Nets 147 – 125 Thunder – Match #18

après un road-trip de 5 matchs du côté de la côte Ouest, le Thunder rentrait à la Cheasapeake Energy Arena pour y affronter les Nets de Brooklyn. Après un premier affrontement qui s’était terminé par une victoire d’OKC, le second aura été quant à lui totalement différent.

La grosse news avant le début de ce match était l’absence de Kevin Durant, lui qui n’a plus joué à la Peake depuis Avril 2018, une éternité. Côté Thunder, George Hill est toujours out tandis que Josh Hall faisait son retour. Le 5 majeur reste donc le même que lors de la victoire face à Phoenix : Maledon-SGA-Dort-Bazley-Horford.

Fil du match

Le match débute de la meilleure des façons pour le Thunder avec un Al Horford qui reste dans la continuité de son match face aux Suns, en inscrivant les deux premiers tirs à 3pts du match pour OKC. Si on rajoute à cela un autre 3 de Maledon, cela nous donne un Thunder qui mène 11-9 au bout de quelques minutes de jeu. Harden est déjà très en forme tandis que la raquette n’est pas bien protégée. Mais OKC mène.

Lorsque le premier remplaçant Isaiah Roby rentre sur le parquet à 4 minutes de la fin du quart-temps, le score est de 20 partout. Sauf que c’est le moment où les problèmes du Thunder vont réellement débuter. Les Nets, pas fous, ciblent tout de suite Roby qui est incapable de faire une bonne action défensive, et c’est Harden qui en profite pour scorer près du panier ou pour provoquer des and-one. Un 7-0 du barbu permet à Brooklyn de prendre plus de 2 possessions d’avance, 27-20. L’entrée d’Hamidou Diallo est bonne mais le Thunder ne parvient pas à faire un stop défensif, et la fin de quart-temps va se révéler être compliquée puisque les Nets le termine sur un 8-3 pour mener 36-27 au bout de 12 minutes de jeu.

A ce moment du match, on se dit que le Thunder a mal débuté, surtout défensivement, mais qu’il va s’ajuster au cours du match. Sauf que c’est justement à ce moment-là que le match va se jouer, puisque l’écart va continuer de grimper… Ici, c’est un passage ignoble d’un 5 composé de Diallo/Pokusevski/Williams/Roby/Muscala qui va subir un 15-0 de Brooklyn en début de QT pour se retrouver derrière de 24 points. Aucun mouvement de balle en attaque, aucune résistance en défense et un banc qui se fait exploser… On sait que l’absence d’Hill empêche Maledon d’avoir des minutes avec le banc mais on se demande bien comment Daigneault a pu penser que ce 5 allait être efficace, surtout contre Harden alors que ce dernier est un maître dans l’art d’exploiter les switchs adverses. 51-27 en faveur des Nets, le plus dur semble déjà avoir été fait par les hommes de Steve Nash.

La suite du quart-temps (et même la suite du match pour être tout-à-fait honnête) va se dérouler selon le schéma suivant : le Thunder va être meilleur en attaque avec le retour des titulaires, quelques paniers vont tomber dedans pour revenir à 13 ou 14 points, et puis les Nets vont tout de suite remettre le pied sur l’accélérateur pour faire repasser l’écart aux alentours de la vingtaine de points. Lorsque SGA et Horford rentrent sur le parquet à 6 minutes de la fin du quart-temps, le score est de 56-39 en faveur de Brooklyn, et même si l’attaque devient de plus en plus cohérente, notamment grâce à un très bon SGA et à un Maledon qui rentre tout, l’écart ne bouge pas, la faute à une défense inexistante ou à une adresse folle des Nets. Le score à la mi-temps est au final de 76-59, plus grand total de points encaissés par OKC en une mi-temps cette saison.

