Thunder 125 – 122 Blazers – Match #16

Dans ce quatrième match du road trip, les joueurs du Thunder affrontaient une équipe de Portland diminuée. Ce match face aux Blazers semblait être une bonne occasion pour relancer la machine après trois défaites consécutives.

En l’absence de George Hill, blessé au doigt face aux Clippers, le 5 majeur est composé de Gilgeous-Alexander – Maledon – Dort – Bazley – Roby. Horford étant toujours auprès de sa famille, Roby débute la rencontre pour la 6ème fois d’affilés. C’est par contre la première titularisation de Théo !

Côté Blazers, pas de Nurkic, Covington, McCollum et Hood, et une rotation bien raccourcie.

Fil du match

Sans surprise, le match débute sur des bases élevées offensivement. Le Thunder profite de la raquette Kanter-Melo pour être agressif en attaque. Déjà 6 points pour Roby et autant pour son vis-à-vis Kanter qui prend en plus 5 rebonds. Dès le début de la rencontre on sent des défenses intérieures très fragiles, même avec le passage en zone des Blazers. 14-10 en faveur d’OKC.

En mettant beaucoup d’énergie, Bazley porte le Thunder offensivement en ce début de match. 3 points, agressivité, lay-ups, lancers francs, tout y est. Dort et Muscala enchainent aussi à trois points et OKC crée déjà un petit écart. 28-15, avec un 6 sur 9 de loin.

Pour conclure ce 1er QT, la second unit fait son apparition autour d’un excellent Lu Dort. Le canadien est en mission défensive sur Lillard et est omniprésent en attaque. Il laisse sa place à Kenrich Williams deux minutes avant la fin du QT, place au 5 full bench ! Après un run de 18-4 de nos titulaires. Les joueurs du banc ont plus de mal à créer en attaque. Justin Jackson, profitant de l’absence de George Hill pour avoir du temps de jeu, est le seul à marquer 2 points depuis la sortie de Dort. 34-24

Pour débuter le second QT, le 5 full bench est en grande difficulté. Portland profite des lacunes défensives de nos jeunes pour revenir dans le match. Ce n’est guère mieux offensivement. Sans véritable meneur, personne n’est capable de créer, a tel point que Poku se retrouve à jouer en isolation et ce n’est pas beau à voir… Portland revient à 2pts. Mais l’énergie et les drives de Diallo ainsi que l’adresse de Muscala et de Poku permettent au final au Thunder de garder une avance appréciable face à un Melo qui s’est mis en route. 47-37

En sortie de TM, Melo continue d’être agressif et de faire mal à notre médiocre défense intérieure. Kenrich Williams semble impuissant face à l’ancien All-Star qui retrouve son niveau d’antan le temps de quelques instants. En attaque, Muscala continue de punir Portland de loin. Déjà 16 points pour lui à 5/7 à 3 points.

A moins de 6 minutes de la fin, les titulaires sont de retour. SGA prend les choses en main après un début de match assez discret. Il alterne création pour lui avec création pour ses coéquipiers. Notre star se permet même de faire du Lillard en shootant à plus de 2 mètres de la ligne des trois points. En parlant de Lillard, il s’est lui aussi montré en fin de QT. Il est d’ailleurs auteur de la passe décisive pour Gary Trent Jr qui marque au buzzer. 69-60 à la mi-temps. A noter l’excellente adresse extérieure du Thunder (12/21 de loin) qui profite bien des espaces laissés par la défense de Portland.

Au retour des vestiaires, les Blazers reviennent tout de suite dans le match grâce à un run de 9-3. Daigneault n’attend pas longtemps pour prendre son premier TM de la seconde mi-temps.

