Timberwolves 118 – 120 Thunder – Match #22

Après avoir subi une première défaite face aux Timberwolves, les hommes de Mark Daigneault recevaient une deuxième fois consécutive ces Wolves. Ce match en back-to-back était l’occasion pour les joueurs du Thunder de répondre après la défaite la nuit précédente, mais surtout de remporter un match pour clore le home-stand de 5 matchs avant un road-trip très compliqué.

Le 5 majeur aura été la grosse incertitude de l’avant-match. En effet, alors que nous-mêmes dans l’article d’hier nous étions pessimistes sur le fait de revoir les absents de la nuit dernière cette nuit, il a été annoncé au final assez tôt avant le match que Shai Gilgeous-Alexander, Théo Maledon ainsi que Luguentz Dort seraient disponibles. En revanche, le Thunder a choisi de reposer Al Horford (probablement parce qu’il est trop bon) ainsi qu’Isaiah Roby, légérement touché après le premier match du B2B. Le doute aura longtemps plané sur la présence ou non de Bazley, qui souffrait du dos, pour au final être annoncé dans le 5 de départ quelques minutes avant le début du match aux côtés de Maledon, SGA, Dort et Williams.

Fil du match

Le match débute comme il avait commencé la nuit précédente : par un 8-0 Thunder. Le Thunder profite des énormes difficultés offensives des Wolves pour provoquer de nombreuses pertes de balle en ce début de match, des pertes de balle qui se traduisent quasiment sytématiquement en points. Au final, ce run de début de match ira jusqu’à un 10-0 avant que les Wolves puissent marquer, une très bonne entame donc.

La suite du premier quart-temps va être plus équilibrée, le Thunder parvenant toujours à marquer grâce à un Shai aggresif et à des actions bien senties de la part de Kenrich Williams, mais les Wolves semblent avoir trouvé du rythme offensivement et parviennent à répondre quasi systèmatiquement après un panier. Lorsque Jaden McDaniels inscrit son premier panier du match, l’écart n’est que de 8 points (25-17) pour OKC à 4 minutes de la fin du quart-temps.

Mais c’est alors que le Thunder, déjà pas mal en réussite offensive sur ce début de match, va rentrer dans une période d’adresse folle. En l’espace de deux minutes, la franchise de l’Oklahoma va inscrire 13 points : Minnesota semble incapable d’arrêter OKC défensivement tandis que les tirs extérieurs tombent dedans, que ce soit par Diallo ou par Justin Jackson, tandis que Mike Muscala se régale à l’intérieur. Au final c’est un 43-24 que le Thunder inflige aux Wolves pour terminer le 1er quart-temps. On avait évoqué les récents mauvais débuts de match du Thunder, on peut dire ici qu’il aura été excellent.

Le second quart-temps est dans la lignée du premier, avec un Thunder qui gère relativement bien son écart, ne le laissant pas tomber en dessous de 13 ou 14 points, surtout grâce à un joueur qui aura été intenable en première mi-temps : monsieur Mike Muscala ! Profitant largement de la faiblesse défensive de la raquette de Minnesota, Moose va faire un carton, inscrivant 22 points avant la mi-temps. Et si on ajoute à cela un Diallo toujours efficace et un Jackson qui met dedans, on obtient un Thunder qui prend 23 points d’avance (67-44) alors qu’il reste 5 minutes à jouer dans le second quart, avec encore une fois un bon passage des joueurs du banc, malgré une rotation à nouveau limitée.

La fin de cette mi-temps avec le retour des titulaires sera quasiment la même chose que le passage des remplaçants : on voit un OKC qui fait à peu près ce qu’il veut en attaque, le tout en rentrant ses tirs extérieurs, et une équipe de Minnesota qui essaye de ne pas couler en attaque en répondant avec quelques paniers. Seulement, la foudre va continuer à tomber sur les Wolves, et c’est encore une salve de tirs extérieurs qui va porter le total de points du Thunder à la mi-temps à 83 tout en leur donnant 22 points d’avance. 83-61 à la mi-temps, mi-temps qui marque un record puisque le Thunder n’avait jamais marqué 83 points en une mi-temps dans son histoire.

