Grizzlies 116 – 107 Thunder – Match #44

Après deux victoires consécutives face aux Rockets et face aux Wolves, le Thunder poursuit son chemin dans cette saison avec une confrontation face aux Grizzlies de Memphis. Affrontement important puisque les deux équipes possèdent un bilan quasiment équivalent au nombre de victoires et que Memphis sera certainement l’équipe à aller chercher pour avoir une place au play-in.

Pas mal de changement dans le 5 majeur comparé à celui de la victoire face à Minnesota. Tout d’abord, il y a l’absence qui semble visiblement être de longue durée pour Shai, blessé au pied. Pendant ce temps, Dort et Horford étaient de retour pour accompagner Maledon, Roby et Poku.

Fil du match

Le match débute sur un vrai gros rythme offensif. On assiste à deux équipes qui veulent attaquer le cercle tout en instaurant un vrai rythme. Malgré tout, l’efficacité offensive n’est pas au rendez-vous, que ce soit avec une adresse extérieure catastrophique de la part des deux équipes, ou bien avec un manque de réussite près du cercle, notamment du côté d’OKC. Cela permet néanmoins au Thunder de profiter de nombreux rebonds offensifs en début de match et de voir un super Al Horford. Pas de vrai gros écart entre les deux équipes dans ce premier quart, des petits runs vont se faire par-ci par-là mais rien de bien imposant, si ce n’est les 9 points d’avance pris par Memphis (18-9) au milieu du quart auquel le Thunder va répondre par un 12-3 pour égaliser, notamment porté par un superbe 5 Jerome-Maledon-Svi-Williams-Brown. Au bout de 12 minutes, le score est de 26-21 en faveur des oursons. 

Le deuxième quart est lui, en revanche, tout de suite en faveur du Thunder. Au bout d’un tiers du quart joué, les hommes de Mark Daigneault viennent de réaliser un run de 13-4, run porté par un Moses Brown qui aura été particulièrement efficace près du cercle ce soir, et par l’adresse de Ty Jerome. Memphis semble désorganisé, et perd beaucoup de ballons face à une défense du Thunder qui est très appliquée, ne laissant que peu d’opportunités à l’adversaire de marquer. La suite du quart-temps se passe extrêmement bien pour le Thunder, qui continue à creuser l’écart avec le retour des starters. C’est finalement 8 points d’avance le plus gros écart en faveur d’OKC, et il intervient juste avant la mi-temps. Le Thunder est plus adroit que Memphis (même si les deux équipes ne rentrent quasi rien) et ce sont surtout les pertes de balle et les paniers qui suivent ces turnovers qui donnent des points faciles à OKC. Résultat, un quart-temps remporté 32 à 23 et un score de 56 à 49 à la mi-temps.

Le début du troisième quart se passe encore mieux que celui du deuxième. Une nouvelle fois, le Thunder semble être en mesure de stopper toutes les tentatives offensives de Memphis, qui va inscrire seulement 2 petits points en plus de 3 minutes, multipliant les tirs manqués et les pertes de balle. OKC en profite donc pour s’amuser, notamment via Poku qui fait des grands coast-to-coast pour aller dunker, et Jenkins est obligé de prendre un temps-mort puisque le Thunder mène à cet instant de 10 points, 51 à 41. Seulement, c’est le moment où OKC va une nouvelle fois dérailler. Dérailler ou plutôt logiquement s’incliner. Malgré le retour de Dort et d’Horford, la rotation du Thunder est assez limitée et la création offensive ainsi que la réussite au tir l’est tout autant. Cela va permettre à Memphis de revenir dans le match, de reprendre l’avantage en moins de 3 minutes. Les tirs extérieurs commencent à tomber dedans côté Memphis alors que nous, on semble perdre notre basket, n’utilisant plus du tout Horford, pourtant excellent jusqu’ici. La fin du quart-temps ne sera guère plus glorieuse et les Grizzlies semblent prendre un sérieux avantage sur la victoire en infligeant un 33-20 sur le quart-temps, menant ainsi 82 à 73.

Le dernier quart ne sera qu’une formalité pour la franchise du Tennessee. Avec ce retour de 10 points de retard, le plus dur avait été fait et l’on voit bien que le Thunder n’est plus en mesure de répondre à une attaque de Memphis qui aura sacrement élevé son niveau au retour des vestiaires. A l’inverse, le Thunder aura semblé régresser, perdant à son tour énormément de ballons et ne trouvant plus les tirs ouverts de début de match. Résultat, un quatrième-quart sans accroc et une défaite au final sur le score de 116 à 107. Défaite qui nous éloigne du play-in mais qui nous permet de récupérer le 8ème pire bilan de la ligue avec la victoire des Kings cette nuit. 

