Jazz 110 – 104 Thunder – Match #18

De retour à la maison après les trois derniers matchs à l’Est, le Thunder affronte ce soir une équipe du Jazz revancharde qui sort d’une défaite contre les Grizzlies dans les dernières secondes. OKC doit essayer de renouer avec la victoire ce soir après les trois défaites du road trip et une dernière victoire au Paycom Center face aux Rockets.

L’équipe devra encore se passer de Shai, toujours blessé à la cheville, mais on retrouve enfin notre Mark Daigneault sur le banc, de retour après la naissance de son enfant. Il semblerait d’ailleurs que son instinct paternel se soit réveillé après cet heureux événement car il a décidé d’aligner 3 rookies, dont Wiggins pour sa première titularisation en carrière, ce soir dans une line-up une nouvelle fois inédite : Giddey – Dort – Wiggins -Bazley – JRE. En face on retrouve Conley – Mitchell – Bogdanovic – O’Neale – Gobert.

Fil du match

Le match débute sur une belle circulation du ballon du Jazz et Conley qui sanctionne d’entrée de jeu à 3pts, le Jazz est solide en défense et efficace en attaque. Mais OKC a aussi su se montrer adroit en ce début de match, contrairement à la quasi entièreté de ceux de ce début de saison, avec notamment Dort qui plante deux tirs du parking d’affilée. Giddey fait un excellent début de match et est un vrai chef d’orchestre pour l’attaque du Thunder, il distribue des caviars par ci par là à ses coéquipiers et score à plusieurs reprises en faisant sauter Whiteside sur ses feintes. Whiteside qui n’aura d’ailleurs pas beaucoup d’autres occasions de mordre dans les feintes des joueurs du Thunder car il se fera exclure peu de temps après. Sur la fin de premier quart-temps, le Jazz ne rentre plus aucun tir notamment grâce à la défense du Thunder qui est bien plus en place. L’entrée de Maledon est très intéressante, il est agressif et joue avec intensité, il permet même de compenser un minimum à la création pendant que Giddey est sur le banc en trouvant plusieurs bonnes passes. Fin du 1er quart-temps, 21-25 et OKC est devant mais a surtout proposé un bon premier quart-temps, chose à laquelle on n’était plus trop habitués.

Le deuxième quart commence, le Thunder est bien dans son match et les bonnes séquences offensives et défensives s’enchaînent. Seul problème, pendant que le Jazz retrouve son adresse de loin, les joueurs du Thunder loupent beaucoup de lancers francs, leur permettant de revenir au score et de reprendre l’avantage sans trop de difficulté. Heureusement, Giddey revient rapidement sur le terrain et n’attend pas une seule seconde pour distribuer une nouvelle passe, sortie de son chapeau comme il sait si bien le faire, pour Kenrich. De l’autre côté, un certain Jordan Clarkson fait beaucoup de mal à la défense du Thunder et se balade littéralement. Giddey est le maestro de l’attaque d’OKC et se permet de le rappeler au Jazz sur chaque action, notamment en combinant avec JRE qui va prendre feu à 3pts : d’abord sur un pick and pop parfaitement joué, puis une nouvelle fois peu de temps après. La très bonne mi-temps du Thunder se conclut sur un énorme buzzer beater de Giddey à 3pts, 49-52, Giddey fait un match excellent et a bien su combiner ave JRE pour trouver des situations favorables à chacun. Pendant ce temps, Dort a verrouillé Mitchell en attaque et l’a limité à 7 pts à 3/10 au tir, de même pour Gobert qui a plutôt bien été géré par la défense intérieure du Thunder.

De retour de mi-temps, Conley et Bogdanovic nous font très mal et des erreurs bêtes permettent au Jazz de creuser l’écart. Bazley nous lâche sûrement un des contres de l’année sur notre frenchie Rudy Gobert qui avait pourtant essayé de lui dunker sur la tête (NOT IN MY HOUSE !!!).

JRE et Dort, eux, continuent sur leur lancée et plantent à nouveau à 3pts. Dort est intenable, il déborde d’énergie et de hargne et veut manger tout cru la défense du Jazz, il bump notamment Gobert sur un drive comme lors du premier match de la saison pour finir au cercle tranquillement. Il est en pleine confiance et apporte énormément que ce soit offensivement comme défensivement. Apparemment le contre de Bazley + le bump de Dort sur Gobert ont énervé le pivot du Jazz, il nous fait très mal sous le cercle sur cette fin de quart-temps et bloque l’accès au cercle. Fin du 3ème quart-temps, 81-80 et un nouveau buzzer pour OKC qui permet de revenir à une seule unité du Jazz avant d’entamer la dernière ligne droite.

