Thunder 119 – 115 Celtics – Match #62

Deuxième match en Back-to-Back pour OKC. Après la purge hier face aux Sixers, où le Thunder n’aura presque pas existé, place aux Celtics au TD Garden ! De quoi se rattraper, ou au contraire enchaîner une quinzième défaite d’affilée, ce qui serait un record de la franchise…

Cette fois, Luguentz Dort est disponible pour Mark Daigneault ! Le sophomore pourra apporter sa défense et son agressivité offensive à une équipe qui en a bien besoin, et reprend sa place dans le 5. Il débute à côté de Maledon, Pokusevski, Bazley et Brown. Gilgeous-Alexander et Hall sont toujours absents, alors que Deck n’est pas encore arrivé au sein de l’effectif. Plusieurs absences sont aussi à déclarer côté Celtes, avec Tatum et Walker laissés sur le banc, tout comme Robert Williams. Stevens place donc Smart, Fournier, Brown, Ojeleye et Thompson dans le 5.

Fil du match

Le Thunder débute bien son match. Le jeu offensif se met en place, avec Dort en leader, Brown bien servi sous le cercle et un bon partage de la balle malgré quelques turnovers, alors que Boston ne met rien. Les Celtics tentent de revenir avec deux banderilles de Pritchard, mais OKC reste devant dans ce début de match un peu brouillon. Les bancs entrent alors en scène, et Boston grignote un peu son retard malgré quelques points de Kenrich Williams. Mais Roby envoie un gros tir à 3pts sur le buzzer ! 29-24 après 12 minutes, 7 turnovers pour OKC mais un bon 8/8 au lancer, 37% au tir pour Boston…

Le début du deuxième QT est complétement à l’avantage d’OKC. Tout le monde marque et se montre dans son rôle (Svi de loin, Bradley sous le cercle…), la balle bouge bien, alors que les Celtics sont juste horribles. L’écart grimpe à +11 puis se stabilise ensuite tant les deux équipes sont maladroites. Le salut du Thunder vient uniquement des lancers-francs, obtenus en nombre grâce à une bonne agressivité sur les drives. Cependant, Jaylen Brown, seul Celtic au niveau, ramène son équipe dans l’ombre d’OKC, mais Dort, bien soutenu par Bazley, répond bien. Sans être exceptionnel, Le Thunder profite du non-match de Boston pour être devant à la pause, 55-49.

Le rythme s’accélère sur le 3ème QT. Le momentum est d’abord pour OKC, avec de la vitesse en attaque et de l’adresse, notamment pour Poku. Puis les Celtics se réveillent un peu, à l’image de Fournier qui se fait violence et se montre plus actif, adroit mais irrégulier. Mais il y a encore trop de déchets pour qu’OKC fasse un écart ou que Boston revienne. Jaylen Brown s’énerve finalement, et relance son équipe qui signe un gros run (14-4) en sortie de temps-mort pour reprendre le lead. Sur les dernières minutes, les deux équipes recommencent à jouer avec beaucoup de déchets, et finissent au final dos à dos après 36 minutes, à 78 partout.

Le début du quatrième QT n’est pas spécialement beau. Les bancs s’affrontent avec peu d’efficacité, à l’image de Smart qui veut tout faire pour Boston, alors qu’OKC cherche à jouer dedans avec Bradley notamment. Mais le Thunder retrouve à nouveau de l’adresse avec Svi, Jerome et Bazley. Adresse à laquelle répond comme toujours Brown. OKC joue quand même mieux que Boston, avec plus de constance en attaque, et après deux paniers de Bazley et un trois point de Dort, reprend 6 points d’avance à 6 minutes du terme. Le Thunder résiste ensuite à la connexion Pritchard-Kornet en obtenant (et marquant) des lancers, et la victoire semble se rapprocher ! OKC enchaîne ensuite les stops, bien aidé par Boston qui s’obstine à 3pts, et Ty Jerome sur un énorme step back à 3pts semble donner un avantage décisif. Mais le tanking est tenace… Le Thunder prend un 7 à 0 en 15 secondes et les Celtics reviennent à 3pts ! Pas loin d’à nouveau perdre le ballon, Bazley conclut au final une action décisive avec un gros dunk à 38s du terme. S’en suit un concours de lancers francs qui permet à OKC de garder son avance, puis un gros 3pts de Brown et une perte de balle de Bazley… mais ça tient pour le Thunder qui remporte le match 119 à 115 !

La série de défaites s’arrête là, et le record de franchise ne sera pas battu !

