Wizards 101 – 99 Thunder – Match #19

Qui dit lendemain de Thanksgiving en NBA dit gros programme avec beaucoup de matchs prévus. C’est le cas pour notre équipe d’OKC, qui enchaîne à domicile en accueillant les Washington Wizards. Le Thunder reste sur 4 défaites de rang et cherche à retrouver le chemin du succès dans ce calendrier infernal, face à une séduisante équipe de la capitale qui marque un peu le pas récemment (4 défaites sur les 5 derniers matchs).

Côté OKC, Mark Daigneault peut compter sur le retour de son franchise player Shai Gilgeous-Alexander, aligné pour débuter avec Giddey – Dort – Bazley – JRE, sachant qu’Aaron Wiggins est en G-League. Les visiteurs doivent quant à eux composer, comme depuis le début de saison, avec les absences de Bryant et Hachimura et alignent un starting five Dinwiddie – Beal – KCP – Kuzma – Gafford.

Fil du match

D’entrée de jeu, OKC est concerné des deux côtés du terrain. Giddey score en premier sur un drive, KCP répond à mi-distance, mais JRE à 3 points en pick & pop et encore Giddey qui finit au cercle sur un service de Shai permettent au Thunder de prendre l’avantage dans ce début de match. Malgré un Lu Dort qui ne rentre pas forcément ses tirs, le ballon circule vraiment bien en attaque et la défense est, comme à son habitude, concentrée et efficace. Bazley y va même de son tir à 3 points et en 5 minutes, Wes Unseld Jr. est obligé de prendre temps-mort ; le Thunder domine une équipe de Washington timorée. Le retour d’arrêt de jeu ne changera pas la dynamique de ce match : SGA enchaîne les bons choix – que ce soit en termes de scoring ainsi qu’à la distribution – Dort se met à scorer et Robinson-Earl continue les bonnes actions. A 4 minutes de la fin du quart-temps, le coach des Wizards prend un second temps-mort et OKC mène déjà de 10 points (25-15), en récitant sa partition à merveille. Cependant, après ces belles performances du 5 majeur, la bataille des bancs va largement tourner à l’avantage des visiteurs. Harrell fait mal d’entrée avec 2 paniers, puis Avdija (parfait dans toutes ses prises de décisions), Bertans et Neto vont corser l’addition et alimenter un run de 10-0, seulement stoppé par un lay-up de Shai, seul titulaire encore sur le parquet côté OKC. Le Thunder sort de ce premier quart-temps avec l’avantage (27-25), grâce à un Shai Gilgeous-Alexander de gala (8 points à 4/4, 4 rebonds, 5 passes) et un écart abyssal entre le très bon niveau des titulaires et la foudre subie par les joueurs de banc (0 points à 0/3 pour les remplaçants).

Le second acte débute avec un 5 Jerome – Mann – Williams – Pokusevski – Muscala sur le terrain et les deux attaques continuent de performer. Poku est en vue, avec une belle séquence en high-low avec Jerome qui lui permet de filer au cercle, puis une passe bien sentie pour Kenrich qui finit là aussi au cercle, tandis que les Wizards peuvent compter sur la domination de Harrell et Avdija, qui font un chantier dans notre secteur intérieur. Kenrich Williams plante un 3 points, mais c’est au tour de Tre Mann de briller, lui qui va enchaîner une ficelle à mi-distance après avoir crossé Bertans et un tir de loin permettant au Thunder de reprendre une petite avance au tableau d’affichage.

L’attaque d’OKC ne force pas les 3 points, elle varie beaucoup entre drives, mi-distance et shoots ouverts, mais Washington reste sous la barre des 10 points de retard, toujours avec ce même duo Avdija – Harrell, qui combine QI basket élevé et hustle offensif à l’intérieur pour poser des problèmes à la défense du Thunder. Ensuite, les titulaires vont revenir petit à petit, Giddey va donner un amour de ballon à Kenny Hustle qui finit au cercle tranquillement, mais Mann passe en mode croqueur, ce qui paralyse l’attaque du Thunder qui jusqu’à était très fluide collectivement. Malheureusement, cela va permettre aux visiteurs de caler un 7-0, sous l’impulsion d’un excellent Kentavious Caldwell-Pope (11 points à 5/7 à la mi-temps) et malgré un super Kenrich Williams (11 points dans le quart-temps), les Wizards vont reprendre l’avantage. Gafford est impérial en protection de cercle (4 contres à la mi-temps), Kuzma se réveille et SGA monopolise le ballon en faisant des choix discutables. Tout ceci permet aux joueurs de la capitale de mener 54-56 à la mi-temps et ce en dépit de la bonne défense d’OKC sur Beal (3/9 au tir).

