Spurs 99 – 102 Thunder – Match #32

Deuxième match de suite à la Chesapeake Arena pour le Thunder, après la défaite face au Heat. OKC accueille cette fois les Spurs, qui n’ont pas joué depuis 10 jours en raison du COVID-19 ! L’occasion de renouer avec la victoire ?

Laissé au repos lors du dernier match (en back to back), Horford est de retour dans l’effectif et le 5. Seul Hill reste absent. Daigneault peut donc faire dans le classique avec un 5 SGA-Maledon-Dort-Bazley-Horford. En face, les absents sont nombreux : DeRozan, Gay, White, Vassell et Johnson sont out. Le 5 est composé de Murray-Walker-Samanic-Lyles-Poeltl avec Aldridge qui sortira du banc.

Fil du match

Le début de match est assez lent et les deux équipes se rendent coup pour coup. OKC trouve des solutions sur les drives, notamment Dort qui score près du cercle. En face, Murray prend tous les tirs à mi-distance et se montre efficace (8pts). Mais le meneur prend aussi sa deuxième faute au bout de 5 minutes de jeu. 10-8 Spurs.

Le temps-mort ne réveille pas vraiment les deux équipes, et il y a pas mal de déchets. Seul SGA est capable de trouver la mire, avec deux 3pts, alors que Bazley n’arrive pas à finir près du cercle (0 sur 4). Le Thunder repasse devant 14-12. OKC continue de tirer de loin et ça marche plutôt bien, avec un 3 pour Diallo et pour Roby (6 sur 14 au total). Mais les Spurs se servent bien de leurs vétérans, Mills et surtout Aldridge, pour scorer et rester au contact. 28 à 22 après un quart-temps.

Contrairement aux derniers matchs, Daigneault nous ressort le 5 full bench avec Diallo-Jackson-Williams-Roby-Muscala. Et cela se passe mal. Le Thunder peine à scorer, perd des ballons et est surtout en retard sur toutes les rotations défensives. Les Spurs en profitent pour artiller de loin et trouver du rythme en attaque. 11-2 pour commencer le QT, 33-30 au total pour San Antonio.

Il faudra attendre le retour progressif des titulaires pour voir le Thunder scorer à nouveau. La création offensive est toujours aussi inexistante, mais Shai et Muscala arrivent à marquer sur des drives. Heureusement, les Spurs sont maladroits et ne creusent pas d’écart malgré le mauvais passage d’OKC. 37-34 San Antonio.

La fin de la mi-temps n’est pas très belle à voir. Le jeu n’est pas très propre avec beaucoup de pertes de balle et de maladresse des deux côtés du terrain. Walker a un coup de chaud et score 8 points de plus pour les Spurs, auxquels répondent Horford d’un drive et SGA d’un coast-to-coast et de deux lancers, les premiers pour le Thunder après 20min de jeu ! 45-40 à la mi-temps pour les Texans, alors que tout le monde shoote sous les 40% (32% pour OKC dont 28% à 3pts). OKC a en plus perdu 7 ballons.

On attend du mieux en deuxième MT, mais cela commence mal. Daigneault doit prendre un temps-mort rapide car Murray trouve un accès au cercle sur deux actions d’affilés. La réaction va tarder à arriver, mais va finalement venir, comme souvent, de SGA qui score deux lancers puis un 3+1, et de Dort qui met son premier 3pts du match. Avec en plus quelques stops, voilà le Thunder à -2, 53-51.

Il n’y aura plus de TM jusqu’à la fin du QT, mais on aura le droit à un véritable récital de la part de Shai. Le meneur porte l’attaque du Thunder à bout de bras et montre toute sa panoplie offensive. 3pts, step back, drives, fautes provoquées… SGA fait tout. Et se permet déjà de battre son record en carrière (33pts) avec 38 points après 3 QT ! En plus, quand il est bien défendu, il trouve un coéquipier ouvert. Son show du 3ème QT se termine de la meilleure des façons avec un coast-to-coast buzzer beater qui donne 3pts d’avance à OKC, 76-73 ! 21pts pour SGA sur ce QT ! Il a mis au total la moitié des points de l’équipe ! A noter : Diallo est out pour le reste de la rencontre, après une petite blessure à l’aine.

