Westbrook celebration utah

Top 20 Performances Individuelles – 10 : Russell Westbrook vs Jazz le 25/04/2018

Même si le Thunder reste une jeune franchise, elle a déjà connu un certain nombre de performances impressionnantes en seulement 12 années d’existence. Nous avons donc décidé de réunir ces performances et d’en faire un classement. Pendant 20 jours, découvrez ou redécouvrez une performance qui aura marqué l’histoire du Thunder voire l’histoire de la NBA pour certaines d’entre elles. Aujourd’hui, à la 10ème place, retour sur le Game 5 de Russell Westbrook face au Jazz lors des playoffs 2018.

La saison 2017-2018 représente probablement le plus grand fiasco de la courte histoire du Thunder. Après avoir passé une saison magique l’année précédente grâce à la folle saison de Russell Westbrook, le Thunder va très vite retrouver des envies de redevenir contender. Lors de l’été, c’est Paul George qui débarque contre Victor Oladipo et Domantas Sabonis. Ce transfert représente clairement un gros pari, le Thunder ne faisant pas partie des équipes citées par PG comme des équipes dans laquelle il aurait souhaité aller et, avec une seule année restante sur son contrat, il est totalement possible que PG parte pour rien en cas de saison décevante, mais Sam Presti vient de faire un pari pour prouver à son MVP, lui aussi pas loin de sa fin de contrat, que le management fait tout pour l’entourer.

A l’intersaison, le Thunder va prolonger le contrat de Westbrook ainsi que celui d’Andre Roberson ainsi qu’une signature pour très peu de Patrick Patterson et de Nerlens Noel, mais perdre Taj Gibson, qui ira aux Wolves. Avec ce départ, un renfort au poste 4 s’avère plus que nécessaire pour OKC, surtout quand on sait que le principal adversaire du Thunder s’appelle les Golden State Warriors. C’est alors que Sam Presti va tenter un nouveau pari. Le 25 Septembre 2017, la nouvelle tombe : Carmelo Anthony, en mésentente avec le management des Knicks, est échangé à OKC contre Doug McDermott et Enes Kanter. Avec ce transfert, le Thunder récupère un autre joueur capable de faire la différence et qui sembler fitter avec Paul George ainsi que Russell Westbrook. Avec un tel effectif, le Thunder semble faire partie des favoris dans la course au titre avant le début de la saison, mais tout ne va pas se passer comme prévu.

Le début de saison sera marqué par de mauvais résultats, le Thunder ne réussissant jamais réellement à décoller et le trio à prendre totalement. Après 42 matchs, le Thunder se retrouve avec un bilan de seulement 22 victoires pour 20 défaites. Carmelo Anthony n’arrive pas à s’intégrer, le banc, très affaibli par le départ d’Enes Kanter, n’a aucun impact et Russell Westbrook est lui aussi cible de critiques alors qu’il fait tout pour intégrer au mieux ses équipiers.

Malgré tout, le Thunder va connaître une bonne période aux alentours du mois de Janvier, où il va réaliser une série de 8 victoires consécutives. Cette série va cependant être entachée par une grosse perte : la blessure d’Andre Roberson. En effet, Dre va se blesser gravement au tendon rotulien, mettant fin à sa saison ainsi qu’aux espoirs de titre du Thunder dans le même temps. La fin de saison va donc être difficile pour OKC, terminant in extremis 4ème de l’Ouest avec un bilan de 48 victoires pour 34 défaites. Avec ce bilan et ce avantage du terrain, le Thunder va affronter le surprenant Jazz d’Utah au premier tour.

Cette série débute de la meilleure des façons avec une belle victoire du Thunder au Game 1, emmené par un Paul George en grande forme et un Carmelo Anthony inspiré. Cependant, les choses vont très vite se dégrader pour les hommes de Billy Donovan. Au Game 2, malgré une confortable avance en 1ère mi-temps, le Thunder va s’effondrer dans le clutch, perdant ce match et retournant dans l’Utah à 1-1. Malgré cette défaite, les hommes de Donovan restent confiants dans l’issue de la série, mais c’est vraiment à partir de ce match que le Thunder va dérailler.