Décidément, rien ne va plus pour le Thunder. Avec très peu de mouvements en attaque, OKC ne trouve pas de solutions. Heureusement, Lillard n’est pas en réussite ce soir au tir et s’entête sur pick and roll, ce qui permet à OKC de ne pas prendre l’eau. Après un passage compliqué, les joueurs du Thunder retrouvent des couleurs grâce à un SGA en mode CP3, très à l’aise à mi-distance. OKC reprend le lead, 86-82

Pour conclure ce troisième QT, SGA emmène la second unit. Notre tireur d’élite Muscala est donc de retour et le fait savoir d’entrée, 6/8 de loin pour lui. SGA continue de se comporter comme un leader. Il crée les décalages et sert bien ses partenaires dans le bon tempo. Très adroit ce soir, il se permet de prendre un step-back à 3 points avec réussite. Portland ne lâche rien et retrouve son adresse extérieure grâce à Gary Trent Jr et Anfernee Simons notamment. 94-91.

Pour débuter le dernier QT, OKC est en tête et peut rêver d’une victoire. Le 5 full bench permet au Thunder d’y croire en faisant bien tourner le ballon en attaque tout en mettant le plus d’envie possible aux rebonds et en défense. Après deux paniers de Diallo, très agressif, les remplaçants font un petit écart et Terry Stotts est obligé de prendre TM. 105-98 à 8 minutes de la fin du match.

En sortie de TM, les remplaçants continuent de se battre en défense et ça paye. Williams intercepte et s’offre deux points faciles en contre-attaque. Muscala continue de se prendre pour Dirk Nowitzki avec un « one leg fadeaway » ! Diallo est toujours aussi agressif et la présence de Lillard ne change rien pour Portland. 115-106 en faveur d’OKC

Après l’excellent passage du banc, les titulaires sont de retour pour les 5 dernières minutes. Côté Blazers, Lillard continue d’être maladroit mais Kanter prend tous les rebonds. Melo se charge de scorer. 117-111 à 3.25 du terme.

En sortie de TM, Bazley donne tout de suite de l’air au Thunder avec un 3 points sur la tête de Kanter. Kenrich Williams est présent pour sa défense et sa combativité. Choix de Daigneault qui paye, notamment aux rebonds. Lillard et Simons maintiennent les Blazers en vie. Un panier douteux de Kanter permet à Portland de revenir à 5 points à 35 secondes de la fin. SGA, après une faute de Lillard, n’inscrit qu’un de ses deux lancers. Portland peut toujours y croire. 123-117

Faute sifflée injustement sur Dort en sortie de TM. Encore une défense clutch pour le canadien car la faute finira par être annulée par les arbitres après un challenge demandé par Daigneault. Le Thunder récupère le ballon et SGA peut clore le match sur la ligne. 0/2 pour lui, rien n’est joué. Ballon Portland, 14 secondes à joue. 6 points d’avances pour OKC.

Un énorme 3 points de Lillard relance le match. SGA a une nouvelle fois l’occasion de clore le match sur la ligne mais n’inscrit qu’un de ses deux lancers. 124-120 en faveur d’OKC, 3 secondes restantes.

Lillard, qui fait une fin de match complétement folle, en remet une couche en shootant totalement en déséquilibre du corner ! 124-122

SGA se retrouve immédiatement sur la ligne des lancers. Cette fois, le 1/2 suffira, grâce à la très bonne défense de Dort derrière. 125-122 pour le Thunder auteur d’une très belle rencontre ! Les joueurs se sont fait peur mais le résultat y est avec la manière !

MVP

Après un match aussi exceptionnel de la part de toute l’équipe, il est difficile de mettre un joueur plus en valeur qu’un autre. Cependant, c’est bien Shai Gilgeous-Alexander qui remporte une nouvelle fois notre trophée de MVP. Auteur de 24 points, 9 rebonds et 6 assists, SGA aura été une nouvelle fois le leader offensif de l’équipe. Après un début de match discret, il s’est peu à peu mis en route lorsque l’équipe en avait besoin. Le canadien a su diversifier son jeu en alternant pénétrations, mi-distances, trois points et création pour les autres. La copie aura été presque parfaite en terminant la rencontre à 8/12 au tir dont 3/4 de loin sans jamais forcer, avec notamment un 3ème QT exceptionnel. Sa fin de match de mauvaise qualité avec son adresse médiocre aux lancers vient entacher sa performance. 5/10 aux lancers pour lui et de nombreux échecs en fin de match, ce qui a permis aux Blazers d’y croire jusqu’à la fin.

