Oklahoma City Thunder at Miami Heat

Thunder 90 – 118 Heat – Match #6

Le Thunder continue son road trip chez l’un des finalistes de la saison dernière, le Miami Heat. L’occasion d’enchaîner une seconde victoire d’affilée et d’avoir un bilan équilibré, ou au contraire de descendre dans le classement à l’Ouest.

Pas de changement dans le 5, mais l’absence sur le banc de Pokusevski, victime d’une commotion cérébrale à l’entraînement.

Fil du match

Cette fois, le Thunder débute mal son match. Les deux équipes sont assez brouillonnes pour commencer, mais le Thunder ne marque qu’au bout de 3 minutes grâce à Bazley. C’est d’ailleurs le sophomore qui se montre à son avantage sur le début de match avec 5pts.

Mais le Heat trouve rapidement son rythme et ses shooteurs, qu’OKC laisse bien trop ouvert, et Butler se montre sur les drives. Un petit écart est fait, 16 à 7 pour le Heat.

Bazley marque un premier trois point, et le duo SGA-Dort trouve enfin des accès pour aller au cercle et scorer. Cela permet de revenir à 5pts du Heat, 21 à 16.

Les bancs s’ouvrent peu à peu, et on constate que Jackson prend les minutes de Pokusevski, alors que Roby est préféré à Williams. Daigneault sort son all-bench lineup pour la fin du quart-temps, avec Maledon – Diallo – Jackson – Roby – Muscala.

Diallo score de manière spectaculaire, et Muscala ramène le Thunder à 2pts du Heat avec un 3+1, alors qu’il était à 0 sur 3 de loin. Jackson égalisera même à quelques secondes de la fin après une interception sur remise en jeu, 26-26.

Le banc continue d’être plutôt bon sur les premières minutes du deuxième QT. La défense résiste au Heat, qui ne score qu’avec des 3pts, auxquels répondent Maledon et Diallo. La machine commence alors de s’enrayer et le Heat reprend 6pts d’avance, à 37-31, avant le retour de SGA.

Le retour de SGA et progressivement des autres titulaires ne changent pas le momentum. Le Heat continue de scorer à outrance grâce à Robinson de loin et au duo Butler-Adebayo sous le cercle. Le Thunder a laissé Miami prendre feu et ne peut répondre en attaque. Cela manque cruellement de mouvement. Un 14-2 est encaissé, avant une petite réaction qui ramène OKC à 44-37.

Dort score alors de loin et aussi sur un and one, Shai inscrit son premier 3pts mais la fin de QT est très mal négociée. Le Thunder enchaîne les pertes de balle et prend plusieurs tirs forcés. Le Heat creuse l’écart et termine la mi-temps avec 14pts d’avance, 63 à 49. Le Thunder se sera montré particulièrement maladroit, shootant à 5 sur 22, alors que Miami est à plus de 50% de loin.

Tout change alors à l’entame de la 2ème mi-temps. Dort score des les premières secondes à 3pts, puis Hill. La défense est un peu plus présente, et c’est alors que Bazley prend feu. 2 tirs extérieurs consécutifs, des rebonds, des lancers francs… Baze fait un très gros passage et ramène le Thunder à 6pts, 69-63.

Mais tout s’arrête de nouveau, et OKC ne produit plus rien. Cela devient très compliqué en attaque, sans mouvement et sans adresse, alors que le Heat continue son récital à 3pts, avec cette fois Olynyk qui se chauffe.

Le Thunder encaisse un 20 à 0, stoppé seulement par un 3pts de SGA. Le Heat a passé la vitesse supérieure des deux côtés du terrain, alors qu’on ne retrouve pas le OKC encourageant du début de saison. Le banc est en plus cette fois bien plus négatif et ne tient pas, notamment physiquement.

Le 3ème QT se termine sur un score de 91 à 66, et le match est déjà plié. On se dirige vers un 4ème QT sous forme d’un garbage time géant.

Plus aucun titulaire du Thunder ne voit le terrain, alors que côté Heat, on en laisse certains, notamment Bam Adebayo, qui détruit Muscala et OKC sur Pick&Roll et fait passer l’écart au delà des 30pts.

Ce quart-temps perd peu à peu de l’intérêt, les équipes produisant de moins en moins en attaque. On aura le droit au final à un 5 Williams – Hall – Miller – Roby – Brown… Miller inscrit d’ailleurs ses premiers points sous le maillot d’OKC.

Quelques paniers en fin de match permettent au Thunder de finir sous les 30pts d’écart, sur un score de 90 à 118.

Le Heat était bien trop fort pour OKC hier, qui n’a pu répondre en termes d’adresse et trouver des solutions défensives.

