Thunder 86 – 95 Mavericks – Match #36

Nouveau match pour OKC et pas le plus simple puisque le Thunder accueille les Dallas Mavericks d’un Luka Doncic qui sera bel et bien présent, lui qui était absent depuis le 10 décembre dernier. De son coté, le Thunder est toujours décimé par le covid et devra se passer de nombreux joueurs dont Shai Gilgeous-Alexander et Lugentz Dort. Cependant, le Thunder pourra compter sur le retour de Josh Giddey. l’Australien est sorti du protocole covid et peut donc effectuer son retour.

Pour ce match Mark Daigneault aligne donc un cinq de départ toujours aussi surprenant avec toutes ces absences. Jerome – Giddey – Wiggins – Poku – Roby débutent la rencontre. Du coté de Dallas, on retrouve Brunson – Doncic – Finney Smith – Kleber – Powell.

Fil du match

Début de match haché avec plusieurs pertes de balles et fautes des deux cotés. Les absences vont se faire ressentir ce soir et on remarque vite que Doncic n’a rien perdu de son step-back three. Passage intéressant de Poku qui contre un tir, part seul en contre attaque mais rate complètement son dunk. Heureusement il se rattrape en jouant plus simple sur l’action suivante avec une autre interception et un dunk à une main. Une action du Shaqt’in a foul. Le score est de 10-9 pour Dallas lors du premier temps mort. Giddey contre Moses Brown ce qui fera plaisir à n’importe quel fan de l’Oklahoma. Le Thunder sort d’une très grosse séquence en empêchant les Mavs de marquer et en réussissant 5 tirs d’affilés. La défense est plutôt bonne et les Mavs ne sont vraiment pas en réussite. Mais Dallas reviens au score après un léger coup de mou de la part d’OKC. C’est une égalité parfaite au score entre les deux équipes qui pousse le coach adjoint à prendre un temps mort. Les arbitres sont sévères avec nous en ce début de match, mais heureusement, Moses Brown n’est toujours pas doué avec ses mains. Malheureusement, les tirs ne rentrent plus pour notre équipe et c’est donc assez naturellement que Doncic et ses coéquipiers mènent 26-22 à la fin de ce premier quart temps. Un des gros problème et qui était attendu est que le banc n’a toujours pas marqué le moindre point.

Le deuxième quart temps de ce match ne commence pas sous les meilleurs auspices malgré plusieurs interceptions de la part de nos joueurs qui ont les mains actives. Les attaques sont toutes compliquées sans Giddey à la création. Le manque de réussite au tir nous pénalise et Dallas crée petit à petit l’écart avec 9 points d’avance qui obligent Mike Wilks à prendre un temps mort. Il y a peu de mouvements en attaque, seul Giddey semble être capable de faire jouer correctement ses coéquipiers ce soir. Les échecs continuent que ce soit près du cercle ou en tirant de loin. Beaucoup de possessions passent par Poku et Jerome qui ne sont pas vraiment dans leur assiette pour le moment. Heureusement pour OKC, Dallas perd énormément de ballons ce qui est la seule raison pour laquelle les Mavs ne mènent pas de 25 points mais seulement de 13. Kenrich Williams est presque le seul joueur du banc à apporter quelque chose de positif dans ce match. C’est donc la mi-temps au Paycom center et le Thunder est mené 51-39. L’équipe a de vraies difficultés pour scorer dans ce match et l’attaque est le principal soucis. De l’autre coté les mains sont actives et Luka est bien défendu jusqu’à présent. Il faudra donc montrer plus de choses en attaque en seconde période.

La seconde mi-temps commence à peine et Josh Giddey régale déjà tout un peuple avec une passe donc seul lui et quelques meneurs d’exception ont le secret.

Pendant ce temps, Dorian Finney-Smith passe à deux doigts d’anéantir Roby sur un poster. Mais le jeu de passe de Giddey est véritablement exceptionnel et permet au Thunder de revenir à 8 points de Dallas et à Roby de se venger et de lacher un gros poster à une main sur Brunson qui aura donné son corps à la science. Josh atteint déjà les 10 passes décisives alors que le troisième quart temps ne se termine que dans 6 minutes. Cette très bonne dynamique pour l’australien se répercute sur toute l’équipe puisque le Thunder n’est désormais plus mené que de 3 points. Mais cela semble avoir énervé Dallas qui appuie sur l’accélérateur et reprend très rapidement 10 points d’avance. Ce quart temps se termine sur le score de 73-64 en faveur de Dallas. OKC aura fourni les efforts pour revenir dans ce match mais dès que Dallas l’a souhaité, ils ont repris le large.

