Draft 2021 du Thunder : Le Récap Complet !

Ca y est, après avoir passé des semaines à en parler, après avoir envisagé tous les scénarios possibles et imaginables, la Draft 2021 a enfin dévoilé son résultat final. A moins que vous ne viviez dans un grotte vous savez déjà ce qui s’est passé pour le Thunder, mais il est peut-être bon de faire le récapitulatif complet de ces 24 dernières heures disons… chargées en actualités et en surprises.

Josh Giddey avec le pick 6 !

Enorme surprise à ce pick n°6, on ne va pas se le cacher. Alors que les rumeurs d’un éventuel trade up en 3 pour Evan Mobley étaient mortes et enterrées depuis 24h, les fans du Thunder partaient sur l’idée que James Bouknight allait être le joueur sélectionné en 6. Et même si le pick 4 avec Barnes et le pick 5 avec Suggs ont montré des débuts de choix surprenants, on pouvait ici difficilement croire à autre chose que Boukinght tant tous les signaux pointaient vers lui. Et puis, comme d’habitude avec Sam Presti : il nous a surpris. En effet, c’est Josh Giddey qui rejoint le Thunder avec ce choix numéro 6. Beaucoup de choses à dire sur lui, en bien ou en mal, mais dont on parlera demain dans un long article scouting qui lui sera entièrement dédié. Mais le choix de Giddey, bien que très surprenant en direct, est plutôt logique : 18 ans, joueur très jeune, prospect hors du cursus NCAA, joueur intelligent, gros bosseur avec une excellente mentalité, joueur capable de créer alors qu’il mesure 2.05, parfait pour un basket position-less et qui dispose d’un très haut plafond. Alors oui on peut regretter que le pick n’a pas été Bouknight ou Kuminga, mais Presti réitère ses choix de la Draft 2020 : des joueurs jeunes, à haut potentiel, encore bruts mais avec une vrai éthique de travail et un QI Basket élevé.

Trade du pick 16

Ca aura été le gros débat de la soirée, probablement le move de Presti qui aura le plus mis en rage les fans et qui divise aussi au sein de l’équipe. En effet, alors que la Draft devenait de plus en plus folle et pendant que certaines équipes enchaînaient les masterclass comme les disasterclass, le Thunder s’est retrouvé en position de drafter en 16. Chose que Presti n’a pas décidé de faire, malgré des profils que l’on pouvait considérer comme inscrits dans l’ADN du Thunder (Alperen Sengun) ou des profils très appréciés par là comme (Kai Jones en tête de liste). Mais ce pick 16 sera finalement envoyé aux Rockets contre deux futurs choix du premier tour : celui des Pistons de l’année prochaine et celui des Wizards de 2023.

Tous deux sont avec des protections plus ou moins fortes en fonction des années mais très improbables qu’ils ne finissent pas un jour ou l’autre par être envoyé au Thunder, même si le risque de les attendre assez longtemps est plutôt élevé. En tout cas, Sam Presti agrandi sa collection de first round et il aura au final échangé Al Horford et Moses Brown contre 2 picks du premier tour, plutôt pas mal. Alors oui on peut critiquer le choix de Presti de ne pas avoir drafté et d’avoir encore privilégié la collection de picks mais il semble expliquer ce trade par le fait qu’il est rare d’avoir une telle offre pour un pick à cette position. Pas convaincu que ça calmera les fans cependant…

Tre Mann en 18

Après avoir échangé le pick, Sam Presti a en revanche décidé de pick en 18, et là encore avec une petite surprise. En effet, si beaucoup voulaient un Kai Jones encore miraculeusement disponible, c’est finalement Tre Mann qui est drafté. Vous pouvez retrouver le scouting made in home de Mann ici et honnêtement pas grand-chose à ajouter de plus que ce qui est dit dans l’article : excellent shot-maker avec un physique qui lui empêche de viser très très haut. Néanmoins, encore une fois un choix offensif de la part de Presti qui choisit une nouvelle fois un bosseur avec un potentiel loin d’être inintéressant. Mais cette Draft de Mann soulève surtout un trop plein de guard dans cet effectif du Thunder, ce qui a fait enrager certains en direct, et qui laisse présager de très probables mouvements (Kemba, Ty Jerome ?) d’ici le début de saison.

