Mavericks 108 – 116 Thunder – Match #37

Thunder Basketball is back ! Après plus d’une semaine de repos dû au All-Star Break, OKC retrouve le parquet et entame sa deuxième moitié de saison face à Dallas à domicile ! Dallas qui avait d’ailleurs complétement éteint le Thunder juste avant le break, il y a 8 jours.

Malgré les jours off, les absences sont encore nombreuses côté OKC. George Hill n’est toujours par de retour, tout comme Hamidou Diallo. A ces absences s’ajoutent celle de Darius Bazley, légèrement touché à l’épaule. Conséquence : Aleksej Pokusevski, tout juste rentré de la G-League Bubble, est pour la première fois titulaire ! Il sera accompagné de SGA, Maledon, Dort et Horford. Plusieurs absences côté Mavs aussi, puisque Doncic et Pozingis sont laissés au repos, les Mavs étant en back-to-back. Terry est aussi out. Carlisle aligne donc Brunson, Richardson, Finney-Smith, Kleber et Cauley-Stein pour commencer.

Fil du match

Les 12 première minutes de cette deuxième moitié de saison sont quasi idéales des deux côtés du terrain pour le Thunder. Dès le début du match, OKC retrouve son flow offensif. Le ballon et les responsabilités sont bien partagés (8 assists sur 13 paniers), l’adresse est présente (5 sur 8 à 3pts et 13 sur 27 globalement) avec notamment Maledon, Dort et Horford. Tout le monde participe à ce bon départ, dont le banc, bien aidé par SGA. Au contraire, les Mavs souffrent et peinent à se créer des bons tirs sans Doncic et Porzingis. L’écart se creuse donc petit à petit, même avec les nouvelles rotations de Daigneault qui utilise Isaiah Roby et surtout Moses Brown plutôt que Mike Muscala. Le Thunder s’est déjà détaché des Mavs sur le score de 35-19 après 12 minutes.

Le deuxième QT va être beaucoup plus équilibré. Le banc avec Théo Maledon tient bien, notamment grâce au français plus en vue à la création et à Roby, toujours aussi énergique. Mais Brown, qui a dominé pendant un temps, est surclassé par Boban Marjanovic, dans un duel de très grands joueurs. Les Mavs reviennent un peu dans le match, mais le retour d’Horford puis de Shai, qui fait un gros passage, relance la machine offensivement. Les deux joueurs sont déjà à 13 points à la mi-temps. Mais Dallas finit bien, notamment grâce à une dernière minute bien mieux négociée. 62 à 47 après 24 minutes, le Thunder a gardé son avantage, grâce à une excellente adresse de loin (10 sur 14) et une grosse domination au rebond (30 à 16 dont 8 offensifs).

Le troisième QT est un QT de run. D’abord, Dallas revient des vestiaires avec de meilleures intentions et de l’adresse, au contraire d’OKC, qui pêche offensivement et est moins impactant en défense. Mais Horford relance le tout avec un 3pts puis un and one, et le momentum s’inverse complétement. Avec l’aide notamment de Dort, le Thunder va obtenir sa plus grosse avance du match : +21. Puis les Mavs et Hardaway, très adroit sur le QT, reviennent à nouveau à 10pts, et se montrent particulièrement accrocheurs. Le banc peine un peu plus, mais comme chaque fin de QT ou presque, Shai s’énerve et enchaine les paniers de très haut niveau sur drive. Après trois quart-temps, OKC mène toujours de 15pts, 89-74.

On se dit alors qu’on aura peut-être le droit à une fin de match tranquille, mais le Thunder aime se faire peur… Alors que l’écart avait augmenté et approchait les 20 points après un gros shoot de Ty Jerome, au fil des minutes, Dallas ne lâche pas et grâce à ses guards, très agressifs et à Kleber qui artille, l’écart se réduit. Au contraire du Thunder, les Mavs obtiennent de nombreux lancers-francs, puis, après un challenge réussi par Carlisle, ils passent un nouveau run pour revenir à une possession à 2 minutes de la fin, après un 21- 4. C’est le moment choisi par SGA pour montrer son talent, avec un tir à mi-distance puis un lay-up. Mais il y a un autre homme providentiel dans ce clutch pour OKC : Aleksej Pokusevski. Le serbe se montre d’abord en défense, avec un joli contre sur Brunson, puis, pour sa première titularisation, porte l’estocade finale avec un dagger dans le corner à 3pts !

S’en suit un échange de lancers-francs (les premiers pour OKC en deuxième mi-temps) et le Thunder obtient finalement sa seizième victoire de la saison après un match dominé de bout en bout !

