Thunder 112 – 119 Lakers (OT) – Match #23

Fin du home-stand pour le Thunder, qui reprend la route. Et la premier arrêt est à Los Angeles, pour affronter pour la deuxième fois de la saison les champions en titre, les Lakers. L’objectif est clair mais très compliqué : enchaîner une deuxième victoire de suite et prendre une revanche après le blow-out subi à domicile il y a presque un mois.

Encore une fois, le Thunder est amoindri par plusieurs absences. D’abord, George Hill, qui sera out pendant plusieurs semaines, mais aussi Isaiah Roby, toujours limité par son pied, Mike Muscala, qui est entré dans le protocole commotion de la NBA après le vilain coup reçu il y a 2 jours et enfin Théo Maledon, de nouveau dans le protocole sanitaire de la NBA. Donc encore un nouveau 5 majeur pour OKC, avec Gigeous-Alexander, Dort, Diallo Bazley et Horford. Côté Lakers, Anthony Davis est laissé au repos tout comme Alex Caruso.

Fil du match

Après quelques minutes sans grande intensité et avec beaucoup de déchets, les équipes rentrent dans leur match. Et c’est le Thunder qui prend le meilleur départ. Si Bazley inscrit les 5 premiers points, c’est Shai qui prend ensuite les choses en main, avec 5 points d’affilés et qui créé un premier écart pour OKC, 14-7.

Après 5 minutes, Kenrich Williams, notre 6ème homme du soir, entre en jeu (pour remplacer Dort qui a deux fautes) et marque tout de suite d’un and one sur un putback. SGA poursuit sur sa lancée et sanctionne la défense de Schröder, qui ne peut le tenir physiquement. Bazley domine aussi (15pts pour le duo) et la défense est en place, bien aidée par des Lakers qui jouent mal. Mais plusieurs erreurs bêtes des deux côtés du terrain empêchent le Thunder de creuser l’écart, 22-15.

Placé au poste 5 après la sortie d’Horford, Bazley continue de dominer (12 points et 6 rebonds au premier QT), aidé par des and one de Williams et Jackson. Le Thunder profite aussi du manque d’application des Lakers, qui ont déjà perdu 8 ballons après 12 minutes. Seul Harrell score sous le cercle et profite du manque de taille d’OKC. 33 à 26 à la fin du premier QT, c’est un très bon départ.

Le début de QT est alors à l’avantage des Lakers. Si Horford est agressif et score de loin et à l’intérieur et Jackson enchaîne deux paniers sur drive, LA trouve son rythme en attaque. Harrell continue de faire mal sous le cercle et LeBron accélère un peu. Des passes décisives, un gros 3pts, il rentre doucement dans son match et ramène les siens à 42 partout.

Le jeu se ralentit ensuite avec beaucoup d’arrêts et de fautes. Bazley et SGA scorent sous le cercle, mais c’est surtout Diallo qui se réveille et assure au scoring avec 8pts. Les Lakers se reposent eux sur leur domination physique et obtiennent beaucoup de lancers francs (16 sur 17 à 2min30 de la MT). Sans être bons, ils restent au contact d’OKC.

La fin de QT est équilibrée, avec un gros panier de SGA et un shoot à mi-distance de Bazley, qui est déjà en double-double (17pts et 10 rebonds). Les Lakers répondent avec LeBron et un putback dunk de Kuzma. Mi-temps : 60 à 56, plutôt une bonne prestation, notamment en attaque, du Thunder. Chose rare : les deux équipes n’ont perdu aucun ballon au deuxième QT !

Cette fois, le Thunder commence mal. Après un 2ème QT sans perte de balle, il y a beaucoup plus de déchets en attaque face à une défense de LA plus concernée. Seul Dort arrive à inscrire 2pts sur un drive. Sans être flamboyant en attaque, les Lakers en profitent pour passer devant grâce à un gros passage de Dennis Schröder. 62 à 66.

