Thunder 118 – 122 Wizards – Match #40

Quarantième rencontre de la saison régulière pour OKC qui se déplaçait sur le parquet des Washington Wizards. Le Thunder arrivait avec l’intention de stopper une série en cours de 4 défaites consécutives tandis que les joueurs de la capitale sont en pleine bataille pour garder leur place pour le play-in tournament.

Mark Daigneault doit faire avec les absences de Poku, envoyé en G-League, et de Roby et Williams en protocole Covid. Pour ce faire, il aligne un 5 small-ball composé de Giddey – SGA – Dort – Wiggins – JRE. De l’autre côté, on apprend le forfait de Bradley Beal et Wes Unseld Jr. décide de proposer un starting five avec Dinwiddie – KCP – Kispert – Kuzma – Gafford.

Fil du match

Le match débute par un alley-oop de KCP pour Gafford, mais Shai répond en scorant au cercle via un cut. Malgré un beau turnaround jumper de Wiggins, OKC est mal rentré dans sa partie, la faute à une défense complètement absente. KCP est laissé seul dans le corner, puis Kuzma nous fait un récital, à base de mid-range, de drives et de fadeaways. 8-18, Kuz est déjà à 11 points à 5/5 au tir et les Wizards nous martyrisent dès qu’ils arrivent à amener le ballon à moins de 4m du cercle. Cependant, le retour de temps-mort sera excellent. Bazley entre et apporte tout de suite de l’impact au rebond (5 dans le 1er quart-temps), tandis que Dort se concentre un peu plus en défense et que Shai fait de la raquette des Wizards son terrain de jeu. A la suite d’un panier à mi-distance de Mann, le Thunder reprend l’avantage grâce à un run de 12-0. Certes les Wizards continuent de défoncer notre raquette, avec les entrées de Hachimura et Harrell, mais Bazley se donne en attaque et les drives de SGA permettent à OKC de finir le 1er quart-temps avec un avantage d’un point (31-30).

Le second quart-temps débute avec Giddey qui mène le banc, comme à l’accoutumée. Directement, il trouve Mann sur un alley-oop et même si une gerbe de vomi sort sur une tentative dans le corner gauche de Favors (pourquoi mec ?), cette période part bien avec un Tre Mann bouillant.

Un step-back à 3 points qui donne le tournis à Bertans, Mann est aussi très bien épaulé par Jerome au scoring. Giddey quand à lui continue de distribuer des caviars pour les copains (5 passes à la mi-temps) et participe à la propreté de l’attaque du Thunder, qui ne perd qu’un ballon en 1ère mi-temps. Malgré une adresse en berne (4/18 de loin), sauf pour Dort, OKC attaque bien mais ne parvient pas à creuser un écart, la faute à une défense bien trop apathique. La raquette est toujours en pleine sieste hormis Bazley, Favors est totalement à la rue ce soir et le duo Kuzma – Harrell s’en donne à coeur joie. KCP arrive lui aussi à dépasser la barre des 10 points sur un 3+1, mais l’agressivité et l’aisance technique sous le cercle de Shai permet au Thunder de rentrer aux vestiaires avec une avance de 3 points (61-58).

L’entame du second acte est bonne de la part d’OKC. Toujours de la circulation de balle et de la variété en attaque, avec Giddey à la création, Shai partout et JRE qui sanctionne de loin. Le Thunder ne défend pas forcément mieux mais les Wizards arrosent de loin, sans succès. Un écart de quasiment 10 points se crée, Giddey est même efficace à 3 points, mais c’est le moment que choisit Dinwiddie pour prendre les choses en main. Que ce soit en drive ou à 3 points, l’ancien joueur des Nets fait mal à la défense d’OKC et ses 12 points avec 5/5 aux lancers font du bien aux locaux et leur permettent de rester au contact. Par la suite, les mêmes problèmes qu’en première période vont refaire surface, avec une raquette qui se fait enfoncer par Gafford – Hachimura. Giddey et Shai continuent de faire le boulot en attaque, mais aucun intérieur ne parvient à stopper des incursions adverses. Bazley donne ce qu’il peut, JRE est efficace de loin (2/3 sur le quart-temps) mais se fait malmener en défense face à des intérieurs plus athlétiques. Favors et Muscala n’aident pas et si on ajoute du déchet supplémentaire en attaque (4 pertes de balle), les Wizards commencent à avoir le momentum. Mann envoie un beau floater qu’on aimerait le voir faire plus souvent, Moose score enfin de loin, mais Avdija redonne l’avantage aux locaux pour conclure ce 3e acte : 93-94.

Le dernier acte commence avec un Ty Jerome encore performant sur le front de l’attaque. Il fait ce qu’il veut à mi-distance et permet au Thunder de garder sa bonne forme offensive, tandis que de l’autre côté …

Bazley cale un énorme contre sur un Kispert qui sourit de la situation, on soupçonne même Darius d’avoir envoyé un « Not in my house » après l’action. La protection de cercle est enfin un peu présente grâce à notre numéro 7 mais Bertans choisit ce moment précis pour prendre feu pour la première fois de la saison. 3/4 de loin en 3 minutes pour David le letton, qui justifie son contrat bien juteux (non), mais qui permet aux joueurs de la capitale de se maintenir au contact d’un Thunder emmené par le métronome Ty Jerome (ça rime en plus). 3/4 sur du mi-distance, il est aussi bien épaulé par Giddey et un tir de loin de Bazley, 111-107 OKC au moment où SGA rentre sur le parquet. Kuzma se rebiffe, Harrell (après s’être battu avec KCP à la mi-temps) nous sanctionne au rebond offensif et Kuzma se prend pour DeMar DeRozan en faisant du move de All-Star à mi-distance. KCP s’y met aussi et on sent que le match nous échappe, tandis que Kispert contre Giddey. Heureusement pour nous, Dinwiddie se prend pour Harden en envoyant un step-side à 3 points, c’est évidemment une sale brique, calme-toi fréro. Par la suite, Shai a enfin des drives à négocier, c’est forcément panier tandis que Bazley conteste parfaitement Kuzma dans le corner ; 118-118, le match n’est pas fini ! Seulement, KCP a l’air d’avoir gagné la bagarre et envoie un dagger décisif à 3 points, avec la planche.