Mais, comme on le sait en NBA, l’adresse est quelque chose qui peut vite partir, et il paraissait très improbable de voir le Thunder marquer autant en seconde mi-temps. Au contraire, ce sont les Wolves qui vont revenir des vestiaires avec le pied sur l’accélérateur, étant beaucoup plus aggresifs en défense et plus appliqués en attaque. Le lead du Thunder qui était de 22 points à la mi-temps tombe à 7 points (86-79) après avoir seulement joué 4 minutes dans le quart-temps. Plus rien ne tombe dedans pour le Thunder, plus beaucoup de création en attaque n’a lieu tandis que Minnesota remonte à toute vitesse. Il faudra attendre presque 4 minutes pour voir un nouveau panier marqué côté OKC après le dernier inscrit par Maledon, signe que la fête offensive de la première mi-temps est bel et bien finie.

Pourtant, même si le jeu offensif proposé depuis le retour des vestaires est toujours aussi pauvre, malgré le retour du banc, et même si les Wolves ont plusieurs occasions (manquées) de passer devant, le Thunder va réussir un peu miraculeusement à ne pas lâcher le lead, notamment grâce à quelques paniers d’Hamidou Diallo qui se sera montré particulièrement important dans les moments où le Thunder avait besoin d’un panier à tout prix. Au final, le troisième quart-temps se termine sur le score de 96-94 en faveur du Thunder, OKC ayant marqué le nombre phamélique de 13 points sur ces 12 minutes.

Mais le début du quatrième s’annonce être encore pire que le troisième. En effet, c’est le moment que choisi Jake Layman pour planter deux gros tirs primés qui donnent 6 points d’avance à Minnesota (104-98). A 5 minutes de la fin du match, le Thunder a bien resserré sa défense, compliquant beaucoup plus les attaques des Wolves, pourtant la maladresse offensive fait que Shai et compagnie n’arrive pas à reprendre le lead. Il faudra un 3 de Maledon et un nouveau drive de la part de Diallo pour redonner les commandes au match au Thunder (109-108).

S’en suit un échange de paniers durant les dernières minutes, notamment grâce à un Shai Gilgeous-Alexander de gala qui porte le Thunder sur ses épaules, pendant que Naz Reid de son côté fait un carton à l’intérieur côté Wolves. A 2 minutes de la fin du match, le score est de 118 partout, et c’est un Bazley discret jusqu’ici qui vient donner l’avantage au Thunder. Ces 2 points vont tenir jusqu’à la fin du match, Reid manquant le lay-up qui aurait pu envoyer tout le monde en prolongation. 120-118 Thunder score final, une victoire qui aurait pu être beaucoup plus simple qu’elle n’a été mais qui reste une victoire dans le clutch.

MVP

Encore une fois qui d’autre pour le MVP que Shai Gilgeous-Alexander ? On aurait pu parler de Mike Muscala, dont la première mi-temps (22 points) aurait pu le faire rentrer dans la conversation, mais dont la deuxième (0 point) le fait automatiquement sortir. On peut donner une mention très honorable à Hamidou Diallo, lui qui vient d’enchaîner un 9ème match consécutif à au moins 10 points, qui devient de plus en plus propre et appliqué, et qui aura été crucial quand il aura fallu marquer un panier. Mais encore une fois, c’est Shai le grand joueur de ce match. Absent lors du dernier match, on ne peut pas dire qu’il était particulièrement blessé cette nuit. Il aura su être très bon en première mi-temps, comme tout le reste du groupe, beaucoup dans la pénétration et peut-être moins dans la création qu’à l’habitude. Il aura lui aussi subi ce trou d’air offensif du 3ème quart-temps, en revanche il aura porté l’équipe sur ses épaules durant le 4ème, en inscrivant des paniers-clés mais surtout 13 points sur ces 12 dernières minutes, encore une fois dans un registre qui est très à lui, avec une grosse attaque du cercle et des lancers provoqués. Il est d’ailleurs agréable de voir les arbitres enfin lui siffler un peu plus de fautes sur les contacts qu’en début de saison. Mais encore une fois le plus impressionant chez Shai reste son leadership. Alors que l’équipe n’est vraiment pas bien en deuxième mi-temps, encore moins dans le 4ème, c’est lui qui prend les choses en main pour permettre à son équipe de s’accrocher et de repasser devant dans le money-time. Ils ne sont pas nombreux les joueurs de 22 ans capable de faire ça, et cela prouve encore une fois le talent incroyable de Shai, mais aussi sa mentalité de leader, très important pour les années à venir.

