SGA Jazz

Jazz 110 – 109 Thunder – Match #2

Après une première victoire sur le parquet des Hornets, le Thunder retrouvait la Chesapeake Energy Arena hier, pour son premier match à domicile. Clin d’œil à la saison dernière, OKC débutait à domicile en recevant le Jazz !

Même 5 majeur pour OKC. Le lineup Hill – Gilgeous-Alexander – Dort – Bazley – Horford semble se confirmer comme le 5 majeur définitif. Seul Ty Jerome était absent pour ce match.

Fil du match

Les premières minutes ont été parfaites dans l’exécution offensive pour OKC. Il y a du rythme, des espaces et surtout de l’adresse à 3pts. 4 sur 4 à 3pts pour commencer, avec 2 réussites déjà pour Horford. La défense se met en place, et le Jazz n’est pas réveillé. 14 à 4 en 5min.

Après le premier temps-mort, l’adresse du Thunder revient dans des standards plus normaux, malgré un deuxième 3pts de Dort. La défense continue d’être au niveau, mais le Jazz commence à trouver des solutions sur Pick&Roll, notamment grâce à Conley, et revient à 17-11.

Les bancs s’ouvrent alors pour les deux équipes, et comme prévu, cela se complique un peu pour le Thunder. Cela manque de création en attaque et tout devient difficile. Mais avec quelques exploits sur des drives de Maledon et Williams et surtout une défense qui continue de lutter, OKC arrive quand même en tête à la fin du quart-temps, 24 à 22.

Le Jazz, porté par Conley qui fait un très bon début de match, essaye de revenir et limite bien le Thunder offensivement. Mais Mitchell est en difficulté et Muscala puis Horford sanctionnent derrière l’arc, pour laisser le Thunder en tête sur un score de 35 à 33.

Les titulaires reviennent alors sur le terrain, et ça accélère le jeu. Bazley et Dort y vont de leur 3pts, et malgré une petite série de Mitchell, l’écart se creuse pour le Thunder.

Dort est très présent des deux côtés du terrain et malgré une bonne fin de QT de Utah, OKC reste en tête à la mi-temps, 52 à 49. Si le Jazz ne montre pas son meilleur visage, il y a de quoi être convaincu par la performance du Thunder, qui partage bien la balle et met beaucoup d’énergie en défense.

Mais le 3ème QT débute mal. C’est au tour du Jazz de prendre feu de loin. De nombreux tirs ouverts sont créés grâce aux écrans plasma de Gobert, et Bogdanovic chauffe doucement. Le Jazz fait un petit écart à 66-61, profitant aussi d’une attaque plus brouillonne côté OKC.

C’est alors le moment George Hill. Très discret jusque là, Hill va se montrer très agressif sur les drives et va maintenir le Thunder en vie offensivement. Il va rapidement être aidé par Shai, qui trouve des accès au cercle, et par Dort, auteur d’un très gros passage défensif et qui continue de scorer. Le Thunder reprend la tête 80 à 76.

La fin de QT est géré par SGA qui a tous les ballons. Il essaye de se créer des tirs, mais n’oublie pas de servir ses coéquipiers comme Maledon dans le corner. Le QT se termine avec 3pts d’avance pour le Thunder, 87-84.

Le 4ème QT commence difficilement, sans adresse. Et alors qu’il n’est pas efficace sur la rencontre, Muscala va enchaîner deux tirs à 3pts. Si on ajoute à cela un SGA qui retrouve de l’efficacité, OKC va mieux en attaque. Mais trop d’opportunités et de tirs faciles sont laissés à Utah, qui reste dans le match à 95-93.

Malgré un autre 3pts de Lu Dort, Utah égalise avec un Bogdanovic très efficace sur la deuxième mi-temps et un Mitchell qui se réveille un peu.

