Westbrook Philadelphie

Top 20 Performances Individuelles – 14 : Russell Westbrook vs 76ers le 04/03/2015

Même si le Thunder reste une jeune franchise, elle a déjà connu un certain nombre de performances impressionnantes en seulement 12 années d’existence. Nous avons donc décidé de réunir ces performances et d’en faire un classement. Pendant 20 jours, découvrez ou redécouvrez une performance qui aura marqué l’histoire du Thunder voire l’histoire de la NBA pour certaines d’entre elles. Aujourd’hui, à la 14ème place, retour sur le triple-double de Russell Westbrook face aux Sixers.

La saison 2014-2015 est la saison où Russell Westbrook s’est révélé comme un véritable joueur avec un potentiel de MVP. Si pendant les années qui ont précédées cette saison il aura été plus qu’un all-star confirmé, Russ était dans l’ombre de Durant, considéré probablement à juste titre comme le deuxième meilleur joueur de cette équipe du Thunder. Cette pensée va se confirmer quand KD sera nommé MVP lors de la saison 2013-2014, saison où il aura joué le moins de matchs avec Westbrook.

En effet, depuis les playoffs 2013, le numéro 0 rencontre des difficultés à retrouver les parquets NBA. Avant cette blessure au ménisque, Russell Westbrook n’avait manqué aucun match en 4 ans. Il manquera le restant des playoffs 2013, tuant les espoirs de titre du Thunder et va à nouveau manquer une quarantine de matchs lors de la saison suivante, à cause d’une nouvelle opération au ménisque. C’est lors de cette saison que Russ aura ses plus mauvaises stats, à base de « seulement » 22 points, 6 rebonds et 7 passes. Beaucoup se questionnent donc sur la suite de la carrière de Westbrook, car son physique est sa principale arme et ses deux opérations du ménisque peuvent donner naissance à quelques doutes.

Et lors de cette saison 2014-2015, on va atteindre un nouveau sommet en terme de malchance et de blessures pour cet effectif du Thunder. Dès la présaison, KD se fait opérer du pied et sera indisponible 6 semaines, puis, dès le deuxième match, Russell Westbrook se brise la main et manquera sa quinzaine de match. Serge Ibaka se fera lui aussi opérer pendant la saison, et Kevin Durant ne jouera que 27 matchs lors de cette saison, laissant Russell Westbrook seul leader de ce Thunder version 2014-2015. C’est alors que le Brodie va prendre les commandes de la franchise et montrer son plein potentiel en tant que franchise player.

Les stats de Westbrook lors de cette saison ? 28,1 points (meilleur marquer de la ligue cette saison), 7,3 rebonds ainsi que 8,6 passes. Le tout accompagné de 11 triples-doubles, du titre de MVP du All-Star Game ainsi que le titre du meilleur joueur du mois de la conférence Ouest trois mois consécutif, de Février à Avril. De quoi prouver à tous ceux qui avaient des doutes sur lui que Westbrook est un bien un joueur capable de porter sa franchise à bout de bras. Et c’est lors de ce match face aux Sixers le 4 Mars 2015 que Russ va réellement rentrer dans une autre dimension.

Le match à lieu à la Cheasapeake et le Thunder, actuellement en bataille pour arracher le huitième spot à l’Ouest avec un bilan de 33 victoires pour 27 défaites, affronte les Sixers de Philadelphie, équipe ultime du tank à cette époque. Westbrook est sur une série de 3 triple-double consécutifs, s’il en inscrit un 4ème ce soir-là, il faudra remonter à Michael Jordan en 1989 pour retrouver trace d’une telle performance.

Pour ce match, Russell Westbrook porte un masque, ce dernier ayant reçu un coup au visage lors de son dernier match joué face aux Blazers, coup qui lui aura valu de manquer un match, le suivant, face aux Lakers. Après avoir bouclé le mois de Février avec des moyennes en 31/9/10, le Brodie est prêt pour une nouvelle grande performance.

Et on peut dire que le début de match se passe très mal pour la franchise de l’Oklahoma puisqu’elle se retrouve menée 32-17 en seulement 9 minutes de jeu. C’est à ce moment que Westbrook va réaliser un dunk parmi les plus spectaculaires de sa carrière. Après le temps-mort, Russ récupère la balle, traverse le terrain à toute vitesse et termine avec un énorme dunk à deux main, impulsion un pied, qui va totalement remettre le Thunder dans le match, permettant à la franchise de prendre l’avantage à la fin du 1er quart, quart-temps où le Brodie aura déjà inscrit 16 points.

Lors du 3ème quart, le Thunder va à nouveau subir un gros run de la part de Philadelphie, se retrouvant alors à -14 à un peu plus de 2 minutes de la fin du 3ème quart. Cette fois-ci, c’est la défense d’OKC qui va relancer le match, empêchant alors les 76ers de marquer un point pendant plus de six minutes. Après ce gros passage défensif et 9 points d’avance à 97 secondes de la fin du match, on se dit que le match est plié et que le Thunder va repartir avec une victoire, sauf que les 76ers vont réussir, dans les dernières secondes, à arracher une prolongation et n’étaient pas loin, grâce à Nerlens Noel, de remporter ce match au quasi buzzer.

Cette OT permettra à Russell Westbrook de réaliser un quatrième triple-double de suite, égalant ainsi Jordan. Le match se terminera avec une victoire 123 à 118 du Thunder. La ligne de stat du Brodie ? 49 points (16/33 aux tirs, 1/4 à 3 points, 16/20 aux lancers), 15 rebonds, 10 passes ainsi que 3 interceptions et 10 points inscrits en OT. Avec ce match, Westbrook égale Larry Bird pour le plus grand nombre de points inscrits lors d’un triple-double (pour l’époque) et devient aussi le premier joueur depuis Jordan à réaliser deux matchs consécutifs en triple-double en marquant plus de 40 points. Le tout en étant masqué, sans Kevin Durant, mené deux fois de plus de 13 points, dément.

Cette performance, avec d’autres énormes performances du Brodie de cette saison, est celle qui donnera un avant-goût du Westbrook que l’on verra lors des saisons qui suivront. Avant cette saison 2014-2015, Russ avait réalisé seulement 12 triple-double. 5 années plus tard, il en aura enregistré 135 de plus.

Même si le Thunder manquera les playoffs lors de cette saison, même s’il ne sera pas MVP cette année-là, la faute à trop de matchs manqués et à cette 9ème place à l’Ouest, cette saison 2014-2015 restera comme celle où Westbrook sera devenu Beastbrook, un joueur qui fait exploser toutes les statistiques ainsi que les records à quasiment chaque match. Et ce 9 Mars 2015, la NBA venait de faire connaissance avec celui qui, deux années plus tard, allait casser la NBA sur une saison entière.

C’est tout pour aujourd’hui et pour cette 14ème place de notre top 20, on se retrouve demain pour une nouvelle performance. A demain !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s