Débrief

Un excellent match de toute l’équipe

Nous en parlions brièvement dans la rubrique « MVP », toute l’équipe a fait un excellent match et chaque joueur a su apporter à sa manière. SGA, comme décrit ci-dessus a emmené l’équipe offensivement, comme à son habitude. Darius Bazley, après quelques mauvais matchs, a su profiter d’une défense très moyenne des Blazers pour se remettre en confiance et être très précieux en attaque sur des drives et à 3 points. Luguentz Dort a une nouvelle fois rempli a merveille son rôle défensif. Il a eu pour mission de limiter Lillard, et le meneur des Blazers finira la rencontre à 8/22 au tir. Bien qu’il ait inscrit 26 points et délivré 10 caviars, Lu Dort a su parfaitement le limiter. Isaiah Roby a encore été excellent en attaque. Très bon sur Pick and roll et pour provoquer la faute, il finit la rencontre avec 16 points dont 7/7 aux lancers. Enfin, pour sa première dans le 5, Théo Maledon a tenu son rôle de second meneur autour de Shai. Son profil complet lui a permis de remplacer George Hill d’une très bonne manière malgré son manque d’efficacité au shoot (2/7).

En sortie de banc, Muscala a eu une adresse phénoménale, avec 8/12 au tir dont 6/10 de loin. Ses 23 points ont permis au banc de toujours tenir malgré les assauts des Blazers. Kenrich Williams et Diallo ont eux eu plus ou moins le même rôle. Les deux joueurs ont été très énergiques et quand Diallo a su accélérer en attaque, Williams a été précieux aux rebonds et en défense. Williams a d’ailleurs eu des minutes en fin de match. Dans l’ensemble, tous les joueurs du Thunder ont fait un match excellent, chaque joueur a su apporter dans son registre et tout le monde semblait connaitre son rôle à la perfection.

L’efficacité offensive

Face à une équipe des Blazers diminuée, on s’attendait à une équipe du Thunder très performante en attaque. Auteur de 125 points à la fin de la rencontre, le moins que l’on puisse dire, c’est que les joueurs ne nous ont pas déçu. On le disait juste au dessus, tous les joueurs ont su apporter, à tel point que chacun d’entre eux ont inscrit au minimum 6 points. Tout le monde a pu s’exprimer en attaque et le ballon a bien été partagé. Les joueurs du Thunder ont su profiter à merveille de la faible défense des Blazers, l’adresse globale a été très bonne (51% au tir dont 45% de loin), mais c’est surtout la propreté dans le jeu qui a permis de créer une si bonne adresse. Les joueurs ont su se créer de nombreux tirs ouverts en ayant très peu de déchets (seulement 8 ballons perdus pour 25 passes décisives). Cette efficacité et cette propreté aura permis à OKC de décrocher cette belle victoire.

Une défense moins dominante

Si le Thunder et Dort ont fait un bonne prestation en défense sur Lillard, cela a été bien plus dur sur le reste. D’abord, comme toujours lors des matchs sans Horford, la défense intérieure a été en grande difficulté. Kanter et Melo ont largement dominé dans la raquette, et les Blazers ont longtemps survécu dans le match grâce aux rebonds offensifs. Ensuite, la focalisation sur Lillard a permis à Portland de mettre en valeur ses shooteurs, Gary Trent et Anfernee Simons. Ils ont rapidement pris confiance et ont été très efficace hier. Lors des prochains matchs face aux Suns et aux Nets, il faudra se montrer plus impactant défensivement pour pouvoir exister.

En bref

Highlights

Après trois défaites consécutives, il fallait réagir en back-to-back face aux Blazers. Les joueurs ont su répondre présent pour relancer la machine et ils décrochent une belle victoire en étant excellent offensivement. Prochain rendez-vous dans la nuit de mercredi à jeudi pour y affronter les Suns de CP3 à l’occasion du dernier match du road trip.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s