La fin de match approche alors et cela se tend. Côté Thunder, tout repose sur Shai, qui a encore une fois tous les ballons et doit créer tout seul. S’il arrive parfois à scorer, c’est assez laborieux et il n’y a plus rien collectivement. A l’inverse, le Jazz continue de faire mal à la défense du Thunder grâce aux écrans de Gobert.

Les isolations se multiplient pour OKC alors que l’on arrive dans les deux dernières minutes. La solution vient alors de Dort qui, après un rebond offensif de Hill, inscrit son 5ème 3pts ! 109 -108 pour le Thunder !

Plus personne ne score jusqu’à 14 secondes de la fin, où le Jazz à la balle. Malgré une bonne défense de SGA puis de Dort, Mitchell arrive à scorer.

Il reste 7s à jouer. La balle atterrit dans les mains de Shai, qui drive mais ne peut finir son lay-up, bien gêné par Gobert. 110 à 109 pour le Jazz, première défaite pour le Thunder, après un clutch pas très bien géré.

MVP

Après un premier match encourageant, on a eu le droit à Game 7 Dort hier ! Quel match pour le Canadien ! Dort a été dominant des deux côtés du terrain. D’abord, sur son terrain de prédilection, la défense, Dort a montré ses capacités élites et apporté son énergie. Missionné sur Donovan Mitchell, il a été un véritable poison, l’empêchant de trouver son rythme et gagnant plusieurs ballons. Mitchell, malgré une bonne fin de match, a fini à 6 sur 23 au tir. Mais la surprise est venue de l’impact offensif de Dort. Record en carrière pour lui (aussi bête soit-il, les matchs en Playoffs ne sont pas comptés) avec 26pts, à 9 sur 11 au tir et surtout 5 sur 7 à 3pts ! Dort a semblé en confiance hier, n’hésitant pas à prendre les tirs ouverts à 3pts, et se permettant même un jab step sur le 4ème ! Son dernier 3pts aurait d’ailleurs pu donner la victoire au Thunder… En plus de sa grosse soirée au tir, il a aussi montré des flashs sur les drives, sur lesquels il a su utilisé son corps et ses épaules pour s’imposer et finir efficacement. De quoi placer de grandes attentes sur la progression du sophomore cette année.

Débrief

Première défaite de la saison pour le Thunder, qui chute sur un panier de Donovan Mitchell à quelques secondes du terme. Le Thunder a pourtant mené la majeure partie du match, et montré un niveau de jeu plutôt satisfaisant sur la rencontre, malgré une fin de match ratée.

Une attaque irrégulière, mais adroite

On le sait, avec tous les changements de l’intersaison et la jeunesse de l’effectif, cela va prendre du temps à OKC pour créer un collectif offensif efficace et constant.

Mark Daigneault prône un jeu basé sur le spacing et la vitesse, et on a pu l’entrevoir dans le début de match. L’utilisation d’un stretch 5 est un vrai plus pour le groupe, avec un Al Horford très adroit en première mi-temps hier, et un Muscala qui sera toujours une menace extérieure. Avec un jeu presque en 5-out, les espaces sont grands pour les drives, notamment des guards, qui sont alors en mesure de créer des décalages et des tirs ouverts.

Si le collectif n’est pas non plus optimal sur ces situations, on peut voir des extra-passes et des actions où tout le monde touche la balle. De quoi responsabiliser tous les joueurs et leur permettre de trouver leur rythme.

Mais il y a aussi des passages où plus rien ne se passe, la création offensive ne suit plus, et le Thunder enchaîne drive et tir forcé après drive et tir forcé. Le banc d’abord est susceptible de tomber dans ce manque de fluidité, comme nous l’avons vu hier au deuxième QT. Mais, comme lors de la fin de match, OKC peut avoir du mal à jouer collectif et faire des passes dans les moments difficiles, où l’attaque n’est que succession d’isolations et d’1vs1 sans mouvement.

Cette problématique a pu être compensé hier par une grande efficacité à 3pts, mais c’est clairement un gros axe de progression pour l’équipe au fil de la saison.

