al-horford-kevin-durant

Thunder 129 – 116 Nets – Match #9

5ème et dernier match de ce road-trip à l’Est pour le Thunder avec la fin du double-programme new-yorkais. Les hommes de Mark Daigneault se sont rendus cette nuit au Barclays Center pour y affronter les Nets, dans un match qui s’annonçait comme une belle confrontation.

Après une victoire contre les Pelicans et les Knicks, le Thunder pouvait réussir la passe de 3 en affrontant des Nets privés de Kyrie Irving, absent pour des raisons personelles, mais avec le retour de Kevin Durant après avoir manqué les trois précédents matchs. De son côté, le Thunder alignait un 5 classique avec Hill-SGA-Dort-Bazley-Horford.

Fil du match

Le début de match de la part du Thunder est totalement différent de celui réalisé face aux Knicks il y a moins de 48 heures : alors que le début de match face aux hommes de Thibodeau était absolument catastrophique offensivement, le Thunder va ici au contraire très vite trouver des solutions. Il faut dire que la défense des Nets n’est pas celle des Knicks, et il en va de même pour l’attaque. Shai débute le match parfaitement. Malgré le fait que Kevin Durant le défende dès le début de match, l’arrière d’OKC va faire tous les bons choix en attaque, inscrivant les 7 premiers points de son équipe.

Malgré tout, la défense du Thunder ne parvient pas à tenir le bon début de match de Jarrett Allen et est difficulté pour défendre le pick and roll. Quand on sait que le secteur intérieur est une faiblesse pour OKC, on pouvait se dire que la soirée allait être longue défensivement, d’autant plus que les Nets abusent de ce pick and roll pendant le premier quart. Pour une fois, le premier passage avec le banc ne se passe pas très bien puisque les Nets enchaînent un 10-0 pour mener 28 à 18. La défense n’est pas là et le Thunder ne semble pas trouver de solutions à l’attaque de Brooklyn. Cette impression se confirme et, malgré un Shai exceptionnel à 14 points dans le quart-temps, le Thunder se retrouve derrière de 12 points, avec un score de 29 à 41. Sur ce premier quart, les Nets tirent à 70%, il faudra donc une réaction défensive pour éviter la gifle.

Et cette réaction défensive, comme très souvent, elle provient du banc. Par un procédé difficile à expliquer, le 5 full-bench (avec Roby à la place de Muscala ce soir) resserre la défense et parvient à remonter l’écart grâce à quelques paniers, notamment grâce à un Hamidou Diallo qui, dans la continuité de son match face aux Knicks, démarre très fort d’entrée avec un 7-0 à lui tout seul pour faire revenir le Thunder à 38-44. Même si l’attaque n’est pas folle, elle fait ce qu’il faut et Mark Daigneault ne semble pas vouloir sortir ces remplaçants, les utiliser jusque dans les 4 dernières minutes du quart-temps, ce 5 tenant tête au 5 majeur des Nets. C’est alors qu’après Shai et Diallo, c’est au tour d’Horford d’entrer en scène ! Le pivot vétéran va enchaîner les paniers pour faire revenir OKC à 51 partout. Au final, un lay-up de Dort dans les ultimes secondes porte le score à 63-57 en faveur des Nets. Le Thunder est donc plus que dans ce match, et la seconde mi-temps s’annonce comme un potentiel joli affrontement.

Le début du troisième quart est sembable à la fin du deuxième : les deux équipes échangent des paniers sans qu’aucune d’elle ne semble réellement faire un run. Du côté des Nets, Kevin Durant commence à prendre les choses en main et le pauvre Bazley ne semble pas être en mesure de le stopper. Pour ce qui est du Thunder, c’est Al Horford et George Hill, plus entreprenant au retour des vestiaires, qui scorent. Mais le vrai tournant du match aura lieu au milieu du 3ème quart-temps. Alors que le score est de 74-71 en faveur des Nets, Luguentz Dort va commencer à réaliser 4 actions très importantes : il va provoquer trois lancers pour égaliser, pour ensuite provoquer une charge de KD, pour ensuite rentrer un autre 3 pour prendre le lead et enfin provoquer une seconde charge en l’espace de 90 secondes. Sans ces deux actions, le Thunder aurait pu être mené de 7 ou 8 points, au lieu de ça, il est devant 79 à 76.

Bien lancé par ces belles actions offensives et défensives de Dort, le 5 constitué de Shai + 4 joueurs du banc va réaliser un gros run. Sur les deux dernières minutes du quart-temps, le Thunder va inscrire un 10-0 aux Nets pour prendre le large 94 à 84 au bout de 36 minutes de jeu jouées. Un 7-2 en début de quart-temps, encore une fois grâce à Diallo, donne aux joueurs du Thunder leur plus gros écart du match et les Nets ne semblent pas être en mesure de combler cet écart, malgré un Kevin Durant qui fait tout ce qu’il peut. Mais rien n’y fera. Sur ce quatrième quart, OKC va avoir réponse à tout ce que vont proposer les Nets. Al Horford va être excellent, empêchant souvent les Nets de recoller à un tout petit peu moins de 10 points avec des tirs importants. Shai aura aussi été dominant tout au long du match et c’est d’ailleurs un de ses lay-ups qui va sceller le match à moins de trois minutes de la fin. 129-116 comme score final, le Thunder enchaîne une troisième victoire consécutive et termine ce road-trip avec 4 victoires pour une défaite.

