Thunder 107 – 119 Wizards – Match #58

Pour la première fois de la saison avant un deuxième affrontement en fin de semaine, le Thunder retrouve le meilleur joueur de son histoire. Vous l’aurez compris et de toute façon c’est dans le titre, OKC se déplace à Washington pour y retrouver Russell Westbrook dans un match très important. OKC cherche à poursuivre sa descente vers le fond du classement en vue de la draft pendant que les Wizards se battent pour aller chercher le play-in à l’Est. Une grosse victoire des Wizards avec un 40/15/15 de Westbrook, deal ?

Privé de nombreux joueurs, notamment Luguentz Dort et Isaiah Roby, derniers absents en date, le Thunder débute la rencontre avec Maledon, Williams, Poku, Bazley et Brown. Côté Wizards, Scott Brooks doit faire sans Hachimura et aligne un 5 avec 3 guards. Westbrook, Neto, Beal Avdija et Len sont présents pour l’entre-deux.

Fil du match

Le Thunder a du mal dès le début de la rencontre. Les shoots ne rentrent pas et le mouvement de balle n’est pas bon. Les Wizards en profitent pour marquer en transition et sur demi-terrain en s’appuyant sur les faiblesses intérieures d’OKC. Sans surprise, Russ et Beal, à tour de rôle, gèrent l’attaque des Wizards qui prennent de l’avance tôt dans le match. Un peu d’adresse de loin de Bazley, Poku et Williams permet au Thunder de ne pas être largué. L’arrivée de la second unit ou plutôt la sortie de Moses Brown stabilise la défense du Thunder. Sans être une forteresse, elle retrouve une certaine rigueur et les joueurs sont au mieux placés. En revanche, c’est toujours assez dur de l’autre côté du terrain. Jerome et Bazley, accompagnés par Bradley, essayent de porter l’équipe offensivement mais la fin de QT est assez compliquée… Fin du 1er QT : 25-38

Pendant les 2 premières minutes du 2nd QT, Daigneault tente une lineup originale avec Hoard et Bazley dans la raquette avec le second qui défend sur Russ. L’arrivée de Robin Lopez provoquera la fin de ce court essai et signe le retour de Brown pour mal défendre sur l’intérieur des Wizards. OKC a toujours du mal en défense et ce n’est guère mieux en attaque. Face à une zone qui ne durera pas, le Thunder a du mal à trouver des espaces et des shoots ouverts et l’équipe s’en remet une nouvelle fois au talent de Jerome et de Bazley. Les deux pivots du Thunder ont des gros problèmes de fautes (4 pour Brown et 3 pour Bradley) et alternent au poste 5. Lorsque Bradley est sur le terrain il se montre très important des deux côtés du terrain, soit tout le contraire de son titulaire. Sans être extraordinaire, l’équipe parvient à tenir un écart raisonnable sur les Wizards. Poku se permet même une jolie passe dans le dos pour trouver Bradley à l’intérieur ! Ce n’est d’ailleurs pas le seul à trouver Bradley puisque l’équipe insiste sur lui sur pick and roll. Le pivot domine et permet au Thunder de réduire l’écart juste avant qu’il ne commette sa 4ème faute et laisse sa place à Hoard. En toute fin de QT, Poku et Maledon font ficelle à tour de rôle à trois points mais les Wizards profitent des problèmes de faute du Thunder pour reprendre une petite avance sur un 3 de Bertans au buzzer. Mi-temps : 58-64 Wizards.

Les deux équipes ont un peu de mal à se remettre dedans au retour des vestiaires. Les Wizards ne font tout de même pas pire qu’OKC et parviennent à mettre un run de 7-0. Moses Brown fait sa 1ère et seule action positive du match en sortie de TM et il arrive quand même à nous énerver puisque c’est un contre sur Russell Westbrook. Le Thunder ne peut compter que sur Darius Bazley ou sur la ligne des lancers francs pour rapporter des points à l’équipe. Pourtant, l’écart reste toujours assez faible puisque les Wizards ne profitent pas des problèmes du Thunder à l’intérieur pour dominer. Si Beal et ses coéquipiers finissent par lancer leur seconde mi-temps, la second unit du Thunder répond bien en retrouvant un bon mouvement de balle sans pivot sur le terrain. Un buzzer de Svi permet même à l’équipe de revenir à -7 mais il ne sera finalement pas accordé. Fin du 3ème QT : 79-88 Wizards.

Le Thunder débute extrêmement bien le dernier acte ! Bazley, Svi ou encore Bradley portent l’attaque d’OKC. L’équipe parvient même à revenir à -2 en à peine 3 minutes. Heureusement, Robin Lopez est de retour pour rentrer ses bras roulés et relancer Washington. Beal et Bertans enchainent de loin et redonnent de l’air aux Wizards. Jerome et Williams répondent immédiatement à 3 points mais Beal score facilement pour les Wizards qui reprennent de l’avance. Le Thunder n’abandonne pas, continue de se battre et se montre plutôt séduisant en attaque. Heureusement pour le tank, les Wizards sont bons dans cette fin de match. Beal, Westbrook et Bertans enchainent les ficelles pendant que Lopez s’occupe de la raquette. OKC finira par craquer dans les dernières minutes pour notre plus grand plaisir. A noter que Daigneault a joué avec le feu puisque Brown n’est pas entré depuis le début du 3ème QT. Le Thunder valide sa 11ème défaite de suite en nous faisant peur en début de QT. Fin du match : 107-119 Wizards.