Lors du Game 3, OKC subit un très gros revers avec une défaite de 13 points, match où Russell Westbrook se sera fait dépasser dans tous les compartiments du jeu par son adversaire direct, Ricky Rubio, où Paul George commencera à subir la pression mentale de Joe Ingles et où Carmelo Anthony est incapable d’apporter quelque chose de positif. De plus, les hommes de Billy Donovan n’ont aucune réponse face à l’autre Donovan, Donovan Mitchell, alors rookie, qui fait la totale à cette équipe de l’Oklahoma.

Lors du Game 4, les choses vont s’envenimer encore plus. Russell Westbrook, à présent au courant des critiques pour la gestion de sa matchup face à Ricky Rubio, va tenter d’en faire trop et va devenir trop agressif, prenant très vite 4 fautes dans la 1ère mi-temps, souvent pour des fautes plus qu’évitables. Dans une ambience houleuse, tous les joueurs sont sous tension : Paul George et Joe Ingles s’embrouillent, c’est chaud entre Russell Westbrook et à peu près toute l’équipe du Jazz tandis que Carmelo Anthony et Jae Crowder sont eux aussi pas loin de la confrontation. Et à ce petit jeu, c’est le Jazz qui en profiter, collant une raclée supplémentaire au Thunder en remportant le Game 4 de 17 points. Mené 3-1, le Thunder se retrouve dos au mur et n’a plus le choix : pour remporter la série, il faut à présent remporter tous les matchs. Et ça commence par un Game 5 à la Chesapeake.

Lors de ce match 5 décisif, le Thunder va réaliser 30 premières minutes affreuses, ne marquant que 12 petits points lors du 2ème quart-temps. Pire, un 3 points de Jae Crowder lors du 3ème quart-temps va faire monter l’écart jusqu’à 25 points. On pense alors que la saison du Thunder est terminée, Russell Westbrook et Paul George vont en décider autrement. Grâce à quelques coups de sifflet favorables qui vont obliger Quinn Snyder à mettre Rudy Gobert sur le banc, le Thunder va effectuer une folle remontée, grâce aux 20 points dans le quart-temps de Westbrook. Mieux, à 40 secondes de la fin du quart-temps, le Brodie va rentrer un gros 3, permettant au Thunder de revenir à 78 partout, concluant ainsi la remontée de 25 points de retard à égalité en moins de 6 minutes.

Le 4ème quart va tourner à l’avantage du Thunder, qui va réussir à remporter ce match 5 sur un score de 107 à 99, recollant ainsi à 3-2 et gardant ainsi espoir dans cette série. Victime de critiques depuis le Game 3, Russell Westbrook aura répondu sur le terrain avec une performance XXL, dans une grande victoire en playoffs : 45 points (17/39 au tir, 5/9 à 3 points, 6/6 aux lancers) avec 15 rebonds et 7 assists, la victoire et le comeback en prime. Encore une fois, Russell Westbrook vient de prouver qu’il est capable de porter son équipe en playoffs et de la sortir de situations plus que compliquées.

Malheureusement, si cette performance n’est pas si haut dans le classement c’est aussi parce que la série sera perdue par le Thunder, la faute non pas à Russell Westbrook (qui, malgré des pourcentages pas fous, aura tout tenté) mais à un Paul George déterminé à envoyer des briques par dizaine et à un Carmelo Anthony qui finira par être benché au profit de Jerami Grant lors de la fin de la série. Malgré tout, il ne faut pas oublier que dans ce Game 5, le Brodie venait de montrer aux sceptiques qu’il était capable de faire de grosses performances en playoffs et de faire gagner son équipe, au moins un match, en tant que leader.

C’est tout pour aujourd’hui et pour cette 10ème place de notre top 20, on se retrouve demain pour une nouvelle performance. A demain !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s