Cela devient compliqué en attaque. On doit pendant longtemps se contenter de drives difficiles de Diallo pour obtenir quelques points. Dès son entrée, Williams est aussi très précieux aux rebonds, notamment offensifs, et donnent des secondes chances à OKC. La défense est en place, mais les Lakers sont pas loin de faire un écart avec deux dunks de James. Mais Shai répond juste avant le TM avec un gros 3pts. 68-70.

Le temps-mort fait du bien à l’attaque du Thunder. Il y a un peu plus de mouvements et de passes, ce qui permet à Jackson de se mettre en valeur. Vogel arrête le jeu rapidement alors qu’OKC a repris la tête, 75-74.

Après 5pts d’affilés de Diallo et un panier de Bazley, le Thunder vient de passer un 14 à 0 aux Lakers ! OKC a retrouvé son rythme offensif et trouve des tirs ouverts, au contraire de LA qui ne produit plus rien et perd beaucoup de ballons. Ce gros run permet au Thunder de commencer le 4ème QT avec une courte avance, 84-76.

Le Thunder tient au début du QT, malgré un 5 Dort-Jackson-Miller-Williams-Horford. Kenny Hustle est très précieux et Jackson continue sa belle soirée au scoring avec un 3pts. Dort est agressif au cercle, mais aussi en défense. OKC limite bien les Lakers et surtout LeBron, qui perd plusieurs ballons. Encore une fois, seul Harrell domine grâce à son avantage physique. 94-89, les titulaires vont doucement revenir sur le terrain.

Les Lakers resserrent alors leur défense. Seul Bazley et SGA arrivent à scorer et à limiter le retour de LA, alors qu’Horton-Tucker finit bien sous le cercle et Schröder inscrit 4 points d’affilés. Mais Shai marque ensuite d’un énorme side step à 3pts, avant que LeBron réponde tout en force. 101-99 pour le Thunder, 3min30 à jouer, cela devient assez tendu.

La suite est un échange de 3pts. Al Horford commence les hostilités, puis LeBron répond. Shai inscrit un autre 3pts sur une touche ligne de fond, puis Matthews score en transition. Bazley perd alors un ballon important, qui permet à James d’égaliser. Temps-mort, 107 partout, 48s à jouer.

OKC défend bien, notamment sur LeBron, mais Schroder fait sauter Horford et sanctionne la défense à mi-distance.107-109, 34s à jouer.

La balle atterit dans les mains de Shai, qui obtient une faute de James. Deuxième chance pour SGA, qui cette fois crée un petit décalage avec Schröder mais rate le floater…

Faute rapide d’OKC sur l’allemand, qui a deux lancers. Après un 1 sur 2, SGA obtient à nouveau la balle et provoque une faute de son ex-coéquipier avec un coast-to-coast. 110-107, 8.8s à jouer.

Mais les Lakers challengent l’action, et les arbitres changent leur décision ! Bazley gagne alors l’entre-deux face à LeBron, et Shai provoque une faute de KCP à 3pts ! 3 sur 3 pour SGA ! 110 partout, 1s2 à jouer, balle Lakers.

LBJ manque le game winner à 3pts, le match part en prolongations !

Les attaques sont en panne sur le début de prolongation, notamment celle du Thunder. OKC peine à créer et n’arrive pas à avoir un tir ouvert (et un coup de sifflet). Les Lakers, eux aussi en difficulté, scorent quand même via Harrell et Schröder, puis Matthews met un gros 3 points à 1min59 du terme. 110-117 pour les Lakers.

Diallo marque sur un drive et LeBron répond en dunkant après avoir passé Dort. Puis plus rien. Pertes de balle, tirs loupés… cela ne score plus. 112-119 L.A., 34s à jouer, temps-mort OKC pour challenger un passage en force de SGA.

Le challenge ne change rien à la décision des arbitres cette fois. Le match est plié. Score final : 112-119 en faveur des Lakers.

