Thunder 114 – 103 Pistons – Match #23

Le Thunder affronte cette nuit l’équipe avec le pire bilan de la NBA : les Pistons, qui joueront chez eux, à la Little Caesars Arena. Les deux équipes enchaînent les défaites et cherchent à renouer avec la victoire. On attend surtout une vraie réaction de la part d’OKC après l’humiliation historique subie au dernier match et ce match est l’occasion idéale pour se relancer.

Du côté d’OKC, les cadres sont de retour et Mark Daigneault a décidé d’aligner le fameux 5 composé de SGA – Dort – Giddey – Bazley – JRE. Pour ce qui est du 5 des Pistons, il sera composé de Hayes – Cunningham – Bey – Grant – Stewart.

Fil du match

D’entrée de jeu, Grant pose un stepback qui permet à Detroit d’ouvrir le score. JRE suit bien le tir de Shai et ouvre le score à son tour pour OKC. Un certain Cunningham joue avec beaucoup de confiance en lui sur ce début de match, il rentre beaucoup de gros shoots et fait mal à OKC. Heureusement, les joueurs jouent avec agressivité et drivent beaucoup pour aller chercher les paniers faciles. Shai joue énormément d’isolations sur ce début de match et fait la différence grâce à sa technique et ses changements de rythme dévastateurs. Seul problème, la pire équipe aux tirs de loin rentre 4 de ses 5 premiers tirs à 3pts et creuse l’écart dans ce match. Pour ne pas aider, OKC ne fait pas les efforts et ne revient pas en défense sur les contre attaques adverses, et le paye cash sur un gros dunk de Stewart en transition. Shai continue son festival offensif et s’attaque au jeune Garza qui se fait prendre de vitesse et commet la faute, and one pour SGA. Après Cunningham, c’est au tour de Grant de nous faire mal, mais heureusement Shai fait aussi un très bon début de match : il score beaucoup et distribue caviars sur caviars à ses coéquipiers qui n’ont plus qu’à finir tranquillement au cercle.
Fin du premier quart-temps, 28-37, les Pistons mènent logiquement de 9pts avec une équipe du Thunder qui n’est pas encore vraiment rentrée dans son match et qui dépend quasi exclusivement du scoring et des drives de Shai qui joue avec beaucoup d’agressivité.

Le début de deuxième quart est intéressant pour OKC : comme Shai n’est plus sur le terrain, d’autres joueurs doivent se mettre à scorer et Kenrich l’a très bien compris, il joue avec beaucoup d’intensité et donne confiance au reste de l’équipe qui remonte progressivement son retard. Ça fait plaisir de voir des joueurs enfin attaquer le cercle et qui ont arrêté d’arroser de tirs de loin comme sur les précédents matchs. Giddey fait un début de match compliqué, il est bien défendu et a du mal à faire des différences par le dribble. Muscala continue d’être excellent au tir de loin, comme depuis le début de la saison. Le retour des titulaires du côté de Detroit fait retomber OKC dans ses travers et les Pistons creusent de nouveau l’écart. Shai est l’un des seuls à continuer d’attaquer le cercle et ça lui permet de trouver des coéquipiers libres, malheureusement le reste de l’équipe se remet à tenter énormément de 3pts au lieu de driver vers le cercle et chercher les paniers faciles ou les fautes…
Mi-temps, 50-63, le Thunder a beaucoup de mal à rester dans le match malgré un bon passage qui avait permis de réduire l’écart, le retour du 5 majeur des Pistons a refait basculer OKC dans son style de jeu beaucoup trop passif et sans agressivité.

La deuxième mi-temps débute sur un dunk de Bazley grâce à une nouvelle passe de Shai. Mais, alors que la deuxième mi-temps avait bien commencé sur les premières attaques, OKC retombe une nouvelle fois dans ses travers : attaques avec trop peu de mouvements du ballon qui se concluent par des tirs forcés, avec des joueurs qui tentent chacun leur tour de faire la différence et une défense qui concède beaucoup trop de tirs faciles. Les nombreuses bonnes séquences défensives de Bazley, qui conteste bien énormément de tirs en ce début de deuxième mi-temps, combinées à des attaques toujours aussi peu inspirées mais avec des tirs qui rentrent, permettent à OKC de revenir au score. Mais ça n’aura pas duré longtemps, les bonnes actions défensives ne sont plus converties de l’autre côté du terrain et le Thunder ne parvient pas à réduire l’écart malgré une bien meilleure défense.
Fin du troisième quart-temps, 72-81, c’est beaucoup mieux défensivement pour OKC mais malheureusement ce n’est toujours pas ça en attaque et tout le jeu du Thunder passe systématiquement par des drives de Shai pour, soit finir au cercle, soit ressortir à 3pts pour un coéquipier libre. Il faudra une réaction de la part d’OKC dès le début du dernier quart si l’on souhaite gagner ce match.