L’entame de seconde mi-temps est catastrophique. Gafford met déjà son 5ème contre de la partie, JRE rate un lay-up immanquable et Daigneault prend un temps-mort rapide : il faut que les joueurs reviennent véritablement du vestiaire car les Wizards ne leur feront pas de cadeaux. Tout de suite, OKC se remet à faire bouger la balle, Giddey sert Dort qui obtient un 2+1, mais les Wizards déroulent leur attaque et prennent 7 points d’avance (59-66). Daigneault fait des changements rapides qui ont le mérite de réveiller le Thunder. Exit JRE (en grosse galère sur ce quart-temps), Giddey et Bazley, ce sont Mann, Favors et surtout Kenny Hustle qui rentrent et sonnent la charge. Kenrich Williams coupe une ligne de passe, Dort finit avec le contact, puis Kenny provoque deux passages en force (de Harrell et Beal) : l’homme au mulet est déterminant dans le retour d’OKC dans le match de part cette activité défensive incessante qui limite la casse. Merci à lui d’être là d’ailleurs, car l’attaque d’OKC est en perdition, plus rien ne rentre (5/21 au tir dans ce 3ème quart-temps). Les Wizards vont prendre jusqu’à 10 points d’avance et après de longues minutes de torture visuelle, une dinguerie va se dérouler sous nos yeux. Je vous laisse en juger.

Poku pète un plomb, le public apprécie et le Thunder met enfin le ballon orange dans le panier. Ça fait du bien mais OKC finit quand même le quart-temps avec seulement 14 points inscrits et un retard de 8 points.

Le quart-temps débute de fort belle manière. Muscala à 3 points puis un 3+1 de Ty Jerome permettent à OKC de recoller à 3 points. En face, le monde a été chamboulé par l’action de Poku et Montrezl Harrell met un fadeaway en tête de raquette. Poku ne se démonte pas et, après avoir bien défendu, va tenter un step-back à 3 points. C’est évidemment une brique mais voir jouer Pokusevski dans cette seconde mi-temps a quelque chose d’à la fois très drôle et très plaisant. Il tente des actions un peu trop dingues certes, mais il se bat aussi au rebond et apporte de l’allant dans le jeu d’OKC. Lorsque Washington va reprendre une petite avance, il va planter un 3 points qui remet le Thunder dans le match. Shai score près du cercle, OKC revient à seulement 2 points et le suspense est total. Malheureusement, Kenrich Williams (qui fait un super match) va devoir sortir pour le reste du match après que sa cheville ait tourné. On espère rien de grave pour Kenny Hustle mais ce fait de jeu ne va pas enfoncer le Thunder, loin de là. Dort fait la chanson à Kuzma pour revenir à 84-84. Lorsque Gafford met son 8ème (!) contre de la soirée et que KCP plante à 3 points, Bazley met 5 points de suite. Cette jeune équipe est résiliente et se bat jusqu’à la fin, ça fait plaisir à voir et on en est de moins en moins surpris. Cependant, Bradley Beal se réveille enfin et profite de la match-up face à Giddey (ciblé tout au long du match défensivement) pour scorer. Le franchise player des Wizards prend les choses en main et met des gros tirs pour permettre à son équipe de conserver son avance au score. En face, le collectif d’OKC répond bien, Dort est toujours aussi bon et par 2 fois Giddey récupère des lancers (3/4), ce qui fait recoller le Thunder à 97-99 et ce malgré les mauvais choix offensifs de SGA en iso. Balle Wizards, Bazley rate son box-out et Kuzma redonne 4 points d’avance aux visiteurs, mais un dunk de Shai ramène le score à 2 points d’écart. Puis une bonne défense permet à OKC d’avoir la balle de l’égalisation voire du match. 2.8s à jouer, SGA tente un tir compliqué à 3 points qui roule sur le cercle, un in-and-out qui coûte le match à de valeureux joueurs de l’Oklahoma 99-101 face à des Wizards qui semblaient prenables.

