Thunder 95 – 99 Nuggets – Match #39

Le Thunder reçoit les Nuggets du MVP en titre Nikola Jokic. Il s’agit de la deuxième confrontation entre les deux équipes cette saison, la première s’étant soldée par une victoire du Thunder grâce notamment à une bonne défense.

La quasi-totalité des joueurs sont de retour depuis le dernier match et tant mieux car les Nuggets sont portés depuis quelques semaines par un Jokic stratosphérique. Pour contrer la puissance du Serbe, Daigneault décide de sortir Wiggins du 5 majeur afin de renforcer la raquette. C’est donc une line-up SGA – Giddey – Dort – JRE – Favors qui débutera le match. Côté Nuggets, on retrouve Morris – Barton – Green – Gordon – Jokic.

Fil du match

Comme souvent cette saison, le début de match est plus que poussif. Et c’est presque un euphémisme tant le Thunder est en difficulté en ce début de rencontre. Tous les tirs des Nuggets semblent rentrer et Jokic domine déjà la raquette et le rebond. De notre côté, les tirs ne rentrent pas du tout mais on continue d’artiller. Premier temps mort pris par Daigneault et il était temps puisque le Thunder est déjà mené 17-4 en 5 minutes. Mais la sortie de temps mort n’est pas meilleure et l’écart est déjà conséquent. Le pourcentage au tir des Nuggets diminue enfin et le Thunder revient doucement, ce qui pousse Malone à prendre temps mort. Les bancs font leur apparition et on espère qu’il feront mieux que les titulaires. Tre Mann est passé proche de réussir deux trois points en 3 secondes mais le quart temps se termine finalement sur le score de 36-23 en faveur de Denver. 36 points encaissés en un seul quart c’est beaucoup trop et il va falloir resserrer l’étau si on ne veut pas prendre une valise.

Et c’est le cas en ce début de deuxième quart, avec aucun point encaissé dans les deux premières minutes. L’absence de Jokic sur le parquet se fait sentir et il faut en profiter. Le banc fait du bon travail et l’écart est désormais de moins de 10 points. Le ballon circule bien, beaucoup de paniers sont issus de passes décisives et sont donc des paniers faciles. La défense aide à ces paniers faciles et seul Austin Rivers parvient encore à scorer. Darius Bazley contre une nouvelle fois un joueur en train de shooter puis part en contre-attaque pour dunker. Une action qui réveille la salle et qu’on a vu très souvent cette saison. Les titulaires font leur retour et le moins qu’on puisse dire c’est que le banc a assuré. Mais le retour de Jokic nous fait mal malgré les très bonne minutes de Muscala. C’est la mi-temps au Paycom Center et le Thunder est mené 61-49.

La seconde mi-temps commence et les joueurs semblent concentrés en défense avec deux interceptions en une minute. Petit à petit, le Thunder réduit l’écart grâce notamment à une bonne défense et un Dort meilleur lorsqu’il attaque le cercle ce soir. Le Thunder n’a encaissé que 4 points en l’espace de 5 minutes, grâce à de nombreuses d’interceptions. Cela permet au Thunder de revenir à 3 petits points et de croire à nouveau en ses chances de victoire. Mais les possessions suivantes sont plus difficiles avec un mini run de 6-0 qui leur permet de respirer. La pression défensive exercée par les hommes de Mark Daigneault permet enfin de revenir à égalité. Et avec un énième trois points d’un Josh Giddey très en vue dans ce troisième quart-temps, le Thunder se permet même de prendre les devants. Mais Austin Rivers réalise son meilleur match de la saison et continue de nous faire mal de loin. À la fin du troisième quart, le Thunder est mené 80-78.

Gros début de quart-temps de la part des Nuggets et Daigneault n’attend pas avant de prendre un temps mort. Le banc est de retour et Bazley lâche un contre absolument monstrueux.

Mais encore une fois la bonne dynamique est ruinée par une erreur de Poku qui perd un ballon sur un marché de débutant. Mais Kenrich Williams remet les deux équipes à égalité à 6 minutes de la fin du match. Le Thunder prend même l’avantage avec deux paniers de Bazley. Mais c’est une action différente qui fait lever toute la foule : une interception de Mann puis une passe dans le dos pour un gros dunk de Wiggins !