MVP

Il a mis du temps à se démarquer, mais Darius Bazley est notre MVP de la soirée ! Agressif tout le match face à la défense très moyenne de Boston, adroit de loin, Baze continue de montrer des progrès depuis son retour à la compétion. Mais son trophée de MVP est surtout dû à son quatrième QT, où il a, pour notre plus grand bonheur ou malheur, porté l’équipe à l’image de son dunk rageur dans la dernière minute. Si on peut déplorer ses 6 pertes de balle, un mal dont souffre d’ailleurs toute l’équipe, la hype Bazley continue de doucement se reformer…

Débrief

Le Thunder a gagné !?

Petite surprise dans le résultat de cette nuit, puisque qu’OKC est allé chercher une victoire en Back-to-Back à Boston après 14 défaites d’affilées ! Alors, si les Celtics ont bien aidé le Thunder en montrant un visage atroce et en s’obstinant encore et toujours à 3pts, plusieurs éléments ont permis à OKC de l’emporter.

D’abord, l’agressivité au cercle. Depuis quelques matchs, les jeunes joueurs d’OKC se montrent de plus en plus décidés à aller scorer de près, sur des drives, profitant du spacing de l’équipe. Cette agressivité est intéressante, puisqu’elle permet de compenser le manque de talent offensif de l’effectif, et de ne pas insister encore et toujours avec des tirs extérieurs. Ces progrès sont fortement visibles sur les stats aux lancers-francs : 36 tentés hier, alors que le Thunder en tente en moyenne 21 par match. Si elle a fluctué au cours du match, l’adresse sur ces tirs est de même plutôt satisfaisante (28/36 soit 77%), bien supérieur à la moyenne sur la saison (72.9%). Un homme symbolise bien cette progression : Lu Dort, qui est allé 13 fois sur la ligne hier pour 11 réussites. Pour son retour, le canadien a martelé la défense bostonienne avec ses drives.

Deux autres éléments essentiels à la victoire : l’adresse extérieure d’abord, puisque qu’OKC, au contraire de Boston, a su mettre dedans à 3pts (13 sur 30) notamment dans les moments chauds, puis la constance sur le match. Le Thunder a en effet pour une fois très peu subi de run, à part au 3ème QT et en fin de match. Mais même pendant ces runs, l’équipe n’a pas complétement lâché prise, et est resté dans le match voir même devant au score. Malgré ses 27 PERTES DE BALLE, le péché mignon actuellement, le Thunder a montré un niveau honnête hier.

Deux leaders, et le banc

Malgré qu’elle soit un vrai coup d’arrêt pour le tanking, il y a du positif à retenir de la victoire, et notamment le fait qu’elle ait été donnée par les jeunes joueurs du Thunder.

D’abord, par ses deux jeunes leaders actuels, Darius Bazley et Lu Dort. Comme je l’explique dans la rubrique MVP, Bazley a été très agressif balle en main tout le match, et décisif pendant les dernières minutes. Mais il a été particulièrement bien accompagné en attaque par Dort, qui s’est montré assez adroit de loin (3/8) et a surtout continué de nous impressionner par sa nouvelle capacité à driver. S’il a manqué quelques finitions, Dort capte de plus en plus d’attention de la part des défenses, et obtient de plus en plus de coups de sifflet des arbitres. Il est de plus en plus régulier au scoring, où il existe désormais même quand il est maladroit. Il faut néanmoins noter que, pour lui et Bazley, les efforts qui leur sont demandés en attaque, ainsi que le manque d’organisation collective, limite grandement leur impact individuel défensif. Dort a par exemple été en difficulté face à Brown hier.

C’est le banc qui a ensuite beaucoup apporté pour OKC, et notamment deux hommes : Ty Jerome et Isaiah Roby. Comme à son habitude, Jerome a amené un vrai coup de boost en sortie de banc, en plus de son habituel très bonne adresse. Il a lui aussi été décisif en fin de match, avec plusieurs gros tirs. Bonne surprise depuis ses débuts avec le Thunder, il prend de plus en plus de temps de jeu, parfois au détriment de Maledon…

On a l’habitude de taper sur Roby, mais il faut aussi mentionner quand il réalise de bonnes performances, comme hier. Beaucoup utilisé en poste 5, il a été adroit près du cercle, agressif en attaque et moins perdu en défense que d’habitude. Face à la raquette légère de Boston, il a tenu le choc.

Enfin, on peut aussi mentionner le coup de chaud de Poku au 3ème QT, auteur de plusieurs actions de grande classe, ou la bonne première mi-temps de Williams, plutôt discret ensuite.

En bref

Highlights

LE TANK S’ARRÊTE ! Après 14 défaites d’affilées, le Thunder sort la tête de l’eau pour s’imposer face à une équipe de Boston qui a montré un visage très inquiétant. Si cela va probablement remonter le moral des joueurs, cette victoire éloigne malheureusement OKC des pires bilans de la ligue… On se retrouve dans deux jours pour affronter les Pelicans et repartir sur une série de défaites !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s