MVP

SGA n’était pas loin de décrocher le trophée, mais c’est Bazley qui le remporte pour le deuxième match d’affilé, avec 16 points et 8 rebonds. Le sophomore montre depuis deux matchs tout ce que l’on peut attendre de lui. D’abord, il est précieux défensivement, notamment au rebond où il a un très bon timing. C’est lui qui a été désigné pour défendre sur Butler, et si cela n’a pas été parfait, il a montré qu’il pouvait tenir face à l’élite. Sa versatilité défensive sera un atout dans le futur. Baze a ensuite été l’auteur de deux gros passages offensifs. D’abord en début de match, pour mettre l’équipe en ordre de marche, puis en début de 3ème QT, où il a permis au Thunder de revenir dans le match. Lors de ces passages, Bazley montre toute sa panoplie offensive, avec des 3pts, des drives, des fautes provoquées… On espère le voir continuer dans cette voie-là !

Débrief

Le Thunder est tombé sur une équipe du Heat d’un niveau bien supérieur hier, a n’a pas pu rester dans le match. Collectivement, c’était compliqué des deux côtés du terrain, mais plusieurs points sont encourageants.

Une défense en difficulté

C’était un gros test pour la jeune équipe du Thunder : réussir à ralentir l’attaque du Heat. Et le défi n’a pas été réussi. Dès le début du match, la défense d’OKC a laissé les shooteurs du Heat prendre confiance à longue distance. Les rotations défensives étaient quelques fois en retard et un simple écran permettait par exemple de libérer Duncan Robinson. Si l’on ajoute à cela la domination d’Adebayo sous le cercle et de Butler sur les drives et P&R, on a un Thunder en difficulté en défense, et qui n’a pas mis l’énergie vu sur les derniers matchs.

On peut néanmoins pondérer ces diffcultés en admettant que le Heat, après un début de saison moyen, était dans un grand soir, notamment au tir, et a su profiter, malgré de nombreux turnovers, des erreurs défensives du Thunder. On a aussi eu le droit à des passages avec plus d’intensité, notamment dans le début du 3ème QT.

Un manque de création ?

Depuis le début de saison, l’une des problématiques du Thunder est d’avoir pendant 48 minutes de la création et du mouvement offensif. Tous les matchs, sur certaines séquences plus ou moins longues, on a parfois l’impression que plus rien ne se passe en attaque, que le ballon ne bouge plus et que l’équipe ne trouve plus de rythme sur les transitions. Cela a été particulièrement le cas hier soir, notamment en deuxième mi-temps.

Pendant le gros run du Heat, OKC n’a pas été en mesure de trouver de solutions offensives ou de tirs faciles. Plusieurs actions, on a vu SGA dribbler pendant de nombreuses secondes, sans que rien ne se passe autour, l’obligeant parfois à forcer des 1vs1.

Cela a aussi été le cas avec les lineups comprenant des joueurs de banc. Maledon est un bon créateur, mais n’a pas encore la capacité à porter seul une attaque. Le banc manque alors cruellement de talent offensif.

Une autre indication de ces difficultés est le nombre de 3pts très important pris par le Thunder depuis le début de saison et hier. Les joueurs ont parfois du mal à trouver des accès au cercle, et les défenses savent désormais qu’il est largement plus positif de nous laisser tirer à l’extérieur que d’approcher du cercle.

Pour pallier à ce problème d’attaque demi-terrain, OKC doit mettre du rythme et augmenter la pace du match, jouer plus de contre-attaques et de transitions. Ce qui n’a été que trop rarement le cas hier.

Un trio qui continue de se montrer

Le gros point positif de la rencontre est probablement le trio de jeunes du Thunder qui continue de se montrer très intéressant, même dans une large défaite.

D’abord, on a un peu retrouvé le Shai de l’année dernière, très agressif au cercle et fort sur les drives. A plusieurs reprises en première mi-temps, il a, par sa vitesse, su faire la différence pour aller scorer au cercle, alors qu’il était notamment défendu par Butler. Comme nous l’avons expliqué dans notre dernier live, il nous paraît important que SGA ne se cantonne pas seulement à prendre des tirs extérieurs.

Ensuite, Bazley, comme nous l’avons écrit dans la partie MVP, continue de montrer tout son potentiel, notamment offensif, et revient bien après plusieurs performances plus délicates et un manque d’adresse.

Enfin, Dort s’affirme soir après soir comme un joueur capable d’apporter en attaque. Il continue de shooter avec un bon pourcentage à 3pts, bien que celui-ci va probablement baisser au fil de la saison, mais il montre surtout de très bons flashs sur les drives et balle en main.

En bref

Highlights

4ème défaite de la saison pour le Thunder, qui n’arrive pas à enchaîner après la victoire à Orlando. Avec cette défaite, même si le classement est très serré, OKC se retrouve dernier à l’Ouest. Et le prochain match sera compliqué, avec un déplacement à New Orleans, pour affronter des Pelicans qui avaient largement gagné lors de la première confrontation !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s