Thunder 101 – 113 Hawks – Match #17

Troisième match d’affilé face à une équipe de l’est, les deux premiers se sont soldés par des défaites. Mais la tâche ne s’annonce pas aisée, car les Atlanta Hawks sont dans une très bonne forme avec 4 victoires sur les 4 derniers matchs. Deux dynamiques différentes et un Thunder qui n’a plus gagné à la Philips Arena depuis 2018 et qui voudra certainement briser cette série.

Mais c’est un Thunder qui se présente sans Shai Gilgeous-Alexander, le canadien qui soigne un bobo à la cheville droite. Dave Bliss, remplaçant du soir de Mark Daigneault, qui est au près de sa femme pour accueillir la naissance de leur premier enfant, nous présente donc une line-up inédite et surprenante avec Josh Giddey au poste 1 – Dort – Bazley – JRE (poste 4) – Favors. En face on retrouve Young -Bogdanovic – Huerter – Collins -Capela.

Fil du match

Le match démarre avec 4 points de Capela. Mais Bazley lui répond et marque les premiers points des homme en orange. Lu Dort ouvre son compteur du soir avec un tir longue distance. les deux équipes se rendent coup pour coup en ce début de match. On note le bon début de match d’OKC une fois n’est pas coutume. les actions passent par Giddey et finissent par un panier ! Mais les Hawks n’ont pas dit leur dernier mot et continuent de scorer. Joli euro-step de Bazley qui mène au premier temps-mort de ce match, avantage Atlanta 18-17. Le retour est plus compliqué pour le Thunder, encaisse 6 points rapide mais est remis sur les bons rails grâce à Giddey et un and-one. Mais la défense prend un petit peu l’eau et c’est huit points d’avance que possède les Hawks à deux minutes de la fin. L’entrée de Muscala et c’est un mid-range immédiat. Poku rentre son premier trois point de la soirée. C’est tout de même 20 points que l’on aura encaissé dans la raquette ce quart-temps et ce dernier se termine avec un score de 32-27 en faveur d’Atlanta.

Le deuxième quart commence sur le même rythme élevé que le précèdent. Les deux équipes défendent assez mal. Mais les Hawks artillent de loin pendant que les seuls paniers qui rentrent viennent de l’intérieur. L’écart se creuse et c’est déjà 10 points d’avance que possède les Hawks. Retour de temps mort et panier de Muscala. Puis rebond offensif et panier de ce dernier. Enfin un joli trois points qui vient valider une entrée encore une fois convaincante. Mais de l’autre coté c’est le show Gallinari qui plante encore un trois point mais Lugentz Dort lui répond de la même manière. Plus que 6 points séparent les deux équipes. Giddey sert deux fois Roby qui vient conclure deux actions difficiles. On continue d’attaquer le cercle à l’image de Dort et Roby qui ramènent le Thunder à égalité. Les dernières possessions sont plus difficiles et c’est sur un score élevé de 66-60 en faveur des Hawks que les deux équipes rentrent aux vestiaires.

La deuxième période débute avec deux minutes sans paniers, tout l’inverse de la première. Atlanta débloque son compteur alors que l’on ne met plus le moindre panier et le retard est maintenant de 13 points. Dort vient briser la malédiction et rentrer deux lancers francs. Favors qui est à 5/6 inscrit le premier panier dans le jeu au bout de 6 minutes. Atlanta sanctionne chaque retard défensif et l’écart se creuse petit à petit avec ce run de 15-4. Giddey alterne pertes de balles et passes décisives. La défense se resserre notamment grâce à JRE mais l’attaque ne suit toujours pas. L’écart est de 22 à la fin de ce quart temps désastreux ou l’on aura scoré 11 petits points.

Le dernier quart-temps débute avec un panier de Jerome et on est soulagé de savoir que l’on peut inscrire des paniers. Il remet ça l’action suivante mais à trois points cette fois. Puis va chercher un and-one l’action suivante et voilà qu’il a presque inscrit autant de points dans ce quart que l’équipe entière dans le précédent. Mais le rythme semble avoir baissé des deux cotés et l’écart se stabilise entre 15 et 20 points. Avec ce panier d’Arrons Wiggins, tous les joueurs d’OKC présents sur le parquet auront marqué ce soir. Ty Jerome continue son gros quart-temps mais l’écart reste sensiblement le même. Giddey fait un bon retour et facilite les choses en attaque. Mais un trois point de Young vient sceller un match déjà fini depuis longtemps en réalité. Score final : 113-101.

MVP

Le MVP de la soirée n’est autre que Josh Giddey. Le rookie australien était attendu en l’absence de Shai Gilgeous-Alexander, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a répondu présent. Si le shoot de loin n’etait pas présent ce soir, tout le reste y était à tel point qu’on a longtemps pensé au triple double. Mais c’est finalement avec une feuille de stat très correcte que le numéro 3 s’en sort : 15 points, 8 passes décisives, 7 rebonds, le tout à 6/13 au tir et 3/3 aux lancers. Ajoutez à cela deux contres, une interceptions et un Dominique Wilkins qui déclare « This kid is special » et vous avez la recette d’un match réussi pour le rookie.

Débrief

Troisième défaite consécutive pour Oklahoma, une nouvelle fois face à une équipe de l’est qui vise les playoffs. Cette nouvelle désillusion était présentie tant l’on sait l’importance de Shai Gilgeous-Alexander pour le Thunder. On a tout de même pu apprécier la première mi-temps qualitative d’un point de vu offensive.

Une première mi-temps de haut rang !

On le sait, le Thunder a beaucoup de mal à rentrer dans ses matchs cette saison et a pris la mauvaise habitude de faire la course derrière dès le début de la rencontre. Mais ce soir, face aux Hawks, c’est dès l’entame de la rencontre que l’on a pu apprécier la panoplie offensive de Josh Giddey, la bonne présence dans la raquette adverse de Derrick Favors ou bien les tirs ratés de Darius Bazley… Mais le ballon circule bien et c’est 60 points au compteur à la mi-temps pour le Thunder, notre total le plus élevé depuis le début de la saison régulière.

De plus, le Thunder a pris soin du cuir avec seulement 8 ballons perdus, et il faut encore une fois loué ici les qualités de gestionnaire de Giddey qui aura été au four et au moulin et qui laisse visuellement une sensation de facilité.

Une attaque portée disparue

Si le total de point lors de la première mi-temps est le plus élevé de la saison, ce n’est certainement pas le cas de notre troisième quart-temps. Véritable purge, on s’est montré incapable de rentrer le moindre panier et c’est seulement 11 petits points qui seront scoré par les hommes en orange. C’est évidemment insuffisant et cela va permettre aux Hawks de prendre un avantage qui va s’avérer être définitif.

En effet malgré un quatrième quart temps étincelant de la part de Ty Jerome qui va permettre au Thunder de combler un petit peu son retard, cela reste insuffisant pour espérer quoique ce soir. Avec des Dort et Bazley maladroits, il était impossible pour OKC d’espérer quoique ce soit face à une équipe qui monte petit à petit en régime.

En bref

,

Highlights

C’est donc une troisième défaite consécutive pour le Thunder qui n’aura pas su arracher une victoire face aux prétendants de l’est. Deux mi-temps diamétralement opposées, avec beaucoup de réussite offensive en première mi-temps mais un massacré pour les yeux en seconde. L’armada offensive était bien trop forte en face et c’est donc assez logiquement que l’on s’incline ce soir. Le prochain match sera face au Jazz et s’annonce d’ores et déjà compliqué et l’on espère le retour de Shai pour pouvoir rêver de victoire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s