Le Thunder ne sera pas passé loin de faire chuter les champions en titre après un match très accroché, mais n’a pas tenu en prolongations, la rotation à 8 joueurs n’aidant pas vraiment.

MVP

Shai Gilgeous-Alexander va de nouveau agrandir sa collection de trophées de MVP après ce match. Encore une fois, c’est le meneur qui a été le plus performant sur ce match. Pourquoi ? D’abord parce que c’est le seul à peser sur la rencontre du début à la fin. Bazley a été exceptionnel en première mi-temps, avant de s’éteindre en deuxième. Diallo a eu de très bons passages, mais a parfois été absent, notamment en début de match. Ensuite, SGA joue à un niveau d’All Star depuis de nombreux matchs, et cette nuit encore plus. Avec 29 points, 7 rebonds et 10 passes décisives, Shai a dominé et a longtemps fait souffrir son ex-coéquipier Dennis Schröder. Seul dépositaire du jeu du Thunder et vrai meneur de l’effectif, il a aussi été remarquable dans le clutch, permettant à OKC d’aller en prolongations. 3pts, fautes provoqués… il a tenu à bout de bras l’équipe en fin de match. Malheureusement, il n’a pas su confirmer en prolongations quand les Lakers ont augmenté leurs efforts en défense.

Débrief

Une défaite très encourageante

Quand on arrive au Staples Center pour affronter les Lakers, on sait que cela va être une soirée compliquée et qu’il faudra être très solide pour remporter le match. Le Thunder aura montré cette nuit qu’il était capable de réaliser un gros match pour rivaliser avec les champions en titre.

Comme souvent, la défense a été très intéressante et par passage dominante. Sur plusieurs séquences, notamment lors du run au 3ème QT, OKC aura provoqué de nombreuses pertes de balle pour les Lakers et notamment de LeBron. Cette bonne défense aura permis de limiter LA à 46% au tir et surtout à 23.7% à 3pts ! Seul Matthews a été efficace dans ce secteur. Les Lakers n’étaient certes pas très inspirés et étaient privés de Davis, mais tous les joueurs ont semblé concerné et concentré défensivement.

Un gros défaut néanmoins dans ce secteur : le manque de dimension physique. Depuis le début de la saison, c’est la grosse problématique pour cette défense, et celle-ci est encore plus amplifiée avec les absences de Roby et Muscala. Bazley a donc de nombreuses minutes en poste 5, et s’il peut assurer l’intérim, ce n’est pas idéal pour la protection de cercle. De ce fait, Harrell aura dominé tout le match sous le cercle, et les Lakers auront constamment cherché à dominer physiquement. Cela se traduit aussi par les 10 rebonds offensifs laissés et les 29 lancers francs obtenus.

De l’autre côté du terrain, le Thunder se sera aussi montré intéressant. Bien que l’adresse n’a pas été au rendez-vous, OKC a réussi à inscrire 60 points en première mi-temps et 110 sur le temps réglementaire face à la très bonne défense des Lakers. Comment ? D’abord grâce à Bazley et Shai, qui ont été très dominant dès le début du match. Puis grâce à un Diallo qui se montre et à un banc qui apporte, avec les matchs précieux de Justin Jackson et Kenrich Williams. Et, enfin, surtout à cause du hustle et de l’intensité mise par OKC. Les joueurs se sont battus sur chaque action, essayant d’aller provoquer des fautes et luttant aux rebonds offensifs. Au final, 15 prises aux rebonds offensifs, dont 6 pour Williams et 5 pour Diallo ! Le Thunder a pris hier 110 tirs, soit 15 de plus que les Lakers.

La sélection de ces tirs a d’ailleurs été plus diversifiée que d’habitude pour OKC, qui ne s’est pas contenté, comme sur certains matchs, d’artiller à 3pts sans efficacité. On a vu beaucoup d’agressivité au cercle, et une utilisation un peu plus grande du mi-distance.