Le retour des vestiaires n’est pas bien différent de ce qu’il était avant d’y rentrer : le Thunder parvient à marquer des points, en étant notamment agressif près du panier et avec une belle adresse extérieure mais les Nets sont trop forts offensivement. Après un gros Harden en première mi-temps, c’est au tour de Joe Harris et surtout de Kyrie Irving de prendre feu dans ce troisième quart, empêchant ainsi toute remontée possible du Thunder. On notera cependant un Bazley qui se montre plus à l’aise que lors des derniers matchs ainsi qu’un gros passage de Maledon, qui porte son total à 17 points au milieu du 3ème quart. OKC va parvenir à revenir à 14 points (89-103) à 2 minutes de la fin, avant de subir un 8-0 juste après. L’écart reste donc toujours à peu près le même, c’est-à-dire 21 points, alors qu’il ne reste que 12 minutes à jouer. Et si le Thunder peut se réjouir d’avoir marqué 94 points en 3 quart-temps, il peut s’inquiéter d’en avoir encaissé 125.

Le début du 4ème sera placé sous le signe de Maledon. En effet, le français (dont on reparlera plus longuement dans la section MVP) va continuer de rentrer les tirs et, après son sixième trois points de la soirée, va permettre à OKC une nouvelle fois d’espérer un petit peu en revenant à 13 points à 9 minutes de la fin. Mais là aussi, un 12-2 en sortie de temps-mort va briser tous les espoirs de retour, preuve que les Nets pouvaient accélérer quand ils le souhaitaient. La fin de match n’aura pas grand intérêt, les titulaires revenant sur le parquet pour soigner un peu leurs stats pour ensuite laisser leur place pour 4 minutes de garbage time. Le score final sera de 147 à 125 en faveur de la franchise new-yorkaise, c’est donc une grosse défaite que subi le Thunder, surtout sans Kevin Durant.

MVP

Soyons honnête quelques secondes : Shai est le MVP de ce match. Il aura été traité comme un All-star en étant quasiment doublé à chaque fois qu’il touchait la balle et pourtant, malgré ce système défensif très agressif sur lui, il sera parvenu à inscrire 24 points avec encore de très bons pourcentages (7/10). Mais comment ne pas céder au chauvinisme devant la performance de Théo Maledon ? Le côté français mis à part, le rookie nous aura livré une superbe performance, dans la droite lignée de ses autres matchs en tant que titulaire. Après des débuts qui se sont avérés être compliqués, on sent que Maledon profite pleinement de l’absence de George Hill et de sa place en tant que titulaire pour montrer son talent et surtout pour s’épanouir. Forcément moins responsabilisé que s’il avait été avec le banc, il aura surtout joué en spot-up avec une réussite folle : 8/9 au tir et un parfait 6/6 derrière l’arc, record égalé pour un rookie au Thunder. Très peu sont les rookies qui auront marqué plus de points que Maledon sur un match, et parmi eux, aucun n’a été drafté au 2nd tour. On savait que Théo pouvait être un potentiel steal de cette cuvée et il le prouve, match après match. A 19 ans, il manque encore peut-être un peu de confiance en lui, il est parfois un peu trop timide mais il est clair qu’il a le talent pour être un très bon joueur. A voir comment le retour de George Hill ainsi que celui de Ty Jerome va impacter son temps de jeu et son rôle, mais toujours est-il que Maledon nous aura prouvé cette nuit que le Thunder tient peut-être une pépite au poste de meneur.