Le dernier quart-temps débute avec une excellente défense du Thunder pour forcer les 24 secondes, enchaînées par un alley-oop magnifique de Giddey pour Kenrich. L’équipe semble être galvanisée par les bonnes séquences offensives, les joueurs mettent énormément d’intensité dans chacun de leurs interventions et continuent de planter depuis le parking. La salle est en feu, comme dans la plupart des 4ème quart-temps à domicile du Thunder cette saison et les joueurs sont transcendés par cette énergie. Malheureusement, les joueurs du Jazz sont adroits et parviennent à garder l’avantage à coup de 3pts. Mais c’était sans compter sur un Kenrich survolté et qui donne tout des deux côtés du terrain notamment en arrachant littéralement le ballon des mains de Gobert sur un rebond. Giddey parvient à ramener le Thunder à égalité sur un gros 3pts mais un certain Mitchell a décidé de se réveiller en toute fin de match, il score sur 3 possessions d’affilée et vient anéantir les espoirs de victoire du Thunder malgré un autre 3pts de Giddey. Match terminé, 110-104 et une nouvelle défaite pour le Thunder dans une fin de match serrée.

MVP

Le choix du MVP de la nuit n’a pas été simple, en effet deux joueurs du Thunder ont particulièrement bien performé cette nuit : Giddey et Dort. Et malgré tout l’apport créatif que Giddey a pu avoir : 8 ast, et même son efficacité offensive : 19 pts à 8/15 au tir dont 3/4 à 3pts avec un buzzer beater et un tir compliqué pour réduire l’écart en toute fin de match. Nous avons finalement décidé de le donner à Lu Dort, lui qui termine meilleur marqueur du match avec 27 pts – 3 rbs – 3 ast et un très correct 8/19 au tir dont 5/12 à 3pts. Mais son apport ce soir n’a pas été que sur le plan offensif, en effet il a aussi eu comme mission de limiter le plus possible Donovan Mitchell et ça a été une plutôt belle réussite: 13 pts pour Mitchell à 6/16 au tir. Il aura été important sur tous les plans du jeu et a réussi à compenser le manque de scoring avec l’absence de Shai en jouant agressivement.

Débrief

Quatrième défaite consécutive pour le Thunder, une nouvelle fois face à une équipe qui a de grandes ambitions pour les Playoffs 2022. Une nouvelle défaite dans un match qui aurait pu être totalement différent avec SGA mais qui est globalement très encourageant pour la suite.

Une première mi-temps très satisfaisante !

Ce n’est plus un secret pour personne, les débuts de match du Thunder sont très souvent compliqués, que ce soit au niveau de l’adresse ou même au niveau de l’implication. Mais cette première mi-temps a été très sérieuse : une bonne réussite au tir, facilitée par une défense en place qui permet de mieux attaquer ensuite et une activité offensive très intéressante pour constamment chercher le coéquipier ouvert ou l’extra pass sous le cercle.

Un match qui donne de l’espoir

Malgré la défaite, on peut retenir de ce match qu’OKC n’est pas une équipe qui va se laisser marcher dessus par les plus gros. C’est une équipe qui regarde droit dans les yeux son adversaire et qui va donner tout ce qu’elle peut pour parvenir à ses fins. On en a encore eu la preuve aujourd’hui avec ce match serré jusqu’au bout contre une des meilleures équipes de NBA qui avait perdu son dernier match dans les ultimes minutes et qui venait donc au Paycom Center avec des envies de revanche.

L’équipe a su tenir le coup tout le match sans son fran(shai)ise player face à une équipe bien plus forte et avec une bien plus grosse expérience collective.

Des role players en forme

Le jeune JRE a été très bon sur ce match, d’une grande efficacité au tir de loin (3/4 à 3pts), il a su combiner avec Giddey pour se retrouver dans les meilleures situations (pick and roll notamment) et a aussi eu un bel impact au rebond avec 10 rebonds au total. On notera aussi le match du très régulier Kenrich Williams, qui a fait un perfect au tir durant la nuit : 6/6 au tir avec l’entièreté des tirs près du cercle et un gros impact en défense lui aussi.

En bref

,

Highlights

C’est donc une quatrième défaite consécutive pour le Thunder qui n’aura pas su faire la différence dans le clutch mais qui n’a pas a rougir de sa performance. Un match globalement très régulier, sans trop gros écart, qui s’est joué sur les dernières minutes. Une nouvelle fois face à une équipe plus forte et donc une défaite plutôt logique quand on connaît les ambitions du Jazz. Le prochain match sera ce samedi à 2h, de nouveau au Paycom Center, où le Thunder recevra l’équipe en grande forme actuellement des Wizards.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s