Hornets 113 – 102 Thunder – Match #51

Nouveau match à domicile et nouveau back-to-back en perspective pour une équipe du Thunder en grande difficulté en ce moment. Six défaites en sept matchs pour les hommes de Daigneault qui n’y arrivent plus depuis l’accumulation d’absences de ses joueurs majeurs. Peut-être l’occasion de montrer du mieux face aux Charlotte Hornets après 3 prestations plus que moyennes, on peut l’espérer en tout cas…

Malheureusement pour les fans de basket que nous sommes (et heureusement pour notre tank), le Thunder compte toujours beaucoup d’absents, et pas des moindres (Shai, Dort, Horford, Bazley, Muscala). En plus de ces 5 joueurs, Roby, Hall (absents déjà face aux Pistons) et Miller sont aussi indisponibles pour ce match. Le coach d’OKC aligne donc Maledon, Mykhailiuk, Williams, Pokusevski et Brown d’entrée. Du côté des Hornets, Ball, Hayward, Biyombo et Monk sont absents. Graham, Rozier, Bridges, Washington et McDaniels démarrent le match.

Fil du match

On a l’habitude et c’est encore le cas, notre début de match est mauvais ! Layups manqués, lancers francs ratés (0/4), airball à 3pts, marcher… rien ne va et il faudra un panier dans le corner de Mykhailiuk pour ouvrir le compteur du Thunder 4 minutes après le tip off. Les Hornets, sans être extraordinaire, en profitent pour faire un écart d’entrée. Notre façon de défendre (fermer les drives) va donner beaucoup d’occasions à nos adversaires d’artiller de loin. Et puis le show Poku commence… Après avoir été mené de 10 points, le serbe devient inarrêtable ! 4/4 à 3pts et le voici qui permet au Thunder de revenir à 1 point de Charlotte à 2min de la fin du quart. Tout de même, on perd encore trop de ballons (7 dans le 1er quart) et notre défense est encore bien trop perméable, ce qui ne nous permet pas de passer devant. Finalement, le 1er quart se termine sur le score de 32 à 29 après 2 bonnes dernières minutes de Bradley notamment.

Le début du 2ème quart est un peu compliqué offensivement mais bien meilleur de l’autre côté du terrain. En effet, la 2nd unit (avec Pokusevski) va mettre bien plus d’intensité et d’énergie pour avoir des paniers faciles en contre-attaque. Grâce notamment à Bradley et surtout à Hoard, le Thunder va même passer devant pour la première fois du match (36-35). Avec 9 points en très peu de temps, le français est un vrai plus pour OKC. Mais l’entrée progressive des titulaires ne va pas être une très bonne nouvelle… Malgré une excellente séquence de Maledon (3pts puis block), le Thunder recommence à bégayer son basket (a l’image des mains en carton de Brown) et les Hornets vont revenir à hauteur du Thunder à quelques minutes de la pause. Notre incapacité à scorer va se poursuivre jusqu’aux retours aux vestiaires et Charlotte va donc logiquement être devant à la pause : 56-51 pour les visiteurs après un 17-7 sur les 6’30 dernières minutes du quart.

Le début de 2e MT est plutôt bon en attaque. Le duo Maledon-Poku s’occupe de tout, que ce soit à la création ou à la finition mais c’est moins ça défensivement… Comme au 1er quart, on va laisser énormément de place aux tireurs à 3pts adverses mais sans trop de réussite, heureusement pour nous. L’écart est maintenu autour des 5 points d’écart et cela pendant un moment, les 2 équipes se rendent coups pour coups (McDaniels, Rozier vs Poku, Mykhailiuk). L’ukrainien et surtout le serbe (13 points pour lui dans ce quart) vont être efficaces de loin mais notre irrégularité défensive ne va pas suffire pour faire mieux que de rester à hauteur. Et cela jusqu’au buzzer du 3e quart malgré la bonne rentrée du duo Tony Bradley-Jaylen Hoard, encore une fois : 85-77 pour les Hornets avant les 12 dernières minutes du match.

Le début de 4e quart est catastrophique. Le Thunder enchaine les pertes de balle et les erreurs défensives. On se retrouve d’un coup largué, pour commencer un dernier quart, ce n’est pas idéal, loin de là (92-77 CHA). Malgré un coup de chaud de Théo Maledon (10 points en quelques minutes), le Thunder ne va réduire que très légèrement l’écart à l’entame du money time, encore trop mis en difficulté par une attaque des Hornets qui certes ne semble pas incroyable, mais qui fait le travail à l’image d’un Wanamaker efficace. Maledon va continuer de se donner pour faire revenir le Thunder mais ça va être insuffisant. Des tirs de Graham et de Zeller vont définitivement plier le match et les Hornets valident une victoire logique en Oklahoma, 113 à 102 au final.

