Diallo buzzer lakers

Lakers 128 – 99 Thunder – Match #11

2ème match du home stand du Thunder, et deuxième du back-to-back. Le Thunder, toujours bredouille à domicile après 4 matchs, accueillait le champion en titre, les Lakers de LeBron James et d’Anthony Davis. Pas vraiment l’adversaire le plus simple pour éviter une deuxième défaite de suite.

2ème match du back-to-back oblige, Al Horford est laissé au repos, et c’est Isaiah Roby qui prend sa place dans le 5. Le Thunder commence donc avec SGA – Hill – Dort – Bazley – Roby. A noter aussi le retour de Dennis Schröder à la Peake et le premier match avec les nouveaux maillots noirs !

Fil du match

Contrairement au dernier match, le Thunder commence particulièrement mal le match. Malgré les 2 fautes rapides de Schröder sur Gilgeous-Alexander, il n’y a pas de rythme en attaque, et aucune adresse alors que les Lakers laissent des tirs ouverts en défendant à 2m. Si on ajoute à cela un Davis très agressif et dominant (8pts dès le début), le Thunder est mené 13 à 4 avant le premier temps-mort.

Le TM permet au Thunder de retrouver un peu d’entrain en attaque, avec le premier 3pts de Dort et un bon drive de Hill. Les Lakers usent et abusent déjà des post-ups de Davis et Lebron, mais OKC résiste plutôt bien. 16-9 Lakers.

Daigneault ouvre alors petit à petit son banc, avec les entrées successives de Diallo et Maledon. Si le Thunder met plus d’intensité et attaque plus le cercle, il y a beaucoup de déchets sur le tir extérieur mais aussi avec plusieurs lay-ups faciles loupés ! Avec Lebron qui se repose sur la fin du QT, les Lakers servent beaucoup Davis, qui domine sous le cercle. 30 à 21 pour les Lakers à la fin du premier QT.

Le début de QT se fait avec le 5 Full Bench, composé cette nuit de Maledon – Diallo – Williams – Poku – Muscala contre en face le banc des Lakers avec LeBron James cette fois. Et cela commence plutôt bien avec une belle action entre Maledon et Williams puis un gros coast-to-coast de Diallo. Mais LA est efficace en attaque, et libère Caruso qui score à 3pts à deux reprises. 37-25 Lakers, OKC est dans le match, mais on sent déjà que LA peut accélérer à tout moment.

Notre banc continue tout de même à tenir, malgré un Lebron de plus en plus agressif en 1vs1 sur Williams. Pokusevski réalise un de ses meilleurs passages, avec un 3pts après un passe de Maledon et un putback dunk. Les titulaires commencent alors à revenir sur le terrain, et tout s’arrête côté OKC. Le King s’énerve, et le Thunder n’a pas les armes pour répondre en attaque, manquant cruellement d’adresse et de création. 51-32 Lakers.

Daigneault a tardé un peu à prendre son temps-mort, et celui-ci ne change rien au final. Les Lakers se baladent en attaque et OKC galère, à l’image de Muscala maladroit hier. 56-35, l’écart des 20pts est dépassé et est monté jusqu’à 24pts.

C’est alors que le Thunder va réagir sur les dernières minutes du QT. Roby se montre en attaque, Dort sanctionne de loin et Hill est plus présent. OKC passe un 7-0 qui devient au final un 11-2 sur les 5 dernières minutes. Le Thunder s’en sort bien à la mi-temps sur le score de 58 à 46 pour LA, tant il a été maladroit (42% au tir et 25% à 3pts) et en difficulté en défense par séquence.

Le début du troisième quart est alors très important, puisqu’on peut craindre une réaction des Lakers. Et cela ne loupe pas. Après un premier panier de Roby, le Thunder encaisse un 7 à 0, orchestré par Davis qui domine sous le cercle. Les tirs forcés et les pertes de balle n’aident pas non plus.

On espère alors une réaction après le temps-mort, mais LBJ décide de plier le match. Le meilleur joueur du monde enchaîne 2 3pts dont un avec la faute et donne 23pts d’avance à LA, 73 à 50. OKC ne peut répondre. Hill essaye alors de forcer son jeu et de créer, SGA score de loin, mais on se dirige vers un très long garbage time tant les Lakers déroulent en attaque et le Thunder n’a aucune arme défensive et offensive pour rester dans le match.

Quelques rares drives viennent limiter la disette offensive du Thunder, mais Harrell domine sous le cercle et permet aux Lakers d’enfoncer le clou. Le full bench lineup est sur le terrain, et on ne reverra plus les titulaires. La fin de QT permet à Muscala de se remettre en confiance avec un 3pts, et Diallo marque au buzzer de son propre camp. Au final, alors que l’écart avait dépassé les 30pts, le Thunder a un peu réagi avec plus de rythme offensif et est revenu à -22, 93 à 71.

Le 4ème QT s’annonce très ennuyant, puisque les deux équipes vont petit à petit complétement ouvrir leur banc. Sauf que celui des Lakers est bien plus fourni que celui du Thunder, ce qui permet à LA de continuer sa domination en attaque. Côté Thunder, Poku crève l’écran. Il enchaîne sur le début du QT un contre sur Kuzma, un 3pts puis un dunk en transition. L’occasion pour lui de battre son record en carrière. Kenrich Williams se met aussi en valeur, toujours dans l’intensité et la combativité. La fin de match permet aussi aux 2 way contract d’avoir des minutes. L’écart reste stable entre 25 et 30pts, et la rencontre s’achève sur le score de 128 à 99.

