roby dunk

Magic 118 – 107 Thunder – Match #3

Après deux premiers matchs très serrés soldés par une victoire et une défaite, le Thunder retrouvait cette nuit le Magic d’Evan Fournier. Al Horford et George Hill ont été préservé et n’ont pas joué ce deuxième match du premier back-to-back de la saison. L’occasion pour les jeunes de se montrer et de gagner des points auprès de Mark Daigneault.

L’absence des deux vétérans a forcément modifié le 5 majeur. Gilgeous-Alexander – Dort – Jackson – Bazley – Roby ont donc débuté la rencontre. Roby et Jackson ont profité de l’absence d’Hill et Horford pour jouer leurs premières minutes de la saison.

Fil du match

Le Thunder commence le match assez timidement. L’absence d’Horford se fait tout de suite ressentir en défense, Gordon et Vucevic en profitent dès le début de la rencontre en marquant les 7 premiers points d’Orlando. En attaque, Roby bat son record en carrière dès les premières minutes (premiers points en NBA). Bazley et SGA s’occupent de la création mais ça reste assez brouillon. 7-5 pour le Magic.

Après le premier temps mort, Shai et Bazley continuent de créer et d’attaquer le cercle pendant que Roby est toujours très efficace que ce soit sur pick and roll ou pick and pop. De l’autre côté du terrain, c’est toujours aussi compliqué, le Thunder n’arrive pas à protéger sa raquette et même si Roby fait un bon début de match offensivement, on se rend vite compte qu’il est beaucoup moins à l’aise en défense. 24-22.

La second unit fait son entrée sur le terrain. Comme souvent, notre défense s’affaiblit et la création en attaque devient bien plus brouillonne. L’excellente défense du Magic n’aide pas. Maledon parait trop seul pour créer et même s’il veut bien faire, l’attaque d’OKC est très peu efficace. Le Magic fait un premier écart, 34-27 à la fin du 1er QT.

Après un début poussif de la part du banc, c’est beaucoup mieux des deux côtés du terrain. La second unit se bat en défense et gratte quelques points en allant chercher le contact aux doubles-pas. Diallo apporte son énergie habituelle et le mauvais passage du Magic permet à OKC de revenir à 40-39.

Contrairement aux matchs précédents, le retour du 5 majeur n’est pas vraiment bénéfique. Le Thunder propose peu de choses en attaque et les difficultés à protéger le cercle persistent pour les joueurs d’OKC. 51-43.

L’absence des deux vétérans commence vraiment à se faire ressentir, que ce soit à la création ou en défense. SGA et Dort à 3 points permettent à l’équipe de rester au contact d’Orlando et de revenir à 4pts. 60-56 à la mi-temps.

A la reprise, SGA reprend petit à petit les choses en main. Il alterne entre shoot à mi distance, à trois points, lay-ups et création pour les autres. Dort continue d’être adroit avec deux 3 pts. Côté Magic, Vucevic continue de faire mal à la raquette du Thunder et Roby et Muscala paraissent assez impuissant, en grand déficit physique. 78-73.

Qui dit fin de troisième QT dit retour de la second unit. Cette fois, SGA reste un petit peu plus longtemps sur le terrain pour accompagner les jeunes en étant très efficace au scoring et à la création. Après la sortie de Shai, ça devient plus compliqué en attaque, l’adresse de Muscala fait tenir le Thunder mais la défense n’y est toujours pas et chaque pénétration adverse, notamment de Bacon, fait mal à OKC. 87-85 avant d’entamer le dernier QT. On semble encore se diriger vers une fin de match serrée.

Le début de QT est tout de suite assez difficile. Le Magic démarre bien et les problèmes défensifs du Thunder s’accentuent encore. Muscala sort un énorme and one à 3 pts qui camoufle bien la reprise ratée d’OKC. 95-91.

L’agressivité des joueurs du Thunder leur permet d’être dans le bonus à 9 minutes de la fin. Malheureusement, cela ne changera pas grand chose. Le Magic défend mieux, plus proprement et provoque des pertes de balles, des marchés et des 3 points ratés d’Oklahoma City. Les très belles performances de Roby et SGA ne suffisent pas à rester vraiment au contact. La défense intérieure est bien trop faible et le manque d’expérience est flagrant face à une équipe d’Orlando qui se connaît parfaitement. En plus, on rate des lancers-francs… L’absence de Hill et Horford est cruelle et le Thunder se retrouve à 8 points d’écart à 3 minutes de la fin. 112-104

La fin de match n’aura pas vraiment été serrée contrairement aux deux derniers matchs. C’était trop brouillon en attaque et trop faible en défense. Les cadres d’Orlando ont très bien géré la fin de match et le Thunder s’incline donc 118-107.

Malgré la défaite, il faut retenir que les joueurs sont restés au contact d’une belle équipe d’Orlando invaincue depuis le début de la saison sans deux joueurs du 5 majeur. Certains jeunes comme Roby ont pu se montrer et gagner des points auprès de Mark Daigneault. Josh Hall a lui joué ses premières secondes en NBA.