MVP

Après avoir eu une période de repos assez longue (4 matchs de suite sans jouer), Al Horford était bel et bien de retour dans cette équipe du Thunder, et on peut dire qu’il aura été plutôt bon. En effet, on aura vu un Horford très en forme, notamment d’un point de vue physique, où d’entrée il aura essayé de mettre du rythme, de la vitesse et d’être constamment en mouvement. C’est aussi lui qui aura été le principal instigateur de l’attaque du Thunder, comme en témoigne sa très belle ligne de stat après un quart-temps joué (4/5/4). Lorsqu’il revient en seconde mi-temps après avoir passé un long stretch sur le banc, il revient avec les meilleures intentions possibles : ça défend très bien sur Valanciunas, ça crée, ça prend du rebond et ça sanctionne. Malheureusement, on peut regretter le fait qu’il n’a quasiment pas été utilisé en seconde mi-temps. Malgré cela, Al Horford aura été très bon ce soir, et avec une trade deadline où ne semble pas être impliqué, cela est plutôt bon signe de le voir si performant. 

Débrief

Une bonne première mi-temps…

Après deux victoires consécutives, on savait que le Thunder allait arriver avec une certaine confiance pour ce match. Match qui, le rappelons-le, était quand même important puisqu’une victoire aurait rapproché le Thunder pas si loin que cela de Memphis et d’un potentiel spot pour le play-in. L’absence de Shai et de Bazley avaient mis en doute le fait que le Thunder pouvait remporter ce match, mais si on se penche sur la première mi-temps, on a vu un OKC meilleur que Memphis. Dans un match où l’efficacité et la réussite ne fut pas au rendez-vous, à l’inverse du match contre les Wolves, OKC aura su trouver des solutions, notamment via Horford, notamment via Moses Brown qui aura été bien servi, via quelques drives de Dort etc. Mais au-delà de l’aspect offensif, c’est surtout l’aspect défensif qui aura permis au Thunder d’être en tête avec la mi-temps. En provoquant des pertes de balle, en protégeant le cercle, les hommes de Daigneault se sont procurés des occasions de marquer en contre-attaque, ce qui a eu pour effet de donner des points plus facilement. Et Memphis a semblé, pendant une bonne partie du second quart-temps, ne pas être en mesure de trouver une solution en attaque, notamment Ja Morant qui aura vécu une soirée difficile avec Dort sur lui. On a critiqué la défense du Thunder depuis le retour du break, mais elle fut très bonne en première mi-temps cette nuit et aura été la principale raison du Thunder lead à la mi-temps. 

Et une très mauvaise deuxième

On a pourtant cru pendant quelques minutes que le Thunder était encore mieux ressorti des vestiaires qu’il ne l’était entré. Avec cette avance de 10 points, on sentait un OKC tout en contrôle et en gestion, mais cette impression n’a pas duré très longtemps. Il aura suffit d’un temps-mort bien pris par Jenkins pour remettre Memphis à l’endroit, et à partir de ce moment pour mettre fin aux espoirs du Thunder de remporter ce match. Déjà offensivement ce fut très moche à regarder :  là où en première mi-temps on avait des tirs ouverts qui ne rentraient pas, en seconde OKC n’arrivait même plus à trouver ce genre de tir. Cela a amené des pertes de balle et beaucoup de drives ou de tirs contestés. Et de l’autre côté du terrain, le Thunder n’est plus parvenu à aussi bien limiter Memphis. Cela s’illustre notamment par Valanciunas et Morant. Les deux étaient particulièrement bien défendus et frustrés en première période, ils se sont amusés en seconde. On peut mettre ce coup de mou sur le coup de la fatigue (troisième match en 4 jours) ou bien d’une rotation amoindrie, mais il est dommage de voir qu’après une si bonne performance pendant 24 minutes, le Thunder a totalement perdu son jeu pendant les 24 suivantes.

En bref

Highlights

Après 2 victoires de suite à l’extérieur, le retour à la Chesapeake s’est moins bien passée… Et ce n’est pas prêt de s’arranger vu le calendrier à venir et vu la probable absence pour une assez longue durée de Shai Gilgeous Alexander. Prochain match face aux Celtics dimanche à 3h !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s