Match très compliqué pour le Thunder, dépassé dans tous les compartiments du jeu et qui n’a presque jamais été dans le coup. OKC risque en plus de perdre Darius Bazley, légèrement touché à la cheville…

MVP

Très difficile de trouver un MVP dans un blow-out et dans un match avec une telle différence de niveau. Shai, Pokusevski voire Williams n’étaient pas loin de décrocher le trophée, mais notre choix s’est porté sur Isaiah Roby. Roby, comme à son habitude, s’est montré agressif et intense en attaque. Il a montré sur ce match une certaine polyvalence offensive, tant il a été capable de sanctionner la défense adverse sur quelques drives mais aussi près du cercle, après un rebond ou un pick. Il finit même le match avec 4 passes décisives, dont une après avoir remonté le terrain balle en main ! S’il est encore très brut, il commence à justifier les minutes qui lui sont données. Défensivement, cela reste insuffisant, mais hier tout le monde était dans le dur, surtout face au frontcourt des Lakers. Nous ne l’imaginions pas dans la rotation au début de la saison, et encore moins MVP d’un match, mais il s’avère être une petite surprise sur les quelques matchs où il a joué !

Débrief

Le banc et les rookies se montrent

Si dans le 5 majeur, SGA, Dort et surtout Roby (voir rubrique MVP) se sont à peu près montrés au niveau en attaque, plusieurs joueurs du banc ont pu se montrer, ayant eu un temps de jeu plus conséquent avec le gros écart.

D’abord, Aleksej Pokusevski a sans aucun doute réalisé le meilleur match de sa jeune carrière. En 20 minutes, Poku a montré tout ce qui fait de lui un des gros prospects de l’effectif. Il est d’abord de plus en plus à l’aise avec son tir extérieur, finissant hier à 2 sur 4. Il a ensuite montré sur plusieurs actions de bons flashs balle en main, sur des passes ou des drives. S’il a encore du mal à finir près du cercle, son agressivité est encourageante, et lui a permis à deux reprises de finir au dunk. Enfin, il est de moins en moins négatif en défense, et a montré hier de très bonnes aptitudes au contre, se servant bien de sa combinaison taille/envergure/vitesse. Le chemin sera encore long pour Poku, mais les progrès sont visibles depuis son retour de blessure.

Maledon a aussi été l’auteur de plusieurs bons passages et actions décisives hier. S’il finit que à 3 sur 9 au tir, il a su se créer des bonnes situations de tirs et mettre en valeur ses coéquipiers. On peut néanmoins déplorer le fait qu’il n’a que très peu touché la balle sur la fin de match, alors qu’il était le seul vrai guard sur le terrain et aurait pu s’exprimer.

Enfin, il nous paraît important de souligner la bonne performance de Kenrich Williams. Williams a d’abord eu pour rôle de défendre LeBron James en sortie de banc, et il s’est montré appliqué et sérieux. Son intensité défensive et sa combativité, même à -30, ont été un vrai plus hier, et il a enfin montré qu’il pouvait être efficace en attaque (9pts à 4/5). La lutte pour les 9ème et 10ème place dans la rotation va donc être âpre !

Une vraie différence de niveau

Pour la première fois depuis le début de la saison, le Thunder a laissé l’impression de n’avoir aucune arme pour lutter contre son adversaire du soir. L’absence d’Al Horford est certes préjudiciable, mais elle n’explique pas la différence de niveau entre les deux équipes.

D’abord, offensivement, comme depuis plusieurs matchs, le Thunder a été abandonné par son adresse. Les Lakers se sont permis dès le début du match de laisser libre les shooteurs d’OKC (Bazley et Dort par exemple) et ils ont eu raison, tant le Thunder n’a pas réussi à sanctionner sur les tirs ouverts de loin.

Ce problème d’adresse a d’autant plus fermé l’accès au cercle sur les drives, cercle déjà très bien protégé par le frontcourt des Lakers et leur bonne défense collective. On a pu voir les intentions du Thunder et notamment de ses guards (Hill et SGA principalement) d’attaquer le cercle et d’essayer de scorer autrement que par du tir, mais cela a été compliqué toute la soirée. Ce n’est donc pas après ce match que l’attaque du Thunder va sortir des bas-fonds de la ligue.

Mais contrairement à d’habitude, la défense a aussi lâché, ou plutôt ne s’est jamais imposé. Dès le début du match, LA a trouvé son rythme, a mis dans leurs zones de confort Davis et James, pour ensuite dérouler collectivement. Le Thunder n’a pas trouvé de réponse, et la défense était trop peu agressive à mon goût. C’était certes un second match de back-to-back pour les deux équipes, mais OKC a besoin de cette énergie et agressivité défensive pour exister. Un élément qu’il faudra retrouver lors du prochain match face aux Bulls, au risque de les voir prendre feu.

En bref

Highlights

2 défaites de suite pour le Thunder, les deux en back-to-back à domicile. S’il y avait la place de faire mieux contre les Spurs, les Lakers étaient trop forts hier pour la jeune équipe d’OKC. Le home stand du Thunder continue samedi contre les Bulls à 2h, avec une nouvelle occasion d’ouvrir le compteur des victoires à domicile (0-5 pour l’instant).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s