MVP

On risque de le revoir régulièrement dans cette rubrique, Shai Gilgeous-Alexander est notre MVP de la soirée. Malgré la défaite, SGA a maitrisé son match du début à la fin sans George Hill à ses côtés. Excellent à la création pour lui ou pour ses coéquipiers, très adroit au tir (8/10) et plus particulièrement à 3 pts (3/3) et encore une fois plutôt bon en défense où il continue de progresser, SGA a fait un très grand match et confirme son statut de leader offensif de l’équipe. Le guard du Thunder termine le match après 33 minutes sur le parquet en 23/7/7 et en étant très actif des deux côtés du terrain. 5 ballons perdus tout de même mais pas de grossières erreurs, SGA poursuit son bon début de saison avec un match très propre.

Débrief

Back-to-back terminé pour le Thunder avec 2 défaites. Encore une fois, le Thunder a montré de belles choses. Malheureusement, les absences d’Al Horford et de George Hill ont provoqué des erreurs défensives, un manque à la création et surtout un déficit d’expérience en fin de match. Toutefois, les jeunes ont su rester au contact jusqu’à la fin et ce n’est que très encourageant pour la suite.

Une équipe jeune en l’absence d’Horford et Hill

L’absence des deux cadres a permis à certains jeunes de se montrer. Même si le manque d’expérience était flagrant, il y a du bon et du moins bon à retenir de ce manque de cadres.

Numériquement, Justin Jackson et Isaiah Roby ont remplacé Hill et Horford. C’était l’occasion pour les deux jeunes de faire leurs premiers pas sous le maillot du Thunder en match officiel et ce fût plutôt une réussite.

Dans un rôle différent d’Horford, Roby a fait un très bon match et finit la rencontre avec 19 points et 7 rebonds à 9/12 au tir. Bien aidé par SGA en attaque, Roby a su se montrer intelligent dans ses placements et ses coupes tout en étant très adroit. Il est aussi l’auteur d’une action incroyable en mettant Vucevic par terre puis en allant dunker devant un Ross impuissant.

Tout n’a pas non plus été parfait pour Roby, sa défense était assez catastrophique, Vucevic s’est régalé tout le match. Roby a été incapable de contenir le pivot adverse ou encore de protéger le cercle sur les drives des extérieurs d’Orlando.

Justin Jackson a été moins surprenant mais pas inintéressant. Malgré un manque d’adresse à 3 pts (0/3), il a finit la rencontre avec 8 points et a montré qu’il pouvait être utile avec ou sans ballon tout en étant correct en défense.

Darius Bazley est un des perdants de la non présence des deux vétérans. Sans Al Horford, il n’a pas pu exprimer clairement son talent défensivement tant Roby était en difficulté à côté de lui. En attaque, ce n’était pas vraiment mieux. L’absence d’Hill et Horford a engendré un manque de spacing et les défenses se sont donc resserrées sur Bazley. Il terminera la rencontre avec 6 pts et 6 rebonds seulement avec un malheureux 3/14 au tir.

L’absence des deux joueurs a aussi permis à Orlando de creuser l’écart en fin de match. Le manque d’expérience était évident côté OKC et même si SGA a porté l’équipe comme il a pu, c’était bien trop faible en défense et trop limité en attaque pour inquiéter Orlando dans les dernières minutes du match.

Muscala et Dort qui confirment

Après deux premiers matchs intéressants, Muscala et Dort confirment leur bon début de saison.

Encore une fois, Luguentz Dort s’est montré très présent des deux côtés du terrain. Il a été bon en défense mais surtout très présent en attaque. Dort finit la rencontre avec 15 points avec trois 3 pts, du drive et un peu de création. Dort continue de progresser et il peut encore surprendre s’il continue sur cette voie.

Bien qu’assez fragile en défense, Muscala s’est encore montré redoutable d’efficacité en attaque avec 14 points (5/6 au tir dont 3/4 à 3 pts). Le pivot apporte des points importants en sortie de banc et lorsque les jeunes ont du mal à la création, il apporte des solutions sur pick and pop et sur pick and roll.

Les lancers francs et la fin de match

Ce n’est une surprise pour personne, être adroit sur la ligne des lancers est nécessaire pour gagner un match de basket. Cette nuit, les joueurs du Thunder ont finit la rencontre à 10/19 aux lancers. Ce manque d’adresse a permis à Orlando de s’échapper petit à petit dans la rencontre, notamment dans le dernier QT.

En plus des lancers francs, la fin de match du Thunder a été assez mal géré et a permis au Magic d’enfoncer le clou dans les dernières minutes. Beaucoup d’imprécisions en attaque avec des pertes de balles, des marchés et un manque d’adresse extérieure qui se sont ajoutés aux échecs sur la ligne.

Comme évoqué plus tôt, cette fin de match ratée est dû à l’expérience du Magic et au manque des vétérans côté Thunder. Il n’y a pas de quoi taper sur notre effectif très jeune mais cette fin de match doit aussi servir à prendre de l’expérience.

Dans une optique de tanking ou au moins de perdre beaucoup de matchs, cette rencontre est donc idéale.

En bref

Highlights

Après deux matchs qui se sont joués dans les dernières secondes, le Thunder a perdu plus largement cette fois-ci. Privé de deux joueurs du 5 majeur, les jeunes de l’équipe ont pu se montrer et l’équipe a accroché une belle équipe du Magic jusqu’à la fin du match avant de s’incliner 118-107. Prochain rendez-vous la nuit du 31 au 1er à 2h pour fêter la nouvelle année en compagnie de Steven Adams face aux Pelicans.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s