Desmond Bane shoot

Quels guards à la draft ?

Moment fort de l’intersaison, la draft arrive à grand pas. L’occasion pour nous de vous présenter des joueurs qui pourraient intéresser le Thunder avec le choix 25. Dans ce premier article de notre trilogie, retrouvez notre scouting de plusieurs guards, ainsi que l’avis d’expert d’Alan du média Envergure.

Pourquoi un guard ?

Le Thunder va probablement entrer dans une nouvelle ère la saison prochaine. Après avoir fait très bonne figure la saison dernière, la reconstruction semble désormais actée. Nouveau coach qui arrive, départ de plusieurs joueurs et prise de pouvoirs des jeunes… De nombreux changements vont s’opérer cette intersaison. Et il faudra, parmi ceux-là, probablement compter le départ de Chris Paul. Sans le Point God, une énorme place se libère sur le poste de meneur. Si Dennis Schroder pourrait avoir une promotion et enfin devenir le meneur titulaire, il apparaît assez logique que le Thunder cherche à compléter sa rotation avec un jeune guard, qui pourra former à l’avenir le backcourt de la franchise avec SGA. Dans cette optique, le profil le plus intéressant serait bien sûr un joueur complémentaire de Shai : à l’aise balle en main et créateur, gestionnaire mais pas forcément scoreur élite, efficace en spot-up et à 3pts. De même, cette draft 2020 apparaît particulièrement fournie en guards sur le premier tour, avec de nombreux profils. De quoi peut-être susciter l’intérêt de Sam Presti…

Les cibles potentielles

  • Théo Maledon (19 ans, 195cm, 79kg, 203cm d’envergure, ASVEL)

Si le Thunder cherche un jeune meneur complet, gestionnaire et déjà prêt à jouer, Théo Maledon est le candidat idéal. Le meneur français de 19 ans s’est affirmé ces dernières années comme un très bon prospect, et a déjà une expérience significative du haut niveau ayant jouer l’Euroleague avec l’ASVEL.

Cette expérience a permis à Maledon de se développer comme un joueur fonctionnel et efficace. Offensivement, s’il n’est élite nulle part, le meneur n’a pas d’énormes défauts. Bon dribbleur, intéressant sur la gestion du Pick&Roll, il a un très bon toucher près du cercle qui lui permet de compenser ses capacités athlétiques limitées par rapport à d’autres prospects. Si son tir extérieur et sa gestuelle peuvent poser question, il a montré qu’il était capable de shooter à des pourcentages corrects (46% au tir dont 36% à 3pts sur 2 tentatives par match). QI basket et efficacité donc, deux qualités qui nous plaisent beaucoup.

En défense, le meneur est peut-être moins à l’aise, notamment sur les 1vs1, mais a un profil physique (1m95 et 2m03 d’envergure) qui pourrait lui permettre de défendre sur les postes 1,2 voir 3 s’il s’étoffe. Son intelligence de jeu et sa compréhension du collectif défensif lui permettent de ne pas être négatif défensivement, élément indispensable pour gagner du temps de jeu en tant que rookie.

Si Maledon était avant la saison dernière annoncé plus haut dans cette draft, deux élements semblent avoir entraîné sa chute dans les boards. D’abord, une progression ralentie l’année dernière selon les observateurs, notamment dû à des problèmes physiques. Mais surtout, et c’est son principal défaut, un manque d’explosivité. Ce petit manque le pénalise sur son premier pas, ce qui pourrait rendre les drives difficiles pour lui en NBA, et pourrait être pénalisant pour défendre sur les porteurs de balle les plus rapides.

Le français pourrait être un pari gagnant pour le Thunder. Son duo avec SGA serait plutôt intéressant, le guard du Thunder pouvant devenir un scoreur élite, et Maledon, très travailleur, a encore une bonne marge de progression et pourrait devenir un vrai général sur le parquet.

  • RJ Hampton (19 ans, 196cm, 82kg, 201cm d’envergure, New Zealand Breakers)
RJ Hampton

Probablement le joueur qui a le profil préféré de Sam Presti. Combo guard d’1m96 pour 2m01 d’envergure, Hampton a un parcours atypique, plus qu’il a choisi d’évoluer l’année dernière en NBL avec les New Zealand Breakers. S’il est encore très brut dans son jeu, une qualité saute tout de suite aux yeux dès qu’on le regarde jouer : son explosivité.

Hampton est en effet l’un des meilleurs prospects de la draft au niveau athlétique. Sa rapidité et sa vivacité lui permettent de passer facilement les défenseurs sur son premier pas, ce qui lui permet d’être un énorme atout sur le jeu de transition. Si on ajoute à cela sa détente impressionnante, on obtient un joueur qui peut ressembler à un jeune Zach Lavine, bien que moins complet offensivement.