Débrief

Un ON/OFF offensif

Comme vous avez pu le constater en regardant le match ou même en lisant tout simplement le récap : il y a eu un véritable switch dans l’attaque du Thunder à la mi-temps. Alors que la première était vraiment bonne, avec une très grosse adresse extérieure, la deuxième aura été beaucoup plus compliquée et on a vu quelques limites déjà aperçues dans l’attaque du Thunder lors de plusieurs matchs cette saison : à savoir un certain manque d’organisation lorsque l’attaque ne tourne plus comme elle devrait tourner. Dès qu’il est plus difficile d’inscrire des paniers, OKC se limite à des double-pas compliqués ou à de l’iso, tout en excluant le jeu à mi-distance, ce qui n’est vraiment pas une bonne solution. On l’a vu en première mi-temps, le rythme a aussi beaucoup aidé. Les pertes de balle des Wolves en début de match et les paniers faciles en contre-attaque suite à ces turnovers auront permis aux joueurs d’OKC de se mettre en confiance, ce qui aura eu un effet positif sur l’attaque. Mais dès qu’il aura fallu un peu plus jouer demi-terrain, avec des Wolves meilleurs défensivement, il a été plus difficile de marquer. Malgré tout, il ne faut pas être trop critique envers cette performance offensive en deuxième mi-temps. En effet, le Thunder reste l’un des moins bonnes attaque de NBA et ces 83 points étaient plus qu’inhabituels. De plus, cette équipe étant jeune et avec une rotation plus que limitée, il est difficile de maintenir une réelle constance offensive durant tout le match. On peut aussi être clément sur l’avance de 22 points qui aura fondu très rapidement, puisque ne pas savoir gérer une grosse avance prise en début de match est le problème de nombreuses équipes de jeunes. Et au final, malgré ce trou d’air, OKC aura su marquer les paniers au bon moment pour, de un rester dans le match, et de deux le remporter.

Des jeunes, des jeunes, des jeunes

Avec un George Hill opéré du pouce et un Al Horford mis au repos pour le deuxième match du back-to-back, le Thunder allait forcément devoir compter sur ses jeunes, et pas que sur les jeunes dont on connaît déjà le haut potentiel, à savoir SGA et Dort, mais sur les jeunes qui suscitent des interrogations sur leur réel potentiel, et on peut dire que ces jeunes ont plutôt assuré. Kenrich Williams était une nouvelle fois titulaire cette nuit et aura confirmé son bon passage depuis quelques matchs. Malgré ce mulet toujours horriblement kitsch, il aura été important dans cette équipe, toujours présent au rebond, prêt à se jeter la tête la première pour une balle à 50-50 et avec un peu de registre offensif. Pour son retour, Maledon aura livré une performance très solide (10 points, 3 rebonds et 6 assists), moins dans le scoring que lors du match face aux Nets par exemple, mais au final dans un rôle qui peut être le sien dans les années à venir, à savoir un meneur qui n’est pas un ball-handler primaire mais qui peut sanctionner de loin et servir ses coéquipiers. Malgré un temps de jeu limité (26 minutes) et encore quelques difficultés offensives Bazley aura su se montrer décisif dans les dernières secondes, inscrivant le panier de la victoire. Et on a déjà pas mal parlé de la performance de Diallo, encore une fois très solide. Bref, les jeunes autres que SGA et Dort auront été très satisfaisants ce soir, montrant que derrière les deux canadiens, il y a un réel young core capable d’apporter à cette équipe.

En bref

Highlights

Encore un back-to-back où le Thunder remporte le deuxième match après avoir perdu le premier. Cette fois-ci, il aura fallu un Shai de gala pour aller le remporter. Cette victoire marque aussi la fin du home-stand de 5 matchs du Thunder pour le début d’un road-trip qui s’annonce possiblement comme infernal, et qui débute par un déplacement au Staples Center, chez les champions en titre, Mardi à 4h.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s