Steven adams celebration

Merci Big Kiwi !

C’était dans l’air depuis un moment, le Thunder poursuit sa reconstruction et c’est au tour de Steven Adams de quitter le navire. Le Big Kiwi quitte sa maison pour rejoindre les Pelicans. Retour sur le magnifique passage de notre pivot dans l’Oklahoma.

L’annonce est tombée en tout début de matinée, on s’y attendait, c’était une évidence, notre poste 5 ne participera pas au projet de reconstruction. Certes, il était nécessaire de tourner la page avec Adams pour lancer le rebuild. Mais c’est quand même un pincement au cœur de le voir partir après 7 années de bons et loyaux services.

Drafté en 2013 en 12ème position, notre magnifique pivot à l’allure de bûcheron aura tout connu au Thunder. Il a appris aux côtés de Nick Collison. Il y a eu la période « Stache Bro » avec Enes Kanter. Il a contribué aux triple-doubles de Russell Westbrook en bougeant tous les pivots adverses aux rebonds. Il a connu les finales de confs en 2016, la saison surprise de 2020. Bref, la liste est encore très longue. Tout ça pour dire que Steven Adams s’est inscrit dans la légende du Thunder depuis son arrivée.

Adams à OKC c’est une constante progression. Titulaire dès sa saison sophomore à l’époque ou sa barbe, ses tatouages et sa queue de cheval (on parle évidemment de sa splendide coiffure et non de ses attributs sexuels) ne faisaient pas partie de son flow monumental. Aquaman s’est très vite intégré au Thunder en étant un des big men les plus redoutés de la ligue physiquement. Environ 2,11M pour 115kg ça peut faire peur à pas mal de joueurs. Sa présence dans la raquette et notamment aux rebonds offensifs a fait beaucoup de bien à l’équipe pendant de nombreuses années. C’est aussi un des derniers pivots à l’ancienne qui est là pour tout bouger dans une raquette. Adams n’était pas là pour shooter à 3 points (sauf à une main au buzzer de sa moitié de terrain, c’est pas drôle sinon).

Steven Adams c’est aussi un gros impact en dehors des terrains. Comme on l’a dit au dessus, le Kiwi c’est un flow de bûcheron inimitable. Jamais une seule embrouille, il semblait être aimé de tous dans la franchise. Il apportait sa bonne humeur et son sourire au quotidien. Sa poignée de main avec Nick Collison nous manquait déjà, on va maintenant devoir faire sans son introduction d’avant match…

Pour rendre hommage à Steven Adams on a même pas besoin de parler de statistiques tant son impact sur le terrain dépasse les chiffres. On retiendra l’image d’un guerrier toujours prêt à aller au combat. Tous les soirs de matchs notre barbu se tapait les tâches ingrates sans jamais s’en plaindre. Une denrée devenue rare en NBA.

On souhaite évidemment bonne continuation à notre Big Kiwi ! En espérant que tu t’épanouisses pleinement chez les Pelicans ! Tes écrans assassins, tes box out, tes célébrations et même tes bras roulés (souvent très moyens) vont nous manquer. Sans oublier tes euro-steps au ralenti ! Bon courage pour la suite de ta carrière et à bientôt à la Chesapeake Energy Arena pour les retrouvailles !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s