Thunder 89 – 102 Rockets – Match #20

Le Thunder affronte cette nuit, pour la troisième fois de la saison, une équipe des Rockets sur une bonne dynamique : 2 victoires sur les deux derniers matchs, alors qu’OKC enchaine les défaites et est désormais à 5 défaites de suite. Un match enfin abordable pour des joueurs du Thunder qui ont joué contre des gros poissons de la ligue sur les 5 derniers matchs et qui ont enfin l’occasion de renouer avec la victoire cette nuit, au Toyota Center.

Du côté d’OKC, Mark Daigneault a décidé d’aligner le fameux 5 composé de SGA – Dort – Giddey – Bazley – JRE. On notera aussi qu’en l’absence de Kenrich, Muscala et Favors, Daigneault a annoncé que Paul Watson et Roby allaient avoir du temps de jeu : une chance en or à saisir pour eux ce soir. Pour ce qui est du 5 des Rockets, avec l’absence de Jalen Green notamment mais aussi de John Wall et Dj Augustin, il sera composé de KPJ – Gordon – Mathews – Tate – Wood.

Fil du match

D’entrée de jeu, Wood plante un 3pts et enchaine avec un drive sur la possession suivante, pendant ce temps du côté d’OKC, les tirs extérieurs pleuvent alors qu’aucun ne rentre. Les attaques du Thunder sont très vite expédiées, les possessions ne durent que quelques secondes avant qu’un tir ne soit pris. Shai joue avec beaucoup d’agressivité en attaque et s’amuse avec la défense des Rockets, il marque la plupart des points d’OKC mais malheureusement la défense ne suit pas. Giddey se fait clairement cibler en défense sur deux possessions d’affilée par l’énergique et athlétique Tate qui profite de son avantage physique sur le jeune australien. C’est un début de match très moyen pour OKC qui peine à trouver du rythme des deux côtés du terrain et est en grande difficulté défensivement. Paul Watson Jr fait son entrée sur le terrain pour ses débuts avec le Thunder. Malgré le fait que Shai continue d’attaquer le panier avec la même agressivité, l’équipe fait preuve d’un flagrant manque d’implication sur le terrain et ne fait pas les efforts nécessaires en défense. Kenyon Martin lâche un gros contre sur Roby mais celui-ci n’a pas décidé d’en rester là et remonte presque immédiatement au cercle pour lui dunker sur la tête. Fin du premier quart-temps, 23-28 et les problèmes défensifs flagrants permettent aux Rockets d’avoir des tirs faciles pour creuser l’écart petit à petit.

Le deuxième quart débute sur du grand n’importe quoi de la part des deux équipes, les phases offensives n’ont pas vraiment de sens et à peine la moitié des 24 secondes sont utilisées pour attaquer, chaque joueur tente de faire la différence à lui seul mais rien ne rentre. Roby enchaîne un énorme contre sur Kenyon avec un corner 3 sur une touche. Les Rockets ne rentrent plus un seul tir mais OKC ne parvient pas à profiter de cette maladresse pour revenir au score. Tre Mann est très bon sur son début de match, il provoque, tente et score : exactement ce que l’on attend de lui; pendant que Giddey est toujours en panne offensivement et enchaîne les mauvais choix. Le match part dans tous les sens et les Rockets retrouvent de l’adresse de loin, pendant ce temps, les joueurs du Thunder se regardent jouer et ne parviennent pas à créer de bons tirs. Les Rockets enchaînent les séquences athlétiques et ça met en confiance des joueurs comme Tate ou KPJ qui se nourrissent de cette énergie pour faire très mal à la défense du Thunder, l’écart se creuse de nouveau. Les phases offensives ne ressemblent vraiment à rien, OKC balance brique sur brique à 3pts et personne ne semble décidé à driver pour aller chercher des paniers plus faciles sous le cercle. Fin de la première mi-temps, 37-46 et OKC n’y arrive toujours pas, que ce soit en défense ou en attaque, les joueurs n’y sont pas.

Alors que l’on pouvait espérer un retour des vestiaires plus convainquant avec une équipe plus appliquée et concernée sur le terrain, OKC retombe dans ses travers de début de match : des possessions trop peu exploitées avec des tirs pris trop rapidement et un manque d’intensité global dans le jeu. Pour ne rien arranger à cela, un certain Garrison Mathews prend totalement feu à 3pts et nous plante son 5ème de la soirée, OKC est en train de prendre l’eau et se doit de réagir impérativement avant que le match ne tourne à la démonstration. Deux bonnes séquences défensives de Paul Watson, pour rattraper son début de match compliqué, redonnent un peu d’envie aux joueurs du Thunder.