Débrief

Une défense absolument catastrophique

Comme vous avez pu le contaster en lisant le fil du match ou même en regardant ce match, la défense du Thunder cette nuit aura été absolument atroce. Oui les Nets sont la meilleure attaque de la ligue, oui les Nets sont capables de prendre feu et de tout rentrer, même avec une bonne défense, mais cela n’explique pas les 147 points encaissés. D’autant plus que le Thunder n’est pas une mauvaise défense, comme on a pu le constater lors de ce road-trip, où cette dernière aura su tenir les Suns ou les Clippers à des pourcentages au tir tout-à-fait respectables. Mais ce ne fut pas le cas cette nuit. Et la preuve la plus flagrante de cette impuissance et de cette indiscipline réside dans le nombre de and-one que le Thunder aura concédé : 10 ! C’est beaucoup trop et certains, notamment les remplaçants dans le secteur intérieur, sont à pointer du doigt tant leur performance a été médiocre, même en étant réputé comme des mauvais défenseurs. Mais même pour les bons défenseurs la nuit aura été difficile : Dort, en difficulté au tir, n’aura jamais vraiment pu limiter Harden. Shai, de son côté, aura fait ce qu’il a pu mais pas grand-chose à faire face à un Kyrie en réussite au tir. Horford se sera fait marcher dessus à l’intérieur et Bazley n’aura jamais su arrêter un Joe Harris et son mouvement off-ball incessant. Bref, une performance défensive qui ne doit pas être oubliée, justement pour éviter qu’elle ne se répète. Parce qu’avoir des difficultés à marquer ne me dérange pas, par contre une équipe qui ne défend pas, c’est difficilement acceptable.

Des bonnes performances de la part des jeunes

Malgré cette grosse défaite du Thunder cette nuit, on peut néanmoins souligner les bonnes performances de la part de certains jeunes. Si la défense, comme on l’a dit, aura souffert, l’attaque elle aura été en réussite, et cela passe par 4 bonnes performances : on a déjà parlé de celle de Maledon, mais on peut parler un peu plus de celle de Shai. 24 points donc pour lui cette nuit, encore une fois à des gros pourcentages. Comme on l’a dit, SGA aura été trappé dès qu’il touchait la balle, donc difficile pour lui de prendre plus de tirs, mais on peut malgré tout lui reprocher un léger manque d’agressivité, ou parfois une mentalité pas assez individuelle. Je ne dis pas que Shai doit prendre tous les tirs mais il est si efficace qu’il est parfois regrettable de ne pas le voir encore plus prendre le jeu à son compte. Mais cela reste malgré tout une performance digne d’un All-Star pour Shai, qui pourrait néanmoins encore plus marquer les esprits avec une grosse performance en étant un poil plus égoïste. On peut aussi mentionner le bon match d’Hamidou Diallo avec 18 points cette nuit, le tout avec un joli 9/9 sur la ligne des lancers alors qu’il est en difficulté dans ce registre cette saison. C’est son 5ème match consécutif à plus de 10 points et il aura été le seul joueur du banc impactant en bien cette nuit. Malgré les critiques, Diallo montre une certaine régularité depuis quelques matchs, en espérant que cela se poursuive et lui permette de signer une extension cet été. Et puis la dernière bonne performance de la part d’un de nos jeunes est celle de Bazley. Lui qui vit en saison sous forme de montagnes russes aura été dans un bon soir offensif cette nuit, terminant le match avec 14 points, 5 rebonds et 4 passes à des pourcentages très corrects. Même s’il est difficile de tirer des conclusions sur Bazley tant il peut être différent d’un match à l’autre, on peut penser qu’il est capable de répéter plus assidûment ce genre de performance, en tout cas il le doit s’il veut répondre aux attentes des fans. Au final, seul Dort aura été en très grande difficulté et ces 4 jeunes, qui sont les jeunes sur lesquels le Thunder ainsi que les fans ont le plus d’espoirs auront été bons, et c’est peut-être ça le plus important au final.

En bref

Highlights

Grosse défaite de la part du Thunder cette nuit qui n’aura jamais réussi à surmonter un écart pris en début de 2ème quart-temps, la faute à une attaque des Nets intenable. Le Thunder tombe donc à un bilan de 8 victoires pour 10 défaites avant de recevoir dans un double programme les Rockets, pour deux matchs qui serviront peut-être d’indicateur sur la suite de la saison du Thunder ainsi que celle des Rockets.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s