontre avec 5 points de suite en une minute. En bref, un match de All-Star signé par un futur All-Star.

Débrief

Enfin ! Le Thunder retrouve le chemin de la victoire ! OKC aura su mettre à profit les absences des Nets pour prendre les choses en main et maitriser la rencontre de A à Z malgré deux petits et dangereux runs de Brooklyn en deuxième mi-temps.

Du jeu rapide et de l’agressivité

Le Thunder a parfaitement su profiter des absences adverses pour prendre le jeu à son compte. Habituellement, les Nets sont en difficulté pour protéger le cercle, c’est encore plus le cas quand il manque plusieurs joueurs majeurs sur la feuille de match. D’ailleurs, SGA, Dort et compagnie n’ont pas eu besoin de beaucoup de temps pour s’en rendre compte. Après chaque stop défensif – parce que oui, pour jouer vite, chaque possession démarre par une bonne défense – les joueurs ont toujours eu la volonté de relancer rapidement. Tout au long du match, Dort et surtout SGA se sont régalé à attaquer le panier en transition dès qu’ils en avaient l’opportunité. Contrairement à d’autres fois, les joueurs ne l’ont pas fait égoïstement ou par manque de choix mais car le jeu rapide et collectif les amenaient à finir proche du cercle, souvent sans contestation adverse. Les 32 passes sur 47 tirs marqués illustrent bien ce jeu rapide, collectif et agressif, bien aidés par une adresse des grands soirs.

Une adresse et un début de match records !

Rares sont les soirs où OKC parvient à être adroit. D’autant plus lorsqu’on parle d’adresse extérieure. Cette nuit, pour notre plus grand plaisir, le Thunder a été efficace de loin comme de près. Les joueurs finissent la rencontre à 52% au tir (47/91) dont 45% de loin (20/45). Une excellente performance qui s’explique en partie par le style de jeu qu’a adopté l’équipe. Comme expliqué plus tôt, les joueurs n’ont pas hésité à se montrer agressif, provoquant des décalages et des tirs ouverts à trois points. Pour la première fois (et sûrement la dernière) de la saison, OKC a franchit la barre des 20 trois points en un seul match. Un record acquis principalement grâce à Dort (6/10) et Muscala (4/4) qui cumulent à eux deux la moitié des trois points de l’équipe tout en ayant des pourcentages redoutables.

Rares sont aussi les soirs où OKC rentre bien dans son match. La pire équipe de la ligue dans le 1er QT a su inverser la tendance, le temps d’une soirée au moins. Nous l’écrivions dans le fil du match plus tôt, SGA, Dort et Muscala ont été monstrueux dans le 1er acte. Agressivité, justesse, jeu rapide, adresse, tout y était ! Jamais cette saison le Thunder n’avait marqué autant de points dans un 1er QT (38). Cette réussite en début de match aura bien servi puisque grâce à ça, le Thunder aura pu encaisser deux runs inquiétants des Nets sans devoir se mettre à trop paniquer.

En bref

Highlights

Box score

Ca y est, le Thunder gagne de nouveau. Après une dernière victoire face aux Knicks, OKC aime décidément bien les équipes de New-York. Prochain objectif, réitérer cette bonne performance face aux Cavaliers dimanche à 2 heures.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s