Thunder 107 – 102 Spurs – Match #36

Le Thunder est en back-to-back pour son dernier match de la première partie de la saison ! Après une défaite contre les Mavericks la veille dans un match horrible, les hommes de Daigneault sont toujours dans le Texas pour affronter les Spurs.

Deuxième match du back-to-back : pas d’Al Horford. Malgré le All-Star Break, le staff a décidé de le laisser au repos. Roby retrouve donc le 5 majeur, au côté du classique Shai Gilgeous-Alexander – Maledon – Dort – Bazley. En face, San Antonio est privé d’Aldridge, ainsi que de Gay, White et Vassell. Les Spurs débutent avec Murray – Walker – DeRozan – Lyles – Poetl.

Fil du match

Lors du premier QT, on retrouve une équipe du Thunder complétement différente de celle qu’on avait laissé à Dallas. De l’adresse, du rythme en attaque… Cela fait bizarre ! OKC commence en effet plutôt bien le match, avec notamment deux 3pts de Dort. Le Thunder prend rapidement la tête grâce à une bonne adresse globale (6 sur 12 de loin) et un bon partage de la balle. Shai, discret dans les premières minutes, finit bien le quart-temps et la défense permet à OKC d’être devant, malgré le bon passage de Johnson et la domination dans la raquette des Spurs. 27-24 au bout de 12 minutes.

Mais le deuxième QT change complétement de physionomie. La sortie de SGA fait mal. Le banc des Spurs avec Murray fait la différence face à celui du Thunder. La défense n’y est plus, beaucoup de paniers faciles et de rebonds sont laissés, alors qu’il y a beaucoup de déchets en attaque. Seul Muscala arrive à être adroit. Le retour des titulaires et surtout de Shai, qui prend le jeu à son compte, ramène un temps le Thunder dans le match, mais cela ne suffit pas, les Spurs ont trouvé leur rythme en attaque. San Antonio a fait un petit écart à la mi-temps, 61 à 50, bien aidé par les 9 pertes de balle d’OKC.

Le 3ème acte va se diviser en 3 temps. D’abord, l’écart va être stable pendant quelques minutes. Pendant quelques minutes, les équipes essayent de retrouver leur flow offensif, et se répondent. Puis vient l’élement déclencheur, Luguentz Dort, qui score 6pts d’affilés (un 3pts puis un and one). La défense du Thunder devient alors asphyxiante et les Spurs enchaînent turnover sur turnover. OKC en profite pour courir et jouer les contre attaques, à l’image de l’énorme dunk de Roby sur Poeltl, et passe un 17 à 2 à San Antonio ! Mais les Spurs ne perdent pas complétement pied, et arrêtent l’hémorragie notamment grâce à Patty Mills. Si SGA fait son show sur la fin de quart-temps (26pts et 6 assists), il fait tout tout seul, et l’attaque, comme la défense, perd un peu de rythme. Après trois QT, les Spurs restent devant, 84-81.

Daigneault choisit de débuter les 12 dernières minutes sans Shai, et on peut craindre le pire. Mais cette fois, le banc tient bien, notamment défensivement. Muscala continue d’artiller et avant le retour des titulaires, OKC est repassé devant. La fin de match sera complétement à l’avantage d’OKC. Shai et Muscala collaborent bien pour donner 6 points d’avance, et Dort frustre de plus en plus Demar DeRozan. Mais des pertes de balle un peu stupide (hein Bazley) permettent aux Spurs de revenir à 1 possesion, mais Shai score à 3pts et semble décider du match.

Les dernières minutes seront bien négociées par le Thunder, avec une bonne adresse aux lancers-francs et des stops défensifs qui font la différence. 107-102, nouvelle victoire pour le Thunder, qui porte son total à 15 après la moitié de la saison !

MVP

Pour la quinzième fois depuis le début de saison, notre MVP est Shai Gilgeous-Alexander. Shai continue d’impressionner soir après soir. D’abord discret, il a porté l’attaque du Thunder pendant de longues minutes sur les fins de quart-temps notamment. Encore une fois, il a posé de vrais problèmes à la défense des Spurs et à Murray, qui n’ont jamais réussi à l’arrêter. 33pts à 11/19 au tir et 2/4 à 3pts, SGA n’a pas gâché grand chose hier. Mais hier, sa capacité de création et son niveau à la passe était tout aussi précieux. S’il finit à « seulement » 8 assists, il aurait pu en avoir bien plus si ses coéquipiers avaient été adroits ! Depuis le début de saison, SGA montre de plus en plus de maîtrise balle en main, et manipule de mieux en mieux les défenses adverses. Sa connexion avec Muscala a par exemple été très précieuse.

Débrief

Une défense capable de dominer

Comme la veille, la défense du Thunder a été plutôt encourageante hier. Les Spurs n’ont jamais semblé complétement à l’aise face à l’intensité et l’envie collective d’OKC dans ce secteur, à l’image de ce gros run dans le 3ème QT où San Antonio n’arrivait plus à rien. Le Thunder a notamment provoqué 19 pertes de balle, et a surtout tenu dans la bataille aux rebonds, ne laissant au final que 6 rebonds offensifs.

Comme toujours, un homme est bien sûr à mettre en valeur : Luguentz Dort. Dort a rendu fou DeMar DeRozan, qui a très rarement obtenu des tirs faciles et à ses spots préférés. DeRozan finit à 20pts, mais à 8 sur 21 et a laissé une forte impression de difficulté face au pitbull canadien. On peut aussi mentionner Roby qui a fait mieux que d’habitude sous le cercle et a limité la casse.

A l’inverse, le banc a été en difficulté dans ce secteur au deuxième QT. Les joueurs n’ont pas semblé concentré ou concerné et ont permis aux Spurs de faire l’écart en quelques minutes, grâce à des paniers beaucoup trop faciles.

Qui pour être le lieutenant de Shai ?

En l’absence d’Al Horford, on a longtemps cherché le lieutenant de SGA, la seconde option offensive hier. Pendant le premier QT, le Thunder a compensé ce manque par un jeu très collectif et un bon partage de responsabilité, bien aidé par une forte adresse.

Mais encore trop souvent, pendant de longues minutes, Shai est seul, et doit créer et scorer par lui-même. Aussi fort soit-il, il est alors difficile d’être compétitif. Au final, c’est d’abord Dort qui est sorti de sa boîte pour aider SGA et relancer le Thunder au 3ème QT, avec la participation de Roby. Puis Muscala a pris le relais, et a d’ailleurs été très adroit tout le match. Enfin, dans le quatrième QT, c’est Williams qui a apporté, se présentant bien sur les drives de son meneur pour conclure au dunk.

On peut déplorer le manque d’impact des autres joueurs. Maledon a été plutôt bon, mais assez discret malgré une belle feuille de stats (7pts, 5 rebonds et 5 assists). Ty Jerome n’a pas montré les bonnes choses entrevues sur ses deux premiers matchs, et Justin Jackson a été inefficace. Enfin, d’abord très bon, Bazley a perdu le fil au fur et à mesure de la rencontre, accumulant alors les erreurs et les loupés.

En bref

Highlights

Le Thunder finit bien sa première partie de saison, avec une belle victoire à San Antonio ! Shai continue d’impressionner, alors que Dort augmente son CV pour les All Defensive Team. On se retrouve dans une semaine, après le All Star Break, pour entamer la deuxième moitié de la saison à Dallas ! En attendant, on vous prévoit plusieurs articles et podcasts ! Stay tuned !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s