MVP

Cette récompense n’a pas été simple à décerner car plusieurs candidats pouvaient y prétendre. Shai a les meilleures stats et a fait une énorme entame de match mais ses mauvais choix en seconde mi-temps ont cassé la dynamique offensive d’OKC. Giddey a été bon offensivement mais une cible pour les attaquants adverses. L’apport de Kenrich Williams en sortie de banc était excellent mais sa cheville qui a tourné l’a empêché de disputer une bonne partie du dernier quart-temps. Au final, le plus régulier est récompensé et c’est Luguentz Dort qui rafle la mise. Propre en attaque (21 points à 7/14 au tir et 5/5 aux lancers), il a aussi fait du très bon boulot sur Bradley Beal pendant 3 quart-temps (14 points à 5/14 avant le 4ème quart-temps) et s’est inscrit dans la bonne dynamique collective en termes d’intensité mise sur le parquet. Encore un bon match pour le canadien qui devient une valeur sûre des deux côtés du terrain.

Débrief

OKC subit donc sa 5ème défaite de rang, mais n’a pas à rougir de sa performance face à une des belles surprises de la conférence Est cette saison.

Une superbe entame de match…

Les débuts de matchs sont souvent un problème récurrent dans l’Oklahoma, avec une équipe qui met du temps avant de se mettre en route. La nuit dernière, le Thunder a retenu la leçon et commencé tambour battant sa partie. 25-15 dans le courant du premier quart-temps, l’implication des joueurs d’OKC dès l’entre-deux faisait plaisir à voir.

Défensivement, les hommes de Mark Daigneault étaient concentrés d’entrée, en témoigne le traitement de faveur réservé à Beal. OKC est une bonne défense NBA et cela s’est encore confirmé durant ce match.

Mais la bonne surprise vient de l’approche offensive. Nous étions habitués à de l’arrosage automatique à 3 points, qui ne marchait quasiment jamais au vu du manque de shooteurs présents dans l’équipe (qui dégaine efficacement de loin dans le starting five ?). Face aux Wizards, l’attaque a été beaucoup plus variée et l’approche était collective, avec une belle circulation de balle et du beau basket proposé. On alterne entre les drives, du shoot de loin, mais aussi de bonnes positions à mi-distance, il y a du positif à retirer de la performance offensive d’OKC, surtout en première mi-temps. A noter d’ailleurs que le Thunder n’a perdu que 9 ballons la nuit dernière, signe du basket propre proposé de ce côté du terrain qui nous fait si souvent défaut.

…mais une mauvaise gestion des temps faibles qui donne des regrets

Si le match est perdu, c’est principalement dû à des runs de Washington qu’OKC n’a pas assez su contenir. Le Thunder avait clairement moyen de prendre ce match, mais lors de ses temps faibles, les Wizards en profitaient pour prendre de l’avance rapidement. Les passages en sortie de banc d’Harrell et Avdija ont cruellement fait mal aux joueurs de Daigneault et les visiteurs ont su appuyer sur leurs forces pour gagner au Paycom Center. KCP par exemple, a pu être en rythme (20 points à 8/13, dont 4/7 à 3 points) notamment parce que la défense d’OKC lui laissait trop de tirs ouverts.

Du côté offensif, la panne du 3ème quart-temps a fait très mal. Les tirs ne rentraient plus et OKC n’a pas trouvé la solution. En effet, des joueurs comme Shai ou Mann se sont trop enfermés dans des séquences d’isolation alors que la circulation de balle, si bonne en première mi-temps, n’était pas assez utilisée et aurait pu permettre au Thunder de sortir de cette spirale négative au scoring. Au final, c’est un 3ème  quart-temps à seulement 14 points à 5/21 qui coûte cher dans cette rencontre.

En bref

Highlights

C’est donc une 5ème défaite consécutive pour le Thunder, qui perd de peu face aux Wizards. Un bon match globalement, une performance offensive très encourageante, ce match s’est joué à des détails et OKC doit apprendre à mieux gérer une rencontre de bout en bout pour remporter ce genre de partie. Ce groupe jeune aura tout de même l’occasion de continuer à montrer leurs progrès mardi à 2h avec un déplacement dans le Texas face aux Houston Rockets, pour le troisième affrontement de la saison entre les deux équipes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s