Gabriel Deck coupé !

Alors que l’on passait une soirée tranquille avec dans la tête les images de Giddey battant un nouveau record de précocité, Sam Presti nous a surpris avec un petit trade sorti de nulle part ! Gabriel Deck, arrivé l’année dernière, est coupé, alors que le Thunder récupère un tour de draft en prenant en charge le salaire de Miye Oni, désormais ancien joueur du Jazz.

Revenons sur les transactions de manière logique et chronologique, c’est à dire pas comme le Woj ci-dessus.

Gabriel Deck coupé

Arrivé en cours de saison dernière, le cas Gabriel Deck a toujours été une énigme à OKC. Plus vieux que la majorité des autres joueurs du roster, très bon joueur en Euroligue, on pouvait se demander ce que l’argentin venait faire en Oklahoma. Et bien on se le demande toujours.

Deck a joué seulement 10 matchs la saison dernière, et s’il a montré quelques flashs intéressants, il ne s’est clairement pas imposé dans la rotation.

Cette année, c’est pire. Deck n’a le droit qu’à des miettes de matchs, très peu de minutes, et le Thunder ne semble pas compter sur lui.

Résultat ? Deck est coupé, sans surprise. L’argentin peut désormais tenter sa chance ailleurs en NBA ou en Europe, au lieu de ronger son frein sur le banc du Thunder. OKC profite donc de son contrat longue durée mais non garanti pour se séparer facilement et à moindre coût de la Tortuga.

Au final, Deck aura joué 17 matchs avec OKC, et seulement 56 minutes cette saison. Mais il aura surtout empêché Josh Giddey de prendre son numéro fétiche, le 6.

Trade avec le Jazz

En coupant Deck, le Thunder a libéré une place dans son roster, ce qui permet d’avoir une plus grande flexibilité pour effectuer des trades. Et Presti en a tout de suite montré l’intérêt.

A l’approche de la Deadline, le Jazz souhaitait économiser un peu d’argent et ouvrir un roster spot. OKC se place alors en éponge.

Le Jazz décide de se séparer de Miye Oni et de l’envoyer à OKC, qui décide de le couper directement. Pourquoi ? Pour que cela soit le Thunder qui prenne en charge le salaire du guard sur la saison, OKC ayant beaucoup de cap space.

OKC aide donc le Jazz et sacrifie un peu d’argent, mais pas pour rien. Pour convaincre OKC, Utah a dû, comme tout le monde avec Presti, donner son petit pick. Avec un second tour 2028 récupéré, le Thunder fait encore grandir sa quantité énorme de futurs picks.

Au final, OKC a sacrifié un peu d’argent pour récupérer un énième pick, et s’est séparé de Deck pour ouvrir un roster spot. Ce roster spot pourrait permettre au Thunder de s’inclure dans de nombreux trades à la deadline, mais aussi de tester un nouveau joueur ou de récompenser Aaron Wiggins avec un contrat garanti. Wait and see, mais ce qui est sûr, c’est que l’on n’est pas au bout de nos surprises avec ce bon vieux Sam.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s