Un trio qui sort du lot

Avec un effectif amoindri, le Thunder doit encore plus s’appuyer sur ses leaders, notamment en attaque, pour exister dans les matchs. En l’absence de plusieurs menaces offensives importantes, ce sont aux jeunes de s’affirmer encore plus. Et ils ont été au rendez-vous hier.

D’abord, encore une fois, SGA a été au-dessus du lot pendant presque la totalité de la rencontre et a signé plusieurs actions d’éclats, comme nous avons pu le mentionner dans la rubrique MVP.

Shai a bien été accompagné par Bazley, très bon hier. Il a semblé en rythme et a trouvé de l’adresse dès le début du match. On l’a vu scorer de loin, sanctionner la défense sur les drives mais aussi créer pour les autres tout en essayant de tenir un rôle de poste 5 en défense quand Horford était sur le banc. Baze était déjà en double-double à la mi-temps, avec 17 points et 10 rebonds. On imaginait alors qu’il allait battre son record en carrière (23pts) et que c’était tout simplement son soir. Mais tout s’est arrêté pour lui en deuxième mi-temps. Le sophomore semblait à nouveau perdu en attaque et dominé en défense sous le cercle. Il n’inscrit que 4 points après la pause, et finira avec un très moyen 7 sur 21 au tir. Ce match nous a permis de voir les deux facettes de Bazley. D’abord, celle du joueur qui peut dominer, qui montre des flashs incroyables et qui poussent à l’espoir. Puis celle d’un joueur qui se cherche, qui n’est pas en rythme, hésite et devient négatif sur certains passages. A l’image de ses pertes de balle en fin de match, Bazley est alors en grande difficulté. Au final, comme nous l’indiquions dans notre dernier podcast qui lui est entièrement consacré, il est dur de se projeter avec Darius Bazley, tant il peut être inconstant.

Le 3ème membre du trio était hier soir Hamidou Diallo, qui devient match après match de plus en plus précieux. Toujours extrêmement agressif et intense, Diallo arrive à avoir un impact à presque chacune de ses entrées. S’il n’a pas beaucoup vu le ballon en début de match, il a pris les choses en main au deuxième QT quand le Thunder avait du mal, scorant sur des drives, provoquant des fautes et en étant dominant au rebond. Son hustle a été utile tout le match, notamment aux rebonds offensifs. Il termine avec un nouveau double-double (20 points et 11 rebonds).

En plus de ce trio, deux hommes se sont montrés hier : Justin Jackson, qui voit le terrain avec les nombreuses absences et prouve qu’il a du talent en attaque. Adroit hier, il finit avec 14pts et notamment 2 gros 3 points qui ont fait du bien à OKC dans une soirée sans adresse. Et Kenrich Williams, que l’on peut désormais appelé uniquement Kenny Hustle tant le surnom lui va bien. Williams est extrêmement précieux et fait toujours des petites choses qui aident son équipe à gagner ou à performer. De la défense, des rebonds offensifs, quelques paniers sous le cercle, un 3pts… Sans rien demander et sans tirer la couverture à lui, Williams arrive à s’imposer dans la rotation du Thunder, et comme potentiel chouchou des fans.

Du côté négatif, on peut mentionner Lu Dort. Utile en défense face à LeBron, Dort retombe dans ses travers de l’année dernière en attaque. Après un début de saison canon, son adresse a disparu (0 sur 6 à 3pts hier).

En bref

Highlights

Pour ce premier des 2 matchs de suite que le Thunder va jouer au Staples Center face aux Lakers, SGA et sa bande ont fait bonne impression malgré la défaite. On verra si l’équipe arrivera à reproduire ce genre de prestations au prochain match, même lieu et mêmes adversaires, dans la nuit de mercredi à jeudi à 4h. Peut-être avec la victoire cette fois-ci…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s