MVP

On reprend les bonnes habitudes d’avant le All-Star Break : Shai Gilgeous-Alexander est notre MVP de la rencontre. Ce match a pourtant été un peu spécial pour lui, tant il a semblé jouer par période. Souvent discret, il a très souvent pris le jeu à son compte sur les fin de quart-temps ou avec le banc, quand son équipe en avait le plus besoin. Et quand on le croit en difficulté face à la bonne défense de Richardson, il se reprend et inscrit plusieurs paniers d’affilés, dont certains de très haut vol. Au final, une certaine sensation de facilité, de sérénité voir d’arrogance se dégage de SGA, tant il semble parfois au-dessus du lot. En difficulté sur son tir extérieur hier (1 sur 5), il a encore une fois été épatant par sa qualité de création et de scoring sur les drives. Avec 32 points et 6 assists, Shai n’a pas loupé son retour à la compétition.

Débrief

Des nouvelles rotations avec un air de G-League ?

On s’attendait au retour de Hill et Diallo, qui avaient une chance d’être rétabli après la semaine de repos, mais il n’en est rien. Mais deux joueurs ont fait leur retour hier, un retour gagnant : Aleksej Pokusevski et Moses Brown. Poku a connu sa première titularisation avec le Thunder, et il ne s’est pas manqué. S’il y a eu du déchet (4 sur 11 au tir), il y en a eu largement moins qu’en début de saison. En 29 minutes (son plus gros temps de jeu de la saison), le serbe a battu son record en carrière aux points et aux rebonds (14 et 8). Mais deux choses sont bien plus intéressantes à noter. D’abord, Poku a semblé moins perdu, plus à l’aise et moins dans le dur physiquement que lors de ses premiers matchs. Son passage en G-League l’a aidé, c’est certain, mais le fait d’évoluer avec les titulaires aussi. En 4 à la place de Bazley, il a pu mieux s’exprimer, profitant de l’attention captée par SGA et Horford. Ensuite, Poku a eu les premières minutes de sa carrière dans le clutch. Son rôle de starter et son match correct ont convaincu Daigneault de le laisser sur le terrain quand cela comptait. Cela a été une mauvaise idée au départ, puisque Pokumon a d’abord enchainé les tirs loupés et les erreurs au milieu du 4ème QT. Mais, comme indiqué dans le fil du match, il s’est ensuite révélé avec une grosse défense et le dagger à 3pts pour tuer le match. Une super expérience à prendre pour le joueur le plus jeune de la ligue.

On ne s’attendait pas à le voir, mais Moses Brown a lui aussi été important hier. Utilisé en back-up pivot, il a lui aussi battu ses records en points et en rebond. Si j’ai toujours autant de doutes sur son avenir en NBA, il a fait ressentir sa présence physique au rebond, et a permis au Thunder de tenir sous le cercle. S’il arrive à progresser sur ses finitions, sa présence défensive et sa mobilité (ce qui va être dur), il pourrait devenir intriguant. Mais ce qui est réellement intriguant, c’est le choix du staff de laisser Muscala sur le banc à son profit. Un changement qui va perdurer ? Un trade de Moose à prévoir ? Seul le futur le dira, mais Daigneault a indiqué que ce choix avait été fait en accord avec Muscala, afin de pouvoir tester Brown et l’évaluer, après son super passage avec le Blue.

Si on ajoute à Poku et Brown, Ty Jerome, ce sont trois joueurs passés par le Blue qui ont une place assez importante dans la rotation, puisqu’ils ont joué respectivement 29, 19 et 26 minutes. Un processus de développement intéressant.

Un 5 majeur en feu

Si j’ai déjà parlé de SGA dans la rubrique MVP et de Poku dans le paragraphe précédent, le reste du 5 majeur n’a pas été en reste hier soir.

Horford d’abord s’est affirmé comme la parfaite seconde option à côté de Shai. Le dominicain a été dominant toute la soirée et a rendu fou les pivots adverses, artillant de loin et sanctionnant les close out avec sa vitesse. Longtemps à 100% à 3pts, Al a fini avec 21pts et 9 rebonds, à 8 sur 15 au tir et à 4/5 de loin. Le break semble lui avoir permis de récupérer encore plus de jambes, à l’image de son drive fini par un dunk.

Dort s’est lui aussi fait plaisir hier. S’il a été moins en vue sur les drives et en défense que d’habitude (bien qu’il a réalisé une bonne performance), c’est surtout son adresse qui a pesé hier. Avec un très bon 4 sur 7 à 3pts, Dort s’est montré plus à l’aise que lors des dernières semaines. Un premier pas pour sortir de cette période compliquée avec son tir ?

Enfin, Maledon a fait du Maledon. Presque en double-double, Théo a eu un peu plus d’opportunité balle en main, puisque Daigneault le laisse sur le terrain quand SGA n’y est pas. De ce fait, le français a eu plus de responsabilité à la création hier, et il a su y répondre. Si on ajoute à cela son tir extérieur toujours aussi fiable, on ne peut que être convaincu du potentiel du meneur.

En bref

Highlights

Le Thunder commence sa deuxième moitié de saison comme il a fini la première : avec une belle victoire ! Si elle fait mal dans une optique de tanking, cette victoire rapproche OKC d’un potentiel play-in… Une tendance qui peut se confirmer dès ce week-end avec un back-to-back à des horaires très cools pour nous ! Rdv samedi à 20h pour la réception des Knicks !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s