MVP

En ce moment, quand Dort n’est pas là, c’est Darius Bazley qui décroche notre titre de MVP de la rencontre et c’est encore le cas cette nuit ! Il bat d’ailleurs son record en carrière au scoring avec 26 points, accompagnés de 7 rebonds et de 3 passes décisives, Bazley a su porter l’équipe dans le secteur offensif tout en limitant Westbrook de l’autre côté du terrain. Si le poste 4 d’OKC a été assez maladroit (7/19 au tir dont 1/6 derrière la ligne des 7 mètres), il a su être très agressif tout au long de la rencontre, en atteste son « presque poster » sur Alex Len en deuxième mi-temps. A l’aise balle en main, Bazley a attaqué le cercle tout le match et s’est même montré un petit peu à la création sur pick and roll avec Bradley. Son agressivité lui a permis d’aller sur la ligne à de multiples reprises. D’ailleurs, s’il a été maladroit au shoot, cela n’a pas été le cas aux lancers (11/13). Heureusement, après un très bon début de 4ème QT, Baze a su se calmer dans les 3 dernières minutes pour permettre au Thunder de poursuivre sa série de défaites.

Débrief

Le trio Jerome – Svi – Bradley qui ne cesse de gagner des points !

Nous en parlions déjà après le match face à Detroit, le trio Jerome – Svi – Bradley n’arrête pas de nous satisfaire en enchainant les bonnes prestations en sortie de banc. Auteurs cette nuit de 38 points à eux 3, les jeunes se sont montrés indispensables en sortie de banc voire même un peu seuls. Certes, le trio se montre de plus en plus séduisant, mais ce n’est pas toujours le cas de ceux qui les entourent. Jaylen Hoard a su se montrer correct avec 6 points et 6 rebonds et en ayant la tâche difficile de jouer à l’intérieur dans un 5 sans pivot. En revanche, Justin Robinson s’est une nouvelle fois montré aussi décevant que transparent et n’arrive pas à gagner sa place.

Revenons en aux performances de notre trio. Ty Jerome, comme d’habitude, s’est chargé de la mène en sortie de banc en ayant souvent le ballon entre les mains, en le lachant lorsqu’il le fallait, en jouant beaucoup sur pick and roll et en shootant avec adresse. Svi a lui aussi été très adroit et collectif quand il le fallait. Les deux joueurs terminent la rencontre avec 11 points à 3/5 de loin. Quant à Bradley, il s’est montré très dominant à l’intérieur, principalement sur pick and roll où tous ses coéquipiers ont su le trouver. Malheureusement, son temps de jeu a été réduit à une petite vingtaine de minutes malgré son excellent match à cause de ses problèmes de fautes dès la 1ère mi-temps. En plus de ses bons passages en attaque qui lui ont permis d’inscrire 16 points, il a été EXTRÊMEMENT meilleur que Moses Brown en défense. Malgré quelques fautes bêtes, il a souvent été bien placé et discipliné.

Une belle adresse extérieure

Si le Thunder arrive souvent à bien faire circuler le ballon et à être agressif, l’adresse extérieure n’est pas toujours au rendez-vous. Elle est pourtant un élément fondamental pour cette équipe et même un facteur X. En effet, lorsque les joueurs sont adroits, ils arrivent à rester dans le match pendant très longtemps, même avec de nombreuses absences. Au contraire, lorsque les joueurs sont maladroits, on se dirige très vite vers un blow-out, et ce, peu importe l’adversaire ou presque. Cette nuit, les joueurs ont été plutôt adroit de loin avec un bon 39% (13/33). Comme évoqué plus tôt, Jerome et Mykhailiuk ont fini à 3/5 de loin. Williams et Maledon ont eux aussi été adroit avec respectivement 2/4 et 2/5 à 3 points. Poku et Bazley rajoutent 3 unités au compteur mais en étant très maladroit (14 tentatives à eux deux). L’adresse aurait d’ailleurs pu être meilleure et même changer l’issue de la rencontre mais les joueurs se sont écroulés en fin de match et ont produit beaucoup de déchets.

En bref

Highlights

Le Thunder nous aura fait peur en revenant au contact des Wizards dans le 4ème QT mais les joueurs ont fait le travail pour valider cette 11ème défaite de suite. Après un nouveau back-to-back terminé, l’équipe n’aura pas vraiment le temps de se reposer puisqu’elle doit se déplacer à Indiana pour un match face aux Pacers jeudi à 1h.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s