Trade up pour Jeremiah Robinson-Earl en 32 et Aaron Wiggins en 55

Après avoir attendu ce qui semblait être des heures entre le pick 18 et le pick 30, le second tour de cette Draft 2021 a débuté. Et pour le coup, Sam Presti s’est montré aggresif puisqu’il a envoyé le pick 34 et 36 pour récupérer Jeremiah Robinson-Earl, surnommé JRE par nos soins pour des raisons évidentes de temps gagné. Là aussi, le scouting report du joueur est disponible ici donc rien à ajouter, si ce n’est le fait que Sam Presti voulait absolument ce joueur et qu’il n’était pas sûr de l’avoir encore disponible en 34, d’où ce trade pour le récupérer. Et on peut le comprendre tant JRE coche toutes les cases du col bleu parfait, prêt à faire les poubelles pour laisser le spotlight aux copains, le genre de joueur si important dans une équipe. Et encore une fois : gros bosseur (Villanova, usine à fabriquer de l’excellent role player) et superbe mentalité, comme les deux autres picks, à la différence près que JRE est un choix de plancher alors Giddey et Mann sont plus des choix de plafond. Mais au moins, le Thunder repart de cette Draft 2021 avec un 4/5, mais pas forcément celui attendu.

En 55, pour son dernier choix, le Thunder a choisi Aaron Wiggins, joueur de troisième année en sortie de Maryland. Peu de choses à dire sur lui puisque l’on ne l’a pas vu jouer mais on vous conseille le scouting report d’Envergure sur lui, qui le considère comme un 3&D, avec un vrai shoot extérieur, des capacités correctes à la création et des vraies bases en défense, même si on peut douter du futur d’un joueur drafté si bas. Néanmoins, son profil n’est pas inintéressant et il semble progresser d’année en année, donc pourquoi pas se trouver une place dans le roster suite à une bonne Summer League par exemple.

Summer League pour Giddey et Maledon ainsi qu’extension de Shai

Et en parlant de Summer League, c’est l’occasion de revenir sur la conférence de presse tenue par Sam Presti en sortie de Draft. Il a beaucoup été questionné sur Giddey mais on mentionnera ses propos sur l’australien dans l’article scouting. Au-delà de ça, il a annoncé que Théo Maledon participera à cette Summer League de Las Vegas qui débutera le 8 août, donc on aura très prochainement l’occasion de voir le frenchy en action. Ce sera aussi le cas pour Josh Giddey, qui avait l’air très impatient de la jouer. En revanche, Presti a annoncé qu’il n’y aura pas de Poku pour cette SL 2021. Un peu surprenant quand on sait qu’il aurait parfaitement pu rouler sur la compétition cet été, encore plus quand on voit que Maledon va de son côté y participer, mais comme l’a dit Presti, chaque façon de se préparer durant l’intersaison est différente en fonction du joueur. Mais on portera une attention toute particulière du côté de Vegas pour voir ces joueurs (et d’autres) en action.

L’autre question sur laquelle Presti a dû répondre, c’était sur les supposées rumeurs de Shai proposé dans un trade pour monter à la Draft. Sur ça, Presti a été catégorique : ce n’était que des rumeurs. D’ailleurs, il est très très probable de voir d’ici quelques jours (le 3 normalement) une notification disant que SGA va prolonger au max à OKC tant les deux parties semblent déjà avoir trouvé un accord. Pas de quoi s’inquiéter au final.

Trade pour Derrick Favors

Mais alors que l’on pensait que Sam Presti allait se calmer quelques temps avant de reprendre ses emplettes, il n’aura au final fallu attendre que quelques heures pour le voir s’activer à nouveau. Presti a en effet fait ce qu’il fait depuis 1 an : accumuler des picks de Draft. Cette fois-ci, c’est via Utah et Derrick Favors que cela arrive. Dans une volonté de dégraisser leur salary cap, le Jazz a envoyé le coûteux back-up pivot à OKC contre un 1er tour encore à déterminer au moment où ces lignes sont écrites. En échange, le Thunder envoie de l’argent et un swap du second tour 2027, donc quasiment rien. Vrai bon move de la part de Presti, qui emploie une technique qui a déjà fait ces preuves : prendre des contrats élevés en échange d’un pick de Draft. En plus de cela Favors n’est pas un joueur totalement négatif, loin de là, et pourra apporter dans un secteur intérieur qui reste encore à modeler.

C’est donc tout pour le récap de ces 24 dernières heures côté Thunder. Il y aura au final pas mal de mouvements, des énormes surprises et autant d’espoirs que de questions sur ce qu’a décidé de faire ce bon vieux Sam. Néanmoins, l’intersaison est loin d’être terminée et quelque chose me dit que l’on verra d’autres trades incessamment sous peu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s