La fin de match promet d’être haletante car le Thunder mène 93-88 à 4 minutes de la fin. Mais la défense de Denver se resserre en même temps que le score. SGA rate tout pendant que Rivers continue de nous punir. Les tirs ne rentrent plus et les Nuggets mènent de 2 points dans la dernière minute. Mais Muscala viens remettre les deux équipes à égalité. Mais intelligemment, Jokic va chercher deux lancers qu’il ne manque pas. JRE lui manque son trois point et Dort commet une faute qui donne deux lancers de la victoire au Nuggets. Un lay-up de SGA est raté et la victoire revient aux Nuggets.

MVP

Le MVP de ce match est Kenrich Williams. C’est une première pour lui cette saison et c’est amplement mérité. Si la feuille de stats de l’homme au mulet n’est pas exceptionnelle avec 8 points 6 rebond et 3 assists, il aura tout de même été le grand initiateur du come-back d’OKC dans ce match. En seulement 18 minutes, ses statistiques sont plus que correctes et il possède le meilleur +/- de son équipe. Avec un très bon 66,7 % au tir, c’est surtout dans l’énergie, la volonté et l’intelligence de jeu que Kenrich aura brillé ce soir. Il fallait récompenser un joueur issu du banc, et Kenrich en est le parfait représentant ce soir.

Débrief

Nouvelle défaite pour OKC qui aura du faire face à un gros Nikola Jokic, à un Austin Rivers en feu tout au long du match. Au coeur d’un match rythmé par la défense, le banc aura été un facteur clef tandis que les stars n’auront que peu brillé.

Une entame de match ratée…

Les matchs se suivent et se ressemblent. C’est devenu une habitude cette saison, l’entame de match d’OKC est souvent calamiteuse. A plusieurs reprises cette saison, le Thunder n’a pas eu les armes pour revenir au score. Avec un déficit de 20 points après 5 minutes de match, le Thunder s’est mis dans le pétrin tout seul. Cette fois ci, ça aura obligé le Thunder à initier un énième come-back qui montre certes la détermination de cette équipe mais également une faiblesse dans le fait de savoir régler les problèmes qui persistent. Les joueurs ont su réagir et c’est l’essentiel me diriez vous mais quel aurait été le résultat du match si on n’avait pas couru après le score pendant quasi toute la rencontre ?

Des franchises players qui plombent le match !

Les meilleurs joueurs de l’équipe sont censé être Shai Gilgeous-Alexander et Lugentz Dort. Force est de constater que Shai a probablement réalisé l’un de ses pires matchs de la saison. Avec un affreux 2/14 au tir, seulement 8 petits points et un impact négatif avec des tirs et des lay-up plus qu’à sa portée, Shai aura vécu un véritable calvaire ce soir et cela nous a probablement coûté la victoire. Mais son compatriote canadien n’a pas vraiment été meilleur. Malgré un sursaut d’orgueil dans le troisième quart-temps, Lu Dort aura surtout mitraillé de loin mais avec une précision digne d’un Stormtrooper dans les premiers Star Wars. 1/9 de loin donc et des décisions forcées qui n’auront là non plus pas aidé son équipe. Les deux meilleurs joueurs du Thunder ne l’ont pas montré ce soir et il va falloir rebondir dès le prochain match.

Un banc qui sauve le match

Si on a parlé de Kenrich Williams dans la partie MVP, c’est aussi pour récompenser l’intégralité du banc (pas toi Poku) qui aura permis au Thunder de se rapprocher dans un premier temps, puis de revenir dans le match. Avec 38 de nos 95 points, le banc à donc été le facteur essentiel qui a permis au public de se lever. C’est simple ils auront tous été bon. Si je tape sur Poku c’est certainement parce que je pèse plus lourd que lui mais même lui aura su apporter son grain de sel. Mann aura été explosif dans les fins de quart temps, Wiggins aura fait du Wiggins, c’est à dire qu’il aura été bon sans jamais trop en faire et Muscala aura su apporter son expérience au moment où l’équipe en avais le plus besoin. C’est ce genre de performances collectives que l’on souhaite voir chaque soir de la saison de la part d’un banc.

En bref

Highlights

Les stars d’OKC n’auront pas répondu présent face à l’équipe du MVP. Et c’est fort regrettable parce qu’au terme d’un match agréable à regarder, le Thunder ne s’incline que de 4 petits points et il n’aura manqué qu’un peu de réussite à nos stars pour espérer briller. Le banc aura fait un travail plus qu’honorable et cette défaite est tout de même encourageante pour la suite ainsi que le développement de la franchise et de ses joueurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s