Si Hampton montre de très grosses qualités sur transition, le jeu sur demi-terrain s’avère bien plus compliqué pour lui. Son année dans le championnat Australien lui a permis de développer certaines qualités de créateur et de ball handler (notamment sur Pick and Roll) mais il montre aussi plusieurs limites. D’abord, aussi explosif qu’il soit, il a tendance à subir les contacts sous le cercle, et va devoir s’étoffer physiquement pour pallier à ce problème. Il réalise ensuite des erreurs dans le jeu collectif, et manque parfois d’un peu de sens du jeu. Enfin, et c’est le principal problème d’Hampton, il se montre incapable de sanctionner la défense en pull-up, et reste moyen en spot-up (29% à 3pts).

Il est par contre évident que ses qualités physiques sont aussi un atout en défense. Hampton s’est montré capable de mettre une grosse intensité défensive et de très bien défendre sur l’homme. Là encore, sa limite se situe dans l’appréhension collective de la défense, dans les aides notamment, où il n’est pas encore parfait et manque d’expérience.

Hampton est l’un des plus gros potentiels de cette draft, notamment de par ses qualités athlétiques. S’il arrive à progresser au tir, notamment après dribble, il peut devenir un très bon joueur NBA. D’ailleurs, il est récemment monté dans les boards grâce à une vidéo montrant une correction sur sa gestuelle de tir. Dans le cas (peu probable) où il serait encore disponible en 25, c’est un choix à faire pour le Thunder.

  • Desmond Bane (22 ans, 196cm, 97kg, 195 cm d’envergure, TCU Horned Frogs)
Desmond Bane

Avec un profil complétement différent des 2 joueurs précédents, Desmond Bane n’en est pas moins intéressant. Plus âgé, Bane a effectué le cursus universitaire entier à TCU et semble être un joueur prêt pour la NBA. Et si ce n’est pas le prospect avec le plus gros potentiel, il amène une certaine sécurité et a un profil de bon role player.

En effet, sur ses 4 années à la fac, Bane a d’abord pu montrer ses qualités de shooteur avec globalement plus de 43% à 3pts et 44% l’année dernière. Si son geste n’est pas parfait, il ne pose pas réellement de problème puisqu’il reste fluide, rapide et stable.

Au delà de son statut de bon shooter, Bane a développé petit à petit ses capacités de création et de gestionnaire, en évoluant de plus en plus balle en main à TCU. Il a d’ailleurs montré de très bonnes choses dans ce rôle là, avec une intelligence de jeu intéressante.

De l’autre côté du terrain, en défense, Desmond Bane a aussi montré qu’il était un joueur prêt pour le haut niveau. Malgré un petit déficit athlétique et une petite envergure (1m95 pour une taille de 1m96), il peut défendre plusieurs positions et est très rigoureux pour éviter les erreurs et les ruptures avec l’attaquant.

Que de qualités chez ce prospect, mais une marge de progression qui semble bien moins importante que beaucoup d’autres prospects, notamment de par son âge. Si son jeu semble presque abouti, il est facile d’identifier ce que Bane peut apporter à une équipe, et son profil de shooter pourrait être particulièrement séduisant à côté de SGA. Ce qui semble être passé par l’esprit de Sam Presti, puisque Bane aurait eu des interviews avec le Thunder, interviews plus que réussies d’après lui…

  • Niccolò Mannion ( 19 ans, 188cm, 80kg, 188 cm d’envergure, Arizona Wildcats)
Nicco Mannion

Plus de Gallinari, mais un autre italien au Thunder ? Pas impossible, puisqu’OKC pourrait s’intéresser à Nicco Mannion lors de la prochaine draft. Le meneur d’Arizona a en effet des qualités qui seraient intéressantes dans la reconstruction de la franchise.

Mannion est l’archétype du bon meneur universitaire qui a tout pour devenir un bon back-up en NBA. Très propre et complet en attaque, il a toutes les armes du meneur à son arsenal. Un bon dribble et un bon QI basket notamment sur Pick and Roll qui lui permettent de manipuler les défenses adverses, un shoot correct (malgré des pourcentages moyens) et une bonne capacité à tirer en pull-up… Mannion est plutôt complet en attaque et semble être capable de gérer une attaque en sortant du banc.

Défensivement, il montre aussi des qualités qui n’en feront pas un joueur négatif. Sérieux, faisant les bons choix et toujours actif, il compense assez bien son manque de physique. Car en effet, le plus gros problème de Mannion réside dans son manque de dimension physique. Assez petit (1m88) avec une envergure moyenne (1m88), il est fin et aura du mal à résister aux monstres athlétiques de la NBA.

Cette problématique physique s’annonce comme un frein pour lui dans sa capacité à driver, à finir près du cercle, à se créer son propre tir mais aussi pour tenir son défenseur physiquement et défendre plusieurs positions.

Mannion a donc un profil de joueur complétement différent de ce que le Thunder a l’habitude de drafter, notamment par son manque de qualités athlétiques. Mais ses compétences offensives et de gestions sont des éléments attrayants qui pourraient aider les jeunes joueurs d’OKC à se développer et à être mis en valeur.

