Nuggets 113 – 107 Thunder (OT) – Match #0.4

Cette fois, on y est. Dernier match de pré-saison pour OKC, dernière chance pour les joueurs de se montrer avant l’Opening Night et dernière chance pour Coach Daigneault de tester tout et n’importe quoi sans aucune conséquence !

Pour ce dernier match de préparation, OKC reçoit à nouveau Denver à Tulsa, en back-to-back qui plus est. Le Thunder nous avait d’ailleurs agréablement surpris hier, en allant chercher une bonne victoire contre les Nuggets et leurs titulaires, avec un contenu bien plus séduisant que lors des premiers matchs. De quoi nous laisser l’espoir d’un fin d’avant-saison encore plus positive.

Même confrontation que la veille, mais pas du tout les mêmes 5 majeur ! Les coachs ont décidé de faire tourner pour cette rencontre. Daigneault d’abord a fait le choix de la jeunesse, avec 3 rookies sur le terrain en Giddey, Mann et Wiggins, qui seront accompagnés de Théo Maledon et Mike Muscala. Côté Denver, pas de Jokic, mais un 5 surprenant avec Campazzo, Rivers, Barton, Nnaji et Bol Bol.

Fil du match

L’entame de match est clairement à l’avantage du Thunder, qui a conservé son bon rythme de la veille. Si cela rate les tirs dessous, ça artille de loin, à 4 reprises en moins de 5 minutes avec Mann, Giddey, Théo et Muscala. Denver reste toutefois dans le match grâce à un gros début de Will Barton (10 pts). Puis le match se ralentit un peu, cela devient plus brouillon des deux côtés avant que Jerome ne bombarde du logo, imité ensuite par Wiggins lui aussi derrière l’arc. Le banc fait plutôt une bonne entrée, mais ce sont les Nuggets qui finissent mieux grâce à des banderilles extérieures. 30 à 29 au bout de 12 minutes, avec un excellent 50% à 3 points pour OKC et les premières minutes de Paul Watson Jr, que l’on avait pu jusqu’à maintenant.

Dès le début du QT, Denver reprend directement l’avantage, grâce à Bones Hyland, et ne le lâchera plus. Pendant quelques minutes, l’attaque s’enraye un peu côté OKC, malgré la connexion Giddey-JRE, puis Poku se montre, avec une belle agressivité aux rebonds et surtout deux tirs à 3pts. Le coup de chaud du musculeux Serbe se poursuit d’ailleurs jusqu’à la fin du QT, avec 13 points, alors que les deux équipes se rendent coup pour coup. Muscala est bien servi, Maledon est agressif, mais les Nuggets sont trop adroits pour que le Thunder soit devant (54% au tir dont 55% à 3pts à la mi-temps). 50-56 à la mi-temps, dans un match agréable à suivre entre deux équipes adroites (41% de loin pour OKC), malgré une baisse de régime progressive du Thunder.

Au retour des vestiaires, Deck remplace Tre Mann dans le 5, qui est out pour le reste du match, tout comme Roby. Et cela marche plutôt bien pour OKC, qui défend, partage bien la balle et trouve des paniers faciles à l’intérieur et de l’adresse extérieure avec Deck et Maledon pour repasser devant. Giddey est impressionnant sur ce QT, avec plusieurs passes et dribbles assez magiques et une agressivité qui lui permet de scorer près du cercle et à mi-distance. Cela devient de plus en plus dur de ne pas s’enflammer… Le jeu est vraiment fluide côté Thunder, cela n’a rien à voir avec les premières rencontres de pré-saison. Si on ajoute en plus un Poku agressif et un Wiggins adroit, ce troisième QT, remporté 33-21, est l’un des plus réussis depuis longtemps !

Il reste maintenant à finir le travail pour OKC, et cela commence bien avec Poku qui trouve Giddey sur une coupe. Mais Denver réagit, et profite de quelques stops et d’encore une grosse adresse de loin (Reed, Howard) pour repasser devant. Poku enflamme alors Tulsa avec plusieurs actions de très grande classe, et le Thunder reprend un peu d’air. Mais encore une fois, Denver artille de loin pour recoller et il faut un corner 3 de DJ Wilson, qui finit le match en pivot, pour laisser OKC devant. Puis c’est Ty Jerome qui prend le rôle de leader avec deux paniers d’affilés qui mettent le Thunder à +6 à 1min19 du terme. Mais rien n’est terminé : Hyland score de loin, puis Howard égalise à 4 secondes du buzzer. Deck perd la balle, et laisse l’opportunité à Denver de remporter le match avec 1 seconde à jouer. Mais l’action est très mal négociée, et on a donc le droit à 5 minutes supplémentaires !