Malheureusement, le Thunder retombe un peu dans ses travers et le début du 4ème QT est à l’avantage des Spurs. Plus personne ne score côté OKC et San Antonio appuie là où ça fait mal, sous le cercle, pour repasser devant. Les pertes de balle s’enchaînent et sur un 3pts de Mills, les Spurs prennent 8pts d’avance. Mais Théo Maledon marque un 3pts qui relance son équipe, bien suivi par un 3pts supplémentaire de Muscala. 8min30 à jouer, 84-82 Spurs.

Daigneault choisit de faire rapidement revenir ses titulaires, avec 7min30 à jouer. Et directement, OKC reprend l’avantage avec un 3pts d’Horford sur une passe de SGA. Après 2pts de Murray, SGA reprend là où il s’était arrêté, avec 2 nouveaux lay-up sur Poetl. 42pts pour lui, 91-88 Thunder, 4min42 à jouer.

Murray score à nouveau, mais laisse Dort tout seul à 3pts. Le canadien sanctionne la défense des Spurs et donne 4pts d’avance à OKC à 3min36 du terme. Et Dort n’en a pas fini, puisque c’est lui qui plante à nouveau à 3pts après le temps-mort ! Mais San Antonio répond encore, avec 5pts de Mills. Horford puis Mills scorent à nouveau, et on entre dans la dernière minute. Après un 3pts raté de Dort sur une passe de Shai, Walker égalise d’un lay-up. Shai prend ensuite un step back compliqué à 3pts, qui ne rentre pas. Balle Spurs, 99-99, 10s à jouer.

Le Thunder, notamment Maledon et Horford, défend bien, et récupère la balle sur une reprise de dribble de Mills. Il reste 4s, temps-mort pour Mark Daigneault.

Étonnamment, SGA fait la touche. C’est Horford qui reçoit la balle poste haut, et on imagine alors un handofff pour SGA. Mais le pivot lit la défense, drive et ressort pour Dort tout seul dans le corner… BANG ! DORT A 3PTS AU BUZZER ! VICTOIRE DU THUNDER !

Après une première mi-temps laborieuse, le Thunder a retrouvé des couleurs en attaque en deuxième mi-temps, notamment grâce à l’énorme carton de SGA, qui bat son record en carrière. Les dernières possessions ont été bien géré, et le dernier système bien adapté pour permettre à Dort de donner la victoire à OKC !

MVP

42 points, 8 rebonds, 4 passes décisives, 13 sur 20 au tir. La justification du titre de MVP pourrait s’arrêter à cette simple ligne de stats tant elle est impressionnante. Mais l’impact visuel laissé par SGA pour son nouveau record en carrière est d’autant plus marquant. Shai a porté à bout de bras le Thunder en attaque pendant tout le match, à tel point qu’il avait inscrit la moitié des points de l’équipe après 3 quart-temps ! Il a été le seul en mesure de créer pour les autres, et surtout pour lui-même. Lors de son énorme 3ème QT, il a montré qu’il était un attaquant très complet, et surtout élite. D’un contrôle toujours aussi étonnant sur les drives, il a ajouté de l’agressivité à son jeu pour obtenir des lancers, un tir de plus en plus constant et efficace, et des step-back et side-step qui rendent fous les défenses. Chose encore plus intéressante : Shai s’est en plus donné en défense, faisant tout pour garder le Thunder dans le match dans les moments creux. Ciblé par la défense des Spurs dans le clutch, il a su donner aux joueurs ouverts, et s’effacer quand cela était nécessaire. Un match digne des plus grands, et une excellente réaction après sa non-sélection au All-Star Game, que beaucoup regretteront.