  • Leandro Bolmaro (20ans, 201cm, 82kg, 203 cm d’envergure, Barcelone)

Argentin formé à Barcelone, Leandro Bolmaro n’a pas eu un rôle important dans la rotation du Barça cette année, mais a réussi petit à petit à gagner du temps de jeu en Euroleague comme en Liga ACB. Et ce temps de jeu lui a permis de montrer des qualités qui ont plu au scout NBA.

D’abord, ce combo guard de 2m a de nombreuses armes offensives. Très bon créateur, bon balle en main et doté d’une superbe vision de jeu, Bolmaro est à l’aise sur demi-terrain, notamment sur Pick and Roll. Beaucoup de scouts soulignent aussi chez lui un très bon instinct dans le jeu, et une excellente mentalité. Son principal défaut, et pas des moindres, reste son tir extérieur, qu’il utilise peu alors que cela sera une clé pour lui dans sa réussite en NBA.

Il faut aussi mentionner chez Bolmaro un manque de densité physique. Il n’est pas un joueur explosif ou très athlétique, mais cela semble suffisant offensivement. C’est en défense où le problème est plus grand. Il est en effet difficile d’imaginer Bolmaro défendre sur des guards dominants, ou même de bons titulaires NBA. Son manque d’impact physique pourra être ciblé par de nombreuses équipes qui recherchent les mismatchs.

Bolmaro semble donc être le joueur international typique, avec une excellente intelligence de jeu mais des qualités athlétiques et défensives limitées. Il n’est pas exclu de voir l’équipe qui le drafte le laisser en Europe pour quelques temps, afin qu’il se développe. Enfin, sa réussite en NBA sera peut-être conditionné par la franchise qu’il l’accueille, tant il semble uniquement adapté à une équipe qui partage la balle en attaque et prône le mouvement. Si ce n’est pas le fit idéal à côté de SGA, le nouveau coach pourrait apprécier ce profil.

  • Isaiah Joe (21ans, 196cm, 75kg, 208cm d’envergure, Arkansas Razobacks)
Isaiah Joe

Du shoot, du shoot et encore du shoot ! A Arkansas depuis 2 ans, Isaiah Joe s’est affirmé comme un énorme shooteur extérieur, que cela soit en termes de quantités (8 puis 10 tentatives par match !) et de pourcentages. Une capacité plus qu’attirante pour le futur potentiel du Thunder.

Si ce n’est pas un créateur ou un driver élite, Joe est une véritable menace extérieure, pouvant être utilisé en spot-up comme en sortie d’écran. Il se montre de plus assez intéressant sur son premier pas, étant capable de feinter le défenseur pour le passer ou enchaîner un step-back. Son QI basket est aussi intéressant, et lui permet de souvent faire le bon choix en attaque.

Joe n’est pas en reste en défense, puisqu’il a montré de très bonnes choses en termes de dureté et de défense sur le porteur de balle. Il serait en mesure de devenir un vrai 3&D s’il arrive à se développer physiquement et à défendre plusieurs postes, ce qui s’avère être compliqué pour l’instant.

Le profil de Joe pose enfin problème puisqu’il s’avère être plutôt un poste 2, et non un poste 1 qui peut compenser les défauts de SGA au niveau de la création et de la gestion de l’attaque sur demi-terrain. Mais, avec une reconstruction basée (pour l’instant) autour de Shai Gilgeous-Alexander, Luguentz Dort et Darius Bazley, OKC est dans l’obligation de trouver des shooteurs pour apporter du spacing et des menaces extérieurs à l’effectif. Joe serait un choix dans cette voie-là, et entrerait sans aucun doute directement dans la rotation malgré son côté unidimensionnel.

L’avis d’Alan d’Envergure

« Des profils différents pour OKC, mais surtout des profils intéressants quand on a vu comment OKC utilisait des lineups à 3 guards l’année passée. Je pense que Hampton ne sera plus disponible au 25ème choix, mais les autres joueurs évoqués peuvent l’être.
On a des profils off-ball et pour le moment à l’aise sur catch-and-shoot (notamment Joe et Maledon), des joueurs qui ont porté le ballon en NCAA (Bane et Mannion)… Je pense que le choix du talent sera le meilleur pour OKC, même si un profil de porteur de balle peut être super attrayant pour jouer à côté de SGA dans les prochaines années.
Personnellement, Desmond Bane me parait un super choix en terme de plancher. Pour un home run et un joueur qui pourrait augmenter le plafond de la franchise, Leandro Bolmaro ou un freshman de talent qui chute (Kira Lewis, Tyrell Terry ou d’autre) pourraient être intéressant. »

2 commentaires

  1. Excellent travail j’ai adoré lire les profils qui pourraient rejoindre OKC, voir un franchie à okc serait un réel plaisir mais connaissant sam presti si Hampton est encore là en 25 il le prendra. Mais sinon les autres sont tous intéressants. Est ce que sam presti pourrait choisir pour un joueur d’un autre poste ?

    J'aime

    1. Merci ! En effet si Hampton est encore disponible, il y a de fortes chances qu’il soit choisi, et le pari pourrait être gagnant.
      On parle des autres postes dans les prochaines semaines !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s