MVP

Et c’est un back to back MVP pour notre serbe préféré ! Aleksej Pokusevski est de nouveau notre MVP du jour !! Après son bon match face aux Pistons il y a 2 jours, Poku a même fait bien mieux cette nuit face aux Hornets avec de l’adresse, de l’efficacité et de la création. Le rookie termine le match avec son record en carrière en points (25) et une adresse assez incroyable et inédite, surtout vu ses pourcentages de début de saison (9/14 aux tirs – 7/11 à 3pts). Il a accompagné cette très belle performance avec 9 rebonds, 4 passes décisives et un quasi poster dunk qui aurait été incroyable ! Aleksej Pokusevski nous a surtout montré qu’il pouvait monter en température très vite… 12 points dans le 1er quart avec 4 tirs à 3pts réussis sur 4 tentatives en 4’30 et 13 points dans le 3e quart avec du tir à 3pts forcément mais aussi un peu de drive quand il le fallait ! Bref, des qualités qu’on pouvait imaginer en début de saison et qui se confirment depuis quelques semaines. Le point négatif est sa sortie prématurée en boitillant à cause d’une légère blessure visiblement, en espérant que ça soit rien de grave.

Débrief

Une défense irrégulière…

Pendant tout le match, le Thunder n’a pas su être efficace pendant une longue période en défense. Si on a montré de meilleures choses globalement en comparaison avec les 3 derniers matchs, on a aussi profité de la maladresse des joueurs des Hornets, notamment de loin. Oklahoma City a souvent (quasi tout le temps) décidé de bloquer l’accès au cercle et de fermer les drives aux créateurs adverses en sur-aidant les défenseurs sur le porteur de balle, laissant des espaces monstrueux aux shooteurs en spot up. Heureusement pour nous, les tirs longue distance des hommes de Borego ont eu du mal à rentrer de façon régulière (34%). En plus de ça, si on a montré pas mal d’intensité avec des mains plutôt actives (Hoard et Williams ont été bons à ce niveau là notamment), on n’a pas réussi à rester discipliner de façon régulière (placement hasardeux, oublis défensifs).

Une attaque avec du bon … et du moins bon

A l’image de Pokusevski, le Thunder a globalement été inspiré en attaque, du moins par séquence. En plus du serbe, d’autres joueurs ont su se montrer individuellement comme Theo Maledon ou Svi Mykhailiuk parmi les titulaires (25 points, 5 rebonds, 5 assists pour le premier et 12 points à 50% aux tirs pour le second) et comme Jaylen Hoard ou Tony Bradley parmi les remplaçants (13 points à 4/6 au tir et 5/5 au lancer pour le premier et 12 points et 7 rebonds pour le second). Grâce au bon mouvement de balle et un partage du cuir qui devient une constante depuis quelques matchs, le Thunder a pu limiter la casse face à une équipe plus talentueuse et plus en confiance que nous. On peut noter les 29 assists sur les 37 paniers du Thunder, ce qui est plutôt très satisfaisant !

Mais, tout n’a pas été satisfaisant… Pas mal de joueurs sont passés à côté. Parmi eux, et c’est assez surprenant car c’est rare, le duo Ty Jerome-Kenrich Williams a manqué cruellement d’efficacité. Le premier a terminé avec 1 point à 0/6 au tir avec 4 passes décisives certes mais 4 pertes de balle également. Le second a lui aussi été très maladroit malgré de la présence dans tous les autres compartiments du jeu. On peut noter son quasi double double rebonds-passes (9 et 9) en plus de ses 3 interceptions mais pour conclure, ça a été un calvaire. 6 points à 2/12 au tirs et 1/4 au lancer, stats extrêmement rares pour lui, qui nous habitue à de l’efficacité à ce niveau là depuis le début de la saison. Et puis, que dire de Moses Brown… Son activité reste intéressante mais que ce soit sur les services de ses coéquipiers ou sur les nombreux rebonds offensifs qu’il prend (7 encore cette nuit), il peine énormément à mettre le ballon dans le cercle (5 points à 2/8 au tir). Ses mains sont vraiment trop faibles pour le niveau NBA face à une équipe qui manquait, qui plus est, cruellement de taille à l’intérieur cette nuit (en l’absence de Biyombo). Il aurait du en profiter, il ne l’a pas fait. Pour finir, malgré un bon mouvement de balle, on a aussi eu beaucoup de déchets. Pas moins de 22 pertes de balle sur ce match dont 10 pour le duo Maledon-Jerome. C’est trop, beaucoup trop pour espérer l’emporter en NBA.

En bref

Highlights

4ème défaite de suite pour un Thunder qui continue sa dégringolade, que dis-je, son tanking maîtrisé depuis quelques semaines. C’est une première pour cette équipe d’enchaîner autant de défaites consécutives cette saison et cette série va peut être se poursuivre, dès ce soir, avec la réception d’un concurrent à la loterie, les Cavaliers de Cleveland à 2h.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s