Les fans des Wizards diront qu’ils l’ont entendu annoncer la planche, nous, fans du Thunder, sommes en train de crier que la femelle du chat qu’il possède est immense, dans tous les cas, cela n’enlève rien au système dégueulasse proposé par Mark Daigneault en sortie de temps-mort pour égaliser. Dort envoie un air-ball du parking qui scelle tous nos espoirs, WTF Mark, What did you expect ? Kuzma finira par mettre un 1/2 aux lancers tandis que Giddey ratera son 3 points au buzzer, défaite rageante 118-122 dans la capitale.

MVP

Peu de débats pour élire le meilleur joueur de la partie côté OKC, malgré la belle performance de Josh Giddey. C’est logiquement Shai Gilgeous-Alexander qui reçoit cette distinction avec un match plein. 32 points et 8 passes à 13/22 au tir, il a très peu tenté de loin (1/2) et a été propre dans la distribution (seulement 2 pertes de balle). Après son non-match face aux Nuggets, SGA était attendu au tournant et a parfaitement répondu présent en profitant des espaces laissés dans la raquette des Wizards pour faire parler sa palette technique sous le cercle.

Débrief

C’est donc une 5ème défaite consécutive pour le Thunder dans un match pourtant à leur portée. Le laxisme défensif n’a pas été compensé par la bonne performance offensive, dans un match où les deux équipes n’ont pas montré un haut niveau de maîtrise.

De la variété en attaque

Vous le savez sûrement, OKC est une des pires attaques de NBA cette saison et les victoires se basent souvent sur une bonne prestation défensive d’ensemble avec une attaque très dépendante de l’état de forme de Shai et Giddey. Ce match n’a pas forcément contredit cette théorie, 32 points – 8 passes pour l’un et 18 points – 8 passes pour l’autre, mais d’autres facteurs ont permis cette bonne soirée de ce côté du terrain.

En effet, le Thunder a fait preuve de beaucoup de variété dans les choix offensifs. Si Shai attaquait quasi-systématiquement le cercle, les autres joueurs ne se sont pas contentés d’arroser de loin comme on l’a bien trop vu en début de saison. L’attaque a performé malgré un 11/39 pas terrible de loin grâce à du mouvement de balle, du mouvement off-ball aussi et des joueurs comme Mann ou Jerome qui ont pris le relais de Shai et Giddey pour se créer des situations favorables.

La seconde bonne nouvelle est qu’OKC a commis très peu de déchet dans la circulation de balle. Seulement 5 pertes de balle dans un match pourtant up-tempo, les joueurs du Thunder ont pris soin du ballon et ont été pertinents dans leurs prises de décisions.

La défense catastrophique dans la raquette

Malheureusement, OKC a tout de même perdu ce match et c’est en grande partie dû à l’apathie de la défense intérieure, complètement écrasée par les assauts répétés de Washington vers le cercle.

Les Wizards ont shooté à 67% à 2 points (36/54), un total bien trop élevé pour pouvoir espérer gagner une rencontre en NBA. Hormis Bazley, aucun intérieur du Thunder n’a influé positivement sur la rencontre, du moins défensivement. Muscala a été moyen, JRE apportait du spacing en attaque mais était sous-dimensionné pour défendre des Harrell ou Gafford et Favors était totalement paumé.

Pas de surprise donc à voir un Kyle Kuzma s’éclater, lui qui est dans une grosse forme récemment, mais aussi Gafford, Hachimura ou Harrell qui ont apporté leur contribution en attaque pour aider les Wizards à remporter cette partie.

Un banc productif

On finit sur un point positif, avec la prestation du banc qui a été plutôt bonne. En effet, le 6e homme attitré Kenrich Williams était absent et en dépit des mauvaises performances de Muscala et Favors, d’autres joueurs de banc ont su tirer leur épingle du jeu pour contribuer.

Le backcourt Jerome – Mann a en effet donné satisfaction. Même si Tre Mann a des pourcentages douteux (4/11 dont 1/5 de loin), des actions d’éclat (Bertans s’en souvient encore) et plus globalement son énergie ont fait beaucoup de bien au Thunder lorsque Shai ou Giddey sortait du parquet. Jerome, quant à lui, a apporté du scoring en tête de raquette à foison (12 points à 6/10) et les 14 minutes qui lui ont été données peuvent poser question tant il semblait en mériter plus (ce n’est pas la première fois de la saison qu’on fait cette remarque d’ailleurs).

Darius Bazley a de son côté été le joueur de banc le plus en vue la nuit dernière. Propre en attaque (14 points à 5/7), il a même été efficace de loin (2/4 !) mais a surtout pesé au rebond et en défense. Comme dit précédemment, il est la seule satisfaction du secteur intérieur d’OKC et son activité au rebond (9 prises) ainsi que sa dissuasion (le contre sur Kispert) en font un back-up intérieur très intéressant.

En bref

Highlights

Box-score

5ème défaite d’affilée pour le Thunder donc, dans un match pourtant prenable face à des Wizards privés de Bradley Beal et de principes défensifs. Cela a malheureusement été aussi notre cas et on souhaite bonne chance à nos jeunes du Thunder qui se déplaceront vendredi à 2h30 sur le parquet des Nets.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s