Le dernier quart commence et il va falloir tout donner pour effectuer un second come-back. Kenrich et Favors auront vraiment été les seuls à apporter un plus à l’équipe pour le moment. Mais Marquess Chriss continue de nous marteler à trois point et l’écart continue de grimper. L’écart se stabilise autour des 12 points mais le problème est toujours le même : en l’absence de Giddey, le ballon ne circule pas assez bien et la majorité des points surviennent en contre-attaque. Il ne reste désormais plus que 6 minutes pour revenir et les joueurs veulent continuer d’y croire malgré les 14 points de retard. Ils sont combatifs même si cela ne paye pas. En attrapant son dixième rebond de la soirée, Josh Giddey devient le plus jeune joueur de l’histoire de la NBA à obtenir un triple double mais nous en reparleront certainement dans la section suivante. Malgré la volonté féroce des joueurs qui se seront battus jusqu’au bout au point de revenir à quatre petits points, le Thunder s’incline 95-86 dans un match historique.

MVP

Le MVP de ce match était très simple à choisir et il s’agit bien évidemment de Josh Giddey. En ce 2 janvier 2022, le rookie est donc devenu le plus jeune joueur de l’histoire NBA à réaliser un triple double. Il accomplit cet exploit à l’âge de 19 ans et 84 jours. Il totalise une feuille de stats absolument dantesque dans ce match avec pas moins de 17 points 13 rebonds et 14 passes décisives accompagnés de 4 interceptions. Au delà des statistiques, le jeune australien aura eu un impact monstrueux sur le jeu du Thunder en étant absolument nécessaire à l’attaque de l’équipe. Dès qu’il partait s’assoir sur le banc, ses coéquipiers avaient bien du mal à marquer le moindre point. Il a également shooté à des pourcentages plus que correct avec un 7/16 au tir et un 3/5 de loin. S’il était passé très près de cet exploit il y a quelques semaine en étant qu’à quelques points du triple double, cette fois ci le rookie n’a pas faillit à sa tâche. On sait que les fans du Thunder se sont habitués à voir des triples doubles à foison mais c’est pourtant tout le Paycom center qui s’est levé pour applaudir et féliciter sa jeune star en devenir.

Débrief

Nouvelle défaite pour un Thunder encore décimé par le COVID. Avec autant d’absent, il était difficile de faire mieux pour les hommes de l’Oklahoma. En l’absence des deux canadiens, Josh Giddey nous aura donc proposé une nuit historique à la hauteur de son talent.

Une équipe décimée par le covid !

Le retour de Shai et de Lu sont attendus de pied ferme dans l’Oklahoma. Mais si les canadiens manquent cruellement à l’équipe, les roles players comme Darius Bazley, JRE et Tre Mann sont aussi essentiels à l’équipe et cela se ressent sur les résultat. Le banc n’aura que très peu été utile à la victoire. Avec une réussite désastreuse de la part de ce dernier, il fut impossible de rivaliser avec les Mavericks sur la durée. 10/29 au tir et 1/11 de loin, il valait mieux être équipé de casques dans les tribunes. Impossible de remporter un match dans lequel vos deux joueurs principaux sont absents et ou votre banc ne score que 26 points. Si l’attaque a aussi peu fonctionné, c’est avant tout à cause du banc et des absents.

Une défaite positivement historique

Russell Westbrook a marqué l’histoire du Thunder et de la NBA avec ses triples doubles. Même si c’est d’une autre manière, c’est exactement ce que vient de faire Josh Giddey cette nuit. il aura influé sur toute la rencontre et c’est pour cela qu’une grande partie de cet article lui est dédié. Seuls Isaiah Roby et Aaron Wiggins auront été à la hauteur. Wiggins avec une très bonne défense sur Luka Doncic et une bonne réussite de loin et Roby avec un 100% au tir et beaucoup d’écrans qui auront facilité le jeu et la circulation du ballon.

En bref

Highlights

Il s’agit donc de la deuxième défaite historique de la saison pour le Thunder. Mais la partie historique de celle-ci est bien plus positive. Le Thunder est capable du pire comme du meilleur cette saison. Mais cette nuit, Josh Giddey sort le meilleur de lui même et a permis aux fans du Thunder et surtout au reste de la ligue de porter un regard plus attentif sur notre équipe et sur notre effectif qui regorge de talent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s