MVP

Encore une fois, on aurait pu donner le titre de MVP sur ce match à Hamidou Diallo. Parce qu’encore une fois, Hamidou Diallo aura réalisé un excellent match, peut-être son meilleur en carrière. Avec 25 points (à 10/14 au tir, à deux points de son record en carrière), 3 rebonds, 4 assists et surtout 4 interceptions (son record en carrière pour le coup), on aura peut-être vu la meilleure version possible d’Hamidou Diallo, celle où il ne fait aucune erreur, où il défend avec justesse et attaque avec adresse. A voir s’il poursuit sur cette lancée ou si ces deux matchs sont à mettre au crédit de son retour à la maison. Néanmoins, on va grandement surveiller les prochains matchs d’Hamidou Diallo tant ce qu’il nous montre semble enfin être ce que l’on attend de lui. Mais le MVP de cette partie ne peut être personne d’autre que Shai Gilgeous-Alexander. Après avoir déjà réalisé un excellent match contre les Knicks, le joueur le plus swag de la ligue vient tout simplement de réaliser son meilleur match de la saison. Malgré le fait que son défenseur était Kevin Durant, SGA aura été impressionnant pendant tout le match. Son premier quart est un bijou d’attaque, son reste du match est excellent de gestion et de contrôle. Encore une fois, Shai réalise son season-high en terme de points (31, à deux points de battre son record en carrière), avec un excellent pourcentage au tir (11/16), le tout accompagné de 6 rebonds et de 7 passes. Bref, ce duo Shai/Diallo aura été le grand artisan de ces deux victoires new-yorkaises, et si Diallo demande confirmation, Shai semble se comporter de plus en plus, dans le jeu et dans l’attitude, comme un all-star.

Débrief

Lattaque

Avant le début de ce match, le Thunder était la pire attaque de toute la NBA. Avant le début de ce match face aux Nets, le plus gros total de points inscrits par les joueurs de l’Oklahoma était de 111 points, lors de la victoire face aux Pelicans il y a quelques jours. Alors peut-être que demain matin, le Thunder sera toujours la pire attaque en terme de stats avancées, mais toujours est-il que sur ce match, la performance offensive du Thunder aura été excellente. 129 points marqués, ce n’est pas tous les jours que l’on voit ça, que ce soit pour le Thunder ou pour les autres franchises NBA, et c’est synonyme d’une excellente performance offensive. 54,4 % de réussite au tir, 38,5% à 3 points et un excellent 16/17 aux lancers francs. Et si en plus de ça on ajoute les 62 points marqués dans la raquette et les 21 points en contre-attaque, on tombe sur la meilleure performance offensive proposée cette saison par le Thunder. Et même si ce n’était pas difficile de faire mieux que ce qui avait été proposé dans ce début de saison, même si l’adversaire en face n’est clairement pas une des meilleures défenses de la ligue, il faut tout de même souligner cette jolie performance du Thunder. La copie rendue offensivement était presque parfaite et hormis Bazley, un peu plus en retrait, quasiment tous les joueurs ayant participé à la rotation auront été efficace. Les matchs de Shai et de Diallo en attaque sont excellents mais il faut aussi souligner le très bon match d’Horford qui aura su alterner en attaque, un George Hill qui aura été plus agressif qu’à l’habitude, un Dort qui continue de rentrer ses tirs… bref, une vraie belle copie offensive rendue par le Thunder sur ce match, dans la droite lignée de la fin de match face aux Knicks. Dans un calendrier qui va devenir infernal à partir de la semaine prochaine, il paraît difficile de savoir si le Thunder va être en mesure de tenir ce rythme en attaque, mais si c’est le cas, alors effectivement les hommes de Mark Daigneault pourront peut-être gagner plus de matchs que prévu.

Une réaction défensive

Comme dit durant le résumé, le Thunder aura énormément souffert durant le premier quart-temps en défense. Les Nets d’entrée ont ciblé le secteur intérieur pour utiliser Jarrett Allen en pick and roll pour punir sous le cercle du Thunder. OKC aura aussi laisser sur quelques séquences des tireurs ouverts, un petit peu comme le match face aux Knicks. Mais une nouvelle fois, c’est le banc qui va sonner la révolte en défense. Ce 5 full-bench est parvenu à contenir les assauts du banc puis du 5 majeur des Nets, comme c’était le cas quasiment à chaque match depuis le début de saison. Néanmoins, à la différence du match face aux Knicks, le 5 majeur a lui aussi élevé son niveau de jeu défensif durant le match. Et même si les Nets terminent avec 116 points marqués pour un pourcentage de 50% de réussite au tir, tout est devenu plus compliqué pour eux après le premier quart puisqu’ils ne marqueront que 75 sur les 3 autres QT. Sur beaucoup de séquences on a vu un Bazley qui a pu faire ce qu’il pouvait sur KD, un Shai plus concerné en défense que lors des précédents matchs, un Horford qui a verrouillé l’accès au cercle à Allen et qui a mieux défendu le pick and roll, un Dort qui allait provoquer des charges, tous ces efforts ont fait que le Thunder a réalisé un travail défensif plutôt bon après ce premier quart. Et si on cumule à cette bonne performance défensive une excellente performance de l’autre côté du terrain, on obtient ce qui est peut-être notre match le plus abouti de l’année pour l’instant, la première victoire où le système Daigneault en attaque aura montré son plein potentiel.

En bref

Highlights

Troisième victoire consécutive pour le Thunder, la quatrième à l’extérieur, au terme d’une performance particulièrement bonne en attaque, appliquée en défense et fun à regarder pour nous fans. OKC est à présent avec un bilan positif, dans le top 8 de l’Ouest de surcroit. Néanmoins, le calendrier qui approche s’annonce très compliqué pour le Thunder et ce cyle infernal débute par la réception des Spurs, Mercredi à 2h.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s