Ibaka

Top 20 Performances Individuelles – 20 : Serge Ibaka vs Denver le 19/02/2012

Même si le Thunder reste une jeune franchise, elle a déjà connu un certain nombre de performances impressionnantes en seulement 12 années d’existence. Nous avons donc décidé de réunir ces performances et d’en faire un classement. Pendant 20 jours, découvrez ou redécouvrez une performance qui aura marqué l’histoire du Thunder voire l’histoire de la NBA pour certaines d’entre elles. Aujourd’hui, pour débuter ce top 20, la performance de Serge Ibaka le 19 Février 2012 face aux Nuggets de Denver.

Serge Ibaka est un joueur majeur dans la courte histoire du Thunder. Drafté à l’origine par les Sonics avec le 24ème choix en 2008 (la même année qu’un certain Russell Westbrook), celui qui sera surnommé Air Congo passera 7 saisons et jouera 524 matchs de saison régulière avec la franchise de l’Oklahoma.

Après être resté un an supplémentaire en Espagne après sa draft, Ibaka débarque au Thunder pour la saison 2009-2010. A l’époque, le titulaire au poste 4 à OKC est un certain Jeff Green en qui le management croit beaucoup. Il est donc logique que le rookie congolais ne sera pas une seule fois starter lors de cette saison. Il jouera tout de même 73 matchs avec des stats qui donnent déjà un bon aperçu de ce qu’il allait devenir plus tard : 6,3 points, 5,4 rebonds et 1,3 contre par match en 18 minutes de jeu.

Mais c’est lors de la saison 2010-2011 qu’il va vraiment décoller. Jeff Green, de moins en moins important offensivement dans cette équipe avec l’éclosion de James Harden, est envoyé à Boston au bout d’une cinquantaine de matchs joués contre Kendrick Perkins et Nate Robinson. Serge Ibaka devient titulaire au poste d’ailier fort et va alors se révéler être un énorme patron de défense. Il terminera cette saison avec des moyennes à 9,9 points, 7,6 rebonds mais surtout, 2,4 contres par match. C’est à cette époque que Serge Ibaka devient Iblocka, un rideau défensif absolument monstrueux qui fait peur à tous les attaquants adverses, un peu à la manière d’un Rudy Gobert aujourd’hui. Lors de son passage au Thunder, il tournera à 2,5 contres de moyenne, avec des pointes à 3 en 2012-2013 mais surtout à 3,7 en 2011-2012. Ces deux moyennes feront de lui le meilleur contreur de la ligue pendant deux années consécutives et elles lui permettront d’être présent dans la All-Defensive First Team trois fois de suite, de 2012 à 2014.

Ibaka est donc devenu un élément majeur dans cette équipe du Thunder qui commence à devenir une place forte de la NBA, ce qui nous amène à notre performance du jour.

Le 19 Février 2012, le Thunder avec un bilan de 23 victoires pour 7 défaites reçoit les Nuggets de Denver avec leur bilan de 17 victoires pour 14 défaites. Nous reparlerons plus tard durant ce top 20 de ce match car il y a une autre énorme performance réalisée par un joueur du Thunder ce soir-là. Mais pour rester sur le match de Serge Ibaka, celui-ci va nous gratifier d’une performance exceptionnelle. Lors de cette victoire dans la douleur (124-118 après prolongation) du Thunder, Iblocka va inscrire 14 points (à 6 sur 7 au tir), prendre 15 rebonds (dont 8 offensifs) mais il va surtout réaliser 11 contres, un record en carrière et un record de franchise. Pour rajouter encore plus à la performance, il terminera avec un +/- de +31 alors que l’écart final n’est que de 6 points, le tout en jouant 41 minutes.

Ce triple-double avec les contres vient ponctuer un mois de Février 2012 hallucinant pour Serge Ibaka, puisque ce dernier a réalisé en l’espace en 18 jours trois matchs avec au moins 10 contres : 10 contres contre Dallas le 1er Février et une nouvelle fois 10 le 9 contre Sacramento. Mais dans les deux cas, jamais Ibaka n’aura réussi à inscrire plus de 10 points. Avec ce match en 14/15/11, il réalisera ce qui est pour l’instant le seul triple-double de sa carrière dans un match où il aura été plus que dominant défensivement et offensivement de par sa dissuasion en défense et sa présence au rebond offensif.

La suite, on la connaît : Serge Ibaka sera prolongé (un peu cher ?) lors de l’intersaison 2012-2013, deviendra le rideau défensif qu’on connaît, sera un super complément derrière le duo infernal KD-Westbrook, deviendra au fur et à mesure une arme offensive avec, au départ, des tirs à mi-distance très efficaces puis ensuite, évolution de la NBA oblige, des tirs à 3 points. Il sera échangé à Orlando lors de la draft 2016 et quittera OKC sans jamais remporter un titre, mais en ayant fortement marqué l’esprit et le cœur des fans du Thunder grâce à son investissement et par sa dureté en défense.

Si ce match n’est certainement pas le plus fou offensivement comparé à d’autres énormes performances qui arriveront plus tard dans ce top, il paraissait nécessaire de commencer ce classement par une performance qui n’est pas celle qui vient en premier en tête aux fans du Thunder mais qui reste historique, puisqu’il ne sont que 32 dans l’histoire de la NBA à avoir réalisé un triple-double avec les contres. Il y avait aussi une envie, au-delà de souligner via cette performance l’importante qu’à eu Ibaka au Thunder, de se concentrer sur une performance défensive, le reste du classement étant logiquement beaucoup plus tourné vers l’attaque.

C’est tout pour aujourd’hui et pour cette 20ème place de notre top 20, on se retrouve demain pour une nouvelle performance. A demain !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s