Jazz 109 – 93 Thunder – Match #71

Plus que 2 ! Deux rencontres à disputer pour OKC avant de se concentrer sur une intersaison très attendue. Deux matchs, et deux défaites à aller chercher, afin de prétendre avec le plus de chances possibles au 1st pick. Et quoi de mieux pour perdre que d’affronter la meilleure équipe de la ligue, le Jazz d’Utah ?

Le Thunder va quand même pouvoir compter sur le retour de Maledon alors que Dort lui reste au frigo. Daigneault aligne alors un 5 Maledon-Pokusevski-Bazley-Roby-Brown, et fait le choix de se priver de Jerome et Williams, pourtant annoncés disponibles. Le Jazz, toujours privé de Mitchell, commence avec Conley-Ingles-O’Neale-Bogdanovic et Gobert.

Fil du match

Le Jazz prend tout de suite la match en main, en jouant les premières minutes sérieusement, s’appuyant sur leur adresse extérieure et leur jeu en Pick&Roll. Il n’y a clairement pas la même fluidité côté Thunder, qui s’en remet uniquement à Maledon (7 points) pour scorer. Les minutes qui suivent sont plus brouillonnes pour les deux équipes, notamment Bazley et Théo qui a perdu un peu d’adresse. Mais Mykhailiuk plante deux gros 3pts qui aident bien le Thunder, malgré quelques possessions offensives horribles. Utah finira un peu mieux ce QT plutôt équilibré, pour finir avec 10 points d’avance, 30-20.

Le banc d’OKC continue son plutôt bon passage sur le début du 2ème QT, surtout grâce à Svi et Deck qui portent l’équipe en attaque. Svi réalise d’ailleurs un très gros début de match, avec 15pts, trois 3pts et un rôle important balle en main. Face à une équipe du Jazz qui partage bien la balle, le Thunder rivalise dans ce QT, avec par séquence de bons efforts défensifs, malgré une attaque toujours moyenne. L’écart reste longtemps sous les 10pts avant qu’OKC ne lâche un petit peu… Bazley joue son 1vs1 sur presque chaque possession, mais ne peut scorer face à la défense d’Utah. Il faut de bonnes actions de Théo et Svi pour que le Thunder reste sous les 15pts à la mi-temps, 61-47.

Si la première mi-temps a été assez agréable à suivre, on va encore avoir le droit à notre traditionnelle purge du 3ème QT. Comme à son habitude, OKC va très vite dérailler. Le duo d’intérieur est agressif, mais Brown prend sa 5ème faute malgré le challenge de Daigneault. S’il n’y a pas de gros run, le Jazz étant trop maladroit pour cela, l’écart se creuse doucement pour passer les 25pts, dans un QT où il n’y a pas grand chose à retirer côté Thunder, à part Maledon qui montre ses skills sur P&R et drive. L’entrée du banc ne change rien, on sent déjà qu’Oklahoma City a abandonné la bataille, à part Maledon qui continue de scorer. 92-66 après 36 minutes, vous savez ce qui vous attend ensuite…

Garbage Time ! Le Jazz ouvre déjà son banc avec la présence de Rudy Gobert dans la raquette pour porter l’équipe, qui sortira rapidement ensuite. Ce dernier QT sera synonyme de petite réaction d’orgueil pour le Thunder, et notamment Deck qui va inscrire 12pts sur cette période, et Hoard qui comme à son habitude va faire gonfler ses stats, au contraire de Bazley qui n’y arrive décidément pas… Le Jazz réalise un QT assez horrible offensivement, et OKC revient petit à petit au score pour passer sous les 20pts et faire croire à un match plus serrée qu’il ne l’est. 109-93 au final, une autre défaite importante pour Oklahoma.

MVP

Course à 3 pour le MVP cette nuit ! Deck aurait d’abord pu récupérer le graal, battant son record de points en carrière et montrant son potentiel de role player. Maledon était aussi un prétendant solide au titre, auteur d’un 18-3-3 avec une grosse agressivité. Mais notre choix s’est porté sur un autre européen, Svi Mykhailiuk ! Svi a en effet réalisé un de ses meilleurs matchs sous le maillot d’OKC, et son meilleur depuis longtemps. Très actif balle en main dès son entrée, il a gêné la défense du Jazz et a essayé de créer pour les autres. Mais il s’est surtout montré adroit, avec trois 3pts en première mi-temps et une bonne efficacité sur ces fade-away à mi-distance. Il finit le match à 19pts à 8 sur 14, le genre de performance qu’on attendait plus souvent de sa part sur la fin de saison…

Débrief

Encore un gros problème offensif…

Sur 7 des 9 derniers matchs, le Thunder n’a pas réussi à scorer 100pts. Et ce fut encore le cas hier, la faute à une bonne défense du Jazz certes, mais aussi à un manque de talent et de structure en attaque de plus en plus flagrant. 42% au tir, 31% à 3pts mais surtout 13 passes décisives pour 15 pertes de balle… le jeu collectif ne s’est jamais mis en place hier, et le 3ème QT a été particulièrement pauvre dans ce secteur. Déjà très médiocre offensivement avant le All-Star Break, le Thunder continue de chuter, et est désormais la pire attaque NBA avec 102.6 d’Offensive Rating, soit deux points de moins qu’Orlando, avant dernier… Le point positif, c’est que cela ne pourra qu’être mieux l’année prochaine !

Mais une défense cohérente sur de nombreux passages

Si offensivement cela a pêché, la performance défensive du Thunder hier n’a pas été la plus scandaleuse de la saison, et de loin. Face à l’attaque très dynamique et efficace du Jazz, OKC a su faire des efforts sur les rotations défensives, sur les 1vs1 et a su limiter un peu l’adresse adverse (43% au global et 33% de loin). Mais le Jazz a particulièrement mal joué dans le dernier QT, dans le garbage time, ce qui a bien aidé le Thunder et fait un peu illusion au score.

Maledon, Deck, Svi… et c’est tout

Comme nous l’avons indiqué dans la rubrique MVP, trois joueurs sont sortis du lot hier. D’abord, Mykhailiuk, que nous avons désigné MVP, et qui a porté l’équipe offensivement en première mi-temps. Mais il a été particulièrement bien accompagné par Théo Maledon, très en vue hier. Après plusieurs sorties discrètes, Théo a pris ses responsabilités, notamment au scoring. On a pu encore une fois constater toute la maîtrise qu’il a sur Pick&Roll et sur drive, où la gestion de son corps, de ses appuis et des déplacements défensifs sont élites. Dans une attaque sans réel talent et structure, il ne peut pas vraiment s’exprimer à la création, mais s’affirme en scoreur et laisse de côté sa timidité. Enfin, Gabriel Deck a encore une fois mis en avant ses capacités et sa combativité. Très utilisé au poste et à l’aise à mi-distance, il a battu son récent record en carrière. Si son intégration doit être particulièrement difficile, surtout dans un tel contexte de défaites, Deck joue toujours avec de l’envie et une intensité très intéressante. Si ce n’est peut-être pas le meilleur prospect de l’effectif, il gagne à être sur le terrain.

En bref

Highlights

Nouvelle défaite du Thunder, sans grande surprise vu notre parcours presque parfait dans le tanking depuis 25 matchs. OKC aura fait les efforts une mi-temps face au Jazz, avant de s’éteindre… Mais enfin, on aperçoit une petite lumière au bout du tunnel : la fin de saison et le dernier match face aux Clippers ! RDV lundi 17 à 3h heure française, pour les dernières minutes de la saison !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s