La prolongation se déroule comme le reste du match : Denver bombarde de loin avec un Howard en feu et le Thunder essaye de créer collectivement. Mais Denver défend mieux et la fluidité offensive d’OKC diminue à l’image de quelques pertes de balle bêtes. Les Nuggets prennent 4pts d’avance, puis plus personne ne score pendant plus de 2 minutes. Mais Poku plante un gros 3pts à 47s de la fin et ramène les siens à un point. Mais encore une fois, Howard répond avec un gros tir (chanceux) à 3pts, et plie le match, le Thunder n’arrivant pas à scorer ensuite.

Malgré une bonne performance, OKC s’incline au final 107 à 113, après avoir très mal négocié le clutch et avoir subi l’adresse de Denver même en prolongations.

On notera quand même l’excellente performance de Giddey, dont on va parler ensuite, et de Poku, qui a un peu rassuré sur son niveau, son tir et ses capacités de création.

MVP

Deux hommes se sont disputés le trophée sur ce match, deux fans favorites : Aleksej Pokusevski et Josh Giddey. Et c’est l’Australien qui a été choisi, malgré l’excellent match du Serbe (22pts et 8 rebonds). Pourquoi ? Parce que Giddey a été incroyable dans la gestion du match et de l’attaque, à l’image de son passage au troisième QT qui avait permis au Thunder de prendre un petit avantage. Le grand meneur a montré tout son talent de passeur, trouvant des angles de passes impressionnants et cassant la défense adverse avec ses feintes. Mais il continue surtout de nous surprendre dans sa capacité à se créer des tirs, que cela soit sur les drives où il se sert bien de ses appuis et de son pied de pivot, et à mi-distance où il peut sanctionner les switchs grâce à ses cross. Au final, avec 13pts, 9 rebonds et 8 assists, Giddey n’était pas loin du triple-double… On avait hâte de voir Giddey sous les couleurs d’OKC, et on a pas été déçu ! La hype est déjà très haute !

Débrief

Ball movement vs Adresse

Après une bonne performance la veille, le Thunder a de nouveau montré un visage assez séduisant cette nuit. Surtout offensivement, où après avoir commencé le match avec une bonne adresse, OKC s’est appuyé sur un gros collectif pour s’exprimer. Sans les titulaires habituels, géré majoritairement par Giddey, l’attaque d’OKC sur demi-terrain et transition semble avoir trouver quelques repères, et on a vu à plusieurs reprises des actions marquées par un très bon partage de la balle et de bons mouvements sans ballon.

Mais en face, Denver était dans un très grand soir à 3pts : 21 sur 48 au total (43%). Ces nombreux tirs extérieurs ont permis à Denver d’abord de prendre le lead, puis de rester dans le match quand OKC accélérait. Et quel meilleur exemple de cette adresse que la fin de match et la prolongation, où Howard notamment était en feu. Très bon l’année dernière en défense du tir à 3pts, OKC a trop subi hier et n’a rien pu faire face aux snipers adverses.

La bataille des pivots n’est pas terminée

On a beaucoup parlé du grand nombre de joueurs à développer sur les postes de guards pour OKC avec une concurrence qui s’annonce rude pour se faire une place dans la rotation. Mais cette concurrence sera aussi présente sur le poste de pivot, celui où l’on a peut-être le moins de certitudes.

En effet, ils sont 4 à prétendre à de bonnes minutes au poste 5 : Roby, Favors, JRE et Muscala. Et cette pré-saison n’a pas vraiment permis de les départager. Joueur le plus expérimenté, Favors n’a eu que des minutes lors du précédent match, minutes qu’il a mise à profit pour montrer à quel point il pouvait être utile. Hier, c’est Muscala qui a débuté, et qui, comme à son habitude, a été précieux en attaque et prêt à se sacrifier en défense. Roby, notre pronostic pour le poste de titulaire, est sorti du banc en première mi-temps avant d’être annoncé out. En 5 minutes, il aura fait du Roby : de l’énergie, des fautes bêtes et un eurostep surprenant. Enfin, JRE n’a pas eu sa propreté habituelle (4pts à 1 sur 5), mais il sait se rendre précieux des deux côtés du terrain.

Malgré quatre matchs de pré-saison, il est donc dur de deviner qui aura les faveurs de Daigneault en debut de saison au poste 5. Rendez-vous dans une semaine pour un début de réponse.

En bref

Highlights

La pré-saison se termine donc d’une façon assez frustrante pour les joueurs d’OKC : une défaite dans le clutch. Mais au-delà du résultats, on a vu des progrès collectifs, notamment en attaque, et on a surtout un duo Giddey-Poku en feu. De quoi largement nous satisfaire et nous faire patienter quelques jours. Le prochain rendez-vous ? Le premier match de la saison, le 21/10 à 3h contre Utah ! On est désormais prêt et on a hâte, pas vous ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s