Ces deux actions défensives ont, semblerait-t-il, donné un coup de boost au reste de l’équipe, tout le monde se met à défendre sérieusement, les mains sont actives et OKC force plusieurs pertes de balle grâce à cela, la défense est enfin efficace. Seulement, les Rockets se nourrissent une nouvelle fois de leurs actions spectaculaires sur leur parquet, devant leur public, tout cela galvanise l’équipe entière et fait pousser des ailes à certains joueurs. Fin du troisième quart-temps, 60-72 et OKC est toujours dans le match malgré une domination des Rockets, la réaction de certains joueurs sur la fin du quart-temps a tout de même permis au Thunder de revenir dans le match et d’entamer (on l’espère) le dernier quart avec cette même envie et cette même intensité.

Le quatrième quart-temps débute avec un Roby qui continue son excellent match, il est très important offensivement et est décisif défensivement avec un nouveau contre. Malgré un retour sous les barre des 10pts, les Rockets remettent les gaz et creusent de nouveau un écart d’une quinzaine de points. Wiggins se fait assassiner par Sengun alors qu’il tentait de le contrer sur un drive vers le cercle et Gordon nous fait très mal sur cette fin de match. Daigneault a décidé de donner du temps de jeu à Maledon et Wiggins sur cette fin de match, à eux de montrer qu’ils méritent ces minutes. Wood est totalement déchaîné et nous fait extrêmement mal dans une raquette sans taille et sans impact physique pour ne serait-ce que le déranger. Mann nous régale ce soir en attaque et joue avec une confiance qui fait plaisir à voir, mais malheureusement il n’y a rien à faire, Wood détruit la raquette du Thunder et se balade dans la peinture. Le match est déjà plié alors qu’il reste encore plusieurs minutes de jeu, OKC n’aura pas su faire les stops nécessaires pour revenir au score et aller chercher la victoire. Fin du match, 89-102.

MVP

Il n’y a pas eu beaucoup d’hésitation pour choisir le MVP de la soirée côté Thunder, en effet, très peu de joueurs ont produit un match satisfaisant. Notre choix s’est donc porté sur Isaiah Roby, lui qui a réalisé un match très propre des deux côtés du terrain avec un sérieux 17 pts et 5 rbs à 8/10 au tir dont 1/2 à 3pts, en défendant avec beaucoup d’envie. Il a été d’une grande importance dans la zone intérieure en l’absence de Muscala et Favors, et l’on espère que son match de cette nuit lui permettra de gagner en confiance. A voir maintenant s’il parvient à faire des matchs comme celui de cette nuit plus régulièrement.

Débrief

OKC est donc sur sa 6ème défaite de rang, face à une équipe des Rockets qui aura montré plus d’envie, dans un match abordable et qui était à la portée du Thunder.

Un match catastrophique du début à la fin…

Match très compliqué que ce soit offensivement ou défensivement pour les joueurs d’OKC qui n’auront pas mis beaucoup d’envie dans ce match et ont manqué de réussite mais surtout de patience dans un match plutôt serré au niveau du score malgré l’écart de performance sur le terrain. Le manque de création et d’adresse a plombé tout le match du Thunder, aucun shoot ne rentrait mais les tirs extérieurs continuaient à pleuvoir, ce qui donne un effrayant 7/43 à 3pts et donc 16% de réussite au tir de loin sur le match.

OKC n’aura pas trouvé la solution pour revenir au score et, malgré les lueurs d’espoir notamment dans le troisième quart-temps, aucun stop n’a été fait pour permettre de réduire l’écart. Les Rockets se sont baladés en attaque et on espère une réaction à ce niveau là sur le prochain match.

…mais quelques bonnes performances

Malgré la défaite, certains joueurs ont tout de même fait un très bon match, c’est le cas de Roby notamment qui se sera donné des deux côtés du terrain et termine deuxième meilleur scoreur de l’équipe. Mais c’est aussi le cas pour Tre Mann qui aura fait un match très sérieux et encourageant, il est sur une bonne dynamique sur les derniers matchs et confirme ce soir qu’il mérite des minutes en plus : 17 pts (record en carrière) – 7 reb (record en carrière) – 1 ast – 2 stl – 1 blk, avec un excellent 6/6 au tir.

En bref

Highlights

Encore une défaite pour OKC qui n’arrive pas à retrouver le chemin de la victoire. C’est une défaite décevante, comparée aux 5 dernières contre des équipes d’un niveau bien supérieur qui étaient des défaites encourageantes et il va falloir qu’OKC réagisse pour le prochain match. Match, une nouvelle fois, contre les Rockets mais cette fois-ci à domicile. Rendez-vous donc jeudi à 2h à Oklahoma City.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s