Débrief

Un leader seul, sauf au meilleur moment

Comme lors du dernier match, SGA a longtemps été très seul en attaque. Une adresse médiocre pour les autres joueurs, un manque flagrant de création quand il n’a pas la balle, un Diallo qui ne finit pas le match… Tout était compliqué en attaque pour le Thunder, notamment en première mi-temps, avec un 32% au tir et 7 turnovers. Shai a permis au Thunder d’exister, mais on peinait vraiment à lui trouver un ou des lieutenants offensifs, jusqu’au dernier QT. Et c’est là qu’Al Horford et Lu Dort se sont révélés.

Se contentant en début de match de quelques drives, Horford s’est réveillé en deuxième mi-temps pour accompagner SGA, avec plusieurs actions importantes dans le clutch. C’est d’ailleurs lui qui sera à l’origine du décalage permettant de libérer Lu Dort sur la dernière action. Il y avait cette nuit aussi une défense avec et sans Al Horford. Sans le pivot, OKC s’est fait dominer sous le cercle par les pivots adverses. Sa seule présence a permis de limiter l’impact d’un Aldridge ou Poeltl.

Dort à quant à lui réalisé un 4ème QT de très haut vol, avec 3 paniers à 3pts dans les dernières minutes, dont le game winner. A l’image de son pivot, il a d’abord beaucoup drivé, avant de sanctionner la défense des Spurs le laissant trop ouvert, profitant largement de l’attention captée par SGA. S’il avait perdu confiance en son tir, voilà de quoi le relancer de la meilleure des manières.

Un banc particulièrement négatif

En début de saison, ou contre les Cavs par exemple, le banc du Thunder a été un vrai atout pour pouvoir gagner des matchs, ou au moins tenir. Ce ne fut pas le cas hier, bien au contraire. Comme j’ai pu le mentionner auparavant, SGA a joué tout seul, aidé en fin de match par Horford et Dort.

Tous en +/- négatif, aucun joueur du banc n’a réellement tenu son rôle. Williams a été moins précieux que d’habitude, Jackson moins efficace et impactant au scoring, et surtout Roby et Muscala n’ont pas pu compenser leur déficit défensif par un apport offensif.

Ce manque d’apport du banc s’est surtout fait sentir offensivement, avec une adresse médiocre (aucun joueur à plus de 40%) et une agressivité moins importante. La blessure de Diallo n’a bien sûr pas arrangé les choses…

En plus du banc, il ne faut pas non plus oublier le match catastrophique de Bazley. Baze semble de plus en plus perdu en attaque, incapable de s’exprimer et de trouver son rythme. Il force alors de nombreux drives et tirs sous le cercle où il n’a pas l’avantage. Il finit hier à 0 sur 8, et a seulement apporté 10 rebonds (aucune passe décisive). Après quelques matchs encourageants, le sophomore est de plus en plus inquiétant…

Une défense appliquée

Si ce match a bien sûr était remporté grâce à la performance de Shai Gilgeous Alexander, il est important de souligner la bonne défense tout au long du match du Thunder. OKC a été plutôt bon pour empêcher les Spurs de trouver du rythme. Les intérieurs ont été globalement bien limités, tout comme les rebonds (6 offensifs pour les Spurs) et San Antonio a pendant longtemps uniquement trouvé des solutions sur des drives difficiles et des mid-range. Par contre, Murray s’est montré à son avantage, rendant presque coup pour coup à SGA.

En bref

Highlights

Il aura fallu un game winner au buzzer de Dort et le record en carrière de SGA pour que le Thunder batte une équipe des Spurs décimée. Tout n’a pas été parfait, mais quel match ! On se retrouve dans 2 jours pour la venue des Hawks à OKC (dans la nuit de vendredi à samedi à 2h) !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s