Une vraie identité défensive

Si c’est difficile en attaque, le Thunder semble déjà s’être créer une certaine identité défensive. Et cette identité, si elle est encore largement perfectible, passe par une énergie et une intensité forte de la part de tous les joueurs.

Tous les joueurs du Thunder ont semblé concernés et impliqués hier défensivement, cherchant à gagner des ballons, à ne pas subir sur les 1vs1 et à effectuer les closeout pour limiter les shoots ouverts. On peut bien sûr mettre en exergue l’impact de Dort dans ce domaine, mais des joueurs comme Pokusevski, Diallo ou encore Bazley, notamment au rebond, ont montré une vraie envie défensive hier.

Par contre, la défense collective est très largement améliorable. OKC a été en grande difficulté sur les écrans de Gobert, qui a pu permettre à ses guards et shooteurs de se régaler sur P&R. De nombreux décalages ont été créés à partir de ces situations, et le Thunder n’a pas trouvé de solution pendant le match.

Il y a aussi eu de nombreuses erreurs de rotation défensive, des erreurs dans les aides qui ont donné des shoots ouverts au Jazz. Mais beaucoup de ces erreurs peuvent être mises sur le dos de la jeunesse de l’effectif et de son manque de vécu.

Le 5 majeur… et ensuite ?

Comme lors du premier match, les titulaires ont parfaitement tenu leur rang. D’abord, Shai a été un bon leader offensif pendant tout le match, essayant de créer pour les autres ou de scorer quand l’équipe était dans le besoin. S’il n’a pas réussi le game winner, il a porté l’équipe dans le dernier QT, et a été plutôt bon sur la deuxième mi-temps.

Horford a démarré le match en trombe, étant très adroit à l’extérieur et posant problème à Gobert. Mais il a un peu disparu en deuxième mi-temps et en fin de match, moins servi et moins adroit. A l’inverse, Hill a été très discret en première mi-temps, avant de porter l’équipe au scoring au 3ème QT. Il s’est montré agressif et est allé chercher des points sous le cercle.

Dort, comme nous l’avons indiqué dans la partie MVP, a fait un match incroyable. Enfin, Bazley a été trop peu servi et utilisé à notre goût, alors qu’il se montre très souvent intelligent et efficace quand il a la balle.

Les starters font du Thunder une équipe compétitive, mais le banc reste pour l’instant largement en deçà. Muscala finit certes à 9pts en sortie de banc, mais s’est montré inefficace une bonne partie du match, avant de faire une bonne série en début de 4ème QT. Sa défense et son manque d’impact physique ont été, de plus, assez problématiques hier.

Diallo a essayé d’apporter son habituel énergie, notamment en défense, mais n’a pas été très efficace et n’a pas eu un gros impact sur le match. Maledon a été en difficulté en première mi-temps, avant d’avoir un bon passage en deuxième, avec un 3pts et des bonnes défenses. Notre autre rookie, Pokusevski, n’a pas tenté grand chose en attaque et a fait de son mieux en défense. Enfin, Kenrich Williams n’est pas négatif en attaque mais reste brut, et son impact défensif ne peut pas lui justifier un bon temps de jeu.

Bref, le banc du Thunder n’est pas au mieux en ce début de saison, comme on pouvait s’y attendre. Il faudra être patient avec Maledon et Pokusevski, mais Daigneault doit trouver des solutions dès maintenant. Il a d’ailleurs pour cela changé un peu ses rotations en deuxième mi-temps, ne remettant pas les 5 joueurs du banc en même temps. SGA a joué tout le 3ème, et Williams n’a eu de minutes que dans le dernier QT. De quoi limiter la casse.

En bref

Highlights

Première défaite pour le Thunder, mais une défaite plus qu’encourageante face à une grosse équipe de l’Ouest. Une défaite qui permettra aux jeunes de progresser et de gagner en expérience, mais qui est aussi un premier pas pour OKC vers la draft 2021. Prochain match cette nuit à 2h en back to back pour le Thunder, qui reçoit le Magic !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s