Le quatrième quart-temps débute sur un gros stepback à 3pts de Mann, panier très important pour bien relancer l’équipe que l’on vous laisse admirer :

Les joueurs mettent beaucoup plus d’intensité en défense qu’en début de match et ça se ressent aussi sur les attaques, notamment avec Kenrich qui continue de nous faire un match très solide avec 3 interceptions et 1 contre. Il est partout en défense et entraîne une nouvelle perte de balle pour Detroit grâce à une déviation qui se termine sur une nouvelle faute en transition et des LF pour Kenrich. Encore une fois, Kenrich, bien trouvé par Giddey sur une passe à rebond alors qu’il effectuait un cut dans un timing parfait. Les 3pts pleuvent des deux côtés et les deux équipes ont une grosse séquence d’adresse extérieure, 94-97 et OKC est bien revenu dans le match, les prochaines minutes vont être déterminantes. OKC score sur deux actions d’affilée et repasse devant Detroit en sortie de temps-mort. Muscala plante un nouveau 3pts très important pour augmenter l’écart à 4pts. Les joueurs sont transcendés sur cette fin de match et enchaînent les bonnes séquences défensives et offensives, Dort conclut une contre attaque sur un and one pour une nouvelle action à 3pts.

Kenrich sait se faire oublier et est une nouvelle fois trouvé seul sous le panier par Shai, suivi d’un dunk plein de rage par Dort. Le match semble déjà plié alors qu’il reste à peine plus d’une possession et que Bazley est bien trouvé par Giddey sur une remise en jeu.
Match terminé : 114-103.

MVP

Ce titre de MVP du match aurait pu revenir à Shai qui a fait un excellent match au scoring et à la distribution : 30 pts – 13 ast. Mais Kenrich Williams a été d’une importance énorme que ce soit pour maintenir l’équipe dans le match ou pour lancer la remontée de l’équipe sur la fin du match. Il a été indispensable des deux côtés du terrain en donnant tout ce qu’il avait sur chaque action, résultat : 12 pts – 3 ast – 3 rbs – 4 stl – 2 blk pour lui sur ce match. Il a effectué un travail de l’ombre tout au long du match et a su insuffler son énergie au reste de l’équipe dans les moments où elle en avait besoin, notamment sur les séquences où il intercepte à plusieurs reprises des ballons et galvanise ses coéquipiers.

Débrief

OKC retrouve enfin le goût de la victoire après 8 défaites consécutives, dans un match qui partait pourtant mal, mais où le Thunder a su profiter de quelques stops défensifs pour revenir au score et repasser devant.

Un match compliqué qui se termine bien

Match très compliqué que ce soit offensivement ou défensivement pour les joueurs d’OKC qui n’auront pas mis beaucoup d’envie dans ce match et ont de patience dans un match plutôt serré au niveau du score malgré l’écart de performance sur le terrain. Le manque de création a plombé le match du Thunder : les joueurs ont tenté, chacun leur tour, de faire la différence et de scorer mais la défense intérieure des Pistons était bien en place et a forcé beaucoup de pertes de balles.

Malgré son record de passes décisives en carrière, Shai n’a pas été si bon que l’on pourrait le penser à la création. En effet, la grande majorité de ses passes sont les dernières passes avant un tir et il a fait très peu d’avant dernières passes ou même de passes pour faire circuler le ballon. Ses passes étaient pour beaucoup le seul et dernier choix qu’il pouvait faire pour ne pas perdre le ballon après un drive contesté par la défense de Detroit où il avait dû arrêter son dribble. Mais cela ne retire en rien la qualité de sa fixation de la défense et de la plupart de ses passes, qui prouvent une nouvelle fois un très bon sens de la passe chez notre franchise player.

Une victoire très importante pour le moral

En effet, je ne crois pas qu’il soit nécessaire de rappeler la situation dans laquelle la jeune équipe du Thunder se trouvait après la dernière défait face aux Grizzlies, soirée record pour OKC mais malheureusement pas dans le bon sens du terme. Mais avec la victoire de cette nuit, l’équipe a su passer outre cette humiliation et se relancer pour repartir sur de meilleures bases, et cette réaction était plus que nécessaire, elle était vitale pour cette équipe en crise et au fond du trou mentalement après la dernière défaite. Les joueurs ont su réagir à temps et remporter ce match qui ne partait vraiment pas bien, cassant ainsi la série de 8 défaites de suite.

En bref

Highlights

Enfin une victoire pour OKC qui renoue avec ce sentiment que l’on avait presque oublié, dans un match où les joueurs ont su faire basculer la rencontre au dernier moment à leur avantage et prendre cette W d’une grande importance pour le moral des troupes. L’équipe a su réagir et doit maintenant essayer d’enchaîner, de nouveau, avec de meilleures performances. Prochain match jeudi à 1h30 à la Scotiabank Arena, pour affronter des Raptors, eux aussi en quête de continuité après leurs deux dernières grosses victoires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s